FR | EN

Rwanda : l’ex-chef d’état-major des ex-FAR condamné à 30 ans de prison

Publié : le 18 mai 2011 à 8:42 | Par | Catégorie: Actualité
Géneral Major Augustin Bizimungu

Géneral Major Augustin Bizimungu

Le Tribunal Pénal International pour le Rwanda (TPIR) a condamné Augustin Bizimungu, ex-chef d’état-major de l’armée rwandaise, à trente ans de réclusion pour son implication directe et sa responsabilité hiérarchique dans le génocide de 1994 au Rwanda.

Bizimungu était jugé dans le procès dit « Militaire II » qui est celui d’une partie de la haute hiérarchie militaire du Rwanda à l’époque où se commettait sur le territoire rwandais les plus abominables crimes que le pays ait connu dont le génocide contre les Tutsi. C’est un procès important car les ex-chefs d’état-major de l’armée et de la gendarmerie y comparaissaient aux côtés du commandant et d’un chef d’escadron du bataillon de reconnaissance, une unité d’élite.

Les deux généraux ont été reconnus comme étant coupables de crimes commis par leurs subordonnés pendant le génocide de 1994.

Le tribunal a par ailleurs aussi condamné à vingt ans de prison deux autres accusés, le major François-Xavier Nzuwonemeye et le capitaine Innocent Sagahutu, pour leur implication directe dans l’assassinat de la Première ministre Agathe Uwilingiyimana et de dix Casques bleus belges, le 7 avril. La juridiction a estimé que les deux hommes avaient « ordonné » à une unité blindée d’aller tuer Mme Uwilingiyimana et, pour ce qui concerne les soldats belges, qu’ils n’avaient pris aucune mesure pour punir les éléments de leur bataillon ayant participé à la mise à mort des soldats belges. Leurs avocats ont annoncé leur intention de faire appel. Pour rappel, le 5 juillet 2007 le major Bernard Ntuyahaga a été condamné par la justice belge à 20 de prison pour l’assassinat des casques bleus belges. La confrontation de ces dossiers serait intéressante pour tout intéressé.

Quant aux deux ex-chefs d’état-major, les juges ont établi une distinction entre les deux. La chambre présidée par le juge sri-lankais Joseph Asoka de Silva a pris en compte les circonstances atténuantes du général Ndindiliyimana, qui n’avait qu' »une autorité limitée sur la gendarmerie » après le 6 avril 1994 et a souligné que l’accusé était opposé aux massacres et soutenait une résolution pacifique du conflit rwandais.

Par contre, pour ce qui concerne le général Bizimungu, porté à la tête de l’armée le 16 avril 1994, le tribunal a souligné qu’il n’avait pas pris de mesures pour prévenir les crimes perpétrés par ses subordonnés. Au titre de son implication directe, le tribunal a conclu qu’il avait prononcé un discours incitant aux massacres des Tutsi le 7 avril 1994 dans la commune de Mukingo (préfecture de Ruhengeri, nord du Rwanda). Sa défense a fait savoir qu’elle allait interjeter l’appel.

Kigali a salué ce verdict, jugeant toutefois que la condamnation de l’ex-chef de la gendarmerie ne correspondait pas aux « attentes de beaucoup sur le terrain ».

Grégoire Karekezi
Jambonews.net
Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

3 Commentaires à “Rwanda : l’ex-chef d’état-major des ex-FAR condamné à 30 ans de prison”

  1. Judith dit :

    C’est vrai que Kigali a salué ce verdict , et qu’il continue à manifester sa joie une fois les opposants que Kagame et son régime regrettent de ne pas avoir tous tués, sont condamnés ou emprisonnés pour des motifs politisés qui n´’étaient ou ne sont d’autres que d’aller piller la République démocratique du Congo.
    Espérons que le même Kigali ne va pas crier si haut , voire – même pleurnicher le jour où ces fameux tribunaux ou le peuple rwandais auront déjà décidé de tourner le dos contre lui , quand il sera question du Super-Génocide que le Kigali actuel a commis contre les Hutu du Rwanda et du Congo.Kinshasa.
    Rira bien qui rira le dernier !!!!!

       2 likes

  2. madjer dit :

    Paroles de désespoir chère Judith.Apparemment tu ne voulais pas que ce jugement se termine ainsi.Être opposant ne doit pas effacer la réalité,chère Judith.La vérité est celle-là.Bizimungu a été reconnu coupable par le tribunal et a été jugé conformément à la loi ce qui est un acte louable.N’est -ce-pas cher KAREKEZI?
    Inutile donc de généraliser en voulant réduire tout au seul combat ethnique,ce mal Rwandais!
    A bon entendeur salut!

       0 likes

  3. Bantou dit :

    madjer, bien repondu a judith,le droit ne doit pas changer parceque nous nous sentons solidaire a quelqu’un pour des raisons banales,ce monsieur c’est un genocidaire,le droit a ete dit et c’est tout,a moins que tu approuve ce qu’il a fait…mais avant qu’il soit juge, il etait presume innocent,mais les preuves a l’appui devant le juge..ont fait qu’il soit reconnu coupable,…
    je regrette de voir comment Karekezi aussi dit que kigali a saluer ce verdict, je crois que tout rwandais et tout etre humain qui aspire a la paix doit saluer ce verdict..le genocide c’est un crime international..un tueur c’est un tueur meme si il est ton frere…qu’il soit tutsi il reste tueur, qu’il soit hutu il reste tueur….donc je salue aussi ce verdict..

       1 likes

Laissez un commentaire