FR | EN

Rwanda : Victoire Ingabire boycotte son procès

Publié : le 17 avril 2012 à 21:52 | Par | Catégorie: A la une, Actualité

Ce lundi 16 avril 2012, Victoire Ingabire Umuhoza a annoncé à la Haute Cour de Kigali qu’elle avait « irrévocablement perdu confiance dans la possibilité d’un bon déroulement de son procès » et que par conséquent, «  elle boycotterait toutes les prochaines audiences à venir ». Cette décision a été prise en raison « du manque d’équité persistant depuis le début de son procès » notamment les intimidations continues que subissent régulièrement les témoins ou avocats de la défense. Elle a demandé à ses avocats d’entériner sa décision et de rester loin de « ce cirque malheureux ».

Victoire Ingabire en compagnie de son avocat britannique

Victoire Ingabire en compagnie de son avocat britannique

Le procureur, a estimé que « les supposées intimidations de témoins de la défense » n’étaient pas une raison suffisante de se retirer, et qu’elle serait contrainte de se présenter à la Cour quand bien même elle persisterait à vouloir boycotter les audiences, annonçant qu’au besoin, un nouvel avocat pourrait être désigné pour la représenter  en son  absence.

Victoire Ingabire a déclaré devant la Haute Cour que la situation avait atteint un point de non-retour et qu’un procès équitable était impossible dans ces conditions. « Bien que je sois accusée de crimes terribles ; mes témoins sont intimidés et la Cour s’en moque » a-t-elle notamment déclaré avant de faire un bref historique des difficultés rencontrées jusque –là et démontrant que son procès a une nature plus politique que judiciaire.

Parmi les éléments mentionnés, elle a dévoilé le contenu d’une réunion tenue avec le Procureur Général Martin Ngoga qui, selon elle, lui avait déclaré qu’elle avait été arrêtée car elle crée une impasse politique avec le gouvernement, alléguant qu’elle désirait instaurer « un régime hutu » car elle et son parti accusent le FPR d’avoir commis des crimes contre la population hutue. Il lui avait déclaré que le gouvernement attendait  des excuses de sa part en échange d’un pardon gouvernemental. Le 13 mai 2011, en réponse à ces discussions privées, elle envoyait une lettre au procureur  au sein de dans laquelle, elle conseillait au régime de libérer tous les prisonniers politiques, d’ouvrir l’espace politique et d’entamer un dialogue avec son opposition. « Que je meure ou vive, emprisonnée ou libérée, ce que nous avons accompli ne disparaitra jamais » car ce mouvement est plus fort que ma personne» avait-elle notamment écrit dans sa lettre.

La présidente des FDU  Mme Victoire Ingabire sortant du tribunal à Kigali

La présidente des FDU Mme Victoire Ingabire sortant du tribunal à Kigali

La goutte d’eau qui a fait déborder un vase déjà rempli est le refus par la Cour, ce lundi 16 avril 2012, d’entendre Michel Habimana, ancien porte-parole des FDLR que la défense avait appelé comme témoin au sujet des intimidations dont font l’objet les témoins de la défense. La Cour a refusé de l’entendre sur ce sujet et lui a ordonné de quitter la salle d’audience.

Le 11 avril, ce témoin avait déjà était appelé à la barre et avait déjà comparu devant la Cour, bien que le procureur avait objecté sur la possibilité qu’il  soit entendu comme témoin  invoquant une condamnation antérieure  pour génocide par un tribunal Gacaca, la Cour avait accepté de l’entendre pour information sans lui faire prêter serment.

Dans son long témoignage du 11 avril, l’ancien officier des FDLR, avait complètement remis en cause la crédibilité du principal témoin de l’accusation le « Major »Vital Uwumuremyi. Selon le témoignage de Michel Habimana, qui a côtoyé Vital Uwumuremyi en détention, ce dernier travaille pour les renseignements rwandais et avait même tenté en 2009 de lui recruter afin qu’ensemble ils montent un dossier de fausses accusations conte Victoire Ingabire pour le compte du régime rwandais.

C’est dans ce contexte, que cette nouvelle volte-face de la Cour refusant d’entendre ce témoin clé de la défense fût l’élément de trop poussant Victoire Ingabire à cesser, avec effet immédiat, d’assurer sa défense dans le cadre de ce procès.

Ruhumuza Mbonyumutwa

Jambonews.net

 

Cliquez ici pour écouter la déclaration de Victoire Ingabire lors de l’audience

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

16 Commentaires à “Rwanda : Victoire Ingabire boycotte son procès”

  1. Mandaïla Zinica dit :

    Dore umugore wintwari u rwanda rwibarutse naho abandi barabeshya ! Nyuma yaba PARMEHUTU batanarenze 15 babohoje urwatubyaye bagaca ingoma mpotozi ya gihake, umwana wumukobwa abohoje bwa kabiri abanyarwanda bose baba abahutu, abatwa n’abatutsi ! Muti gute se kandi ingoyi ya kabiri iypbowe na KAGAME ikiganje iwacu ? Aho nasubiza nti, agaragarije isi yose uko iriya ngoma ikora, abohoye imitwe yabanyrwanda bose bari barishwe nubwoba kubera terreur iriya pouvoir ya Kigali ihoza kuri buri muntu wese, aberetse ko nubwo murabo bategetsi begereye KAGAME haba harimo bake bamurusha aashuri, ariko ko abarusha ubwenge ! Abatsinze atarwanye yambaye amapingu, adufunguriye inzira, keretse twe nitumubera ibigwari, nahubundi inzira yintambara yo kwibohoza arayiduharuriye. Abari nabategarugori babanyarwandakazi nimwe murebwa cyane nigikorwa cyikirenga gikozwe nuyu mugenzi wanyu ! Nimuhaguruke, mumukurikize, mukoreshe uburyo bwose, ariko bumwe bunogeye , maze mutujye imbere tubakurikire kuko njye mbona ibyacu abagabo byo ari nka za NDOTO za RUKOKOMA ! Imana ikomeze irinde INTWARI YACU VICTOIRE INGABIRE ! Ariko murabona uko ahagaze ninseko ye nziza, nibikumwe hejuru ibiganza biri mumapingo ariko yapinze ziriya nkoramaraso ! Mon Dieu, que c’est vraiment formidable !

       5 likes

  2. karegeya dit :

    Ngaho ra! ubwose ubutabera burihe?
    mbesekuko Ngoga yaa yaramutumyeho ngo baganire?
    Ibi byose birashyira hanze techniques za RPF!!

    Victoire uri intwari Imana izaguhe umugisha,itagabanije,abenshi bitangira imishinga yabo bwite,cg y’inyugu zo kumena amaraso;ariko wowe watangije lutte pacifique.
    Buri munsi iyo nkureba amarira anzenga mu maso;but there is hope,IMANA IKURINDE amaboko y’umubi.
    Kandi igukomeze.
    NDAGUKUNDA

       2 likes

  3. gasore joseph dit :

    Papy nari nzi ko uri umunyamakuru koko none nsanze ntaho utaniye na ba rusaruriramunduru bose! Ubwo se ko wanditse iby’uruhande rumwe gusa nirwo rwonyine rwari mu rukiko ? Niyo waba ubashyigikiye kandi n’uburenganzira bwawe, ariko nk’umunyamakuru ugomba kwandika ukuri kw’ibiba byabaye umaze kubaza impande zose naho ubundi ntacyo uba umariye abanyarwanda basoma inkuru zawe!!

       1 likes

  4. Micheline Nahimana dit :

    Inkotanyi ko kuva zaraboshye INGABIRE, umunyapolitiki warutashye iwabo ngo aharanire démocratie mumahoro nta kumena amaraso, zitesheje occasion yo kurangiza ikibazo cyabanyarwanda amaraso atamenetse. Inkurikizi yabyo bazazibonera bidatinze. Niba hari akenge bashobora kugira mumitwe yabo, nibarekure uriya mubyeyi, bandike ishyaka rye, bareke nandi mashyaka akorere politiki imbere mugihugu nta nkomyi, nahubundi akazaba abantu bazaba bakumva.

       3 likes

  5. cmunan dit :

    Mukomeze mukurure inzangano ngaho ngo murakina politique.
    Ce qui se passe au Rwanda actuellement c’est une reproduction conforme des intrigues de la féodalité.
    au 21ème siècle la perpétie des mensonges ne peut que retourner le Rwanda aux évennements regréttables de 1990.

       0 likes

  6. Munyarwanda dit :

    Ingabire ni Intwari kandi abanyarwanda bashakira urwabayaye amahoro bakwiye guhagurukira hamwe, abanyapolitique n’abaturage basanzwe ari abari hanze n’abari mu gihugu bategurire hamwe akazaza k’igihugu cyabo hato hatazongera kumeneka amaraso y’inzirakarengane, uyu mudame rwose tumushyigikire twivuye inyuma kuko yanze gukurikira abarwana akiyemeza inzira y’amahoro. Imana imurindire aho ari, irinde n’umuryango we kandi azabashe kubona u Rwanda rufite démocratie ihamye nk’uko yabyifuje. Dushimire na Jambonews itugezaho amakuru tudashobora kubona kuri média za leta zagombye kuvuganira abanyarwanda bose nta gutoranya. Murakoze

       0 likes

  7. Joniko dit :

    Mbuze amagambo nkoresha, mais ubutwari bw’uyu mugore buratangaje. Yiyemeje guhangana n’ingoma y’abicanyi ba kagame. Icyo nsaba abanyarwanda, nuko twese twamushyigikira. Kuko ikizarangiza ibibazo by’abanyarwanda si ukubihisha ahubwo ni uko tubivuga maze tukabikemura. Ninde uyobewe amarorerwa Interahamwe n’inkotanyi zateje mu banyarwanda? nonese kuki kuvuga ko bose ali abicanyi ni ikibazo?

    INGABIRE URI INTWARI NI WEHO MOISE WAWUNDI UZAKURA ABANYARWANDA MU BUHAKE N’INGOYI BYA FPR. IMANA IKURINDE KANDI TWESE TURAGUSHYIGIKIYE.

       2 likes

  8. Jerry dit :

    Nifuje gushimira mbikuye ku mutima abanyamakuru bose bakora ibishoboka ngo bafashe Abanyarwanda bose kumenya amakuru y’ imvaho y’ ibibera mu gihugu cyacu cyane ko amenshi atangwa aturutse mu nzego za leta nta kuri aba aranganwa.
    Nshimiye by’ umwihariko Jambo news itugejejeho icyemezo cy’ ubutwari bukomeye bwa Madame Victoire aho agaragarije isi yose imikorere y’ ubutabera bw’ u Rwanda ko butigenga nk’ uko bihora biririmbwa . Bityo ngasaba Abanyarwanda batagize igihe cyo kumenya ubutegetsi buriho mu Rwanda, bakaba bakunze kubwibeshyaho bashingiye ku magambo asize umunyu bahoza mu kanwa, ngo bamenye ko ababyeyi, abavandimwe n’ inshuti babo ari uko babayeho mu gihugu. Uwo bashatse kwirenza kumupangira ni isegonda ibye bikaba birarangiye. Nimuhaguruke rero murwanye ikinyoma mwivuye inyuma, muharanire ukuri, mufashe abantu kwigobotora ubwoba bafungiranywemo kandi ntimwibagirwe gushyigikira iriya ntwari no gukomeza urugamba yatangije.

       1 likes

  9. Inararibonye dit :

    LE TPIR REJETTE L’ULTIME RECOURS D’UWINKINDI CONTRE SON TRANSFERT AU RWANDA
    Arusha, 19 avril 2012 (FH) –

    La chambre d’appel du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a rejeté le tout dernier recours du pasteur Jean Uwinkindi contre son renvoi devant la justice rwandaise, dans un arrêt rendu jeudi.

    Interrogé après la sortie de la décision, un cadre supérieur du tribunal qui a requis l’anonymat a indiqué que le transfert allait être effectué le jour-même, conformément à une ordonnance de la présidence du TPIR.

    Décidé en première instance en juin 2001, le transfert de l’homme d’église a été confirmé en appel en décembre dernier.

    Dans une requête « en extrême urgence » déposée mardi, l’avocat du pasteur pentecôtiste avait tenté de s’opposer au renvoi, en se basant sur un incident survenu la veille dans le procès, à Kigali, de l’opposante Victoire Ingabire accusée notamment de complicité de terrorisme et de négation du génocide des Tutsis de 1994.

    Mme Ingabire et ses avocats avaient claqué la porte lundi, accusant le procureur et les juges de violer les droits de la défense. Le parquet général a catégoriquement nié ses allégations.

    « Contrairement aux autres procès au Rwanda, le procès d’Uwinkindi fera l’objet d’une surveillance sous la supervision du tribunal (TPIR) et de mesures de protection et de garanties additionnelles sous l’empire des lois rwandaises concernant les affaires transférées du tribunal », écrit, dans son arrêt, le président de la chambre d’appel Theodor Meron.

    Le juge américain rappelle par ailleurs que le renvoi peut être annulé à tout moment en cas de violation des droits de la défense.

    Deux employés du TPIR ont été nommés pour surveiller à titre temporaire les conditions de détention du prêtre et son procès au Rwanda, en attendant l’aboutissement des négociations entre l’administration du TPIR et la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP), gravée dans la décision de renvoi comme l’institution chargée du monitoring.

    Le renvoi de certaines affaires vers des juridictions nationales, y compris celles du Rwanda, fait partie de la stratégie de fin de mandat du TPIR qui doit déposer son bilan au plus tard le 31 décembre 2014.

    Deux autres décisions de transfert vers le Rwanda ont été rendues par le tribunal d’Arusha mais elles concernent des accusés en fuite : l’ex-Inspecteur de police judiciaire Fulgence Kayishema et l’ancien maire Charles Sikubwabo. Le dossier de l’ancien responsable administratif a été remis au parquet général du Rwanda mercredi à Kigali tandis que celui de Kayishema se trouve entre les mains des autorités judiciaires rwandaises depuis le mois dernier.

       1 likes

    • gasore joseph dit :

      Ko papy atagize icyo abaivugaho se ra? Ubu se noneho abacamanza ba Arusha, abo muri USA, abo muri Canada, bohereje abakekwaho ibyaha ngo baburanire mu Rwanda n’uko bayobewe aho ubutabera mu Rwanda bugeze? Ni hahandi kwirengagiza ibibera mu Rwanda sibyo bituma rudakomeza kujya imbere.

         0 likes

  10. rugege dit :

    Agahuru kimbwa kahiye

       0 likes

  11. gasore joseph dit :

    Greg,
    Nabisomye. None se?

       0 likes

  12. Greg dit :

    Joseph,
    Pour info et pour equilibrer ce sujet qui passioner les gens.

       0 likes

  13. Together as one. dit :

    .Digne Rwandaises ! Digne Rwandais ;Digne Africaines, Digne Africains ! L heures est grave !!! Comme le dit martin Luther King, « Ce qui m effraie, ce n´est pas l´oppression des méchants, c est l indifférence des Bons » ceci pour dire que ton silence est un silence coupable si jamais tu continues d´assister Kagame dans son plan d´épuration ethno-politique au Rwanda et en RDC. Où que tu sois, quoi que tu fasses joins ta voix et tes forces á celle de ceux qui se sont déjà dressés dignement contre cette imposture et contre ses pratiques d´Hitler du Sieur Paul Kagame, Debout et faisons échec à l´Hitler d´Afrique.

       0 likes

Laissez un commentaire