FR | EN

Rwanda-TPIR : Une ex-ministre condamnée à perpétuité

Publié : le 24 juin 2011 à 19:44 | Par | Catégorie: Actualité
Pauline Nyiramasuhuko

Pauline Nyiramasuhuko

L’ancienne ministre de la Famille et de la promotion féminine, Pauline Nyiramasuhuko et son fils ont été condamnés ce vendredi 24 juin 2011 à une peine de prison à perpétuité par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), après avoir été reconnus coupables de participation au génocide visant la minorité Tutsi commis au printemps 1994, nous apprend une dépêche de l’agence Hirondelle.

Première femme condamnée devant une juridiction pénale internationale, Pauline Nyiramasuhuko a été reconnue coupable selon la même agence « d’entente en vue de commettre le génocide, génocide, extermination, viols, persécution, violence à la vie, autres actes inhumains et outrage à la dignité de la personne humaine. »

« Selon le résumé du jugement lu en audience publique par le juge William Hussein Sekule, l’ancienne ministre « s’est entendue avec d’autres membres du gouvernement intérimaire pour commettre le génocide à Butare». »

D’après ce même juge, Madame Nyiramasuhuko exerçait une responsabilité de supérieur hiérarchique sur les miliciens Interahamwe qui ont commis des viols au bureau préfectoral de Butare.Nicole Bergevin, son avocate québécoise avait estimé que l’ex-ministre n’était pas « coupable de ces allégations abominables portées contre elle” et avait appelé la chambre à acquitter sa cliente.

Son deuxième avocat, Guy Poupart, également du barreau du Québec, avait dénoncé « une campagne visant à diaboliser les membres du gouvernement en place pendant le génocide ». Son fils a pour sa part été reconnu coupable d’avoir « violé et ordonné des viols » en différents endroits de la ville de Butare, notamment devant l’hôtel « Ihuliro ».

Selon l’agence Hirondelle qui cite le jugement, «  Il contrôlait le barrage le plus terrible de la ville, érigé devant cet hôtel. Ntahobali, qui était alors étudiant à l’Université nationale du Rwanda (UNR) également située à Butare, a, entre autres crimes, tué une fille tutsie à ce barrage après l’avoir violée, selon les trois juges. »

Les juges l’ont reconnu coupable de « génocide, extermination, viols, persécution, violence à la vie et outrage à la dignité de la personne humaine. »

L’avocat du fils avait, selon le journal Le Monde, « fait état de graves contradictions dans les témoignages à charge et souligné que plusieurs accusateurs n’étaient même pas parvenus, lors de leur comparution, à reconnaître l’accusée dans le prétoire. Les avocats des autres accusés ont également demandé l’acquittement. »

Il est à noter qu’au cours du même jugement, l’ancien maire de Ngoma (sud) Joseph Kanyabashi s’est vu infliger 35 ans de réclusion tandis que les anciens préfets de Butare, Sylvain Nsabimana et Alphonse Nteziryayo ont écopé respectivement de 25 et 30 ans d’emprisonnement. Tous les accusés avaient clamé leur innocence et leurs avocats avaient plaidé l’acquittement.

Le jugement est tombé 10 ans après son ouverture et 16 ans après l’arrestation de certains des accusés, il aura été d’après plusieurs médias l’ayant couvert le plus long et le plus couteux de la justice internationale.

Créé par les Nations Unies le 8 novembre 1994 afin « de juger les personnes présumées responsables d’actes de génocide ou d’autres violations graves du droit international humanitaire commis sur le territoire du Rwanda (…)entre le 1er janvier et le 31 décembre 1994 », le TPIR visait par son travail à « contribuer au processus de réconciliation nationale ».

Jusqu’à présent, le travail du TPIR, hormis pour quelques décisions isolées, a été ressenti comme un terrible échec au sein de la communauté rwandaise et aux yeux de nombreux observateurs étrangers, notamment pour deux raisons au moins.

La première raison tient à l’incapacité du TPIR à juger les crimes du FPR, l’un des acteurs principaux du conflit rwandais, actuellement au pouvoir à Kigali.

Quant à la seconde, elle tient du caractère biaisé des procédures diligentées devant le TPIR depuis toutes ces années et essentiellement de l’instrumentalisation évidente des témoins à charge qui sont pourtant très souvent, venant d’un pays où le mensonge est un moyen légitime comme un autre, les seuls éléments de preuve sur lesquels les juges ont pu appuyer leurs décisions.

On ne peut d’ailleurs que s’étonner de constater une telle divergence d’opinion sur les accusés et les crimes dont ils sont accusés, entre, d’un côté, les juges qui condamnent lourdement à perpétuité et, de l’autre, les avocats qui crient à l’innocence de leurs clients, même en dehors du prétoire, allant jusqu’à s’indigner ouvertement mais en vain contre ces témoignages.

Ruhumuza Mbonyumutwa
Jambonews.net
Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

11 Commentaires à “Rwanda-TPIR : Une ex-ministre condamnée à perpétuité”

  1. Blaise dit :

    Si les africains etaient prudents, ils devraient exploiter profondement et utiliser ces lois des cours internationaux pour juger certains pays qui ont ensanglante le Rwanda depuis 1990 jusqu\alors et les pays qui plongent encore l Afrique dans des guerres imperialistes continuelles.

       7 likes

  2. onelove dit :

    C’est ce qu’on appelle  » Deux poids deux mesures  » en vrai français ??????? Agahomamunwa !!! Admettons que cette mère de famille et son fils ont tué des abatutsi !!!!! est ce qu’ils ont tué plus des Rwandais que K agame et sa clique ? si la réponse est Non , le TPIR = le FPR ,leur justice c’est de trouver les bouc-émissaires sans pitié .
    Que Dieu tout puissant puisse soulager la douleur de tous les Rwandais .

       1 likes

    • Victor Ingabe dit :

      @Onelove

      Si réellement tu appui la condamnation du génocidaire Pauline Nyiramasuhuko et son fils, cela prouve que les Interahamwe sont partout.Je trouve ton commentaire ignoble.Qui ne connait pas cette femme et son fils ? Demandez aux gens de Butare qui ont connu ses abominables.Cette femme malgré cette condamnation à perpetuité ,elle ne payera pas de ces actes.C’est la pendaison qu’elle mérite.

         1 likes

    • butare dit :

      Joe wagiye uvuga ibyo uzi!? unteye iseseme reka njye kuruga ndaje mukanya! jye nari i runyinya kiriya gihe one rero niba wita uriya mugore mère de famille ntaho utaniye nawe! ne mélange pas les choses, FpR yirwanye ukwayo mais ne tourne pas en dérision abo <nyiramasuhuko yicishije.

         1 likes

  3. onelove dit :

    Je ne suis ni juge ni avocat ,je n’ai fait que donner mon point de vue en tant que citoyen rwandais !! ce que je peux vous répondre ,les gens qui ont cette façon de voir les choses (que moi j’appelle les hypocrites et égoïstes) ,c’est d’être solidaire de toutes les victimes de ce conflit qui a endeuillé notre cher pays et de nous rassurer que tous les bourreaux ,quelque soient leur rang militaire,appartenance politique ou ethnique soient traduit devant la justice et condamné ,que personne n’est au-dessous de la loi .Pour moi ,il y a aucune différence entre le sang des tutsis ,le sang des hutus et le sang des twas .

    Dire que mon commentaire est ignoble et me traite d’Interrahamwe ,pour moi c’est un compliment car ce disque là est raille et cette danse ,on la danse les yeux fermes , pendant 17 ans on n’écoute que ça ,on la connait par cœur : Tu as oublié d’y mentionner « Terroriste ,Milicien,divisionniste ,idéologue génocidaire ,Ikigarasha ,………….!!!!

    Je te répété mes propos :cette femme et son fils, je ne les connais pas ni de loin ni de près et je ne suis pas leur porte parole .je n’ai pas dit non plus que son jugement est trop sévère ,seulement je trouve que ce TPIR est un tribunal partial qui continue de cultiver la culture de l’impunité comme le FPR ,en jugeant uniquement les perdant du pouvoir et en appliquant la justice sélective et justice des vainqueurs . Et je pense que un rwandais qui aime vraiment son pays ainsi que tous les Rwandais devrai avoir un raisonnement qui va dans le sens d’apaiser la douleur de toutes les victimes ,le seul gage d’un chemin qui nous amènera à la vrai réconciliation nationale ! pour pouvoir chanter à la fin : » Together as one  » !!!! on est tous fille et fils d’une seule nation « RWANDA ».

    Merci mon frère et que Dieu te bénisse .

       4 likes

  4. Patience dit :

    Je me demande quand est ce que les occidentaux arrêterons de se foutre des rwandais. Ils se moquent de qui ?
    On est occupé à juger tous les intellectuelles hutus dans le but de briser leur leadership pour mieux les dominés. Je suivais un interview de Kayumba Nyamwasa pendant la guerre y’abacengezi, faite à la RTBF. Il disait ceci: Je vais les combattre les vaincre et leur ôter tous envie de se battre. Bon il parle d’abacengezi. Mais n’est ce pas ce qui a été appliqué à l’ancien pouvoir. Le FPR ne s’est pas contenté de prendre le pouvoir, il a veillé à diaboliser tous l’élites hutu pour les terroriser, leurs ôter toutes envie de se battre. Qui va écouter un « génocidaire » ? Le pire est que le FPR a l’aval des puissance occidentale !! Je pense que nous ne devons pas nous laisser berné par cette prétendu justice.
    Quelle histoire voulons nous léguer à la génération futur ? Une histoire fait de mensonge et de tromperie ? Le seuil de ce que nous sommes prêt à supporter comme mensonge et tromperie sans bouger déterminera ce que l’histoire nous accordera.

       0 likes

  5. Gahutu dit :

    Agahuru kimbwa kahiye mba mbaroga

       0 likes

  6. Rodman dit :

    @RUHUMUZA

    « venant d’un pays où le mensonge est un moyen légitime comme un autre, les seuls éléments de preuve sur lesquels les juges ont pu appuyer leurs décisions. »

    Franchement, vous commencez à faire ce que souvent vous reprochez les autres média pro-gouvernement à à savoir l’instrumentalisation des gens qui ne portent pas dans leur cœurs le parti au pouvoir. La seule différence ce que vous allez trop loin en essayant de démontrer que le mensonge est un moyen légitime dans un pays (RWANDA), cela revient exactement à instrumentaliser les Rwandais surtout ceux qui vivent au RWANDA, ainsi à les traiter de menteurs.
    Et je pense que si un jour on vous dit que vous vous même vous êtes un menteur, parce que vous êtes d’origine RWANDAISE c’est à dire que vous portez ce mensonge dans vos veines, vous dormiriez pas tranquillement ce jour là!!

    Et une petite question: Vous êtes un gars engagé et surtout pour la cause rwandaise autrement en ce que vous appelez la vraie réconciliation qui doit passer par la vérité et vous semblez y croire. et d’un autre cote, vous affirmez que le mensonge est un moyen légitime chez nous! Dès lors, je vous pose la question de savoir comment comptez-vous faire pour arriver à une réconciliation basée sur la vérité sans le mensonge?

       0 likes

  7. joe dit :

    ruhumuza, tant que tu auras à t’emprendre au crimes du FPR sans que tu leur donnes une liaison directe avec le génocide, ou soit quant tu auras à nier le génocide perpetré contre les tutsis en 1994 peine perdu de reclamer la justice. si tu admet une justice pour les rwandais alors tous crimes soit jugé avec preuve et temoins dire que les temoins à charge de nyiramasuhuko et compagnie sont des menteurs donc tu nie carrément ses actes, muri icyo gihe ntaho mutaniye je te jure. mes cher frères ne comparer pas l’incomparable ou femmes, hommes, enfants ont été impliqués dans le génocide le plus atroces du monde, ou même les bébé ont été egorgés en serie, ou les femmes enceintes ont été condamné a le cesariene canibal, ou les femmes ont été violé devant leurs enfants, ou prêtres, religieuses, pasteurs et sheikh et eveques ont tué en pleine journée à la machette et gourdain, ou même les personnes qui s’etaient refugiés dans les eglises y ont été brulés vifs, seulement parcequ’ils sont tutsis ou hutus qui se mefiaient de cette sauvagerie animale. comment voudrait tu qu’il ny ait pas riposte obligé que kagamé a vite reprimé, pour appeler les gens à la cohabitation. aujourd’hui ces sont des menteurs et terrorisent les hutu pour garder le pourvoir selon toi, mon cher ami vous devriez dire merci à kagamé qui a sauvé les vies de vos frêres sinon les crimes dont vous accusez seraient multiplier par 10. mais avec le temps les comprennent c,est que c’est le pardon, n’oublies pas qu’en periode du génocide au moins 10.000 personnes perdaient la vie chaque jour. en pleine journée, tous ces commenditaires d’ailleurs devraient etre pendus, car ils ont commis l’inhumain. moi à ta place j’aurai honte de parler, car ce qui vous est arrivé a été tiré par vs même vs subissait ce que vs aviez préparé, embellit, et fait et que vs voulez encore rependre l’idéologie. Dieu n’acceptera pas que son peuple que vs aviez exterminer dans ces temples subissent encore cette trajedie. bien à vous RUHUMUZA ET COMPAGNIE.

       0 likes

    • bantou dit :

      @Joe, bien que du cote Tutsi il ya des gens qui nie les massacres des hutus et tentent de donner des explications pour attenuer l’empleur des massacres,ceci est malheureseument ton cas Joe ,tu defends le FPR bec et ongles comme si le FPR etaient des anges, de temps en temps tu as raison dans certaines des interventions et la je ne reagit pas quand tu as raison,il ya des gens qui ne voient que du negatif cote Kagame et FPR ,moi je sais que hali cas meme ibintu bizima bikorwa i kigali, mais soyez courageux de dire ibibi, je ne voudrais pas kubigereranya no kwa habyarimana , naho reconnaissez qu’il yavait des bonnes choses aussi,kimwe no kwa kayibanda,mais je suis deci justement comme vous avec les reactions de RUHUMURIZA Mbonyumutwa, il est a 100% negatif avec Kigali, ce qui n’est pas bien car apres tout c’est son pays, donc Joe reagissez pour equilibre les idees de deux groupes extremistes, car toi tu es d’un cote des tutsis et FPR et Ruhumuriza est d’un autre cote Hutu et FDLR ,birababaje kubona abantu badashira imbere ibyiza, ngo twamagane ibibi ariko tunemere n’ibyiza bihari, kubaho comme des extremistes sibyiza, je m’adresse a JOE ET a RUHUMURIZA …n’ukuri mwisubireho, @Joe emera ko FPR yamaze abahutu kuva 1990, za byumba, kibungo, ruhengeri,kandi na kagame arabyemera akanabyigamba,kandi igomba kubihanirwa, Ruhumuriza nawe emera ko Abahutu bakoze genocide y’abatutsi kuva 1959-1994 na nubu benshi mulibo iyo ubonye comments zabo uhita ubona ko na nubu bije babikora..@Joe uko kutemera guhana abishe abahutu nibyo bituma aba extremistes babahutu bakaza umurego ugasanga umwana w’imyaka 20 wicyiwe ababyeyi agahinda karamwishe…

         0 likes

  8. joe dit :

    cher bantou, tu as une belle vision des chose que tu n’arrivent pas à bien expliquer, faute de quoi tu as très peu d’information la dessus (je peux dire des information globale), pour te donner une orientation, premièrement je ne suis pas extremiste prcq je mets au claire ce que les hutu ont fait d’inhumain, en pleine journée, deuxièmement je ne nie pas les massacres que certains acteurs du FPR ont commis. mais ce que je nie est que ces massacres aient été ordonné par les autorités du FPR, dont la direction etait assumé par tutsi et hutu moderés. je le repète il ya eu massacre des hutu au rwanda par certains soltat de FPR qui avaient un esprit de vengence, mais par faute des preuves certains ciculent librement au rwanda comme aussi certains interahamwe circulent librement par manque de preuve mon ami. mais concernant l’affrontement à mugunga en RDC il ya eu affrontement et non pas massacre, car un civil armé n’est plus consideré comme un innocent mais comme un ennemis qui peut te tuer si tu ne le tue pas en avance. là je peux te dire que j’etais à goma quand les civils rwandais hutu se refugié en RDC et comment ils ne voulaient pas se separer des ex FAR et interahamwe qui avaient traverser la frontière avec armes et munitions, cela n’a jamais eu lieu nul part ailleurs au monde ou les refugiés restent armée, fais une enquête tu le saura. dans ce cas ils sont refugié ou rebelles? si c’etait vraiment un massacre ciblé pour quoi alors laissé plus de 800.000 hutu prendre le chemin de retour au rwanda dont la majorité etaient des femmes et enfants ces statistiques tu peux les trouver sur le site du HCR, je ne nie pas que des nombreux innocents hutu ont perdus la vie, comme dans toute guerre d’ailleurs, mais reste à savoir comment ils sont mort et pourquoi? mais sache une chose tout ceci ne justifie pas le génocide perpetré contre les tutsi en 1994. aucun motif au monde pourra justifier cette trajedie car c’etait la première fois dans l’histoire du monde que des personnes humaines soit décapitées à la machette ainsi et humiliée de la sorte.

       0 likes

Laissez un commentaire