FR | EN

L’opposante Mme Victoire Ingabire Umuhoza dans le point de mire des services secrets militaires rwandais

Publié : le 18 octobre 2010 à 15:03 | Par | Catégorie: En bref

Les services secrets militaires rwandais (DMI) en collaboration avec la police nationale auraient orchestré le complot visant à inculper et à éliminer Madame Victoire Ingabire Umuhoza sur base d’accusations de participation à des activités terroristes.

C’est le journal Umuvugizi qui le révèle. Suite à une fuite d’information, la rédaction du journal a pris connaissance de l’existence d’un plan d’élimination de Madame Victoire Ingabire. Ce plan a été conçu par le colonel Dan Munyuza assisté par l’ancien chef des F.D.L.R. le Général Rwarakabije actuellement au service de l’armée rwandaise.

Général Rwarakabije

Le Général Rwarakabije a été chargé de la mission de trouver un agent qui pourrait jouer le rôle central dans l’exécution du plan. Il a été chargé d’engager des agents d’ethnie Hutu membres de la rébellion F.D.L.R qui seraient aussi fiables que facilement influençables à collaborer dans ce plan machiavélique, précise le journal Umuvugizi du dimanche le 17 Octobre.

Il est aujourd’hui connu que, lorsque le Général Kayumba et le colonel Karegeya ont déserté et fui le pays, les services secrets militaires de l’armée rwandaise ont entamé le plan de les accuser de crimes de terrorisme afin qu’ils puissent être extradés vers le Rwanda.

Lorsque cette stratégie n’a pas fonctionné comme prévu, l’Afrique du Sud ayant refusé d’extrader les deux hauts officiers, le plan a été redirigé à l’arrestation de Mme Victoire Ingabire Umuhoza. Ceci était une réaction au fait que les

accusations antérieures à son encontre ont été largement considérées comme fausses. Celles-ci étaient basées sur les lois controversées sur l’idéologie du génocide ; lois utilisées comme outils politiques pour étouffer l’opposition.

Le Président Kagamé aurait lui-même avalisé le plan de ses services secrets. Et l’agent Uwumuremyi est prêt à accuser faussement Victoire Ingabire de participer à la formation dudit groupe armé.

Bernard Ntaganda approché par Paul Kagame ?

Une autre chose qui a été révélée par l’informateur du journal est que, comme la communauté internationale faisait pression sur Kagame, il a conçu un plan d’approche de Maître Bernard Ntaganda, président du Parti Socialiste qui est présentement en prison, pour l’utiliser dans le dénigrement de Mme Victoire Ingabire. Le plan a été d’attirer Ntaganda sur le côté du gouvernement comme cela s’est passé avec tant d’autres politiciens de l’opposition, En échange, il devait être libéré de la prison et récompensé par l’octroi d’un poste important au sein du gouvernement. Me Bernard Ntaganda a catégoriquement refusé de participer à ce complot. Comme punition, les conditions de détention, qui étaient déjà atroces, ont été aggravées.

Selon le journal Umuvugizi, les informations reçues confirment que Victoire Ingabire sera administrée une sorte de poison lent pour mettre fin à sa carrière politique. En même temps, les agents des renseignements spéciaux infiltrés dans les missions diplomatiques au Rwanda travaillent sans relâche pour convaincre ces milieux que Victoire Ingabire ferait partie dudit groupe armé terroriste.

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

Laissez un commentaire