FR | EN

Le peuple tunisien inspirera-t-il celui du Rwanda ?

Publié : le 20 janvier 2011 à 13:21 | Par | Catégorie: Opinion
Le peuple tunisien

Le peuple tunisien

En ce moment la nation tunisienne vit des moments historiques. En effet comme tout le monde le sait ce peuple a pris le courage d’affronter la dictature de Ben Ali qui le jugulait depuis plus de 23 ans.

L’on doit aussi constater que de telles initiatives populaires sont de plus en plus osées pour contester certains pouvoirs despotiques. C’est dans ce contexte que l’on peut se poser la question de savoir si l’on devrait s’attendre au même scénario pour ce qui concerne le pouvoir sanguinaire de Paul Kagame.

Nous pensons que pour se faire une idée l’on devrait examiner certains critères qui permettent que de telles révolutions réussissent. Parmi ces critères notons le niveau de développement économique de la société, son niveau d’instruction ainsi que la nature même du régime.

Rwanda

Rwanda

Les deux premiers éléments nous semblent défavorables à un tel scénario pour ce qui concerne le Rwanda. En effet, nous sommes convaincu, et les faits le démontrent, que les niveaux de développement économique et d’instruction jouent un grand rôle dans le mûrissement politique dans la quête de la liberté d’un peuple. Ils agissent comme des exhausteurs des aspirations à la liberté. Hélas, ces deux éléments font encore défaut.

Le troisième paramètre est la forme de la dictature. Comme tout le monde peut le constater, certains régimes militaires cherchent à semer de la zizanie en se laissant apparaitre comme étant civils. Pour ce faire, le dictateur souvent militaire de formation, démissionne de toutes ses fonctions militaire jusqu’à déposer son uniforme mais il fait tout ce qu’il peut pour contrôler l’armée. C’est le cas de notre Paul Kagame. Dans un État socialement et économiquement développé lorsque le contrôle de l’armée échappe à l’imposteur, la révolution devient envisageable alors que dans un État sous développé comme le Rwanda une telle situation de choses est propice à un coup d’État.

Tunisie

Tunisie

Par ailleurs, un autre aspect très essentiel est la notion de nation. Celle-ci suppose que le peuple se sente comme formant une unité communautaire. C’est pour nous dans cette notion que le salut du peuple rwandais réside. Or l’on sait que la nation rwandaise a souffert de déchirures qui doivent d’abord être colmatées pour voir une véritable nation naitre. C’est aussi, pour nous, dire que l’unité historique qui manque au peuple rwandais ne peut résider que dans son avenir.

Pourquoi ? Parce-que la confiscation des libertés par le régime FPRien crée une situation favorable à la fortification de cette nation désagrégée. Comment ? Car cette privation concerne toutes les couches de la société rwandaise : Hutu, Tutsi et Twa ; riches et pauvres ; du Nord au Sud ; de ‘Est à l’Ouest en passant par le centre; anglophones ou francophones et j’en passe.  C’est cet état de situation qui réunira le peuple contre la clique kagamiste. Les germes de l’effondrement des régimes se trouvent dans leurs premiers fondements et celles des régimes dictatoriaux ne peuvent que grandir en effet !

La retenue actuelle des aspirations à la liberté ne devrait donc pas donner d’illusions au dictateur de Président qui se demande, en narguant ceux qui lui demandent de quitter le pouvoir, la date à laquelle il quittera le pouvoir.

Que tous les humiliateurs des peuples africains en soient rassurés : le courant de la liberté qui est parti de Tunis ce 14 janvier ne s’arrêtera pas de souffler tant qu’ils ne seront pas tous tombés. Et, même si cela ne réparera pas les maux infligés à ces peuples, ils seront aussi humiliés à l’exemple de Ben Ali dont mêmes ceux qui se disaient amis ne veulent plus.

Pacifique H.
JamboNews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

Un commentaire à “Le peuple tunisien inspirera-t-il celui du Rwanda ?”

  1. Rwembe dit :

    Meme Rome a fini par tomber!
    Kagame regne et ecrase qui il veut impunement parce que ses maitres le veulent ainsi. Kagame n’a aucune base populaire. Ses freres tutsi de l’interieur ont fini par se rendre compte qu’il s’est servi d’eux comme d’un tremplin pour faire son coup d’etat de 1994. Il les a sacrifies. Ses freres de combat avec lesquels il est rentre ont fini par se desabuser. Ils le fuient en masse! Les hutu eux sont depuis le debut desabuses, meme les hutu de service sont desabuses.
    La credibilite de Kagame s’effrite chaque jour qui passe: en Afrique et ailleurs. De toute evidence, les jours de notre  » Lion National « sont comptes.
    Mais en attendant sa chute ineluctable, il reste dangereux, plus dangereux qu’un lion blesse!
    Rwembe

       4 likes

Laissez un commentaire