FR | EN

Rwanda-France: la ministre Inyumba surprise à Rouen

Publié : le 2 septembre 2011 à 17:33 | Par | Catégorie: Actualité

InyumbaAloysie Inyumba, Ministre de la Promotion féminine et lune des femmes les plus respectées dans le régime du FPR, a passé une amère étape à Rouen, France, où elle effectuait un voyage de travail sinscrivant dans le prolongement de la campange visant la séduction de la diaspora rwandaise ainsi que dans la préparation de la visite que le Président Paul Kagame sapprète à effectuer en France du 11 au 13 septembre prochains.

La scène s’est passée le samedi 27 août. Alors qu’elle s’attendait à un accueil chaleureux grâce à une préparation minutieuse en amont, elle a été accueillie par des huées et des sifflets. « Elle ne s’attendait pas à un tel accueil. Tout avait été fait pour qu’elle soit chaleureusement accueillie » rapportent des témoins.

Madame INYUMBA n’ignorait visiblement pas qu’elle avancait sur un terrain hostile. Pour cela, elle envoya un émissaire démineur en la personne de Maurice RWAMBONERA, un ancien chauffeur à l’ambassade du Rwanda à Paris, séjournant habituellement à Bruxelles et qui fût l’un des participants au programme « Come and see » de décembre dernier.

Le gouvernement rwandais comptait donc sur les capacités de persuasion de la Ministre pour inverser la tendance à Rouen, ville connue dans les milieux rwandais pour abriter un certain nombre de fervents opposants au régime du FPR. Selon les personnes contactées sur place, Maurice devait approcher les responsables des associations de rwandais de Rouen pour leur inviter tous à participer dans une réunion avec la Ministre INYUMBA.

« La bière a coulé à flot »

 

Selon les associations qui rapportent la nouvelle, l’APCR- COVIGLA section locale Rouen, Maurice RWAMBONERA a convié la veille, le 26 août, une partie de la communauté rwandaise de Rouen à boire un verre avec pour objectif de les convaincre de venir rencontrer la Ministre.

Alors qu’ils buvaient des boissons offertes par Maurice RWAMBONERA, plusieurs partipants à cette « pré-rencontre » ont affirmé à ce dernier être prêts à discuter avec la Ministre, à la grande satisfaction de leur interlocuteur.

Ils sont arrivés en avance pour accueillir la Ministre

 Le Rendez-vous était fixé à 16 heures. Vers 15 heures 30, ceux qui ont bu les verres de Maurice Rwambonera sont arrivés en manifestant, dans une ambiance bonne enfant, sifflets, hauts parleurs et pancartes à la main. La Ministre a été précédée par une délégation de 4 personnes venues de KIGALI dont Ndashimye Bernardin, l’ancien dirigeant de la jeunesse du MDR, JDR INKUBA. « A son arrivée, elle avait lair sereine mais quand elle est sortie de la voiture, tout a changé. Elle a eu un choc, on pouvait le voir sur son visage. Elle ne sattendait pas à un tel accueil. Tout avait été fait pour quelle soit chaleureusement accueillie. La faute aux rouennais qui nont pas accepté de vendre leur âme contre de la bière. La faute aussi à Maurice RWAMBONERA qui na pas su convaincre. La leçon à tirer dans tout cela cest que la corruption est institutionnalisée au plus haut sommet de lEtat rwandais. Quand un membre dun gouvernement voyage avec des sacs de billets pour acheter la conscience de ses opposants, cela laisse entendre que la pratique est largement répandue dans le pays contrairement à ce que lon fait croire » lancent les Rwandais de Rouen.

 

Les adhérents du FPR lui sont restés fidèles

 

A l’intérieur, rapporte le site France-Rwanda l’ambiance était tout autre, plusieurs jeunes acquis à la cause du régime étaient présents et se sont levés eppur saluer la Ministre à son entrée dans la salle.

Toujours selon la même source, pour éviter le fiasco, la Ministre aurait insisté pour que les manifestants puissent entrer dans la salle sans succès. Après quoi la nervosité s’est exprimée dans les propos du maître des cérémonies, le Dr Joseph UMUGWANEZA. Prenant la parole, ce dernier aurait comparé « les manifestants HUTU à des cochons qui refusent de dormir dans de draps propres, préférant se rouler dans la boue pour enlever les parasites ».

Cet épisode n’a toutefois pas semblé avoir decouragé l’imposante délégation de sénateurs, ministres ou fonctionnaires venus tout droit du Rwanda qui continue tant bien que mal à mobiliser en vue de la rencontre du 11 septembre entre le Général Kagame et la diaspora.

La question est, sera-t-elle à l’écoute ?

Pacique HABIMANA

Jambonews.net


Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

9 Commentaires à “Rwanda-France: la ministre Inyumba surprise à Rouen”

  1. Mbrototo dit :

    C’était finalement une question de bière ! A mourir de rire. Comment peut-on négocier en se soûlant la gueule ? Une nouvelle stratégie du régime kagame: faire mousser. Est-ce ça le développement ? s’il pouvait nous préciser la nature de cette bière: blonde ou brune !

       3 likes

  2. Lukiza dit :

    oh ooo, ces beuveries kagaméennes, ce régime tient à prouver son excellence et sa primauté dans la bière aussi. Il y a tout un programme pour se soûler. ça fait partie du développement, selon kagame !

       3 likes

  3. Rwanda : La visite du président Kagame en France sonne le glas du dernier bastion des Extremistes.

    A quelques jours de la visite officielle du Président Rwandais en France, une certaine communauté rwandaise a des forces raisons de s’inquiéter. L’émoi et l’agitation fortement ressenti dans le milieu des refugiés hutu exfiltrés du Rwanda peu après le génocide contre les tutsi en 1994 peut se ressentir, et dans les conversations et sur les blogs qui soutiennent encore ouvertement ou non, l’idée de la restauration du Hutu Power.

    Point n’aura été besoin d’une campagne militaire comme celle de Mugunga, campagne du reste impossible dans la lointaine France. La normalisation des relations entre le Rwanda et la France consacre le génie du Président Kagame dans un domaine que d’aucun ne pouvait lui deviner : Une diplomatie silencieuse aussi réaliste que fidèle aux principes de sa vision, celle de l’intransigeance avec la Dignité, l’Agaciro du Peuple Rwandais.

    Kagame s’en va donc en France la tête haute, sans l’idée de plonger le pays hôte dans l’humiliation comme certains se plaisent à le dire. Et la France et le Rwanda sortent grandi par la résolution d’un diffèrent qui ne pouvait profiter à l’une comme à l’autre.

    Le perdant n’est ni le peuple français ni l’armée française. Les perdants sont ceux-là qui ont poussé la France à commettre, un jour, la fameuse « erreur d’appréciation »si bien définie par le Président Sarkozy, les perdants sont certains dirigeants d’une France archaïque qui auront mal géré une situation, il est vrai, par eux inconnue, qui ne tenaient pas en compte la personnalité d’un Peuple dont la fierté n’avait rien à envier à celle des anciens Gaulois.

    Certains français qui se sentent trahis par le Président Sarkozy n’ont donc aucunement raison de se targuer d’avoir servi la France. Ils pourraient tout aussi bien l’avoir mal servi et les arguments pour soutenir cette dernière option ne manquent pas. Nous pouvons toutes fois leurs accorder le bénéfice d’avoir commis ces erreurs dans l’exercice de leurs difficile fonctions, sans toutes fois leurs reconnaitre le droit de soutenir la justesse d’une action malheureuse qui a endeuillé le peuple Tutsi et terni l’image de la Grande France.

    Dans le difficile rapprochement entamé par l’action du Ministre Kouchner et la première visite du Président Sarkozy à Kigali, le Rwanda s’était déjà réjoui des efforts et du courage de la France dont certains de ses fils et filles sont demeurés malgré tout sans faillir aux côtés du peuple Rwandais profondément meurtri par le Génocide de 1994. Ces sont ces français et françaises qui ont ardemment lutté et luttent encore sans répit pour que triomphe la vérité sur les tristes évènements qui ont endeuillés le Rwanda.

    Les grands perdants de cet heureux dénouement sont ceux-là même qui sont à l’origine du génocide contre les tutsi qui en territoire français, se croyaient indéfiniment protéger d’une justice dont la détermination s’annonce déjà dans l’Hexagone.

    Les grands perdants sont ceux-là qui trahissent l’hospitalité de la France en perpétuant sur son sol des idées qui entretiennent le feu de la haine entre les Rwandais.

    Les grands perdants sont tous ces criminels qui se cachaient à l’ombre des pseudos associations franco rwandaises et autres turquoiseries dont la France n’avait aucunement, ni le besoin, ni l’intérêt à perpétuer la mémoire.

    Les grands perdants sont ceux-là qui aiguisent les armes de désespoir pour venir manifester contre la visite du Président Kagame à Paris.

    Kagame ne vient certes pas dans le Camp de Mugunga à la tête de ses invincibles Inkotanyi, il vient à Paris, en territoire ami, il vient en père de famille, il vient surtout la main tendu vers les fils et filles du Grand Rwanda, il vient gagner sa dernière et grande victoire, la victoire de la Paix, celle de l’Amour qui unit.

    Ange Michel Murangwa

    Atlanta Georgia

       4 likes

    • Abou. P dit :

      Ange, merci pour cette analyse objective!. Le GoR ne rachette pas les opposants par la bierre comme le sous entend l’articule. Dans notre culture qd on invite les gens pour discucter, il faut les acceuillir; je pense k vous fetez la memechose chez vous dans vos famille. Le rwanda c’e notre grande famille du nord ou sud d’Est @ l’Ouest ns fesons cette tradution de la biere mais comme ce proverbe le dit bien « INZOGA N »UMUGABO IKANYOBWA NUNDI ».

      Merci @ INYUMBA d’avoir eu ce courage de tendre la main a ceux qui ne le veulent pas, GoR pourra tjr se felicite d’avoir o moins tendu la main @ vous qui voient que du mal dans le Rwanda nouveau parce qu’il est different du Rwanda que vous avez tjr rever.

      Pour Sarkoz, meme si je ne s8 pas de droit et que je ne s8 pas d’accord avec ta vision de sur l’Afrique, J’apprecie ta volontalisme d’aller de l’avant de chercher une solution @ tt prix que de rester prisonnier des vieux ideologies.

      H.E, thx so much for our « AGACIRO » all African now know that our force is our Agaciro.

         1 likes

  4. guilaume dit :

    mettez les images.c’est plus convequant. votre studio ne fonctionne plus ou quoi?

       0 likes

  5. Merci à Ruhumuza pour avoir laissé passer mon article. Je salue la une réaction positive qui cherche réellement à construire un Rwanda nouveau.
    Ange Michel Murangwa
    Atlanta, Georgia

       0 likes

  6. Muhizi dit :

    Aloysie Inyumba, Ministre de la Promotion féminine et l’une des femmes les plus respectées au Rwanda, a rencontré les rwandais et amis du Rwanda à Rouen, France, où elle effectuait un voyage de travail s’inscrivant dans la préparation de la visite que le Président Paul Kagame s’apprète à effectuer en France du 11 au 13 septembre prochains.
    En France comme ailleurs, il y a pas mal de rwandais qui ont besoin être considéré comme une partie de la population rwandaise qui,à leur tour doivent participer aux action de reconstruire et developper le Rwanda.
    Au moment où l’administration rwandaise est préoccupé par les actions de developper le pays dans les différents secteurs, les contre succès sanguino-genocidaires ont lancé une propagande visant à harceler les dirigents rwandais. Par erreur, ceux qui sont sur tête de ces propagandes, n’ ont rien à critiquer sur la politique du pays mais plutôt ils attaquent les dirigeant, surtout le président Paul Kagame et ses proches collaborateurs qui ont pu arrêter le génocide de 1994, et recontruit le pays jusqu’à ce que le Rwanda devient parmis les pays caractérisés par une bonne gouvernance et aussi un developpement touchant toutes les secteurs, l’ education, la santé, l’économie, les infrastructures, la sécurité, l’unité et la reconciliation des rwandais etc.
    Pourquoi les propagandes ?
    Après avoir être vaincus et echoués dans leur plan d’êxterminer les tutsis, beaucoup de génociadaires ont pu trouver refuge dans des pays européens sous pretexte de fuire la situation de guerre qui ravagait le Rwanda et peu après le RDC. Se basant sur l’atout mensongère de la mauvaise situation de sécurité au Rwanda et dans la région, beaucoup d’entre eux ont pu trouvé le statut de refugié. Actuellement, le Rwanda a publié que dès le 31 Décembre cet année, aucun rwandais ne sera plus appelé réfugie. Par mecontentement de cette décision, ceux qui profite de leur statut ont lancé une façon de lutte, pour voir s’ ils peuvent resister encore quelques temps.
    A présent, ils se focalise à harceler Mme INYUMBA, qui est partie en France quelques jours avant la visite du Président Paul Kagame qui aura lieu le 12 et le 13 de ce mois ci. On peut se demander si les rwandais vivant en France ou ailleurs n’ ont pas droit à l’accèss de l’ information de ce qui se passe au Rwanda.

       0 likes

    • Karemera dit :

      Buliya kohereza Maurice Rwambonera ni ugukosa cyane; naba niyo bohereza patron we wamuhaye akazi kubuchauffeur muli ambassade aliwe [*******] kuko we yigeze no kuza aradukoranya akatubwira ibintu bisobanutse atali ukuduha inzoga gusa.Ngaya bamwe iwacu bemera abantu nka Rwambonera .
      twanamubajije aho uwo patron we wamuhaye akazi ali,ati rwose ntacyo abaye n,ubwo bamwimye akazi ati n,ubu ali mu bubiligi na madamu we; tumubajije niba bazaza i paris kwifatanya natwe ati uko wemuzi ntiyaza aliko umugore we yaza niba umugabo atamubujije, ati yabaye umurakare aliko umugore we nimuzima nabonaga amugira inama zimwe akamunaniza ntamwumve ….
      Rwose hali abantu bazima batali Rwambonera bali kuza bagategulira Inyumba neza , akakirwa neza bita li nka biliya, nanjye nali mpibereye.

         0 likes

  7. solignac dit :

    je suis étonné que les Rouen nais puissent avoir une tel réaction vis a vis
    de RWANDAIS
    je suis Français et prêt à servir d »émissaire auprès de et pour PAUL KAGAME
    qui a su sauvé son PAYS

       0 likes

Laissez un commentaire