FR | EN

La majorité des génocidaires rwandais recherchés vivent en RDC (procureur du TPIR)

Publié : le 8 décembre 2010 à 17:32 | Par | Catégorie: Justice

NEW YORK (ONU) 07/12 (DPA-BELGA) – La République démocratique du Congo (RDC) abrite la majorité des Rwandais poursuivis pour le génocide de 1994, alors que d’autres sont sans doute réfugiés au Kenya et au Zimbabwe, a affirmé lundi le procureur en chef du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) d’Arusha (Tanzanie), le Gambien Hassan Bubacar Jallow.

Au moins dix personnes recherchées par le TPIR ont été localisées en RDC et le gouvernement de Kinshasa a promis de coopérer à leur arrestation, a-t-il dit au Conseil de sécurité de l’ONU.

Le génocide rwandais a fait en trois mois, d’avril à juillet 1994, quelque 800.000 morts, principalement des Tutsis, mais aussi des Hutus modérés. L’ONU a établi le TPIR pour juger les responsables.

M. Jallow a ajouté qu’il s’était rendu à plusieurs reprises en RDC pour demander du gouvernement sa coopération dans l’arrestation des suspects. Mais le Kenya, le Zimbabwe et les pays voisins devraient aussi intensifier leurs efforts pour traduire les accusés devant le tribunal.

Selon M. Jallow, l’ancien commandant de la Garde présidentielle (GP) en 1994, le major Protois Mpiranya, l’un des principaux suspects, aurait vécu au Zimbabwe.

Le procès du capitaine Ildephone Nizeyimana, un proche de l’ex-président rwandais Juvénal Habyarimana, arrêté en Ouganda en octobre 2009 alors qu’il tentait de gagner le Kenya, en provenance de l’est de la RDC, débutera à Arusha au début de l’an prochain. C’est le dernier détenu du TPIR à n’avoir pas encore été jugé

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

Un commentaire à “La majorité des génocidaires rwandais recherchés vivent en RDC (procureur du TPIR)”

  1. Judith dit :

    C’est le ventriotisme de ce chef pour liquider tout resortissant du peuple bantou qui connaît tous les trucs génocidaires de Kagame et ses patrons pour enterrer la vérité de la guerre 1990- 1994- 1996-2003.
    Mais quelles que soient leurs méthodes de répression, musèlement, tribunaux politisés,chasse aux armes, mensonges, emprisonnement, poison,…la verité est déjà connue et sur ce, on ne va reculer

       0 likes

Laissez un commentaire