FR | EN

Bruxelles : A travers la musique et la danse, l’heure est au dialogue des cultures

Publié : le 6 février 2011 à 15:47 | Par | Catégorie: Culture

Zwitwart Festival

C’est à l’initiative de l’ASBL  FORA (Forum des artistes africains)  qu’un événement, ZWITWART PLUS, réunissant des artistes originaires des quatre coins du monde, s’organise sur trois jours, du vendredi  11 au dimanche 13 février ! ( Zinnema, rue veeweide 24, 1070 Anderlecht).

La majorité de ces artistes d’origine étrangère  vit en Belgique où ils se battent pour faire connaître leur art et le mettre à contribution dans le combat de diversité et de respect que mènent quotidiennement les jeunes issus des diasporas.

Ces artistes ont un rôle souvent méconnu, pourtant central pour les communautés dont ils sont issus. En effet ces diasporas font face à différents problèmes d’intégration notamment le racisme et la xénophobie. Ces problèmes aboutissent à un rejet progressif de la culture et l’identité d’origine continuellement dénigrées.

Ainsi, des initiatives comme ZWITWART PLUS présentent une solution à la crise identitaire souvent à la base des profonds problèmes de personnalité et de manque de confiance en soi, qui caractérisent bon nombre de jeunes issus  de l’immigration.

ZWITWART PLUS donnera également l’occasion aux « jeunes talents » pour se faire connaître et confronter leurs arts. Parmi ces jeunes, on reconnaîtra Régis Bobo, un belge d’origine rwandaise, pour qui « la culture fut la clé de réussite » dans sa vie de jeune étranger. Régis qui vient d’obtenir un diplôme  d’ingénieur civil à Louvain La Neuve est auteur compositeur d’une dizaine de morceaux dans lesquels on retrouve non seulement un passé lourd de souffrance, mais aussi et surtout la joie de vivre retrouvée et les amours de la jeunesse.

Pour Jean Jacques,  jeune immigré, ce genre d’événement permet de faire rencontrer des  membres de même communauté ce qui leur permet d’échanger, les uns ayant un bagage de la culture d’origine plus ou moins  important que d’autres. Cela contribue à l’intégration par l’échange et non par l’assimilation.

La diversité culturelle que représente ZWITWART PLUS n’a pas d’égal. Cette diversité est d’abord dans les nationalités d’artistes. Ainsi se relayeront « des artistes originaires d’Arménie, du Mali, de la Belgique, de la Syrie, du Togo, des Pays-Bas, du Rwanda, d’Iran, du Cameroun, de Cuba, du Sénégal, de Bulgarie, du Brésil, du Congo et d’autres pays », nous dit la bande d’annonce.

Elle est aussi dans les disciplines artistiques. Ainsi, à côté du célèbre déhanché congolais ou des voix inspirantes malienne ou encore l’élégante danse rwandaise, suivront théâtre, poésie et autres genres.

Il s’agit d’une grande rencontre des arts et des cultures jamais initiée par des acteurs africains en symbiose collaboration avec des partenaires bruxellois à mettre sur l’actif du Forum des artistes africains ( FORA asbl).

« Depuis 2003, FORA déploie toutes son énergie pour promouvoir les artistes africains et soutenir leurs associations dans leurs démarches administratives » nous dit Daniel Tuyizere, administrateur.

Il compte renforcer l’encadrement des jeunes talents dans les mois et années à venir afin de les aider à mieux se structurer et à réaliser leurs projets aussi bien culturels qu’éducatifs sans oublier que pour cette association, l’art doit rester au service du développement tout comme le développement doit servir l’art.

A tous les jeunes et moins jeunes désireux de visiter la tradition de nos pays d’origine, consultez le programme et ne manquez pas le rendez-vous!

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

Un commentaire à “Bruxelles : A travers la musique et la danse, l’heure est au dialogue des cultures”

  1. Bonjour,

    Je vous contacte de la part AfricaFilm Festival de Leuven. Dans le cadre de sa 16 ème édition qui aura lieu du 16 au 31 mars, le festival cherche à se faire connaître et faire la promotion des activités dans la partie francophone de la Belgique.

    Pour ce faire, il cherche des partenaires médias francophones. Je voudrais voir avec votre magazine si ce serait possible d’avoir un sponsoring.

    En contre partie, le festival vous propose un espace de visibilité assez important, vu le nombre des spectateurs qui ne cesse pas d’augmenter à chaque édition.

    En attendant votre réponse,

    Bien à vous

       0 likes

Laissez un commentaire