FR | EN

RDC: augmentation des atteintes à la liberté de la presse en 2010 (ONG)

Publié : le 10 décembre 2010 à 19:31 | Par | Catégorie: En bref

KINSHASA 10/12 (AFP) – Les atteintes à la liberté de la presse ont augmenté en 2010 par rapport à 2009 en République démocratique du Congo (RDC), notamment les interpellations et incarcérations de journalistes, selon le rapport annuel de l’ONG Journalistes en danger (JED) publié vendredi.

« Dans l’ensemble, la situation en 2010 indique une augmentation des atteintes à la liberté de la presse de 11 cas de plus par rapport à 2009 », selon le document de l’ONG congolaise publié à l’occasion de la journée internationale de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

« Si les agressions, menaces et pression administratives, économiques ou judiciaires ont diminué en 2010, on note par contre une augmentation des privations de liberté des journalistes sous forme d’interpellations (27 contre 20) et d’incarcérations (17 contre 3) », est-il précisé.

« Pour la sixième année consécutive depuis 2005, un cameraman a été tué » en 2010, rappelle l’ONG congolaise en rappelant la mort de Patient Chebeya Bankome, abattu par balle le 5 avril à Béni (est), dans la province instable du Nord-Kivu.

Deux militaires ont été condamnés à la peine de mort pour ce meurtre, « mais toutes les pistes dans cette affaire n’ont pas été explorées », déplore JED.

Parmi les « cas flagrants » d’atteintes à la liberté de la presse, l’organisation cite le cas d’un journaliste détenu pour « trahison » pendant 5 mois à Kinshasa pour avoir publié un communiqué des rebelles hutu rwandais. Il avait finalement été acquitté et libéré.

JED cite aussi la fermeture pendant un mois d’une radio dans la province du Bandundu (ouest) et la détention sur la même période d’un de ses journalistes, sur décision du gouverneur provincial.

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

Laissez un commentaire