FR | EN

La FIFA s’en tient au règlement dans l’affaire Tchité face à la cour d’appel

Publié : le 2 décembre 2010 à 18:42 | Par | Catégorie: Sports

BRUXELLES 02/12 (BELGA) = Maître Ami Barav et Maître Laurent Servais, conseils de la FIFA (Fédération Internationale de Football Association) ont plaidé, jeudi, devant la cour d’appel de Bruxelles en référé. Ils ont de nouveau avancé que l’attaquant du Standard Mémé Tchité ne pouvait pas jouer avec les Diables Rouges parce qu’il avait déjà changé 2 fois d’équipe nationale (Burundi et Rwanda), en vertu du règlement de la FIFA.

Mémé Tchité à l’entrainement des diables rouges

Les avocats de la FIFA ont également plaidé que les juridictions belges n’étaient pas compétentes sur le plan territorial. « Le siège de la FIFA se trouve à Zurich, ce sont donc les instances judiciaires suisses qui sont exclusivement compétentes », a exprimé Me Barav.

Par ailleurs, l’avocat s’est tout de même avancé à contester les préjudices patrimoniaux (primes intéressantes octroyées aux joueurs de l’équipe nationale belge) et moraux (satisfactions sportives) que Mémé Tchité subirait. « Même s’il était éligible, M. Tchité n’a aucune assurance ni certitude d’être sélectionné pour l’équipe, et encore moins d’être aligné sur le terrain », a évoqué Me Barav.

« De plus, sa carrière n’a pas souffert de ne pas avoir été repris dans l’équipe belge », a poursuivi l’avocat. « M. Tchité a aussi pu participer à des compétitions sportives internationales inter-clubs ».

Jeudi prochain, Me Luc Misson et Me Grégory Ernes plaideront en faveur de Mémé Tchité.

La décision de la cour d’appel sera prononcée le 12 janvier prochain.

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn
Tags: , , , , , , ,

Laissez un commentaire