FR | EN

RDC: la Commission européenne accorde 50 millions d’euros d’appui budgétaire

Publié : le 26 décembre 2010 à 20:08 | Par | Catégorie: Economie
RDC

RDC

KINSHASA/ BRUXELLES 25/12 (APA-BELGA) – La Commission européenne a accordé à la République démocratique du Congo (RDC) un financement d’un montant de 50 millions d’euros, dans le cadre du mécanisme « FLEX Vulnérabilité » (V-FLEX) pour lui permettre de faire face aux conséquences de la crise économique, a rapporté l’agence de presse associée (APA), reçue samedi à Bruxelles.

« Un décaissement du VFLEX sous forme d’un appui budgétaire ciblé qui assure le paiement des salaires d’enseignants est la façon la plus appropriée de s’attaquer aux problèmes financiers dont souffre aujourd’hui la RDC, et pour lesquels une réaction rapide est nécessaire au vu de la situation fragile de son économie », a déclaré le chef de délégation de l’UE en RDC, Richard Zink.

Ce financement se fera sous la forme d’un appui budgétaire ciblé qui permettra au gouvernement congolais de maintenir son niveau de dépenses publiques dans les domaines prioritaires, notamment dans le secteur de l’éducation, et ce sans menacer la stabilité macro-économique. Le décaissement est conditionné à un audit de vérification de l’exécution des dépenses gouvernementales dans le domaine de l’éducation primaire et secondaire, couvrant l’ensemble du montant de l’action.

La RDC a été très fortement touchée par deux crises successives – alimentaire en 2007/2008 et économique et financière en 2008/2009.

Cette situation est notamment due au fait que l’économie congolaise et les recettes de l’Etat dépendent en grande partie des secteurs les plus affectés, à savoir les exportations des matières premières minières et pétrolières ainsi que l’exploitation forestière.

Bien que les prévisions économiques du FMI montrent une reprise en 2010, les répercussions de la crise se ressentent encore alors que les acquis restent fragiles, estime l’UE.

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

Laissez un commentaire