FR | EN

Rwanda : l’opposition se mobilise à Bruxelles

Publié : le 3 août 2011 à 23:22 | Par | Catégorie: A la une, Actualité

C’est une opposition rwandaise des grands jours qui a tenu un meeting à Bruxelles ce dimanche 31 juillet 2011 devant plusieurs centaines de personnes ayant répondu à l’appel conjoint d’une partie des FDU et du RNC.

Devant une salle comble et sous une importante surveillance policière belge, les FDU de Nkiko Nsengimana et de Joseph Bukeye affichaient la tête des grands soirs, à des années lumières de leurs dernières sorties et semblaient avoir définitivement dépassé les dissensions internes ayant divisé la tête de  leur parti ces derniers mois.

Meeting conjoint FDU-RNC à Bruxelles

Meeting conjoint FDU-RNC à Bruxelles

C’est Nkiko Nsengimana, le Président du comité de coordination qui a symbolisé l’état d’esprit d’un parti déterminé et sûr de sa force, en estimant que le changement au Rwanda était très proche car « plus de 50% du chemin pour renverser la dictature a été parcouru » et qu’afin d’atteindre le changement tant désiré, il ne restait que « 30% du chemin à parcourir car les 20% restant seront « offerts » par le régime  de par les nombreuses erreurs qu’il commet».

Côté RNC, c’est Thèogène Rudasingwa s’exprimant à distance à partir des Etats-Unis, via Skype qui a eu l’honneur d’introduire la réunion par un discours durant lequel il a appelé les rwandais à cesser d’avoir peur et les a invités à rejoindre l’association FDU-RNC.

Ses propos furent par la suite repris par Paul Rusesabagina, le héros d’Hôtel  Rwanda qui, après avoir eu une charge virulente à l’encontre des Gacaca a déclaré que « la solution aux problèmes du Rwanda est l’association FDU-RNC » avant d’inviter  à son tour les rwandais à rejoindre leurs rangs clamant que les portes étaient grandes ouvertes.

Selon plusieurs participants, l’un des temps forts de la journée fut le discours de Jonathan Musonera, l’une des figures du RNC qui a rendu durant son intervention un vibrant hommage à Victoire Ingabire en la comparant à Ndabaga, une héroïne des comptes rwandais qui s’est distinguée sur le champ de bataille par sa bravoure, après avoir intégré l’armée en se faisant passer pour un homme en remplacement de son père.

Il a déclaré qu’elle avait été emprisonnée injustement et a demandé à ce qu’on diffuse son discours du 16 janvier 2010 au mémorial de Gisozi dédié aux victimes du génocide des Tutsi et a estimé qu’elle avait été emprisonnée pour le péché d’avoir rappelé que les tueries au Rwanda n’avaient pas concerné que les Tutsi et que des crimes de masse avaient également été commis à l’encontre des Hutu et que tous les criminels de tous bords devaient répondre de leurs actes.

Les autres temps forts de la journée, furent les interventions de Jean-Marie Vianney Ndagijimana, de Gérard Karangwa Semushi ainsi que de Jean Baptise Ryumugabe , représentant du PS Imberakuri.

Plus que le fond du discours de Jean Baptiste Ryumugabe qui a rendu hommage à Bernard Ntaganda, leader du PS incarcéré au Rwanda, c’est la présence d’un représentant de ce parti qui était en soi un symbole fort marquant une certaine unité de l’opposition rwandaise.

Jean-Marie Vianney Ndagijimana a pour sa part annoncé la création du « Covigla » (Collecif des victimes de masse de la Région des Grands Lacs) visant à rassembler des témoignages afin de déposer plainte en justice. Il a invité tous les rwandais à déposer plainte car « chaque rwandais est un rescapé, étant donné qu’il n y’en a aucun d’entre eux qui n’ait perdu un membre de sa famille ».

Il a annoncé que pour remplir cette mission, un groupe d’avocats avait été engagé et que la première plainte concernera le principal criminel qui est selon lui Paul Kagame et a invité, au nom du Covigla, Théogène Rudasingwa et Kayumba Nyamwasa à être témoins dans le cadre de cette plainte qui « sera déposée avant le 12 septembre » date de la visite du Général Kagame à Paris.

Gérard Karangwa Semushi, s’exprimant au nom du PDP-Imanzi, le parti de Déo Mushayidi a quant à lui tenu un discours direct abordant sans détours le problème sensible voire tabou de la discrimination ethnique au Rwanda, estimant qu’une ségrégation ethnique avait lieu au Rwanda, au bénéfice des Tutsi et au détriment des Hutu.

Comme illustrations pour appuyer son affirmation, il a cité l’exemple des bourses d’études qui avaient récemment été coupées avant d’être partiellement rétablies.

Lorsque  99% des enfants Tutsi rescapés bénéficient de l’aide du FARG (fonds d’aide aux rescapés du génocide) qui est une bonne chose, qu’une importante partie des bourses pour l’étranger est attribuée aux anglophones qui sont quasiment tous des Tutsi, qui reste il ? Qui est affecté par la mesure de coupure des bourses si ce n’est les Hutu s’est il demandé ?

Comme autre exemple, il a cité la récente promotion de 164 officiers dans l’armée, parmi lesquels figuraient seulement  13 Hutu ou encore le récent remaniement à la tête du Rwanda, pour lequel, toutes les personnes nommées à des postes clefs sont exclusivement Tutsi (NDLR, en réalité les trois postes principaux des services de renseignements sont occupés par des personnes issus d’un groupe encore plus minoritaire à savoir celui des Tutsi anglophones venus d’Ouganda, démontrant la main mise sur le pouvoir d’une petite clique ultra minoritaire loin d’être représentative des rwandais dans leur ensemble).

Parmi les points traînés par le RNC comme un boulet et abordés par l’assistance, figure la  question des mandats d’arrêts espagnols délivrés contre 40 hauts responsables du FPR, parmi lesquels figure Kayumba Nyamwasa, l’un des leaders du mouvement.

Commentant ces mandats d’arrêts, Gerald Gahima, s’exprimant par skype depuis Washington   a déclaré que pour le RNC, « chaque personne  ayant commis des crimes devait être punie »  et que « certains sur la liste ont des crimes qu’ils ont peut être commis », « certains des faits reprochés ont un fondement mais certains autres ont des motifs politiques et le fait de figurer sur la liste ne signifie pas qu’on est coupable » et a appelé à attendre les suites des travaux des juridictions espagnoles.

Kayumba Nyamwasa, le principal concerné par ces mandats d’arrêts espagnols , répondant à une autre question d’une participante, et s’exprimant également à distance via Skype à partir de l’Afrique du Sud, a pour sa part déclaré être prêt à faire face à la justice espagnole, affirmant ne l’avoir jamais fui «  Je veux rappeler que je suis en Afrique du Sud et non au Rwanda, depuis un an que je suis ici personne n’est venu me voir, la justice espagnole n’a jamais agi ».

Nkiko, commentant cette question a déclaré « si vous attendez la justice internationale, vous risquez d’attendre longtemps, c’est nous, rwandais qui ferons la justice, pour cela nous devons lutter pour le pouvoir afin d’avoir une justice impartiale ».

Du côté des FDU côté Ndahayo et Mberabahizi en perte de vitesse et de popularité ces derniers mois, la position sur cette question est plus radicale. Dans la Newsletter parue le 1er août au lendemain de la conférence, Eugène Ndahayo, chef de file de cette branche des FDU estime que « tolérer des gens soupçonnés de crimes au sein des organisations politiques et à préconiser l’impunité pour des génocidaires, des tortionnaires, des maffieux et autres responsables de la tragédie rwandaise, c’est que plus rien ne semble avoir de sens, c’est que nos valeurs sont à la dérive. »avant d’ajouter qu’« un génocide et ses victimes ne se marchandent pas ; tous les génocidaires et autres criminels hutu et tutsi au pouvoir ou dans l’opposition, en fuite ou pas, doivent répondre de leurs crimes devant la Justice »

Malgré ces quelques points fondamentaux qui restent à clarifier, l’opposition rwandaise a sans aucun doute marqué d’énormes points  grâce à ce meeting  réussi sur plusieurs plans.

La grande affluence au meeting ainsi que la bonne santé affichée par les partis d’opposition s’expliquent sans doute par les récents déboires du régime qui semblent annoncer un tournant entre le régime de Kigali et ses principaux alliés mais aussi et peut être surtout par un sentiment de ras-le-bol de la communauté rwandaise, lasse des divisions, des espionnages, du climat de peur, de l’ethnisme, des tueries, des emprisonnements, de l’injustice, du mensonge et de la dictature.

Ce ras-le-bol s’est traduit en paroles par les propos de Jonathan Musonera lors de la conclusion de son intervention : « enough is enough».

Ruhumuza Mbonyumutwa
jambonews.net

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn
Tags: , , , ,

18 Commentaires à “Rwanda : l’opposition se mobilise à Bruxelles”

  1. Karikezi Mburanumwe dit :

    Très bien messieurs-dames ! Nous sommes derrière vous pour ruiner les derniers espoirs de ce larbin.

       0 likes

  2. Rodman dit :

    En politique, il n’existe ni ami ni ennemi permanents, mais bien il existe un intérêt permanent! peut-on espérer que les intérêts de FDU-RNC soient les mêmes que ceux de l’enfant de milles collines? Cela est loin encore de satisfaire certains parmi nous parce que nos Hommes politiques sont toujours comme des plaies profondes infectées.

       1 likes

  3. gihanga dit :

    Bravo à Gérard Karangwa pour son message sincère. J’espère que tous les Rwandais sont conscients que le seul remède aux maux rwandais est la vérité/sincérité. Les Hutu doivent oser dire aux Tutsi pourquoi ils ne leur font jamais confiance et les Tutsi doivent oser dire pourquoi ils se sentent toujours menacés dans leur pays. Ainsi, tous ensemble, nous pourrons mettre en place des garanties pour que chaque ethnie puisse se sentir en paix avec son voisin et que les institutions soient à la mesure de ces garanties.
    Tout autre entreprise est vouée à l’échec.

       3 likes

  4. A vous les participants au meeting et à tout rwandais n’importe où vous êtes.
    Il serait vraiment bon si chacun de nous reconnaissait qu’il a été créé par Dieu et que personne ne s’est choisi ni l’ethnie ni le pays d’origine.
    Pour ce faire, je demanderais aux responsables des partis politiques F DU et RNC de doubler leurs efforts, sensibiliser tous les autres organisations civiles et partis politiques en vue de lutter contre l’injustice, l’ethnisme et en définitive lutter contre toutes les antivaleurs que connait le peuple rwandais.
    Le moment est venu pour que les dictatures s’écroulent. N’ayons pas peur car Dieu nous accompagne.
    Je vous le dis et je le répète, le moment est proche pour que les choses changent. Pour ceux-là qui sont dans le pays, n’ayez pas peur car vous êtes la plus grande force. Les armes et les chars seront abandonnées à eux-mêmes car les militaires vont bientôt se rappeler qu’avant d’être militaires étaient civils et qu’après l’exercice de ces fonctions redeviendront civils.

       1 likes

  5. Rwembe dit :

    Chers lecteurs de Jambo,
    Moi j’ai vu dans le meeting-choc des Fdu-Rnc et autres opposants invites un message d’espoir. Je crois fermement que l’union de toutes les oppositions regroupant hutu et tutsi, bakiga et banyenduga est le seul salut et la seule arme capables d’ebranler la dictature de Kagame. Je crois que ce rapprochement fait bien peur a la dictature au pouvoir a Kgli. Pour moi, ce rapprochement me donne l’espoir. Des maintenant, c’est le compte a rebours pour la dictature de Kagame. Il peut commencer a s’inquieter. Quant aux detracteurs de Nyamwasa et autres dissidents du Fpr/Apr, je crois qu’il n’est jamais tard pour bien faire. Si Nyamwasa et consorts pouvaient agir en nous debarrassant la dictature qu’ils ont servie, je n’y vois aucun mal. Qu’ils redorent leur blason, tout n’est qu’en leur honneur…Je crois quant a moi que pour nous debarrasser de la dictature de Kagame, twese turakeneranye: bahutu, batutsi, bakiga, banyenduga; toutes les tendances sont appelees a unir leurs forces.
    RC

       3 likes

  6. joe dit :

    le jour où, cette force sera unie, elle s’aura que c’est ce que kagamé fait jour et nuit dans son pays, donc vs etes en retard, prenez vite un train et rejoignez nous il n’est pas trop tard, mais il est aussi intereassant de voir l’opposition se regrouper, mais c’est une chose impossible pour vous car en realité ces dirigeants d’opposition ne veulent que des vengences au lieu des changements. c pigé? je vous plaint vraiment vous qui fuyez la realité pour se confroter à des rumeurs. je suis desolé.

       2 likes

    • joniko dit :

      Kagame comme individus c’est pas un problème en soi, le problème c’est le Système FPR. Il qui manque de democratie et de droit de l’homme dans ce pays. Un groupe de personne est privilegié plus que les autre. Nous voulons un pays ou tout rwandais se sentira à l’aise dans son pays. Où on peux critiquer le pouvoir en place sans qu’on soie tué ou mis en prison. Or avec le pouvoir actuel de Kagame c’est tout à fait le contraire.

         0 likes

      • GAHUTSITWA dit :

        .
        ……..Kagame comme individus c’est pas un problème en soi, le problème c’est le Système FPR

        …..C’ est ce qu’ on va voir …!!!!…….Ntawe izambeshyaaaaa….!!!!

           0 likes

  7. manzi dit :

    Ese burya mu Rwanda twigeze kugira Jeanne d’Arc wacu ari we NDABAGA. None muri iki kinyejana cya 21 hongeye kuboneka undi Jeanne d’Arc, ari we VICTOIRE INGABIRE. Abagabo barasakuriza mu mbere mu gihe umutegarugori Ingabire ayoboye urugamba rwo kwibohoza igitugu cy’ingoma ya Kagame. Iyi ni yo ntambara yo kwibohoza, naho biriya FPR/RPF yagiye ijijisha abanyarwanda n’abanyamahanga ngo yabohoje u Rwanda, ni amanyanga: ese ubundi ni nde wari waraboshye u Rwanda kugira ngo Inkotanyi zize zirubohoze? Iriya miliyoni y’inzirakarengane yazize ubusa, nako yazize ubusambo bwa kariya gatsiko k’indobanure kari ku isonga mu gihugu cyacu.

       0 likes

  8. GAHUTSITWA dit :

    Wa munyamanyanga weeeee;

    ….Le MIRABEAU rwandais nawe azaboneka ubwo KAGAME azaba avuye muli FRANCE – fin- septembre .2011…….!!!! ….tubpne kubohora ABANYARWANDA …!!!!!!

       0 likes

  9. Realiste dit :

    FDU-RNC est une bonne idée à soutenir si ce cartel n’ a pas décidé de lutter ensemble uniquement pour chasser du pouvoir le régime dictatorial de Kagame sans penser à « l’après lui » quelle politique comptent il mener ? en quoi elle sera différente à celle d’aujourd’hui ? et la place de la justice et réconciliation dans tout ça ? c’est des questions qu’il faut se poser et auxquels il faut trouver réponses avant d’aller changer le régime. cette fois ci on a pas droit à l’erreur je pense que l’expérience douloureuse qu’on a vécu et que personne ne souhaite revivre nous apprend a être prudent et prévoyant…

       0 likes

  10. JP dit :

    Mukinyrwanda bagira bati akabi gasekwa nk’akeze, FDU-RNC c’est qoui ça? ç’a na pas de sense vous le savez très bien! c’est comme un melange d’eau et d’huile. ça ne marche pas et ça ne marchera jamais.
    \D’abord le FDU n’est rien d’autre qu’une composition des petits bavards sans perspective qui ne cherche qu’a exister politiquement tands que RNC composés par les ansiens membre et enfants formés par le FPR. ils sont donc malins strateges et habiles. Leur éducation ne les permets pas de s’associer avec les mecs comme ceux des FDU. Si non ça serait un péché capital et impardonable par la famille.

    Pour ce qui concerne la promotion dans le RDF, mais vous voulez qoui ? qu’on fasse 50/50 comme au Burundi?
    Chez nous au Rwanda, toutes les institution se basent sur les critères de la competence, de l’habilité, de l’amour du pays, de l’honneteté et de la passion pour son travail pour recruter et prommetre.
    Donc la politique de discriminaation positive ne fonctione pas chez nous. il faut te battre et prouver qui tu es pour le meriter. moi je vous conseillerz par contre de créer cotre Etat et vous verez bien qu’il ne poura durez que 1 an avant de vs entre tuez.

       2 likes

  11. ANGE KAGAME dit :

    JP # 10

    Je vois bien que tu es un de ces ABAMOTSI de PILATO qui sont démolarisés par le fait que les FDU et RNC collaborent pour renverser la REPUBLIQUE BANANIERE de Kigali. Tu divagues parce que les FDU n’ont jamais eu l’intention de se « MELANGER » avec le RNC, comme tu l’évoques en les comparant à l’eau et l’huile. Sauf qu’il arrive qu’en mélangeant l’eau à un peu d’huile dans un récipient avec d’autres ingrédients et produits alimentaires qu’on laisse mijoter à feu doux, le résultat est délicieux. Mais ceci est connu par ceux qui sont habitués à la cuisine moderne et non aux personnes comme toi qui ont grandi en dormant avec les vaches en se pissant les uns sur les autres, ngo mukanazenda, et en ne mangeant que l’ « IKIREMVE ». Te parler de cette cuisine moderne, c’est peine perdu, c’est comme essayer d’apprendre à vos « valeureux » généraux comme IBINGIRA, à lire et à écrire ! C’est ça la compétence dont tu parles ? Ou encore votre compétence c’est de savoir massacrer des millions de personnes et dissimuler les cadavres ! Cette soi-disant compétence est à présent enterrée parce que ce sont vos généraux et soldats de toute grade qui, actuellement sont en train de tout révéler, de vous accuser, et évidemment en s’accusant eux-mêmes. BARIMO BARAVA IKUZIMU BAJYA IBUNTU, kandi ni FDU YABABOHOJE ! Si toi tu veux rester « GUPFA UHAGAZE » ni byabindi ngo « BAZIRUNGE ZANGE ZIBE ISOGO. Côté intéllectuel aussi, vos soi-disant généraux, ceux parmi eux qui n’étaient pas analphabètes quand on leur a servi le Rwanda sur un plateau, les autres bahagarariye mu umwaka wa kane nka PILATO, tandis que les membres des FDU ari « INTITI », baraminuje ! C’est le RNC qui a besoin des FDU, et non l’inverse ! C’est pour cela que c’est le RNC qui a fait une courtisannerie intensive pour qu’il y ait cette collaboration, qui, par ailleurs pourrait être très utile pour le Rwanda si elle est bien menée dans la sincérité ! Mais sur ce point, les FDU sont sûres d’elles-mêmes, car le ruse et la duplicité innée chez certains n’a plus de valeur actuellement. Nous sommes de millions à soutenir l’oeuvre de notre HEROS VICTOIRE INGABIRE, sans complexe et totalement fiers de nous mêmes. Le RNC NE POURRA JAMAIS FAIRE DE NOUS CE QUE LE FPR A FAIT DES TWAGIRAMUNGU FAUSTIN, LES SENDASHONGA SETH ET AUTRES, CAR TWE TURABOHOTSE MU UMUTWE, TWAVUTSE KU INGOMA YA REPUBULIKA, AMANYANGA N’AMARIMANGANYE AJYANYE N’IBISIGISIGI BY’INGOMA YA GIHAKE YA BENE WANYU INTWARI ZACU ZARARANGIJE KUYISEZERERA YARAGIYE NK’IFUNI IHEZE ! UBU IZINDI NTWARI TURAZIFITE, LE RNC NE PEUT RIEN CONTRE NOUS DANS CE SENS ! COMME IL NE PEUT ARRIVER A RIEN SANS NOUS, ALORS QUE NOUS AUTRES LES FDU SOMME CAPABLES DE RESISTER JUSQU’AU BOUT ET LIBERER NOTRE PAYS SANS LE RNC, COMME NOS HEROS, LES KAYIBANDA, GITERA, BICAMUMPAKA et autres l’ont fait. Peu imprte le temps que cela prendrait, nous sommes un vrai peuple de résistants comme nos aïeux l’ont fait pendant 400 ans avant de rejeter ce régime monarchique de truands. Mais pour renverser pilato, c’est juste une question de mois à partir de maintenant ! Alors s’il te plait JP, arrête de te faire des GLI GLI et rigoler comme un arriéré mental.

       1 likes

    • Victor Ingabe dit :

      @Ange Kagame

      Une chose est sure , aucun parti politique iyoboye n’umuhutu ntacyo izageraho. Ubgenge bgu mu hutu, burazwi ni si yose.Iyo ababirigi batabashya muri 1959 ngo birukane Umwami, muba muri n’ubundi mubuhake.Mwemere mufate isuka muhinge muzanire ibirayi aba tutsi maze mubone amata nti mwicwe na Bwaki.

         1 likes

    • joe dit :

      ange kagamé, tu as besoin d’un psychyatre, à vrai dire, car tu es sans doute un canibal, je ne sais pas pourquoi tu acclames les tueurs et les personnes sans âmes et consciences, en plus il faudra bien que tu connaisses la cause qui avait poussé la belgique à remplacer la monarchie par la republique avant de parler de l’ubuhake puis que tu risques de tomber dans les meme erreurs que tes ancetres, il ya plus de 49 ans. la compétences ne revient pas au simple niveau d’etude comme tu le pense, bien que celles ci peuvent en etre, la base, mais la competence depend du quotient intellectuel mon ami. concernant FDU et RNC tu doit d’abord bcp les connaitre avant de te lancer dans un debat qui ne fait que balancer tes sentiments, quant à toi victor ingabe, tu as aussi un problème d’interpretation, car il nya jamais eu les ubuhake au rwanda et dire que les hutu ne sint pas intelligens detrompe toi. car le rwanda ne peut se developper sans la participation des hutus. bref tacher de vous comprendre et non pas de vous combattre. vs etes tous les enfants du rwanda.

         1 likes

    • Gasa dit :

      J’ai bien aime ton commentaire. Mais l’element de phrase:  » en pissant les uns sur les autres, ngo bakanazenda… » heurte les sens. Est-il vraiment nécessaire de se livrer a des vulgarités pour dire la vérité?! Non, n’est-ce pas?
      Quant a moi, Je crois qu’il faut lutter avec la dernière énergie pour la libération du peuple, mais ne perdons jamais de vue les bonnes manières. La verite y gagne beaucoup quand on reste courtois.

         0 likes

  12. Victor Ingabe dit :

    Une fois encore, le retour au pays de Gérard Ntashamaje prouve que ces soit disant partis d’opposition FDU – RNC n’ont rien des partis politiques. Après avoir milité dans ces organitions qui ont meme des branches armée, il a observé leurs programmes et a pris tout son temps pour refléchir et il s’est rendu compte qu’elles n’avaient pas de programme politique. C’est ainsi qu’il a décidé de se désolidariser avec ces terroristes et de rentrer au pays afin de participer à sa reconstruction . Au lieu de battre tambour avec beaucoups de bruit,vous fairez mieux de suivre son exemple. Je sais que jambonews faira son mieux comme c’est sont habitude à minimiser cette information.Il est bien claire que FDU-RNC a comme branche armée FDRL et son organe de presse Jambonews.

       1 likes

  13. cloclo dit :

    oh c’est dommage,voir qu’Apres 18 ans les rwandais ne peuvent pas s’associer pour faire valoir leur droits envers leurs pays, à mon avis aucun hutu n’est parfait ni un tutsi et alors,maintenant les hutu et les tutsi sont tous éduqué pour dire que l’un ne devrait pas se sentir intelligent pour diriger le pays,Bref le pays se reconstruira par une entente mutuelles et le respect.

       1 likes

Laissez un commentaire