FR | EN

Rwanda-Attentat du 6 avril : « Hollande doit solliciter Ki-moon » Paul Quilès

Publié : le 3 juin 2012 à 10:56 | Par | Catégorie: Actualité

Dans un article publié ce samedi 2 juin 2012 sur « mediapart » et intitulé « Rwanda: sortir de la confusion » Paul Quilès, ancien président de la Mission d’information en France sur le Rwanda a exprimé son souhait de voir François Hollande solliciter Ban Ki-moon « afin que l’ensemble des travaux conduits jusqu’à présent sur les causes, le déroulement et les conséquences du génocide du Rwanda soient soumis à l’examen d’une commission de personnalités indépendantes à l’expertise reconnue ». 

 

Paul Quilès source: "rmc.fr"

Paul Quilès source: "rmc.fr"

Si cette démarche aboutissait, affirme-t-il, « on éviterait que l’accumulation des faits et la multiplication d’interprétations contradictoires continuent à créer la confusion, à entretenir des polémiques partisanes, amenant en fin de compte l’opinion publique internationale à se désintéresser des immenses tragédies vécues par les peuples du Rwanda et de la République démocratique du Congo »

Dans une lettre datée du 12 septembre 2008,Paul Quilès, avait déjà sollicité Ban Ki-moon pour une telle commission, avant d’essuyer un refus de la part du Secrétaire général de l’ONU.

Au sujet du document révélé le 1er juin par le quotidien Libération, il s’est déclaré, au micro de RFI, « Surpris » par la façon dont a été présenté cette «prétendue» découverte. « Je dis ’ prétendue découverte’ car habituellement quand on fait une révélation de cette nature ; on donne un minimum de références, l’intitulé du document, l’origine, des détails plus précis qui permettent de justifier de la découverte. »

Au sujet de l’emballement médiatique qui avait suivi la sortie du rapport d’expertise du juge Trevidic au mois de janvier, Paul Quilès s’exprime « on a commenté ce rapport avant même qu’il soit connu et en donnant des conclusions d’un rapport qu’ils[les médias] n’avaient pas lu » « C’est quand même extraordinaire », s’est-il exclamé.

L’ancien ministre a appelé l’ensemble des acteurs concernés à essayer « de reprendre leurs esprits et de prendre les choses calmement et si il y a des questions nouvelles à les poser tranquillement mais on ne saute pas immédiatement aux conclusions avant même d’avoir posé les questions et d’avoir eu des réponses ».

Ruhumuza Mbonyumutwa

Jambonews.net

Ecoutez l’interview complète de Paul Quilès au micro de RFI


Paul Quilès - RFI - 01/06/2012 par paulquiles

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

19 Commentaires à “Rwanda-Attentat du 6 avril : « Hollande doit solliciter Ki-moon » Paul Quilès”

  1. umuhinza dit :

    Ban ki Moon c’est just un clown au main des americain car l’ONU c’est les Americain 18000 casque bleu au congo et 6 million des congolais massacrés par les tutsis où est l’ONU? a quoi ils servent ? quelqu’un peut me le dire?

       2 likes

    • GOOGYN dit :

      Un peu de nuance ferait du bien.
      Et les 6 millions de morts sont un mythe de désinfo (l »‘étude » de IRC qui fait une projection de la surmortalité en RDC à partir de données des Kivus, n’est pas une étude fiable, en revanche une vraie étude démogra^phique a été réalisée par des démographes européens pour l’UE pour organiser les élections de 2006: ils concluaient à une surmortalité d’environ 250 000 pour les années de guerre, ce qui est déjà une catastrophe humanitaire, due moins aux combats (de faible intensité) et aux massacres (opérés par toutes les armées et groupes armés), qu’à la misère et à l’effondrement du pays suite à 30 ans de dictature et prédation mobutiste et que les deux conflits ont renforcés.
      Votre caricature et vos conclusions hâtives (§6millions tués par les Tutsi) reflètent cette tentation raciste, ethnique qui empoisonnent la région. ET quid des FDLR ? Et des mai-Mai ? et des FARDC qui sont un autre groupe armé et non une armée nationale ? Et la question centrale est bine là : la reconstruction de l’Etat congolais et d’une armée qui puisse assurer la souveraineté du Congo sur son territoire, sa population et ses richesses dont l’économie mondiale (et tous les voisins) profite sans retombées sur les Congolais.
      Mais , je me doute que je ne saurai vous convaincre et vous débarrasser de votre ethnomanie.

         4 likes

    • victor dit :

      Pourquoi tu ne parles pas les Tutsis genocidés par les Hutus depuis 1959 ? Pourquoi tu ne parles pas aussi des Interahamwe qui se promènent tranquillement en Europe et ailleurs?
      Justice!

         1 likes

  2. Inararibonye dit :

    Les missiles Mistral ont pu passer par Goma

    Le procès du colonel Bagosora, au Tribunal pénal international d’Arusha, avait déjà établi que les Forces armées rwandaises, à plusieurs reprises, avaient tenté d’acheter à l’étranger des missiles sol-air, et cela en dépit du fait qu’à l’époque, aucun des militaires de l’armée d’Habyarimana n’avait été formé au maniement de ces armes anti-aériennes. Le document des Nations unies, révélé par Libération, confirme que le 6 avril au matin (date de l’attentat) les Forces armées rwandaises se trouvaient bien en possession de missiles d’origine russe et surtout de quinze missiles français Mistral, dont l’exportation, à l’époque, était interdite. Ces missiles seraient arrivés au Rwanda peu de temps avant l’attentat contre l’avion présidentiel.
    Ces informations coïncident avec le fait que des observateurs militaires belges qui se trouvaient au Rwanda à la veille du génocide, dont un certain D, coopérant militaire, avaient constaté le passage d’un étrange convoi en provenance de Goma, la capitale du Nord Kivu.
    Rappelons qu’à cette époque, le maréchal Mobutu, en délicatesse avec les Belges et les Américains, ne pouvait rien refuser aux Français qui représentaient ses derniers soutiens. Si les militaires français s’étaient faits moins nombreux et moins visibles au Rwanda, qu’ils avaient officiellement quitté en novembre 1993, en revanche la ville de Goma leur servait de base arrière et de point d’appui logistique. C’est d’ailleurs au départ de Goma que, par la suite, se mit en place l’Opération Turquoise qui offrit une dernière « zone de sécurité » aux tenants du régime génocidaire. A la veille du 6 avril déjà, des témoins avaient observé la forte présence de militaires français à Goma, qui fréquentaient entre autres l’hôtel des Grands Lacs. Quant à l’observateur militaire belge, qui était basé à Gisenyi, la ville jumelle de Goma du côté rwandais, il avait vu passer, dans les premiers jours d’avril, un convoi de camions bâchés, leur contenu soigneusement dissimulé aux regards et avait communiqué à ses supérieurs qu’il s’agissait peut-être de missiles. Quant au président Mobutu, très lié au président Habyarimana, il avait peut-être été tenu dans l’ignorance de l’existence de cette livraison qui avait transité par Goma mais en revanche il avait été informé de la préparation de l’attentat. C’est pour cette raison qu’il avait lui-même refusé de participer au sommet de Dar es Salaam (à l’issue duquel fut abattu l’avion présidentiel) et qu’à Gbadolite, le week end précédent l’attentat, il avait prévenu Habyarimana des menaces qui pesaient sur lui, sans réussir à le dissuader de se rendre en Tanzanie où le président rwandais devait annoncer sa décision d’enfin mettre en œuvre les accords de paix, scellant ainsi sa rupture avec les extrémistes de son clan…

       1 likes

    • Greg dit :

      Inararibonye,

      Vraiment, tu construis ton argumentation,avec des bouts d’histoire pour rendre solide ton point de vue. Comme tu n’es pas expert, Dieux merci, le juge et autres tribunaux Internationaux ne t’a pas consulté. On a établit que les FAR voulaient se procurer des missiles mais qu’ils n’ont jamais rien commandé.
      Pour preuve, tous les documents qu’on a mis en évidence pour appuyer ce cas précis ont été jugés fabriqués et faux par les experts, par le TPIR. Pour moi tu devrais t’orienter vers d’autres pistes.

      Donc l’observateur militaire a vu les camions, a directement conclu que c’était des missiles, il a fait un rapport. Et Comme le Rwanda était sous embargo et sous contrôle de tout armement, on n’a pas vérifié ces Camions. Alors tu vas me dire, que les Français sont intervenus pour les cacher.(Est-ce que tu étais là? ) Tu as la preuve? Luc Marchal dit bien que c’est lui et son équipe qui se charger de ce contrôle. Les observateurs militaire l’ont dit à qui ? à d’autres autorités autre que Luc Marchal et son équipe?
      Tu veux nous prendre pour des gamins ou bien?Franchement je pense qu’on devrait s’en tenir au preuves plus crédibles.

      C’est fou de voir que la partie qui veut défendre Kagame avance toujours des arguments, faux preuves, faux documents,…Etc Et malgré tout il y a des gens pour dire qu’il est innocent dans l’affaire et que c’est plutôt l’autre partie qui a tout manigancé. Allant jusqu’à dire que c’était rempant depuis 1959. On croit rêver ou cauchmarder.

      Greg

         2 likes

      • Greg dit :

        Inararibonye,

        Pour les lecteurs de vos opinions, et à defaut d’avoir vos propres idees, tachez la prochaine fois de citer les sources de vos postings. Je viens de remarquer que votre intervention n’est plus ni moins qu’un copier-coller d’un article de Collette Braeckman(journal du soir). L’article date d’hier.

        Greg

           0 likes

      • victor dit :

        Mr Greg, est ce que la mort ou l’assassinat d’un Président d’un pays quelconque ,signifie massacrer une partie de la population ?
        Pour moi je crois que si on n’est président , on n’est président de toute la population , pas une partie de la population,pourquoi les hutus ont massacrés les tutsis après l’assassinat du Président de tous les Rwandais?
        En tant que l’Etat pourquoi au lieu d’aller combattre le FPR, ont choisi de genocidés les tutsis ,leur voisin de l’interieur du Pays?
        Viky

           1 likes

        • Greg Rukundo dit :

          Victor,

          Je ne sais pas quoi vous répondre vraiment. En observant bien les pays sous dictature, il y a toujours de grande chance que ça se termine en déluge. le vieil adage « après moi le déluge » se place bien là.
          Les exemples ne manquent pas. Irak, Libye, Syrie, le Zaire, la Cote d’Ivoire(apres Felix, et apres Laurent Bagbo),…
          le Rwanda(94), j’ai bien peur que le Rwanda après ce gouvernement va suivre le même exemple. En tout cas si ce n’est pas bien géré.
          La majorité des régimes forts précipitent leur peuple dans un abîme. D’autres pays se sont bien sorti tant bien que mal.
          Il faut aller au Ghana pour voir comment le comportement des ghanéens est exemplaire,… et surtout les hommes politiques.
          Le Kenya a su s’en sortir après Daniel Moi, même si ils ont eu un accident de parcours en 2007(pas due à Moi en tout cas). Espérons que les élections de l’année prochaine, ils vont confirmer leur maturité.

          La Tunisie va s’en sortir je pense.

          C’est dure à dire mais je ne pense pas que le Rwanda se trouve dans l’exemple du Ghana, Kenya,Tanzanie,..etc
          Nous sommes toujours avec un régime qui prépare l’ecatombe même si beaucoup de gens refuse de l’admettre.

          Soyez en paix
          Greg

             1 likes

  3. Théoneste Rwemalika dit :

    Bonjour Monsieur Ruhumuza Mbonyumutwa,

    Comme je viens de vous le dire sur Twitter (@onduhungirehe), il me semble bien que c’est la panique généralisée dans la Mitterrandie ! On a eu Hubert Védrine qui a désespérément tenté de quitter un navire qui prend l’eau de toutes parts («Si cela doit conduire à soupçonner des Hutus dans l’attentat, cela n’implique pas la France, au contraire. Cela montre de la politique d’Habyarimana, soutenue par la France, gênait les extrémistes»), voilà maintenant que Paul Quilès, dont le rapport de 1998 vient d’être discrédité, tente de torpiller une enquête de la justice…française !

    Cher ami, pourquoi donc Paul Quilès n’a-t-il jamais pensé, en 1998, dessaisir sa propre Mission d’Information Parlementaire, et demander au Président Jacques Chirac de solliciter le SG des Nations Unies Kofi Annan, pour qu’il crée une « commission de personnalités indépendantes à l’expertise reconnue »? Pourquoi donc Paul Quilès n’a-t-il pas pensé, lors de la sortie de l’Ordonnance Bruguière en novembre 2006, de faire la même chose, en demandant au Président Chirac de dessaisir Jean-Louis Bruguière et de solliciter Kofi Annan ?

    Pourquoi donc à chaque fois que la France est en très grande difficulté sur son rôle dans le génocide de 1994 au Rwanda (Rapport Mucyo, révélations de Libération), Paul Quilès prend panique et veut se refugier auprès du Secrétaire Général des Nations Unies ?

    Et d’ailleurs, que doit-on comprendre de cette requête, en termes concrets ? Quand Paul Quilès demande la création d’une « commission de personnalités indépendantes à l’expertise reconnue », est-il entrain de nous dire qu’il ne fait pas confiance en la justice de son propre pays, sur le point de conclure son enquête? Est-il entrain de nous dire que les juges Marc Trévidic et Nathalie Poux ne sont pas « indépendants » et n’ont pas une « expertise reconnue » ?

    Paul Quilès est-il donc entrain de demander au Président Hollande et au Garde des sceaux Christiane Taubira de dessaisir les juges Marc Trévidic et Nathalie Poux et de transférer le dossier à une commission des Nations Unies dont il sait parfaitement qu’il y a peu de chances qu’elle ne voit le jour ? Que craint-il donc ? C’est vraiment le monde à l’envers, voilà maintenant que Paul Quilès demande à la France du Général de Gaulle, la France fière, la France forte, la France souveraine, la France qui ne se repent jamais de dessaisir sa propre justice au profit d’une obscure commission du « Grand machin » !

    Et d’ailleurs, avant de demander au Président François Hollande de solliciter Ban Ki-moon sur quoi que ce soit, pourquoi donc Paul Quilès ne commence-t-il pas par demander au Président Hollande et au Ministre de la Défense Jean-Yves Ledrian de donner l’exemple en levant le secret-défense ?

    Heureusement que le ridicule ne tue pas !

    Rwemalika Théoneste

       2 likes

  4. Greg dit :

    Olivier, alias Rwemalika

    Tu continues a signé avec un pseudonyme, tu es vraiment drôle. Tu devrais ré-écouter l’interview de Paul Quiles et arrêter de nous enfumer. Le document vient de l’ONU donc on fait appel à L’ONU et donc à Ban Ki Moon pour nous dire la source, la nature, et la véracité de ce document…etc

    Il dit qu’il(toujours dans l’interview) que tu ne veux écouter qu’une partie. Qu’il y a un rapport qui est sortie de son équipe et que si il y a des éléments nouveaux crédibles et solides, il veut bien les rajouter à ce dossier.
    Donc ne le fais pas dire ce qu’il n’a pas dit.

    Decidement, je ne sais pas ce que tu veux démontrer par là, signes tes postings avec ton vrai prénom et ton nom de famille et puis on verra ce qui va se passer pour toi 😉

    Il y a un diplomate qui m’a dit l’an passé que les Rwandais dans la défense de Kagame font parfois ce que Kagame ne leur a pas demandé tout cela pour plaire au Roi 😉 Il me dit le Zele chez les Rwandais est devenu amusant 😉

    Qu’est-ce qu’on se rend ridicule quand meme gratuitement.

    Greg

       1 likes

  5. Greg dit :

    On va finir par savoir la source du document et comment il a été fabriqué ;

    Le col. L. Marchal est formel : les FAR ne disposaient pas de missiles de type MISTRAL

    http://www.musabyimana.net

    Luc Marchal

    Suite au document « révélé » par Maria Malagardis du journal Libération selon lequel les Forces armées rwandaises défaites en 1994 disposaient entre autres des missiles MISTRAL de fabrication française, le Colonel belge Luc Marchal, qui était commandant des Casques Bleus de la MINUAR, dans le secteur Kigali, est formel : les FAR ne disposaient pas de missiles de type MISTRAL. Ci-après sa réaction :

    « …Je voudrais préciser deux choses :

    1. le Capt Sean MOORHOUSE qui a rédigé le rapport en question ne faisait pas partie de la MINUAR au moment de l’attentat, ce n’est que bien plus tard qu’il est arrivé sur place.

    2. il est évident que si les FAR disposaient de SAM type MISTRAL je n’aurais pas pu ne pas le savoir ; en outre posséder simplement des missiles sol-air est une ineptie car cela implique toute une chaîne logistique et une infrastructure d’entraînement adaptées, ce qui n’était pas le cas ; il faut savoir que l’aptitude au tir exige un entraînement très, très régulier sur simulateur à défaut de pouvoir procéder à des tirs réels, or ce genre d’infrastructure n’existait pas !

    A ceux qui avanceraient l’argument que les missiles auraient été cachés en dehors de la zone de consignation des armes, je réponds que pareil argument ne tient pas la route étant donné que tous les organes de décision se trouvaient à Kigali ( + le bataillon du FPR ) et donc que si la présence de missiles sol-air se justifiait quelque part c’était bien dans la capitale et non ailleurs. Du reste, je rappelle que les FAR tenaient en position 6 canons anti-aériens de type chinois à l’aérodrome de Kanombe pour défendre ( ?????) leur espace aérien (mais sans munitions). Ce déploiement avait été négocié et autorisé par la MINUAR. Il est évident que si les FAR avaient disposé d’un système d’arme plus moderne, c’est celui-là qu’elles auraient demandé de pouvoir déployer et non de vieux tubes obsolètes. »

    Luc Marchal
    Colonel BEM

    *********************

    Que dit le capt Sean MOORHOUSE, rédacteur du fameux document qui a fait le tour de la presse internationale depuis vendredi 31/05/2012?

    Le professeur Filip Reyntjens eu une correspondance avec le concerné. Cet officier est lui aussi formel. Il a écrit au professeur Reyntjens ce qui suit : « « Je n’ai pas rédigé la liste d’armes soupçonnées d’être en possession des FAR. Je l’ai hérité ». Clair, non? Et il explique par la suite qu’il n’accorde pas beaucoup de foi à la fiabilité de cette liste. Il suggère d’ailleurs que les Mistral y ont été ajoutés plus tard ».

    Par ailleurs, signalons que ce capitaine Moorhouse rédacteur de la fameuse liste est « cité dans le rapport Mutsinzi, qui lui fait dire l’inverse de ce qu’il a dit », ajoute Reyntjens dans ses réactions sur les fora.

    Ci-après l’intégralité du message posté par le professeur Filip Reyntjens sur le net dans des groupes de discussions sur la région des Grands Lacs le 01/06/2012 :

    « Je réagis avec retard à cause d’une mission à l’étranger. L’enfumage continue donc. Le document « révélé » par Maria Malagardis est en réalité ancien, connu depuis longtemps et -surtout- dépouvu de toute pertinence. Il s’agit d’une information donnée par Human Rights Watch.

    Je copie ci-après un extrait d’un mail m’envoyé il y a un an par le Capitaine Sean Moorhouse, officier G2 (renseignements) de la MINUAR II, source de ces « informations »:

    (début citation)

    Regarding the question of the possession of SA missiles by the FAR: I did not draw up the list of weapons suspected to be in the possession of the FAR. I inherited it. UNAMIR was such a dysfunctional entity that I don’t even know where the list came from. There were no means available to verify the accuracy (or otherwise) of this list of weapons. This was made clear to Human Rights Watch at the time. Whilst I am sure that Alison Des Forges understood just how many unfounded rumours were swirling around, her assistants could easily have been swayed by these. I can think of no other reason that the Mistral missiles appeared on the list of weapons.

    Rwanda was (and often still is) the land of a thousand rumours, usually unsubstantiated and impossible to substantiate. All of my comments to the investigators were preceded by the caveat that it was not possible to say with any certainty who had shot down the aircraft or from where.

    There was an informal network of intelligence officers in Kigali in late 1994. This included myself, some other military officers and some diplomatic officers. This was not part of UNAMIR. It was this informal network that came to the conclusion that, based on the preponderance of rumours, the most likely scenario for the shooting down of the aircraft involved whites using missiles fired from the area of Kanombe Camp.

    Please note that this was simply decided to be, ‘the most likely scenario’ – based on nothing more than rumour and speculation. In the absence of any evidence whatsoever, nobody in the network would ever state that this was a determination that could be defended in any way. I explained this to the investigators producing the Mutsinzi report.

    The intelligence function in UNAMIR 2 was, quite simply, laughable. I had no team, rarely a vehicle, and was forbidden to recruit human sources. These factors, when combined with the absence of any technical methods, meant that rumours and speculation were all I had to go on.
    (fin citation)

    On observe que Moorhouse s’étonne de l’inclusion des missiles Mistral, qu’il considère l’information comme aléatoire, et qu’il a fait part de ces incertitudes au comité Mutsinzi (qui pourtant cite Moorhouse de façon péremptoire). Tout ceci n’est donc pas sérieux, et tout ce que Maria Malagardis a « révélé » est sa propre légèreté dans le traitement d’un dossier qui mérite un peu plus de sérieux ».

    Filip Reyntjens

       2 likes

  6. madjer dit :

    A Greg,
    Soyez tranquille cher Greg.Luc Marchal,Paul Quilès et leur réseau doivent des explications sur les documents
    dénichés dans les archives onusiens.Inutile donc de vouloir les défendre parce qu’ils en sont capables.Je vous
    dis seulement que l’on peut mentir aujourd’hui et demain mais pas éternellement.
    Cessez donc d’enfumer les gens avec tes « copy_paste ».

       0 likes

    • Greg Rukundo dit :

      Tiens Madjer,

      Vous me devez toujours des solutions quant aux problèmes politiques dont fait face le Rwanda. Vous avez esquivé ma question depuis 2 mois maintenant. Je vous retrouve. Alors ces propositions?

      Pour continuer d’enfumer les gens, je ne sais pas qui est doué dans cette histoire. On peut facilement énumérer les différents documents, témoignages,….qui ont été présentés par la partie défendant Kagame. Ils s’avèrent toujours à la fin que ce ne sont que des faux documents, des témoins menteurs,…etc

      La seule chose qui est sure dans cette histoire jusqu’à maintenant c’est qu’il y a 2 présidents en exercice qui sont mort par un acte terroriste. Qu’il y a un équipage Français qui est mort en exercice aussi( pour rappel la plainte vient de la famille des pilotes français) Ce qu’on oublie souvent.
      Et pour finir, on péri dans le même avion, des collaborateurs du président rwandais( les ultra-dures comme disent certains). Et puis un chef d’Etat major.
      Et que cet événement qui a certainement duré quelque minutes à marqué à jamais le peuple Rwandais en entrainent des millions de victimes. Et Continue de faire des victimes (RDC,Bruxelles, Norvege,…etc). Et pour sur encore cet événement a déclenché un drame qu’il faudra peut être plusieurs décennies avant qu’il ne s’estompe.
      ça c’est une certitude que je vois absolue.

      J’ai bien l’impression ici que la course à l’enfumage et au noyade de poisson vient plutôt des défenseurs de Kagame.

      Mon souhait serait bien qu’on mette aux arrêts tous les responsables de ce drame. Et ça ne vient pas d’un seul cote. Si cela n’est pas fait, on va continuer à se manger éternellement et offrir du spectacle macabre et ridicule aux autres nations.

      Greg

         3 likes

  7. madjer dit :

    Greg,
    Inutile de nous donner des leçons sur ce site,cher Greg.Vous avez déjà choisi votre camp et cela se remarque dans vos propos.Non seulement vous vous dévoilez à chaque occasion qui se présente,mais vous vous écartez toujours du sujet en marge.Pour cela,laissez-moi vous rappeler que les documents découverts à l’ONU et qui font peur à Luc Marchal,Paul Quilès et leur réseau sont un élément important dans la découverte de la vérité.
    Salut.

       1 likes

  8. Greg dit :

    Madjer,

    Je suis habitué maintenant à vos jeux du tourner en rond. Si mes souvenirs sont bons, Victor m’a posé une question, j’y réponds.
    Et quel est mon camp selon vous? Puisque vous devinez tout.
    Par contre à vous lire, j’ai bien l’impression que votre solution c’est de soutenir aveuglement le régime en place. J’ai vu pas mal de gens dans votre situation qui ont été décue après. Ca pourra vous faire mal quand vous allez ouvrir les yeux 😉

    Au fait, Quels sont les documents qui leur font peur? Quelle peur avez vous détecté chez eux?
    Quels risques ils encourent selon vous?

    Greg,

       0 likes

  9. epimaque dit :

    hahahaha,abanyarwanda turasekeje .murigukubitana imitwe ls pro -kagome et ls opposants .alors nyirabayazan a yigaramiye Eu,USA,onu; LS Pro kagome mbibarize? Abanyarwa benewacu cg abavandimweanda bacu barazira iki kobashiriye muri RDC.mumenye umubare wabamfa burimunsi cg inkomere ziri ikigai niba mukunda urwanda nabanyarwanda ntimwakomeza kuvuga ahubwo mwabaza Kagome icyo barikurwanira muri RDC.

       0 likes

  10. madjer dit :

    Greg,
    Votre camp?Vous le manifester tous les jours dans vos écrits et cela est bien visible.
    Inutile donc de vous cacher car vos propos sont toujours mensongers et pleins de haine.
    Contrairement à vous qui croyez détenir la vérité sur toute chose, moi je ne défends personne.
    J’essaie seulement d’être réaliste en lisant les événements tels qu’ils sont,sans parti pris.
    Est pire aveugle celui qui ne veut pas voir.

       0 likes

  11. Greg dit :

    Madjer,

    Est-ce que vous pouvez donner un nom à ce camp? Je voudrais savoir. Ou alors c’est une parmis mes questions que vous n’allez pas répondre clairement.
    Et vos phrases bateaux styles, mes propos pleins de haine et de mensonges,… faites au moins un copier-coller de mes propos pleins de haine et de mensonges.

    Vous n’avez pas répondu non plus aux questions ci-bàs ;
    Au fait, Quels sont les documents qui leur font peur? Quelle peur avez vous détecté chez eux?
    Quels risques ils encourent selon vous?

    Greg

       0 likes

Laissez un commentaire