FR | EN

RDC- CPI: Reconnu coupable, Thomas Lubanga à l’attente d’une suite défavorable !

Publié : le 16 mars 2012 à 7:58 | Par | Catégorie: Actualité
Thomas Lubanga. © Ed Oudenaarden/AFP/Getty Images

Thomas Lubanga. © Ed Oudenaarden/AFP/Getty Images

Cette décision était plus qu’attendue. Enfin, l’ancien chef rebelle congolais Thomas Lubanga Dyilo a été reconnu coupable de crimes d’enrôlement et de conscription d’enfants de moins de 15 ans dans sa force armée durant la période de septembre 2002 à août 2003. Toutefois, cet ancien chef de milice devra attendre  sa peine qui sera prononcée ultérieurement. Il s’agit du premier jugement rendu par la Cour Pénale Internationale (CPI) créée en 2002.

Hier mercredi 14 mars, la Cour Pénale Internationale par sa chambre a reconnu à l’unanimité que le Congolais Thomas Lubanga était coupable des infractions citées précédemment. N’ayant pas encore connu sa peine, Thomas Lubanga sait tout de même ce qu’il attend dans les tout prochains jours. La dernière nouvelle ne sera pas bonne. Quand il faut préciser qu’à deux reprises, cet ancien chef de milice a failli être relâché faute de preuves accablantes.  Tout allait surtout capoter en 2010, au moment où le procès a été suspendu et le Procureur  passait sur la sellette après avoir été accusé de corrompre certains témoins.

Pour rappel, Thomas Lubanga Dyilo à la cinquantaine révolue, fut un ancien rebelle. Jadis, il a milité pour l’opposition congolaise armée où il a occupé le poste du ministre de la défense dans le gouvernement MLC/KML. Ensuite, il crée sa propre formation politique qui sera dénommée « UPC » (Union des Patriotes congolais). L’homme se présentera comme le « Robin Hood » de l’ethnie « Hema » contre la voisine « Lendu ». L’ambition de l’homme s’arrêtera en 2006 lors des négociations de paix. Il est invité à Kinshasa où il tombera dans le piège. Thomas Lubanga est arrêté et jeté en prison. Enfin, il sera transféré à la Haye. L’homme a toujours nié les faits qui lui sont reprochés prétextant que ce sont les parents eux-mêmes qui rendaient volontairement les enfants pour protéger le clan.

Mathy  Mati 

Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

Laissez un commentaire