FR | EN

Norvège : Un rwandais en passe d’être extradé vers le Rwanda

Publié : le 3 février 2012 à 1:27 | Par | Catégorie: Actualité

Charles Bandora, un homme d’affaires rwandais, est sur le point d’être extradé vers le Rwanda sur une décision de la Cour suprême norvégienne.

Charles-Bandora

Charles-Bandora

Afin d’exprimer leur « indignation »contre cette décision, les amis, les proches de Bandora et des militants des droits de l’Homme organisent une manifestation devant l’ambassade de Norvège à Bruxelles ce samedi 4 février 2012 durant laquelle ils demanderont essentiellement à la Norvège de revoir sa décision ou d’envoyer Charles Bandora « dans un autre pays dans lequel il pourra bénéficier d’une procédure équitable ».

Cette décision fait suite à un mandat d’arrêt lancé par le gouvernement rwandais l’accusant de participation au génocide de 1994 contre les Tutsi dans la région de Bugesera, au Sud-Est du Rwanda.

Joint par Jambonews, Alain Mukuralinda, le porte-parole du parquet rwandais a estimé que cette décision, « qui s’inscrit dans le prolongement des décisions du TPIR, de la Suède et de la Cour Européenne des Droits de l’Homme », était une bonne chose car cela montre que « des pays à gauche à droite se rendent compte que le Rwanda peut tenir des procès équitables ». Il considère que  ceux qui ont commis des crimes doivent de préférence « être jugés à l’endroit où les crimes ont été commis » et subsidiairement, si cela n’était pas possible, dans le pays étranger où la personne est arrêtée car « l’essentiel est que justice soit rendue, et qu’une juridiction condamne  ou acquitte la personne accusée ».

Selon le parquet rwandais, Charles Bandora aurait « incité des groupes d’interahamwe à prendre part au génocide » et  aurait également « participé à sa planification».

Du côté de la famille de Charles Bandora le son de cloche est tout autre,  cette dernière a en effet déclaré à Jambonews que « les accusations portées contre Charles Bandora par un tribunal Gacaca du secteur de Ruhuha ont été montées de toute pièce.» Pour la famille, « On l’accuse d’avoir été impliqué dans le génocide de 1994 en lui attribuant l’influence et les responsabilités dont il ne disposait pas durant ces massacres. En plus, on lui reproche d’avoir pillé les biens de certaines victimes du génocide. Les proches de ces victimes sont derrière deux simulacres de  procès. Il fut innocenté en premier lieu avant d’être condamné en appel (in absentia) par le même tribunal Gacaca. Ces victimes ont donc exigé d’être dédommagés d’où la saisie et la vente de nos biens sis à Ngenda et à Kicukiro. Après ce procès, Kigali s’est trouvé les moyens de le coincer définitivement via Interpol. Ainsi, il fut arrêté en Norvège en juin 2010 où il est incarcéré depuis lors. »

Le système judiciaire Gacaca a été lancé en 2001 « pour répondre à la surcharge d’affaires dans le système judiciaire classique et à une crise carcérale », selon le gouvernement rwandais. Il s’inspire de la traditionnelle  justice populaire rwandaise où les sages choisis dans et par la communauté réglaient les contentieux qui surgissaient dans celle-ci.

Toutefois, malgré certains aspects positifs salués tels que la rapidité des procédures, des organisations de défense des Droits de l’Homme émettent de sérieuses réserves quant à ces juridictions. C’est ainsi que dans un rapport du 31 mai 2011 consacré aux juridictions Gacaca, l’organisation de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch a estimé qu’ il existait plusieurs entraves dans le système Gacaca, tels que « des violations fondamentales du droit à un procès équitable et des limitations de la capacité des accusés à se défendre efficacement ; des prises de décision pouvant être biaisées (souvent causées par les liens des juges avec les parties dans une affaire ou par des vues préconçues de ce qui s’est passé pendant le génocide) conduisant à des allégations d’erreurs judiciaires ; des affaires fondées sur ce qui s’est avéré être de  fausses accusations, liées, dans certains cas, au désir du gouvernement de faire taire les critiques (journalistes, militants des droits humains et agents de l’État) ou à des différends entre voisins et même entre membres de famille ; l’intimidation par les juges ou les autorités de témoins à décharge ; les tentatives de corruption visant certains juges pour obtenir le verdict désiré ; ainsi que d’autres graves irrégularités de procédure. »

Ce sont tous ces dysfonctionnements qui inquiètent la famille et les proches de Bandora.

Pour eux,  «la justice rwandaise est très connue pour sa partialité et son incapacité de conduire des procès équitables. Par conséquent, aucun pays européen n’a à ce jour extradé un suspect du génocide vers le Rwanda. Plusieurs cas ont été jugés en Belgique, Royaume-Uni, France, Pays-Bas, Danemark, Finlande et d’autres sont en cours de jugement (en Allemagne par exemple). La Norvège serait donc  le premier pays européen à fermer les yeux sur l’injustice qui règne au Rwanda. » «  C’est pour cela que nous voulons manifester pour protester contre cette injustice. » ont-ils déclaré.

Né en 1956 dans l’ancienne préfecture de Gikongoro, Charles Bandora est un des riches hommes d’affaires de la région de Bugesera. Entre 1991 et 1992, il s’est engagé en politique en tant que président du M.R.N.D. dans la localité de Ngenda.  . Après cette période, il céda cette présidence pour se consacrer à ses activités commerciales qu’il exerçait notamment à Ruhuha (centre commercial de Ngenda) et  à Kicukiro (Kigali-ville).


Jean François Singiza

Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

10 Commentaires à “Norvège : Un rwandais en passe d’être extradé vers le Rwanda”

  1. Madidane dit :

    Et si ces extaditions seront suivies de celles des membres du FPR un jour pour repondre aux accusations des meurtes repetitives au Rwanda, Uganda, RDC, Burundi ou ailleurs dans le monde? Si Mr.Bandora a commis le genocide je ne m’oppose pas a son extradition. Mais si cela est lie a une mascarade de justice, ou une autre sorte de corruption du FPR comme d’ailleur ils l’ont toujours fait pour obtenir tout ce qu’ils veulent, je vous le jure meme RUKOKOMA pourrait un jour se retrouver dans les geoles rwandaises pour l’IDEOLOGIE DU GENOCIDE! Mais rira bien qui rira le dernier. 2012 iracyari ndende, hazabamo UDUSHYA TWINSHI!

       4 likes

    • Umuhinza dit :

      @ madidane ariko iyo preparation ya genocide barega uwo mugabo ya kozwe ryari??!! ko nanubu ntabimenyetso byagaragaye by’ itegurwa rya genocide?! nzi abacuruzi benshi bagiye bajyirwa abere ariko bakaregwa ko ba pille .ugasanga umuntu yaratunze za millioni ariko akaregwa pillage za mafuti kuko bazi ko afite ibintu bazafata ingwate. ngarutse kubyo madidane avuze iyo nintangiriro bazashakisha umucuruzi , uwize wese n’uwigize akora politique mu rwanda rwambere nibarangiza bakurikizaho abavuye mu’rwanda aribato babarega izo NJYENGA BITEKEREZO zabo ..

         2 likes

    • luna dit :

      Cette justice si bien critiquée par les rwandais vivant en Europe n’a pas incarcérée Rukokoma, il est bel et bien libre et a quitté le Rwanda librement pour se rendre en Belgique. Si ce monsieur n’a pas commis les crimes qui lui sont accusé, il quitterait le Rwanda aussi libre que Rukokoma. Hironie du sort, vous critiquez Gacaca et n’avez rien de mieux à proposer sinon vous cramponer aux opinions des organisations des droits de l’homme. Moi je dirai, des drois de certains hutus génocidaires (pas tous) car les tutsis eux, ont dirait qu’ils n’ont vraiment pas été génocidés et chacun de nous connaît la vérité. Voulez-vous bien proposer mieux? Qu’auraient-ils alors fait pour résoudre le problème urgent de rendre justice que les génocidaires ont laissé au Rwanda? Où sont des milliers de juges qui vivaient au Rwanda? Demandez à ces génocidaires présumés ce qu’ils ont fait des juges qui faisaient si bien leur boulot.

         0 likes

  2. cmunan dit :

    Il faut cesser de terroriser les faibles par l’injustice de ceux qui ont le pouvoir.
    Qui va juger Kagame à l’origine de tous ça?il ya des gens qui croupissent dans les prisons du Rwanda, il ya des journalistes qui sont assassinés au Rwanda même et à l’exil,il ya toujours des rwandais qui subissent des persécutions politiques et on continue de nous parler du respect des droits de l’homme dans un pays où le droit d’expression n’existe même pas.
    La politique européenne est exercée aujourd’hui selon deux ppoids deux mésures, les victimes sont toujours les plus faibles et condmnables les intérêts de ces européens sont détenus par les forts qui sont coupables et cela entretiennent même des contradictions au niveau du conseil de sécurité.
    La verité sur le génocide Rwandais est connu de tout le monde à l’exception de ce qui font semblant de l’ignorer.
    Si non pourquoi le TIPR n’a jamais voulu enquêter sur l’intégralité de la guerre au Rwanda depuis 1990 , sur les responsables de l’attentat présidentiel de 1994 ,sur les vagues des assassinats politiques des leaders hutu tout au long de la guerre,sur le déplacement les persécutions de 10000000 de hutu qui avaient quitté leurs biens sur le terrain occupé par les rebelles de Kagame? Je pense que même l’analyse du comportement des tutsi avant , pendant le révolution de 1959, leurs tentative de reprendre le pouvoir de force,une idéologie de la haine qu’ils ont inculqué à leurs enfants aurait donné beaucoup plus de clarités sur ces événements.
    Et nous Rwandais le monde continue à se moquer de nous et les ignorants applaudissent.
    Kagame ne sera pas éternel, il ne sera pas un mandela du Rwanda jamais, même ce qui le clame haut et fort il à l’étranger il n’ira pas au panthéon.Mais il va laisser derrière lui une haine entre Rwandais plus explosive que jamais.
    Qu’il n’attende rien sur la glorification de son pouvoir , même économique parce que nous les Rwandais nous nous connaissons mieux que qui conque.
    A force d’avoir fait le génocide à son propre peuple,on lance les larmes de crocodiles on accuse les Etats qui sont pourtant venus sauver nos compatriotes de la terreur qui regné sur le Rwanda suite à l’attentant contre son président.
    On récolte de l’argent, beaucoup d’argent qui servent à embellir le passage de touristes plutôt que de dévélopper la masse populaire, de l’argent qui sert à chasser l’élite hutu partout dans le monde,de l’argent qui sert à acheter des armes pour terroriser les opposants, de l’argent qu’on se sert pour envoyer les escadrons de la mort pour éliminer ces oppants tant à l’intérieur qu’à l’extérieur;
    On nous parle de dévéloppement c’est bien mais est ce que tout le monde y trouve son compte?
    Si non qui est ce qui fait que dans pays qu’on compare au Singapour il ya encore du Kuashiarkor?, le marasme de masse?, pourquoi le suicide des étudiants qui n’ont pas de bourse?
    Tout les Rwandais ont perdu des populations dans cette guerre de 1994, pourquoi les aides économiques ou bourses scolaires parviennent aux un et pas aux autres?
    Le génocide qui a eu lieu au Rwanda puise ses sources dans la haine ancestral bien orchestré par les deux ethnies au Rwanda, le comble du malheur les leçons de cette catastrophe ne sont pas encore tirées.
    ¨Même l’allemagne qui a contribué à la mort directe ou indierecte à la mort d1/4 del’humanité ,s’est réconcilié avec tout le monde et avec lui même.
    Et nous Rwandais depuis 1994 quelle est notre projet de réconciliation?

       2 likes

    • Umuhinza dit :

      @cmunan il n’y aura pas de réconciliation sur la base des mensonges a force que Kagame et ses partisans continus a rependre les mensonges partout dans le monde pourquoi ne pas dire la vérité akareka guhora atandukanya abanyarwanda ko ibintu bizagera ho bikabura igaruriro …une chose certaine est que « ntagahora gahanze » abo bene wabo yinshisha inzara mugihu nibahaguruka bakamurwanya se azonjyera avuze induru uti n’abahutu bonjyeye kuzuka gukora Genocide ……la vérité fini par se savoir un jour ntiyibajyirwe ko dans le monde il y avait des hommes puissants plus que lui ntareba nka khadafi,mobutu,saddam husein,savimbi, abo bose se barihe?!!we se akozwe muki?

         0 likes

  3. Jean Kageyo dit :

    -Peronne au Rwanda ne nie que le Genocide a eu lieu au Rwanda, mais quand une personne fait face a la Justice pour sa participation dans sa planification ou son execution, tout le monde se leve pour dire qu’il est innocent. Est-ce donc a dire que le Million des personnes qui ont perdu leur vie en 100 jours seulementont-elles ont ete emportees par une Epidemie?
    Dites-nous alors de quelle epidemie il s’agissait, Chers Negationnistes!!!!!!
    Moi je dirai a Mr BANDORA: Bien-venu dans « Urwakubyaye » et aie le courage d’affronter les yeux dans les yeux la justice de ton pays et ton peuple pour ce que tua as commis.

       1 likes

  4. rwimbi dit :

    Byahiye ubwoba di!! Muze musobanure uburyo mwasize mwaritse ingogo

       1 likes

  5. karaha dit :

    Buriya mugira ubwoba bungana butyo ! nonese mwabikoreraga iki , RTLM yogeza namwe mwizihiwe nimihoro kuntugu ga ! Tel zose zifotora mwumva muri abagabo none nyuma y’imyaka 18 ubwoba buracyari bwose ! muhumure ntawuzabatema nkuko mwabikoze , nimuze gusa musobanure uko byagenze , mubone numwanya wo kwicuza kugirango muzabone ijuru !

    Ngo gito gitabwa iwabo , erega muri abanyarwanda nubwo mwahemutse kdi turabakunda !

       1 likes

  6. ……Gira….ubwoba…aliwoweeeeee…!!!!!…..
    ..
    ….jYa….mu….RUHANGO…..USOBANULIRE…BOSE….UKO….MWABI9GENJE….na…MUNYANGEYO……/!!!!!…..SANO……azzabavamooooo:…..!!!!..Twe….dufite….ubwoba….bw..umwicanyi…!!!!!

       0 likes

  7. Uzi ubwenge yagombye kujya areba kure, akirinda kwikanyiza yunva ko ari kamara. Ubwo bariya bose kuki bahakana? None se Genocide yakozwe na nde? Koko babikoraga bunva ko Imana izemera ko batsemba hakabura n’umwe wo kubara inkuru? Ndahamya ko bose ubu bavuga ngo INTAMENYA WE? \

    Mwese murutwa na Kambanda wabyemeye ntamananiza.

       0 likes

Laissez un commentaire