FR | EN

Un espion rwandais sommé de quitter la Suède dans les 48 heures

Publié : le 9 février 2012 à 19:19 | Par | Catégorie: Actualité

Ce mercredi 8 février, les autorités suédoises ont prié Evode Mudaheranwa, deuxième conseil de l’Ambassade du Rwanda en Suède et chargé des renseignements rwandais dans ce pays de quitter le territoire suédois endéans les 48h.

Selon les informations parvenues à Jambonews, les autorités suédoises ont expulsé ce membre des renseignements rwandais en raison « des activités de renseignements menées à l’encontre de la communauté rwandaise ».

Toutefois, les activités d’espionnage étant une pratique courante au sein des ambassades en accord avec les Etats accréditaires, il est légitime de se demander si cette expulsion n’est pas plutôt en lien avec la disparition étrange et inquiétante du journaliste rwandais Jean Bosco Gasasira du journal Umuvugizi, qui avait trouvé asile en Suède, et n’a pas donné signe de vie depuis le 13 janvier dernier.

Gasasira est connu comme étant l’une des plus virulentes critiques à l’encontre du  régime du FPR et jusqu’à présent, nos tentatives d’obtenir des renseignements sur sa situation actuelle auprès des personnes qui le connaissaient se sont avérées vaines.

Jean Mitari

Jambonews.net

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

5 Commentaires à “Un espion rwandais sommé de quitter la Suède dans les 48 heures”

  1. cmunan dit :

    Seule la France resiste mais ça ne va pas tarder si B kuschner revient au commande

       0 likes

  2. Jean Bosco Gasasira sent a two tweets january 22 if we should believe the JBGasasira twitter account:

    2)@mwikaj nta problem. Must have had a blast in kla. Have you adjusted to the cold. Preparing to head back to the kasana

    1)@PoteII good timing

    Before that his last tweet was january second @jhabin1 hi jean Michel. What’s your number?

       0 likes

  3. luna dit :

    C’est incompréhensible. Pourquoi ce diplomate quiterait la Suède s’il faisait son travail? Quel délit a-t-il commis? Pouvez-vous nous éclairer s’il vous plait? Qui alors le remplacerait dans ces deux rôles aussi important pour le pays? J’espère bien que c’est un ragot sinon j’aimerais bien en savoir plus. Pourquoi est-ce que la nouvelle n’est pas écrite dans d’autres journaux alors?

    Merci de nous donner des informations complémentaires.

       0 likes

  4. Ngarambe dit :

    Après lecture de vos articles, surtout sur « la fin du statut des réfugiés rwandais », il m’esta rrivé de me poser maintes questions qui sont restées en suspens.
    Le HCR dit qu’il n’est pas un organe politique. Pourquoi alors se range-t-il du côté des politiques? Où est sa neutralité politique? Evidemment quand il est payé trop cher, il agit en faveur de ceux qui ont payé!!
    Au lieu d’assurer la sécurité des réfugiés, qui est sont rôle primordial, il est à la chasse des réfugiés? Qulle honte à une ONG internationale?
    Si les pays membres de cette organisation ne se rangent pas de son c^té, qu’ils oient impartiaux à ses décisions, il ne faut jamais abonadonner les réfugiés à eux seuls, comme ça été le cas lors du génocide au Rwanda, où l’armée qui disposait de biens tant militaires que du personnel militaire, pour sauver les gens face à la mort, ont préféré quitter le pays, abandonnant ais les gens à eux seuls sans secours, ni protection aucune, à des bourreaux!!

    Au HCR de prouver au monde l’existence des personnes rapatriés par lui-même des camps de réfugiés de la TANZANIE, du BURUNDI, de la RDCONGO. Où sont-ils? Comien ils en existent encore?

    Il devrait appartenir à un réfugié de prendre ses responsabilités pour rentrer s’il le veut, sans être forcée par manque de protection. La HCR s’engagera-t-il à protéger ces gens une fois rentrés au Rwanda?

    Si les journalistes qui n’ont jamais fui le Rwanda sont emprisonné sans raison, se les opposants au pouvoir sont persécutés et emprisonnés, comment le HCR prétend-il dire que les réfugiés rwandais peuvent rentrer sans peur de représaills? Qui aime le plus son pays que son citoyen? Nous aimons tous notre Rwanda, mais nous ne pouvons pas y retourner maintenant sans garantie de notre sécurité. Rien n’est plus valeureux que’une vie. Tout peut s’acheter, mais pas la vie!!
    Au revoir le HCR avec sa position politique partisane!!

       0 likes

  5. ssimlama dit :

    Cette nouvelle est reelle; elle est meme passee a la tele nationale Suedoise!

       0 likes

Laissez un commentaire