FR | EN

Rwanda : un mensuel demande pardon au Général Kagame

Publié : le 8 août 2011 à 1:44 | Par | Catégorie: Actualité

Le mensuel rwandais « Ishema » (fierté) a publié un numéro inédit intitulé « Imbabazi » (pardon) destiné à demander pardon au Général Paul Kagame, qu’il estime avoir  diffamé  dans un article publié dans sa 24ème édition.

Couverture du dernier numéro d'"Ishema"

Couverture du dernier numéro d'"Ishema"

Sur la couverture de cette édition spéciale, on y aperçoit Fidèle Gakire, le directeur du journal courbé devant le numéro un rwandais et implorant le pardon de ce dernier qui le lui accorde d’un geste de la main.

A l’intérieur de cette édition, le site Igihe.com rapporte qu’on y trouve toute une série d’articles publiés précédemment par Ishema à la gloire de Paul Kagame comme celui publié à l’issue de l’année 2009 et intitulé « Kagame : le meilleur politicien de l’année 2009 ».

En parallèle à cette édition spéciale, Fidèle Gakire a écrit une lettre ouverte au Chef d’Etat rwandais dans laquelle il demande pardon « Votre Excellence, Président, je suis heureux de vous écrire cette lettre visant à vous demander pardon en raison de l’article publié par le journal dont je suis propriétaire  dans sa 24ème édition. Il contenait des mots qui vous dénigrent en tant que Chef d’Etat et dont certains propos ne donnaient d’ailleurs pas de valeurs à votre courage et votre intégrité »a-t-il ainsi écrit.

Selon l’agence rwandaise d’information, l’article à l’origine de la controverse est un article dans lequel le journaliste qualifie Paul Kagame de « dictateur » et de « corrompu ».

Au lendemain de cette publication, le « Forum des Médias Privés » avait suspendu pour six mois le magasine Ishema, pour publication de cet article « ridiculisant la personne du président ».

Se confiant au « New Times », le principal média contrôlé par le régime, Theodore Ntarindwa président du Forum a déclaré « qu’une décision plus rude aurait été prise à l’encontre du média mais lorsqu’il (le propriétaire) s’est excusé auprès du forum reconnaissant que l’article était diffamatoire, on a décidé de suspendre le journal pour une période de six mois ».

Réagissant à la lourde sentence, Fidèle Gakire, a déclaré au même New Times « La sentence est trop sévère à mes yeux mais j’espère qu’après avoir subi la punition, en tant que membre du forum, nous trouverons des manières de réduire de telles sentences ».

Le rédacteur en chef d’Ishema a pour sa part démissionné le 26 juillet en raison principalement selon ses dires « de la publication d’un article dénigrant et insultant fortement le Chef de l’Etat élu par les rwandais » sans que, en tant que rédacteur en chef, il n’aie été au courant de la publication de l’ article.

La veille de cette démission, des hommes en civil non identifiés avaient saisi des copies de l’édition controversée entre les mains des vendeurs. La police avait nié toute implication, alimentant les rumeurs selon lesquelles ces hommes seraient des agents de l’Etat.

Paul Kagame est considéré par Reporters Sans Frontières comme étant l’un des 38 principaux prédateurs de la presse dans le monde aux côtés d’autres chefs d’Etats, de dirigeants politiques de leaders d’organisations terroristes ou encore de certaines milices privées.

 

Ruhumuza Mbonyumutwa

Jambonews.net

 

Ci-dessous la lettre ouverte adressée à Paul kagame

 

IMPAMVU : Gusaba imbabazi

 

Nyakubahwa Perezida, nshimishijwe no kubandikira iyi baruwa ibasaba imbabazi kubera inyandiko yasohowe n’Ikinyamakuru mbereye Umuyobozi Mukuru mu nimero yacyo ya 24, yari ikubiyemo amagambo yabasebyaga nk’umukuru w’igihugu ndetse amwe muri ayo magambo ntahe agaciro ubutwari n’ubunyangamugayo byanyu.

Nyakubahwa, imbabazi ngusaba nk’umuyobozi mu izina ry’itsinda ry’ubwanditsi bw’Ikinyamakuru ISHEMA tuzi ko ntacyo zabuza ikurikiranacyaha kw’izindi nzego ariko turabamenyesha ko icyaha cyakozwe kitari kigambiriwe kandi nta n’inyungu zo gusebya umukuru w’igihugu cy’u Rwanda cyangwa uw’amahanga ikinyamakuru cyacu kibibonamo.

Nyakubahwa, mbifurije ishya n’ihirwe mu kazi kanyu ! Murakoze !

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

9 Commentaires à “Rwanda : un mensuel demande pardon au Général Kagame”

  1. tito dit :

    Aya ni amatakirangohi kuko inyandiko imeze nk’iyi bayandika bayitekerejeho, kugira ngo abaguzi babe benshi.

       0 likes

  2. Can someone define for me what means to be a dictator or corrupt as a leader? If through such definitions, Paul Kagame, the Rwandan president, can not be linked in any way to the meaning of those concepts, then I will agree with their interpretation by the [Rwandan] Forum of Private Publications.

       0 likes

  3. kibuye dit :

    j ai lis le fameux numéro 24 d ishema qui fait polémique mais quand on le lit on voit simplement qu’ishema a seulement apporté un regard critique sur la manière de gouverner de paul kagame en aucun cas ishema n insulte paul kagame. quel différence fait on entre la critique et l insulte ? paul kagame est un president comme un autre que l’on peut critiquer.

       0 likes

  4. joe dit :

    kibuye si c’est tel que tu critiques quiconque non pas meme pour un chef de l’etat tu as raté ton education, je te le dis je suis désolé pour ça.
    il ya dans chaque langue du monde des formules de politesse, pour demander, criquer, parler et autres….
    ce que isheme a fait ça s’appelle la grossièreté + diffamation.

       0 likes

  5. kibuye dit :

    @ Joe : tu parles de grossièreté et de diffamation mais est ce que tu as même eu l’intelligence de lire le fameux numéro 24 qui fait polémique avant de venir polémiquer ici sur ce forum. Quand je dis que ISHEMA n’a pas insulter mais seulement critiquer PAUL KAGAME je me base sur l’article que j’ai lu étant donné que je suis actuellement à Kigali. on peut dire qu’ISHEMA est victime de la censure. on peut dire qu’à part ISHEMA il n’ya plus vraiment de presse digne de ce nom à Kigali etant donné que UMUSESO et UMUVUGIZI ont été fermé.

       0 likes

    • joe dit :

      cher kibuye l’auteur meme, reconnais qu’il a ramassé cet article sur internet sans en connaitre bien ce qu’il contenait et a demandé pardon parcequ’il est conscient que ce qu’il a fait n’est pas professionnel, si toi tu l’appuis ce que tu sais pourquoi, je vois que tu as une belle appreciation du journalisme de la rue, mais je ne te plaint pas tout depend des niveau des gens et d’education.

         0 likes

  6. Gitimujisho dit :

    Bati yego mwidishyi.
    Cette image même est un paradoxe car elle démontre par l’attitude de soumission on ne peut plus humiliante(surtout pour un journaliste d’opposition qui n’a fait que dire ce qu’il pensait), que Kagame est un dictateur qu’au Rwanda, on n’a pas le droit de critiquer.

       4 likes

  7. kibuye dit :

    @ joe: quand tu dis que l’auteur reconnait lui même qu’il a ramassé cet article sur internet , tu te bases sur quels documents ? Je pense tout simplement que tu diffuse des fausses informations parce que je me suis renseigné sur cette affaire . L’auteur s’excuse parce que ISHEMA subit des pressions depuis quelques temps mais il n’a jamais affirmé qu’il avait ramassé cet article sur internet que ce soit dans les colonnes d’ISHEMA ou devant la commission des professionnels de journalisme du rwanda. Donc JOE tu ne diffuses que des fausses informations sans fondements. La prochaine fois, renseignes toi bien au lieu de boire de la Heineken a Bruxelles et faire de la propagande

       0 likes

  8. epimaque dit :

    hahahahahahaha,abanyarwanda turasetsa rwose.iyonsomye ls comentaires biranshimisha cyane .bikanteranokwibaza byinshi? icyonkundira Kagome nuko akubwirako akubabariye nyuma akaguha twatuzi ahokugirango akurase cg ngo agufunge;ikindi nuko kagome afite amayere menshi cyane .nahokuba ari umwicanyi turabizi kandi nawe arabizi yarabyivugiye ko umu presid wica abaturagebe nawe bimureba;kd nebandika kuri iyi site abaenshi batse ubuhungiro bavuga uko yishe.bamwe banabyigamba mutubare bamazeguhaga Leffe na jup utibagiwe na broch yo kumurindi .urugamba ruracyari rurerure;

       0 likes

Laissez un commentaire