FR | EN

Rwanda : Paul Kagame invité à Londres

Publié : le 5 juin 2012 à 16:37 | Par | Catégorie: Actualité

Paul Kagame, le président du Rwanda a été convié à participer au Forum Economique et au conseil des affaires de la Commonwealth qui se tiendra  à Londres les 6 et 7 Juin 2012.

Paul Kagame

Ce double événement réunira 54 pays anglophones et se penchera plus particulièrement sur le  désir, des pays « développés » tel que la Grande Bretagne, d’augmenter leurs participations dans les affaires des marchés émergeants. Il se tiendra dans la résidence officielle du Lord Mayor de Londres, la « Mansion House ».

Jusqu’à présent, nos tentatives de savoir si Paul Kagame, initialement annoncé sera effectivement présent ont été infructueuses mais l’occurrence que Paul Kagame continue à recevoir de telles invitations et à participer à différents événements dans des pays qui prétendent défendre les Droits de l’Homme pose question. En particulier à Londres, où le 27 mai 2012, le Vice-Premier Ministre britannique Nick Clegg déclarait dans une interview à la BBC « Le gouvernement a récemment changé les règles sur qui a le droit d’être admis dans ce pays. S’il a des preuves qu’une personne a violé les droits de l’Homme et que cela est démontré de manière indépendante, alors il ne pourra pas entrer dans ce pays ».

En effet, cette visite intervient au moment même où le soutien de l’armée du Général Kagame à la rébellion  du général Bosco Ntaganda et le M23, est dénoncé par l’ONU et par Human Rights Watch.  On accuse le Rwanda d’autoriser la rébellion à circuler sur le sol rwandais en vue de gagner leurs positions, de recevoir les hauts officiels de la rébellion dont le général Ntaganda, d’approvisionner les rebelles en armes lourdes et légères . Ces actes vont à l’encontre de l’embargo sur les armes décrété par le Conseil de sécurité des Nations Unies envers la RD Congo.Le Rwanda est aussi accusé d’enrôler des jeunes rwandais de force dans l’armée rebelle et de participer à des actions militaires avec les rebelles.

 

Mobilisation de congolais à Londres

Mobilisation de congolais à Londres

Le général Bosco Ntaganda est recherché par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre commis en 2002 en Ituri. D’après l’acte d’accusation de la CPI d’août 2006, Ntaganda est un ressortissant rwandais.  Il a appris le métier des armes au sein l’Armée Patriotique Rwandaise (APR). Il a participé à la prise du pouvoir de Laurent Désiré Kabila avec l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo (AFDL). Il a remplacé le général Nkunda à la tête du Congrès National pour la Défense du Peuple (CNDP) après l’ arrestation de ce dernier par Kigali, Ntaganda et le CNDP  intégreront  l’armée congolaise la même année.

Cette visite du président Rwandais dans la capitale du Royaume Uni, intervient également au moment même ou l’organisation internationale, Amnesty International fondée Jadis à Londres pour défendre les droits Humains a accusé, dans un rapport daté du mois de mai 2012, les services de renseignement militaire rwandais (la DMI), de tortures, d’arrestations arbitraires, de séquestrations et de chantage.

Elle intervient un an, presque jour pour jour, après que les services de renseignements britannique aient demandé à l’ambassade rwandaise de Londres d’empêcher les membres de la DMI agissant à travers l’ambassade de cesser de menacer les habitants londoniens d’origine rwandaise sur le territoire Britannique.

Elle intervient aussi et surtout moins de deux ans après la mise en cause du FPR, actuellement au pouvoir au Rwanda dans un rapport de l’ONU «  le rapport Mapping » accusant ce mouvement d’avoir commis au Congo, des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité voire, si démontré devant un tribunal compétent, un génocide contre des milliers de réfugiés rwandais et civils congolais.

Lors des dernières visites de Kagame à Bruxelles et à Paris, les communautés rwandaises et congolaises s’étaient mobilisées en masse afin de dénoncer les exactions du régime de Kigali. Au sein de la communauté rwandaise, cette visite à Londres est passée presque inaperçue en raison notamment de l’absence de déclaration et de confirmation officielle confirmant la venue effective de Paul Kagame.

Au sein de la communauté congolaise, par contre, l’heure est à la mobilisation. Des affiches et des appels à manifester circulent, en particulier sur les réseaux sociaux et les membres de la communauté congolaise en exil sont attendus nombreux afin de crier leur « indignation » face à cette visite.

Dans ces conditions, il est légitime de s’interroger si l’ensemble de ces éléments ne constituent pas « des preuves de violations des droits de l’Homme démontrés de manière indépendante » au sens de la déclaration du vice-premier ministre et si oui, s’interroger sur les motifs de ce double discours britannique.

 

Mutabazi Ephrem.

Jambonews.net

 

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

5 Commentaires à “Rwanda : Paul Kagame invité à Londres”

  1. Kanyana dit :

    Y aller,il va y aller,sans souci de blessures.Les Rwandais qui se manifestent,aucun est au Rwanda,et pour un blanc,ils aiment la facilité,ils se cassent pas la tête pour « un groupe des mécontents inconnus » noirs,Si vraiment l’opposition veut se manifester,il faut oeuvrer sur place,(terrain trop dangereuse).Souvenez vous de Rukokoma,PL,PS,…ils allaient manifester en connaissance de cause,qu’après chaque manifestation, chacun entre eux pouvait mourir sur le coup,mais ils ont fait ça,et d’un côté,il y a eu les résultats positifs.Et l’opposition actuelle,peut-elle avoir cet audace?et pourquoi?Impamvu ingana ururo.Seuls les Rwandais devraient chercher l’issue,sans compte sur ces blancs,qui n’ont rien à foutre de nos problèmes quasiment débiles.(débiles de leur côté biensûr).

       1 likes

  2. Kanyana dit :

    Qui veut la paix prépare la guerre.La guerre n’est pas seulement sanguinaire ,elle peut être aussi intellectuelle,sans violence ,etc…le problème ici,c’est que tous ceux qui cherchent les changements au Rwanda parlent trop,tous se convertissent journalistes,politiciens à haut niveau,ça ira jamais ce truc)D’abord,l’organisation si vous voulez la démocratie chez nous.Kagame n’est pas un problème,il a juste ce pouvoir absolu plusqu’un Dieu,car,pas d’adversaire qui vive!que des bla bla bla,l’internet n’aide à rien,la bouche à bouche marche mieux ,bientôt la publicité passera de porte à porte,pas la pub avant le film de Derrick.RNC,FDU,PDP?L’avenir est où?De reculer avant l’élan,l’afrique n’est pas l’occident

       1 likes

  3. Serupyipyinyurimpyisi dit :

    I would like to ask where those human right groups were during the genocide in 1994? they did nothing right? can’t they shush and let our country move foward?

       2 likes

  4. Karambizi dit :

    REQUÊTE:
    Merci d’abord pour vos excellentes contributions, à mon avis, parmi les plus pertinentes sur le Rwanda.
    UNE DEMANDE CEPENDANT: pour la fluidité du texte, autant que possible, pourriez-vous entrecouper vos articles en paragraphes avec sous-titres?
    Car, vous connaissez certainement le principe, dès qu’un article dépasse le tiers de la page sans sous-titre, le lecteur peut être découragé. Or, je pense qu’il est impératif pour un lecteur d’arriver à la fin de vos excellentes contributions.
    Amitiés
    Karambizi

       2 likes

  5. B.G. bampa dit :

    Je ous dirai que tant que les gouernements britanique et americain considere Kagame comme leur enfant-cheri-chouchou, aucun cri denoncant les abus des droits de l’hmme par Paul K ne seront entendu ni par la communaute internationale, ni par l’ONU qui est une poupee de ces deux empire protegeant Kagame, ni par les …. Et tant que nous, Rwandais, accepterons d’etre naivement/betement terrorises par Kagame et Jack Nziza pour toujours dire qu’il n y a pas de problemes, que notre president est meilleur (just par peur d’etre brutalisees par ces derniers), les britaniques et les americains y erront une complicite seduisante et continueront a jouir des biens extraits des mefaits de Kagame au Congo et au Rwanda sans se soucier de rien. Ils continueront a le proteger ausii longtemps que les rwandais eux-memes sembleront proteger celui qui les malmene comme c’est pas possible!! Apres tout, pourquoi les gouernements anglais et americain sacrifierai leur proteger qui obeit a la lettre meme s’ils comme enormement de crimes humanitaires, alors que son propre peuple qu’il tue jour et nuit le menage encore? pourquoi? demandons-nous. Nous avons peur, extremement peur!! et cette peur extreme flatte les americains et les anglais qui veulent montrer que Paul est un bon type malgre les mesactions enregistrees!!! Cette peur nous faire taire que nous sommes entrain d’etre violees et massacrees!!! Umuco nyarwanda, umukobwa bashobora kumukorera ibyamfurambi akicecekera, kandi hali abantu bashobora kumutabara aramutse avugishije ukuri agasakuza kare! Nyuma banamubaza, agahakana akavuga ko bari bumvikanye!! domage! Est-ce cela mes chers compatriotes? devons-nous subir un tel sort jusque Kagame yipfishije cyangwa amaze abantu? Ngaho rero nimureke ubwo bututsi bwany n’ubuhtu bwanyu, maze mukore iikwiye, bityo n’abavantara (anglais & americains) bazagire ikimwaro cyo kwizirikaho inkozi y’ibibi ili impopulaire no mu bayo! Nicyo cyonyine kizatuma bamucikaho, bikabayobera, bakareba imirari bagashaka solution yihuse! Sinon, ils continueront a soutenir leur alliee Kagame, et nous continuerons a dire que « imfura ishinjagira ishira….; ntivugaicyo yarariye; …. ibyaye ikiboze irakirigata; …akabi gasekwa nk’akeza;… nta kwiha rubanda n’umugome wawe ugomba kumurengera…; Kagame yaturungurutse mu mutwe cyera cyane nawe aga-profita bikabije.

       0 likes

Laissez un commentaire