FR | EN

RDC: quatrième garde du parc des Virunga tué en une semaine

Publié : le 2 février 2011 à 18:45 | Par | Catégorie: Actualité
Gorille dans le Parc des Virunga

Gorille dans le Parc des Virunga

KINSHASA 31/01 (AFP) – Un garde du parc national des Virunga dans l’est de la Républiqué démocratique du Congo a été tué dimanche par de présumés rebelles hutus rwandais, une semaine après la mort de trois autres dans les mêmes circonstances, a annoncé lundi sa direction.

Les gardes qui assuraient la sécurité d’une route à Kabacha, à l’intérieur du parc, ont été attaqués dimanche en début d’après-midi par des rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), tuant un et blessant grièvement un autre « à la tête au niveau de l’oeil », a indiqué à l’AFP le directeur du parc, Emmanuel de Merode.

« Le garde blessé a été conduit à l’hôpital dans un état critique », a-t-il ajouté.

Lundi dernier, cinq militaires et trois gardes du même parc ont été tués et quatre gardes blessés dans une attaque attribuée aux mêmes rebelles hutus rwandais.

M. de Merode avait alors affirmé que c’était « l’incident le plus grave » depuis les douze derniers mois, précisant que « plus de 130 gardes sont morts » dans des attaques depuis 1996.

Créé en 1925, le parc national des Virunga, le plus vieux d’Afrique est classé au patrimoine de l’Humanité par l’Unesco depuis 1979. Il abrite notamment 200 gorilles des montagnes et une petite population de gorilles des plaines, une espèce particulièrement menacée d’extinction. Il couvre 7.800 km carrés. Le Parc est frontalier avec l’Ouganda et comprend le lac Edouard.

Des groupes armés, miliciens et soldats de l’armée congolaise, présents dans la région, y déciment des animaux notamment pour se nourrir, et abattent des arbres pour produire du charbon de bois.

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

Laissez un commentaire