FR | EN

Rwanda-RDC : Louise Mushikiwabo à Kinshasa

Publié : le 20 juin 2012 à 17:51 | Par | Catégorie: Actualité

Louise Mushikiwabo, la ministre rwandaise des affaires étrangères est arrivée lundi à Kinshasa pour évoquer avec son homologue congolais la mutinerie en cours à l’Est du Congo. Une rencontre qui coïncide avec celle d’une importante délégation Zimbabwéenne conduite par le ministre de la défense.

 Selon le porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende, la chef de la diplomatie rwandaise serait venue pour parler de la situation des combats à l’Est dela RDC.

Son arrivée survient, deux semaines juste après que Kinshasa ait accusé son voisin de soutenir cette mutinerie, en hommes et en armes. Mme Mushikiwabo avait rejeté ces accusations en les qualifiant de mensonges, et disant comprendre que le Rwanda soit utilisé comme bouc émissaire par le gouvernement congolais dans une tentative de détourner l’attention de ses problèmes domestiques.

Depuis, la RDC a lancé une offensive diplomatique auprès des pays voisins pour dénoncer ouvertement le « soutien rwandais aux rebelles du M23 » dans la guerre sanglante à l’Est du pays. Le chef de la diplomatie congolaise a multiplié ces derniers jours les périples qui l’ont conduit en Tanzanie, au Burundi, en Ouganda et en Angola, pour dénoncer la guerre que lui impose les rebelles du M23 soutenu par le Rwanda, cette rébellion déclenchée début avril par les anciens miliciens de l’ex-CNDP, mouvement issu lui-même de l’ex-rébellion pro-rwandaise appeléela RCD-Goma.

La visite de Louise Mushikiwabo à Kinshasa coïncide avec celle d’une importante délégation zimbabwéenne dans la capitale congolaise, à sa tête le ministre zimbabwéen dela Défense, Mnangagwa Emmerson Dambvdzo. Ce dernier a souhaité ne pas faire aucune déclaration à son arrivée à l’aéroport international de N’Djili. On notait également la présence de l’ambassadeur dela RDC au Zimbabwe, Mawapanga Mwana Nanga. De son côté, le Rwanda n’est pas resté les bras croisés, le général Paul Kagamé a effectué mardi dernier une courte visite de trois heures en Ouganda, pour discuter avec son homologue ougandais Yoweri Museveni de la situation à l’est du Congo.

La délégation zimbabwéenne dans la capitale congolaise, n’inaugure rien d’appaisant, quand on sait que le Zimbabwe a été le principal allié de la RDCdans ce qu’on a appelé la deuxième guerre du Congo de 1998-2002. Cette guerre meurtrière  opposait la RDCavec ses alliés Zimbabwéen, Namibien et Angolais contre le Rwanda, le  Burundi et  l’Ouganda qui se battaient pour le  compte de deux groupes rebelle, le Rassemblement congolais pour la Démocratie (RCD) et le Mouvement de Libération du Congo (MLC).

Si rien n’a filtré de ces visites curieuses de délégations rwandaise et zimbabwéene dans la capitale congolaise, déjà la presse congolaise a commencé à dire que tous les ingrédients semblent être réunis pour une nouvelle guerre régionale dans les Grands-Lacs. Ces soupçons sont renforcés par la volonté du gouvernement congolais qui déclare ne pas envisager de négocier avec les mutins ni avec aucun des groupes armés, locaux ou étrangers présents dans le Nord et le Sud-Kivu.

Jean Mitari

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

4 Commentaires à “Rwanda-RDC : Louise Mushikiwabo à Kinshasa”

  1. Greg Rukundo dit :

    Ben la RDC c’est un membre de la SADC, elle est attaqué c’est normal qu’elle demande secours à ses partenaires, Angola, Zimbabwe. Par contre on demandera rien à l’Afrique du Sud qui fait les affaires avec les 2 pays 😉

    Greg

       1 likes

  2. Bertrand Loubard dit :

    La Communauté Internationale n’aura qu’à trouver un « génocideur » de service pour assassiner Kagame et laisser Ntaganda en « congé », comme Mutebuzi et Nkunda. Les Bemba, Lubanga et Cie ont fait assez de dégâts ainsi, à la CPI, même si Kagame n’a pas encore eu le temps d’assassiner Kabila-fils (le père c’est déjà fait) ….Il y a certainement un Gahima, un Rudasingwa, un Nyamwa ou même un Rujugiro pour terminer le travail que la Communauté Internationale des Clinton, Blaire, Warren, Gates, Sorros, Page et Cie avait confié à Paul Kagame….dont, malheureusement, la mégalomanie couplée à la schizophrénie génétique et la paranoïas héréditaire a tout fait rater (jusqu’à présent)….Pourquoi son copain Musévéni (« je t’aime, moi non plus ») a-t-il « accepté « Gbagbo, en se mettant à dos le FMI et la BM ? Pourquoi Paul Kagame a-t-il insulté son ex-« copine » Susanna Rice (elle ne peut plus regarder autre part…) ? Cela ne pardonne pas. Il y a trop de pétrole de diamant, de coltan, de wolfram, de cassitérite, de vaccins et de mines, de grenades et d’AK47 à « trader » (« fourger ») dans le coin…..Kagame aurait-il perdu ?….et le chaos, toujours recommencé, aurait-il encore de beaux jours devant lui ? Que veut la Communauté Internationale : des minerais du sang à bon compte et la déstabilisation du Congo ou les mêmes minerais du sang à bon compte et la stabilité du Rwanda ? Le compte est bon : peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse. Kagame en connaîtrait-il plus que Kabila sur les manies bancaires et perversions sexuelles de ses sponsors ?

       1 likes

  3. JJACQUES dit :

    Lees congolais ne savent pas ou ils sont et ou ils vont , la manifestation pour eux , c’est pas etonnant

       0 likes

  4. Théoneste Rwemalika dit :

    COMMUNIQUE CONJOINT FINAL

    Dans le cadre du dialogue permanent entre les autorités des deux pays, il s’est tenu du 18 au 19 juin 2012 au Ministère des Affaires Étrangères à Kinshasa une réunion bilatérale entre les délégations Congolaise et Rwandaise respectivement conduites par Leurs Excellences Monsieur Raymond TSHIBANDA NTUNGAMULONGO, Ministre des Affaires Etrangères, Coopération Internationale et Francophonie de la République Démocratique du Congo, et Madame Louise MUSHIKIWABO, Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération de la République du Rwanda.

    Cette rencontre est la matérialisation de la volonté des deux pays de restaurer et de maintenir un environnement de paix, de sécurité et d’entente mutuelle entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda, deux pays voisins et frères.

    Les deux délégations ont échangé des renseignements sur les problèmes sécuritaires de la région et examiné les préoccupations présentées par chaque Partie en rapport avec la situation qui prévaut dans l’Est de la RDC.

    Après une discussion franche et enrichissante, les deux délégations ont réaffirmé la volonté de continuer à œuvrer ensemble pour la paix, la stabilité et le développement dans la sous-région. Elles s’engagent à ce que leurs territoires respectifs ne servent pas de base de déstabilisation de l’un ni de l’autre.

    Elles ont par ailleurs convenu de rendre opérationnelle la Commission Conjointe de vérification chargée notamment d’enquêter sur les suspicions de soutien extérieur aux mutins et autres éléments opportunistes.

    Dans le même ordre d’idée, les deux Parties ont réaffirmé la nécessité de rechercher des solutions durables aux problèmes de fond à l’origine de l’insécurité qui prévaut actuellement.

    Elles ont ainsi renouvelé leur détermination à poursuivre les efforts jusqu’à l’éradication totale du groupe terroriste FDLR et de tous les autres groupes armés écumant la sous région. Une réunion de concertation et d’évaluation est prévue à cet effet le 28 juin 2012 à GOMA entre les Ministres de la Défense des deux pays, qui seront accompagnés par les Chefs d’État-Major Général des FARDC et des RDF.

    Par ailleurs, les deux Parties ont exprimé le vœu de poursuivre et d’intensifier la collaboration actuelle, en redynamisant tous les mécanismes bilatéraux de concertation existants.

    La réunion s’est déroulée dans un esprit constructif et empreint de sincérité.

    Le Ministre des Affaires Etrangères du Rwanda a remercié son homologue Congolais pour l’accueil chaleureux et fraternel qui lui a été réservé ainsi qu’à sa délégation.

    Fait à Kinshasa, le 19 juin 2012

       1 likes

Laissez un commentaire