FR | EN

Rwanda : quatre piliers du régime en résidence surveillée

Publié : le 18 janvier 2012 à 17:37 | Par | Catégorie: Actualité

Ce mardi 17 janvier 2012, l’armée rwandaise a suspendu de leurs fonctions et placé en détention, le Colonel Dan Munyuza, chef des renseignements extérieurs, le Brigadier Général Richard Rutatina,  chef des renseignements militaires, le Général Fred Ibingira ainsi que le Brigadier Général Wilson Gumisiriza, tous quatre,  hauts cadres du régime militaire du FPR.

Selon le communiqué de l’armée publié sur le site du Ministre de la Défense, ces quatre officiers ont été suspendus et placés

en résidence surveillée car ils sont soupçonnés d’avoir commis des actes « d’indiscipline liés à une implication dans du

Fred Ibingira

Fred Ibingira

commerce effectué avec des civils dans la République Démocratique du Congo. »

Dans un entretien accordé au quotidien pro-gouvernemental « Igihe.com », le porte-parole de l’armée rwandaise, le Colonel Joseph Nzabamwita a déclaré que l’enquête au sujet des accusations portées contre ces officiers était toujours en cours et qu’elle visait notamment à déterminer si d’autres personnes étaient impliquées dans ces malversations.

Parmi les quatre personnes arrêtées, trois sont sous mandat d’arrêt international pour « Génocide, Crimes de guerre et Crimes contre l’Humanité » délivrés par la justice espagnole en février 2008.

Dan Munyuza est accusé par le juge espagnol Fernando Andreu Merelles d’avoir participé à de nombreux massacres visant les réfugiés civils Hutu ainsi que la population congolaise dans l’Est du Congo ainsi que contre la population rwandaise à Byumba en avril 1994.

Fred Ibingira est pour sa part accusé par la justice espagnole d’avoir été « le responsable direct des massacres commis contre la  population civile au Bugesera, Mayaga et Butare en 1994 » ainsi que d’avoir été le plus haut responsable militaire du massacre de  Kibeho du 22 avril 1995.

En ce qui concerne, Wilson Gumisiriza, le Juge espagnol affirme que « des preuves pratiques, se dégagent des indices rationnels et fondés » selon lesquels ce dernier serait «  intervenu directement dans l’assassinat par mitraillage des prêtres, des évêques et d’un garçon de 8 ans, qui étaient réunis dans une pièce du siège des Joséphites à Gakurazo, le 5 juin 1994. »

Ruhumuza Mbonyumutwa

Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

18 Commentaires à “Rwanda : quatre piliers du régime en résidence surveillée”

  1. puceman dit :

    Peut-être ce sont eux qui ont abattit l’avion des Présidents:Habyarimana &Ntaryamira et endeuillés toute la région du grand lac ?

    Kagame et ses menteurs maitrisent très bien la communication ! Après avoir allumé l’opinion international avec leurs mensonges sur le rapport qui est en cours sur le déclenchement du génocide des Rwandais,il faut bien faire diversion pour empêcher ce même opinion international de réfléchir d’avantager pour qu’il puisse se convaincre que le vrai coupable est Paul Kagame et sa bande des assassins ,pour y parvenir il faut faire semblant d’arrêter Baruharwa pour prouver au monde entier qu’on Rwanda personne n’est au dessus des lois.
    K’umuhindi ,baba bamuhamije ,ariko twe abanyarwanda ,ikinamico yabo ntanubwo ikidusetsa !!!!!

       5 likes

  2. cmunan dit :

    Demain ils seront en liberité comme si rien n’était.
    Pourquoi jusqu’à maintenant ce Freud ibingira n’a jamais été inquiété par la justice pour des crimes qu’il a comis à Kibeho?
    L’homme occidental a encore à apprendre pour connaître Kagame et ses tactiques .

       3 likes

  3. MK dit :

    Ikinamico….

       0 likes

  4. Kambari dit :

    Quoi qu’il en soit, vous allez mentir mais viendra un jour que la verité finira par sortir. Après avoir pillé et massacré les congolais, voila que les bandits n’arrivent pas à bien partager ce qu’ils ont volé. Paul kagame fait semblant d’arreter les envoyés parce qu’ils croient qu’ils ont pris beaucoup plus que lui alors que c’est qui a le baton de vol. Hier c’était Kayumba, aujourd’hui c’est Ibingira, c’est sure que demain ça sera sa femme Nyiramongi. Igishimishije ni uko bigeze aho amaze guhaga amaraso y’abahutu akaba yadukiriye n’amaraso ya bene wabo yirirwa abeshya ngo yaje kurokora niba atari ukubaroha. pour les français avec le mensonge qu’ils ont entrain de planifier avec Kagame, il serait interessant si Kagameconnaissait l’histoire de Kadhaffi. Les français lui ont deroulé le tapis rouge pour lui faire croire qu’il est le bien venu chez eux, mais quelque temps après vous connaissez vous meme. On ne peut pas tuer le chat qui se trouve dans la maison quand on est dehors. Cher Kagame laisse les français t’amadouer pour mieux te maitriser et te faire ce qu’ils ont fait Kadhaffi, Bagbo et autres. Rira bien qui rira le dernier.

       5 likes

  5. kireku dit :

    Mwe mwifuza iki ku mitima yanyu? murabasha kubigeraho? mbifurije kugera kubyiza byose mutekereza gukora n’intsinzwi kubibi mwakwifuza gukora byose. mukomere cyane.

       0 likes

  6. Rodman dit :

    Il faut franchement arrêter de polémique! Pour commencer, le titre de votre article n’a aucun sens « 4 piliers » c’est de la fouteuse! Parce que vous vous trompez pour une simple raison qu’aujourd’hui au Rwanda; être un haut grade ne vous place pas au dessus de lois et, le pilier recherché est celui de la responsabilité de quiconque confié un poste clé.

       0 likes

  7. Albcool dit :

    Phantasmes, effectivement. Avec le même vocabulaire, soi disant “ 4 piliers”, des proches etc. En effet, une armée disciplinée qui ne rigole pas avec la corruption. Certainement qu’il y a d’autres cas, mais ceux-ci se sont fait attrapés et donc ils s’y collent.
    Pour revenir au juge espagnol, il risque de se retrouver au même niveau que Bruguière. Encore un qui a fait toute sa construction dans son bureau (et celui de Bruguière) et sa tète. Jamais de terrain, rien de factuel, les usual suspects qui lui ont dit que et que et que … et rien de concret.
    Est-ce que lui aussi aurait employé Fabien Singaye (gendre de Kabuga et copain a la famille Habyarimana) comme traducteur ? Cela laisse à se demander si un juge comme cela peut être impartial. Mais clairement la saison de ces juges – la est plutôt sur la pente descendante. Depuis que la crédibilité du Juges Bruguière se meurt des coups pris à renfort de sous marins et de SAM16, je ne miserais pas un kopeck sur l’espagnol.

       1 likes

    • Steven dit :

      @Albacool
      Frère Albacool, C’est vrais que le juge Burguillère n’est jamais aller sur le terrain. Mais tu te trompes en ce qui concerne le juge espagnole. Ce dernier est allé sur le terrain. D’abord il faut savoir qu’il enquêtait aux crimes commis au Congo et ceux commis au Rwanda avant la prise du pouvoir par le FPR. Au Congo il s’y est rendu et a vie les témoins et les preuves sont encore là. Au Rwanda aussi, il s’y est rendu et a vie les témoins et les preuves. Alors, arrête de blobloter du n’importe quoi comme tous les autres syconphants de Kagame.

         4 likes

      • Albcool dit :

        Pour le Congo je ne saurais m’avancer mais quant au Rwanda ce serait bien de partager une trace de son passage après 1994, non ? A moins qu’il y soit allé incognito, ou en Flash Gordon ? C’est cool le plan « sycophante de Kagame ». Avec le tsunami médiatique sur le rapport des experts de Trevidic, cela fait beaucoup de « sycophantes d e Kagame ». C’est donc « in ».

           1 likes

    • sadme dit :

      J’espère que vous n’oubliez pas de mentionner que l’expert acoustique – or que c’est sur ses constatations qu’on se base pour le rapport – ne s’est pas non plus rendu au Rwanda. Il a fait des ‘test’ tranquillement en France comme vous le savez. En ce qui concerne les traducteurs, vous préférez bien entendu ceux que le régime de Kigali choisit. Le juge Bruguière et le juge espagnol ont mené des enquêtes pendant des années et n’ont donc pas tiré des conclusions sur base d’un seul rapport. Et vous omettez de parler du fameux rapport de l’ONU sur les crimes commis au Congo et au Rwanda par le FPR. De plus, si vous dites qu’au Rwanda, personne n’est au-dessus de la loi, vous oubliez Kagame, sa femme Jeannette et son Akazu etc. Vous oubliez un Nkunda qui n’a toujours pas été transféré au Congo et on peut continuer ainsi… Vous avez eu la facilité d’accuser tous les hutu d’être des génocidaires. Allez-vous maintenant accuser tous les tutsi qui ne sont plus d’accord avec ce régime totalitaire d’être des corrompus ? Commencez par Tristar alors…

         4 likes

      • Albcool dit :

        Mais le rapport est dispo maintenant, grâce a Jambo News qui l’avait mis en ligne et une des parties (la partie qui l’a donné a Jambo, suivez le regard). Plus simple pour faire des commentaires du style l’acousticien etc. Faut mentionner que Jambo a du recevoir quelques pressions puisqu’ils l’ont retiré mais depuis si vous suivez les commentaires il y en a d’autres qui l’ont remis a la disposition de l’opinion. Voyez vous-mêmes donc.

           0 likes

    • nsanabandi dit :

      de grace faites attention a votre orthographe avant de vous lancer dans des commentaires illisibles. c’est vexant pour vos lecteurs.

         2 likes

  8. espe dit :

    Et Mr Ruhumuza tu fais du plagiat ou tu es également rédacteur en chef du KongoTimes!?
    namwe nimwisomere!!

    http://afrique.kongotimes.info/afrique/afrique_centrale/rwanda/3687-generaux-arretes-rwanda-coup-etat-manque-enfumage.html

       0 likes

    • S.U dit :

      c’est clairement Kongotimes qui a fait du plagiat. L’article de jambonews a été diffusé le 18 tandis que celui de Kongotimes a été diffusé le 19..

         1 likes

      • Imanibarinde dit :

        Je confirme
        Kongotimes a fait du plagiat. Un patchwork entre l’article de Ruhumuza et celui d’Eugène Shimamungu sur le blog des Editions Sources du Nil. Il faudra leur dire ouvertement d’arrêter ce petit jeu!!

           2 likes

  9. Kimbwe dit :

    Ce sont tous des Bandits génocidaires avec leur chef paul kagame. Je les [*******]
    Kimbwe

       0 likes

Laissez un commentaire