FR | EN

Des hauts officiers Rwandais en contact direct avec le M23

Publié : le 22 juin 2012 à 15:42 | Par | Catégorie: Actualité

Les experts des Nations unies disposeraient de preuves selon lesquelles plusieurs hauts gradés rwandais, dont James Kabarebe -le ministre de la Défense, sont en contact permanent avec le mouvement du 23 Mars (M23), qui sévit à l’Est de la RDC depuis plusieurs semaines.

Si depuis le déclenchement d’une nouvelle guerre àl’Est de la RDC au début du mois de mai le Rwanda a été mis en cause pour le soutien qu’il apporte aux rebelles du M23, jusqu’à présent aucune source officielle n’avait cité les noms des responsables rwandais impliqués dans cette guerre sanglante.Kagame, Kabarebe et Charles Kayonga

Aujourd’hui les Nations-Unies disposent de preuves que la guerre à l’Est de la RDC est traitée au Rwanda comme une affaire d’Etat, puisque ce sont les hauts dignitaires du régime de Kigali qui se chargent de ce dossier.

Selon les notes prises lors d’une réunion à huis clos du comité des sanctions de l’ONU, dont l’agence Reuters se fait écho, des responsables rwandais dont le ministre de la Défense James Kabarebe, le chef d’état-major des forces de défense Charles Kayonga et le général Jacques Nziza, conseiller militaire de Paul Kagame seraient en « contact permanent avec la rébellion du M23″.

Rappelons que James Kabarebe a combattu dans la première guerre du Congo aux côtés de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo (AFDL). Ce mouvement rebelle était soutenu principalement par le Rwanda et, à l’époque, était sous la direction de Kabila (père). Suite à la chute de Mobutu, James Kabarebe a été nommé chef d’état-major de la RDC en « récompense » du soutien que le Rwanda avait apporté dans la guerre de « libération ». Suite aux nombreux désaccords avec Laurent Désire Kabila, James Kabarebe fut limogé de son poste et renvoyé vers son pays. L’actuel ministre de la défense Rwandais est considéré comme un élément clé du Régime de Kigali, probablement le numéro deux après Paul Kagame.

Ces trois généraux cités par les experts onusiens sont recherchés par l’Espagne pour crimes de guerre, crimes contre l’humanitéet génocide. Ils sont également mis en examen par la justice française pour leur rôle présumé dans l’assassinat de l’ancien président rwandais Juvénal Habyarimana, tué dans l’attentat contre son avion le 6 avril 1994. Le général Jacques Nziza est connu quant à lui comme l’homme le plus craint du Rwanda, il est soupçonné d’être celui qui a commandité plusieurs meurtres, notamment la tentative d’assassinat en 2010 contre le général Kayumba Nyamwasa, ancien chef d’état-major rwandais actuellement refugié en Afrique du Sud.

Lors de la réunion du comité des sanctions de l’ONU, le 13 juin à New York, il a aussi été dit  que les enquêteurs onusiens disposaient de preuves selon lesquelles des militaires rwandais avaient pénétré en territoire congolais pour renforcer les positions rebelles, leur avaient fourni un appui logistique et ont  permis au chef rebelle Bosco Ntaganda et à ses forces de se rendre au Rwanda en toute sécurité.

Les réflexions formulées durant cette réunion sont pour l’instant restées à l’état verbal et un compte-rendu écrit est attendu dans les jours à venir. Joint au téléphone par Reuters, le colonel rebelle Vianney Kazarama a démenti tout soutien du Rwanda au M23. Egalement contacté par Reuters, le ministère rwandais de la Défense  est resté non joignable dans l’immédiat. Le président du Rwanda Paul Kagame a, quant à lui, déclaré au cours d’une conférence de presse cette semaine que son pays était étranger à l’instabilité à l’Est de la RDC.

 Jean Mitari

Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

2 Commentaires à “Des hauts officiers Rwandais en contact direct avec le M23”

  1. phil dit :

    je suis congolais la situation dans mon pays me fait souffirir beaucoup malgré ,je ne suis pas au pays puisque j’habite en france.j’ai riens contre mes frères rwandais tutsis qui sont des gens biens mais il y a certains par mis eux dont le gouvernement de monsieur kagame qui veut toujours nuire à la vie des congolais qui ont pourtant rien demandre à monsieur kagame de venir chaque fois s’associer à nos problèmes.
    je dirais ceci à monsieur kagame le peuple congolais sont pret à tout pour conserver l’etendue du trerritoire du congo. je sais que célà va vous surprendre le peuple congolais est uni comme un seul personne pour vous dire de laisser les congolais s’occupé de leur problème ,tout le monde sait que les usa et la gbretagne sont dérrière vous pour nous imposé des conflits pour nous voler nos ressources.les usa ont toujours été dérrièrres les malheurs de notre peuple, souvenez-vous les assasinats de nos dirigeants compétants mais ils ont toujours agi de la sorte en amérique du sud au chili ou ailleurs mais le peuple congolais ne laissera pas à battre.heureusement aujourd’hui pour l’afrique la décandence des pays occidentales ont profits des pays comme la chine ,la russie ,le brézil et l’inde changent un peu des choses et on s’en réjouit.l’occident a toujours volé l’afrique pour qu’il soit aujourd’hui comme il est. aujourd’hui les usa et la gbretagne veulent s’appuyait à des traitres comme kagame pour nous détruire encore mais célà ne se produira plus monsieur kagame ,vous etes entrain de creuser votre propre tombe monsieur le fouteur des merdes.jamais nous vous laisserons cette chance.je n’ai jamais eu des problèmes avec nos frères tutsis qui veulent rester congolais mais ceux qui ont un pas au congo et l’autre pas au rwanda pour comploter avec monsieur kagame pour je ne sais quoi ,ceux là devraient choisir entre le congo et leur pays d’origine mais j’en suis persuader les congolais ne veulent pas d’eux car la traitrisse ne paye pas .le traite à la nation ont toujours eu des remords car à cause de leur non intégrité les gens meurent,ils auront toujours du sang des congolais et de nos frères rwandais dans leurs mains.parceque nos peuples congolais et rwandais sont condannés à vivre ensemble avec plaisirs.
    pourtant ,monsieur kagame ,je suis du bas -congo à l’abris tes crimes maccabres par des rébéllions interposées mais je suis à cotés de mes frères et soeurs qui meurent chaque jours à l’est du congo.donc notre peuple est uni pour vaincre ceux qui veulent nous détruire.
    pboffyli

       1 likes

  2. Bertrand Loubard dit :

    Ou bien Kagamé est « The dead man wallking » ou bien Hillary Clinton est « The dead woman flying » (parce que Kagamé s’y connaît en attentat sur les avions) ……Pourquoi Obama lâche-t-il soudain Kagamé ?

    http://www.congoplanete.com/news/3477/les-etats-unis-demandent-au-rwanda-de-stopper-son-soutien-aux-rebelles-de-bosco-ntaganda.jsp
    Les États-Unis demandent au Rwanda de stopper son soutien aux rebelles en RD Congo
    Eric Vanda – 2 juillet 2012
    Le Conseil de sécurité a finalement rendu public l’annexe du rapport du Groupe des Experts de l’Onu sur la RD Congo qui comporte des preuves accablantes du soutien des autorités rwandaises au plus haut niveau au criminel de guerre Bosco Ntaganda et ses rebelles du M23-CNDP.
    Comme rapporté auparavant, des autorités américaines au Conseil de sécurité avaient bloqué la publication du rapport complet, soi-disant pour donner du temps à Kigali d’y répondre. Selon plusieurs sources, ce blocage n’était pas soutenu par d’autres autorités américaines, notamment ceux du Département D’État.
    En effet, en réponse à la publication du rapport, le Département D’Etat, dirigé par Mme Hillary Clinton, a annoncé samedi par son porte-parole, Mme Victoria Nuland, que les États-Unis « ont demandé au Rwanda d’arrêter et d’empêcher le soutien à partir de son territoire » aux rebelles du M23.
    La pression était venue de toute part pour que les alliés principaux du Rwanda, notamment les États-Unis et le Royaume-Uni, qui lui octroient 350 millions de dollars d’aide chaque année, puissent utiliser leur influence pour stopper cette nième agression de la RD Congo orchestrée à partir de Kigali.
    La publication de ce rapport est une victoire, aussi petite soit-elle, pour tous les Congolais et Congolaises, au pays tout comme dans la diaspora, et les ONGs des droits de l’homme, qui se sont mobilisés pour dénoncer le soutien que le dictateur Paul Kagamé continue à recevoir malgré son implication dans des crimes dans l’Est du Congo.
    Ceci n’est sans doute pas le moment de célébrer ou de baisser les bras. Il y a eu d’autres rapports dans le passé montrant l’implication directe des autorités rwandaises au plus haut niveau dans l’insécurité qui persiste dans l’Est du Congo. Le dictateur Paul Kagamé a toujours récidivé en toute impunité.
    La pression doit continuer. Kagamé doit savoir que ses guerres au Congo auront des mauvaises conséquences pour le Rwanda. Les États-Unis et le Royaume-Uni doivent supprimer leur aide au Rwanda tant que Kagamé continuera à utiliser cette même aide pour entretenir ses aventures néfastes en RD Congo.

    Le lien vers l’annexe du rapport de l’ONU : http://www.un.org/ga/search/view_doc.asp?symbol=S/2012/348/Add.1

       0 likes

Laissez un commentaire