FR | EN

Rwanda : la censure atteint son paroxysme

Publié : le 9 août 2012 à 15:10 | Par | Catégorie: Actualité

Ce mardi 6 août 2012, on apprenait par la voix du Ministre de l’intérieur rwandais que le régime de Kigali venait de se doter d’une nouvelle loi visant à surveiller les appels téléphoniques, les échanges de courriels et les consultations de sites web opérés depuis le Rwanda.

Divisionnisme ou idéologie génocidaire, étaient jusque là  les arguments les plus courants invoqués par le régime du FPR pour discréditer toute forme de critique ou opposition et restreindre les libertés publiques. Aujourd’hui, dans un contexte d’intenses pressions internationales faisant suite au rapport de l’ONU l’accusant de soutien à la rébellion du M23,  le régime durcit le ton et franchit une nouvelle étape en matière de censure de l’information.

 

le Ministre rwandais de l'intérieur, Mussa Fazil Harerimana

le Ministre rwandais de l'intérieur, Mussa Fazil Harerimana

« Il sera désormais punissable au Rwanda de lire des informations non approuvées par le pouvoir et une telle faute[NDLR, la consultation de ce type d’information] sera considérée comme de la complicité » (itegeko rizajya rinahana umuntu usoma inyandiko zitemewe na Leta kandi iryo kosa rizafatwa nk’ubufatanyacyaha.) a annoncé le Ministre de l’intérieur Mussa Fazil Harerimana au journal progouvernemental Kigali Today. Le ministre a ajouté que « les services de sécurité ont désormais le droit d’écouter tous les appels téléphoniques et lire les courriels entre les particuliers, (sans l’autorisation même de la justice NDLR) et poursuivre toute personne qui violera la loi à travers sa communication ». Ce qui est étonnant, est que la loi ne précise pas le genre d’infractions que l’adoption de cette nouvelle loi est destinée à réprimer. Quant à la question de savoir si cette loi ne risque pas de faire des victimes innocentes puisque nombreux empruntent et prêtent leurs ordinateurs et téléphones portables, le ministre a répondu « qu’il revient à chaque de veiller à ses appareils de communication ».

 La cyber-censure s’installe de plus en plus au Rwanda où il a été constaté que ces dernières temps, certains sites surtout ceux des partis d’opposition et  les plus critiques envers le régime, y sont inaccessibles, ou font l’objet d’attaques informatiques répétées.

 Avec cette nouvelle loi établissant la surveillance de ce que les citoyens écrivent sur le net et disent au téléphone, le Rwanda rejoint le club des pays prédateurs de l’internet. À la tête de ces Etats, se trouvent la Chineet l’Iran, pays considérés comme les plus avancés en matière de filtrage d’internet et surveillance des internautes. Cette nouvelle loi vient s’ajouter aux nombreuses autres lois liberticides adoptées par le gouvernement rwandais ces dernières années, et constitue une atteinte grave à la liberté d’information puisque les citoyens ne pourront pas s’expriment librement en ligne sachant qu’ils sont écoutés et lus. Cette loi viole également l’article 19 de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen dont le Rwanda est pourtant signataire, et qui stipule que « tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit ».

 Reporters sans Frontières a répertorié dans le monde à peu près 200 arrestations de blogueurs et de net-citoyens en 2011, avec le Rwanda qui vient de se doter des lois visant la surveillance et le filtrage de l’internet, ce bilan risque de s’alourdir.

 Pour renforcer cette censure, le Rwanda a décidé de surtaxer à partir du 1 juillet 2012, tous les appels entrants de l’étranger. Cette mesure est intervenue, après qu’a été imposé à tous les utilisateurs de GSM de s’enregistrer à la police. Toute personne recevant un appel de l’étranger devra désormais payer l’équivalent de 0,35$ (232,5frrw) par minuté a annoncé le journal proche du pouvoir Igihe.com, néanmoins les informations qui sont parvenues a Jambonews annoncent que ce prix des appels entrants de l’étranger a été sous estimé et pourrait atteindre selon les operateurs téléphonique plus de 0,50$ la minute. Avant le 1juillet  les appels entrants que ça soit de l’étranger ou de l’intérieur étaient totalement gratuits.

 Selon le rapport du PNUD 2011, 76,8% de rwandais vivent avec moins d’1,25$ par jour ce qui signifie qu’il désormais de plus en plus difficile pour la majorité de la population de répondre à un appel entrant de l’étranger alors que de nombreux citoyens rwandais plusieurs membres de leurs familles à l’extérieur du pays, et le seul moyen de rester en contact c’est le téléphone.

 Selon plusieurs observateur, la surtaxe des prix d’appels entrants est un moyen pour le régime de Kigali, de renforcer la censure en empêchant les citoyens d’avoir les informations provenant de leurs poches à l’étranger. Après que toute la presse indépendante ait été muselée, nombreux rwandais recevaient des informations sur ce qui se passe dans leur pays qu’à travers leurs familles vivaient en dehors du pays où les informations circulent sans entrave. S’attaquer au portefeuille des familles déjà démunies, prouve la détermination du régime à censurer l’information.  

 Cette intensification de la censure au Rwanda, intervient alors que le pays est épinglé par la communauté internationale pour son soutien aux rebelles du M23 qui commettent des atrocités à l’est dela RDC.

 Plusieurs citoyens rwandais vivant en Belgique et ayant de la famille au Rwanda, notamment à Gisenyi ont affirmé à Jambonews que la surtaxe des appels à l’extérieur était en lien avec cette mutinerie du M23. En effet, selon ces personnes, les habitants de Gisenyi assistent souvent à des spectacles de camions rapatriant des blessés ou de soldats rwandais morts sur le champ de bataille.

La volonté des autorités rwandaises en surtaxant de manière inexpliquée les appels téléphoniques vers l’extérieur et en contrôlant les activités qui se déroulent sur internet, serait donc d’empêcher que d’avantage d’information au sujet de la rapatriation de morts ou de blessés ne fuite vers l’extérieur.

Jean Mitari

Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

17 Commentaires à “Rwanda : la censure atteint son paroxysme”

  1. CESAR dit :

    Des milliers de Rwandais sont déjà surveillés jusqu’aux toilettes.
    Ce nouveau dispositif a pour objet d’augmenter le nombre de personnes surveillées. Elle n’a apporte donc rien de nouveau. Il convient de rappeler que les appareils pour surveiller les Rwandais jusqu’à leurs lits ont été fournis par les USA d’Obama et que ce sont les américains qui ont formé les agents de Kagame dans ce domaine.
    Plus les années passent, plus la panoïa qui frappe Kagame devient très inquiétante. Le problème est qu’il ne sait pas qu’il est malade et ne peut donc pas se faire soigner. Bientôt, il va exiger que les Rwandais doivent demander l’autorisation pout tout appel téléphonique.
    Il ignore qu’avec l’ère de la Toile, toute agissement tendant à empêcher les Rwandais de l’intérieur de communiquer avec leurs frères et amis de l’extérieur est inopérant.
    Par ailleurs s’agissant des milliers d’enfants rwandais qu’il a envoyés à la boucherie en RDC, il répondra de ses actes devant le Peuple Rwandais. Il n’aura pas où se cacher. Hissène Habré se terre comme un rat au Sénégal mais il a été rattrapé par son passé à savoir les crimes qu’il a commis dans son pays contre des milliers de Tchadiens. Ses maîtres ne le protégeront pas indéfiniment. Ils le feront tomber comme une celebasse en bois.
    C’est une question de temps. Kagame a vécu misérabement et connu des humiliations en Ouganda du fait qu’il était Rwandais et donc étranger même si Museveni avait amélioré quelque peu les conditions des Rwandais. Lui et sa famille ont désormais une pays et ont retrouvé leur dignité. Or, ce même Monsieur, traite les Rwandais comme des chiens sans maître, en sus de son mépris absolu à leur égard. Le mépris des Rwandais ne reste restera pas impuni. L’histoire du Rwanda et la situation personnelle de Kagame en Ouganda ne lui ont rien appris. C’est malheureux. Il est tellement égoïste qu’il ne pense même pas à l’avenir de ses progénitures.

       13 likes

  2. Bertand Loubard dit :

    Surveiller les Rwandais ?…Mais en 1990 déjà, les avions, les satellites et les espions de la Communauté Internationale, « Amie du Peuple Rwandais », tout en soutenant l’invasion par l’armée ougandaise (appelée alors « rebelle rwandais ») fournissaient en directe images et identifications de ce qui se passait réellement, sur le terrain. Pendant 4 ans tout a été documenté et tout était suivi : le « qui », le « comment, le « où », le « quand » tout était parfaitement connu. Pourquoi avoir attendu 22 ans pour « exploiter ces images dont l’existence a été révélée, il y a peu, par erreur de stratégie de l’accusation au procès d’un Rwandais (présenté comme prétendument génocidaire par le syndic des faux témoins et délateurs de Kagamé) aux USA…. ….…Alors qu’aujourd’hui, la Communauté Internationale, Amie du peuple Syrien, met, en temps réel, à disposition d’ONG des images « satellites » d’Alep….pour aider les envahisseurs « Qatari » et autres « rebels » (?), pourquoi faut-il encore attendre pour que le contenu des images et informations disponibles depuis 1990 jusqu’à aujourd’hui, au Rwanda (qui mettraient sans doute Paul Kagamé et ses tueurs en très mauvaise posture) soit encore classifié « secret defense ». C’est pourtant grâce à ces mêmes satellites que la Communauté Internationale, « Amie du Peuple Rwandais », a confondu Kagamé dans sa stratégie planifiée en coopération avec le M23. Les mensonges de Kagamé commençaient tellement à mettre en péril la crédibilité des ses amis, que même Hillary Clinton, oubliant que son mari était au même moment, l’hôte de son ami Kagamé, à Kigali, s’est permise de participer au « dévoilement » de la vérité sur le M23 et ses liens avec Kagamé…..Mais comme c’est le moment de mettre tout sur la table vis-à-vis de la stratégie d’achèvement du TPIR d’Arusha : (« A compter du 1er juillet 2012, le TPIR devrait avoir terminé tous les procès de première instance portés devant lui »), il faut que les espions du réseau des Ambassade du Rwanda de par le monde reçoivent, de Kigali, des précisions pour améliorer les assassinats ciblés. Car n’est pas pour rien que Kigali recrute des hackers : il lui faut du personnel pour le cracking wi-fi, les piratages mails et le pishing des données. Le délire paranoïaque de Kagamé s’exprime en parodiant le Big Brother de Georges Orwell….

       5 likes

  3. NOUNOU TANGY dit :

    DONNEZ LA PAIX à PAUL KAGAME S’IL VOUS PLAÎT!! C’EST UN HOMME POLITIQUE à LA HAUTEUR DE SES RESPONSABILITES! iL EST INTELLIGENT, TRES HABILE ET TRES TRES SAGE!! N’EUT ETE LUI,LE RWANDA SERAIT COMME LA RDC. TOUS LES PAYS DE LA REGION DES GRANDS-LACS ONT BESOIN D’UN PRESIDENT COMME LUI POUR RAMENER LA DISCIPLINE ET FAIRE AVANCER LE PAYS.

       2 likes

    • Bertand Loubard dit :

      En Europe aussi en 1933 beaucoup pensait la même chose d’Hitler. Il fallait restaurer l’ordre et le respect des valeurs qui fondent une société civilisée. Il y avait parmi ses admirateurs beaucoup de gens très respectables et occupant de hautes fonctions. Par exemple le Président du CIO, Baillet-Latour (citoyen belge pro-nazi et antisémite notoire), qui flanqué du Führer, déclara avoir éprouvé une grande joie à la suite de ces merveilleux Jeux Olympiquesde 1936 à Berlin, organisés par Goebbels.
      Autre exemple : Henri Ford qui est le seul américain cité dans Mein Kampf et qui fut le seul à avoir son portrait dans le bureau d’Hitler.
      Alors les amitiés particulières avec le Busch, Clinton, Prosper, Sarkozy, Koeschner, Blair, Warren, Gates et même Bout, les doctorats Honoris causa, les discours hystériques et toutes les réceptions dans ses châteaux familiaux en Europe et dans le reste du Monde occidentale sont révélateurs de la similitude entre la paranoïa d’un Kagamé et celle d’un Hitler.

         3 likes

      • Rugamba dit :

        kagamé ne peut pas être comparer à hitler et pour ta gouverne mein kamph a été publier bien avant sa nomination au rang de chancelier et plus tard au furher.Kagamé na pas de plan politique qui vise éradiquer une éthnie.Pour infos,les états-unis surveilles aussi sans le dire vos gsm et vos ordinateur.

           0 likes

    • wembley dit :

      nounou, vraiment si c’est ça le developpement qu’il faut ramener vraiment je suis deçu, si il ya un président que j’aimais au monde depuis que le monde existe c’est kagame mais aujourd’hui c’est l’homme que je haie je ne sai pas jusqu’à quel niveau!!! comment il peut privé les gens de leur liberté jusqu’à ce niveau? au rwanda on ne dit jamais ce que l’on pense, on ne peut jamais critiquer le président, cette fois ci on pourra plus ni écrire ni parler au tél librement à mon avis aucun pays d’afrique n’acceptera jamais le model de kagame.

         5 likes

    • Derille dit :

      Gloups…tout ce qu’il ne faut pas avaler !
      Je vous crois sincère cependant j’aimerais connaître votre position et ce que vous retirez de ce gouvernement implacable et manipulateur

         0 likes

  4. cmunah dit :

    Même ces américains qui le soutiennent ils ne le connaissent pas encore.
    S’il n’a pas peur d’aller commettre les attentats à Londre, il n’aura pas peur non plus d’aller à Washington.
    Je vous encourage à continuer à former ses soldats, il ne tardera pas à mettre en pratique ce qu’il a l’habitude de faire c’est -à dire la terreur pour imposer son point de vue.

       1 likes

  5. Kakinzayi dit :

    La violation flagrante de la liberté d’expression, d’informer et d’être informé ça s’appelle « Iterambere » (progrès ou développement) dans le pays de Big Brother, Ponce Pilate Paul Kagame. « La guerre est la Paix La liberté l’Esclavage » . Qui dit que 2+2=4 commet un crime de lèse majesté car pour le Parti 2+2=3 Que celui qui a des oreilles écoute dirait le Fils de l’Homme!
    Liberticide « guhonyora » est le propre du régime monolithique FPR/Inkotanyi. Le citoyen n’a aucune valeur pour un pouvoir occupant.

    Rira bien qui rira le dernier. A bon entendeur Salut!

       1 likes

  6. CESAR dit :

    Une mise au point pour Kagame et les siens ainsi que ses partisans.
    Aucun Rwandais n’est contre Kagame pour ce qu’il est.
    Ce sont sa gestion du Rwanda et le mépris des Rwandais qui sont en cause.
    1- La gestion économque calamiteuse: Kagame a mis en place un systèmes de prédation dans lequel une poignée de kleptocrates ont accaparé toute l’économie du Rwanda. La parfaite illustration est le détournement des milliards de francs rwandais par ces mêmes kleptocrates prédateurs sans que les voleurs ne s’inquiétent outre mesure.
    Les pseudos élus du peuple rwandais ne sont que des chantres du régime dont ils sont donc serviteurs au premier chef. Il convient de rappeler que pour être député ou sénateur, il faut avoir la bénédiction ou être parrainé par ces kleptocrates prédateurs. L’exemple frappant est l’envoi des milliers d’enfants rwandais à la boucherie en RDC sans que ces soi disant parlementaires ne posent la question à l’envoyeur assassin des gamins rwandais à l’abattoir.
    Le Rwanda n’a aucun pillier économique ou financier sur lequel il peut s’arc’bouter en cas de crise majeure. C’est pourquoi, en raison de la fermeture des robinets par quelques bienfaiterus occidentaux, Kagame aura de grosses difficultés pour payer les soldes de ses soldats en l’occurrence. D’où il recourt désormais à la taxe illégale au demeurant des communications entrant au Rwanda. Il a pris un raccourci qui est par ailleurs inopérant à tous les égards alors que la solutiion la plus efficace était d’enjoindre les voleurs et prédatateurs de son régime de rapatrier leurs magots au Rwanda d’une part et créer de véritables entreprises publiques d’autre part, le tout aux fins de permettre au Rwanda de retrouver son autonomie économique et financière. Mais il faut que le commandant suprême donne l’exemple à savoir rapatrier ses milliards de dollars planqués dans les banques étrangères et remettre à l’Etat Rwandais,véritable propiétaire, les deux avions qu’il a acquis en Afrique du Sud, car il ne peut justifier la provenance de 100 millions de dollars pour l’acquisition de ces deux avions. Ce sont des deniers publics détournés en toute impunité comme l’a bien dit à juste titre, Monsieur Kayumba Nyamwasa.
    2- Gestion politique chaotique
    – Mise en place d’un régime despotique ou tyrannique, monoethnique, caractérisé par la prédation e ethnicisation de la société rwandaise.
    – Etouffement des libertés d’expression ou des droits fondamentaux des Rwandais en violation totale de la constitution de notre pays,
    – Mise en place d’une discrimination légale à l’endroit d’une partie des Rwandais( rescapés, veufs, veuves et orphelins Hutu sont exclus des dispostifs constitutionnels au profit des rescapés tutsi, mot tutsi étant nommément mentionné dans la constitution rwandaise),
    – Emprisonnements des opposants politiques et partant interdiction du contre pouvoir alors que celui-ci est un instrument correcteur des méfaits et divers abus commis éventuellement par ceux qui gérent le Rwanda d’une part et une véritable preuve de démocratie dans tout Etat moderne d’autre part. Kagame a une vision à l’envers de la politique. Quiconque critique ses actions, qu’il ait tort ou raison est d’office son ennemi à abattre par voie de conséquence. In fine, les Rwandais ont pu constater Kagame souffre d’une paranoïa à l’état avancé. Il est dans la phase dans laquelle se trouvait Idi Amin Dada avant sa chute. Il voit des ennemis partout où il est même dans sa propre maison. D’où ses réactions brutales et criminelles à l’endroit notamment des réfugiés rwandais à l’étranger à l’instar de son ancien compagnon Nyamwasa auquel il a dépensé des milliers de dollars pour le liquider. La liquidation physique des journalistes, l’emprisonnement et les humiliations publiques des opposants politiques sont devenus ses sports préférés à tel point qu’il a acquis une très haute expertise dans ce domaine. L’envoi des enfants rwandais à l’abattoir en RDC dont des centaines de cadavres et blessés graves sont rapatriés tous les jours au Rwanda est la preuve supplémentaire de sa dangérosité. Ce qui est gravissime et lourd de conséquence à moyen terme, pour lui c’est que sous peine de s’exposer au châtiment suprême, aucun parent de ces gamins ne peut oser demander la dépouille de son enfant et aucn député et encore moins un journaliste n’a osé poser la question sur ce sujet. Les vrais médias c’est-à-dire ceux qui accomplissent effectivement leurs misisons à savoir informer et éduquer sont les ennemis de Kagame et son régime. Par conséquent, ils doivent être mis hors jeu par tous les moyens.Ce qui a été fait. Il s’ensuit que les médias opérationnels dans ce pays sont nécessairement au solde du régime dont ils sont défenseurs et chantres au premier chef.
    3- Le mépris des Rwandais
    Pour Kagame, les Rwandais sont des zébus. Il s’ensuit qu’il est inutile de les écouter.
    Il s’est autoproclamé président des Rwandais pace qu’il avait peur d’être désavoué par le Peuple Rwandais, seul maître de son destin. Il a une peur mortelle de la compétition politique et de l’appréciation de sa politique par les Rwandas dans le cadre démocratique, ouvert et libre.
    Dans un régime despotique comme celui de Kagame, le Peuple est appelé par le despote pour légitime son autoproclamation comme Chef de l’Etat en droit alors qu’en fait, il est chef des prédateurs de son système.
    Le peuple n’a pas de choix. Pour éviter des représailles inévitables, il répond automatiquement à l’appel du commadant suprême mais sans que son coeur y est.
    Ce que Kagame a oublié, c’est qu’aucun mépris à l’endroit des Rwandais ne reste impuni et ce, en tout état de cause. Kagame est dit président des Rwandais, mais il ne les connaisse manifestement pas. S’il les connaissait, il aurait agi en bon père de famille inoubliable positivement par les générations futures.
    Tout régime tyrannique et tout despote subissent inéluctablement le sort de leurs précedesseurs, le tout peu importe le pays et la race des opprimés.
    Question: Kagame est-il conscient de ce qui l’attend? Quand ses protecteurs actuels le lâcheront, il tombera comme une calebasse en bois. C’est une question de temps.
    Ses soi disant partisans doivent cesser de considérer que ceux qui analysent et critiquent les faits économiques, politiques et sociaux flagrants et actuels de notre pays sont des ennemis de Kagame. Ce sont des soi-disant parce qu’ils sont bénéficaires des effets de la prédation qui est légion dans ce pays. Lorsque cette prédation prendra fin, lils nieront publiquement avoir été pro-Kagame. Seuls celui-ci et les siens à savoir les grands prédateurs, subiront les effets de la justice immanente.

       1 likes

    • gervais kirato dit :

      Dear CESAR,
      1. C’est un COMMENTAIRE ou un ARTICLE? Il faut bien faire la part des choses. si tu ne sais pas te resumer, on perd l’envie de te lire.
      2. Je vais seulement reagir sur un point. Tu as dit que seul le nom de l’ethnie TUTSI apparait dans la Constitution. La raison est simple: C’est parce que VOUS avez commis un GENOCIDE contre cette ethnie. Si vous auriez ete INTELLIGENTS, et que vous vous seriez seulement attaques a l’armee qui vous combattait, sans vous retourner au malheureux INNOCENTS avec qui vous partagiez le meilleur et le pire, le mot TUTSI ne serez jamais inscrit dans la constitution du RWANDA.

         1 likes

      • Jules dit :

        Tu oublies que ce soit disant génocide commis contre les tutsi a été préparé par un tutsi lui-même?
        Tu connais cette phrase? »Tout le monde sait mais personne ne veut parler ».S’il vous plait,moi j’habite Bruxelles et je traine dans les milieux tutsis-rwandais;eux-même te disent que c’est Kagame qui a déclenché le génocide,personne ne le nie,alors arrêtez de jouer aux victimes alors que l’homme qui vous gouverne(vous les tutsis,parce que aujourd’hui le Rwanda est devenu un tutsiland)est celui qui a fait massacré vos frères et soeurs. Arrêtez de pleurnicher en disant que les hutus vous ont tué quand on sait qu’aujourd’hui le président Kagame et les siens font la même chose…Je suis sidéré quand j’entends des choses du genre « Jenocide yakorewe abatutsi »…c’est n’importe quoi,vous savez très bien ce qui s’est passé,vous vous auto-victimisez…et ça devient du grand n’importe quoi…Comme si les hutus n’étaient pas mort durant ce génocide,je suis persuadé qu’aujourd’hui,il y a eu plus de hutus morts durant le génocide que de tutsi,mais vous avez trouvé une stratégie pour faire passer les hutus pour des monstrers….
        J’ai honte pour vous,et pourquoi? Ceux qui sont morts,les vôtres,vos tutsis,ils ont certainement honte de vous quand ils voient de là-haut,comme vous salissez leur mémoire ici bas en niant le fait que c’est Kagame qui est à l’origine de ce génocide,VOUS SALISSEZ LEUR MEMOIRE,LA MEMOIRE DE TOUS CES GENS MORTS PENDANT LE GENOCIDE…Et Avec vos mensonges…ces morts doivent se retourner dans leurs tombes

           6 likes

      • Jules dit :

        les tutsis,parce que aujourd’hui le Rwanda est devenu un tutsiland)est celui qui a fait massacré vos frères et soeurs. Arrêtez de pleurnicher en disant que les hutus vous ont tué quand on sait qu’aujourd’hui le président Kagame et les siens font la même chose…Je suis sidéré quand j’entends des choses du genre « Jenocide yakorewe abatutsi »…c’est n’importe quoi,vous savez très bien ce qui s’est passé,vous vous auto-victimisez…et ça devient du grand n’importe quoi…Comme si les hutus n’étaient pas mort durant ce génocide,je suis persuadé qu’aujourd’hui,il y a eu plus de hutus morts durant le génocide que de tutsi,mais vous avez trouvé une stratégie pour faire passer les hutus pour des monstrers….
        J’ai honte pour vous,et pourquoi? Ceux qui sont morts,les vôtres,vos tutsis,ils ont certainement honte de vous quand ils voient de là-haut,comme vous salissez leur mémoire ici bas en niant le fait que c’est Kagame qui est à l’origine de ce génocide,VOUS SALISSEZ LEUR MEMOIRE,LA MEMOIRE DE TOUS CES GENS MORTS PENDANT LE GENOCIDE…Et Avec vos mensonges…ces morts doivent se retourner dans leurs tombes

           4 likes

      • CESAR dit :

        Monsieur Kirato,
        Merci pour réponse à ma réaction.
        Mais il me semble que votre réponse est subjective, très sommaire et hors sujet.
        1- J’ai évoqué distinctement les méfaits de Kagame. Ils sont de notoriété publique ici au Rwanda.
        2- Parmi ces méfaits, il y a la discrimination légale c’est-à-dire la consécration constitutionnelle de la discrimination à l’endroit des Bahutu, victimes des crimes irréfutables qui ont été commis par Kagame et ce, quelle que soit leur qualification et nullement le génocide des Batutsi.
        3- La réponse à une réaction doit être
        – soit confirmative,
        – soit infirmative,
        – soit hors sujet.
        Dans votre réponse, vous dissertez sommairement au demeurant sur le génocide des Batutsi et nullement sur la discrimination légale évoquée dans ma réaction.
        Il s’ensuit que vous êtes hors sujet.
        Un homme intelligent est
        – celui qui oeuvre pour le bien de la communauté dans son ensemble et nullement pour ses propres intérêts et/ou ceux des siens,
        – un homme capable de prendre de bonnes décisions et forger un destin meilleur pour son pays,
        – un homme capable d’extirper définitivement en lui la haine intrinsèque à l’endroit de ses semblables et de penser à la justice immanente qui sanctionnera ses agissement négatifs.
        Si pour vous, l’intelligence d’un homme se mesure par sa haute expertise dans l’extermination des millions de pauvres rwandais Bahutu, Batutsi, Batwa et Congolais, la destruction des biens publics, le pillage des biens des autres et la tyrannie à l’endroit des ses compatriotes, je reconnais que je ne suis pas intelligent.
        Je n’ignore pas que pour vous et les vôtres sont constitutifs de crime de génocide contre les Batutsi
        1/ l’exercice par tout Rwandais des libertés fondamentales prévues par les conventions internationales auxquelles notre pays est pourtant parti d’une part et par la constitution Kagame d’autre part,
        2/ toute critique objective des méfaits notoires de Kagame et son gouvernement.
        Par conséquent, par mes affirmations que vous n’infirmez pas quant à leur bien-fondé, je suis génocidaire des Batutsi.
        Monsieur, vous affirmez que l’ethnie tutsi existe ici au Rwanda et que les Batutsi constituent donc un groupe humain spécifique. Si vous êtes un Rwandais courageux et conséquent, il faudra réitérer vos dires expressément dans les médias rwandais ou oralement devant les Rwandais mais ici au Rwanda.

           0 likes

  7. Ana dit :

    Premièrement,je voudrais m’excuser pour le mélange des langues. I want to commend the bravery of jambo news editors; for making their opinion heard amidst the constant persecution of liberty thinkers and freedom of speech seakers in Rwanda. Mais aussi, shame on you all who seat comfortably in Belgium, Switzerland and wherever and think there will be any change if YOU don’t get up, buy a one-way ticket to Rwanda and go fight for what you believe. It won’t be easy but L’union fait la force, surtout l’union réel, pas virtuel a l’internet. Suivez l’exemple de Madame Victoire Ingabite et al. Pas comme les congolaîs (no offence, et pas tous les congolais) qui attaquent l’ambassade du Rwanda et d’autres Rwandais innocents en Belgique, tout en pensant que ça va changer des choses a Kinshasa. Dernièrement, a vous les éditeurs
    surtout,faites votre recherche s’il vous plaît. There is no fee for an incoming call, wherever it might be coming from. RURA has a new price for all outgoing calls and that is to regulate the price of one minute on a cellphone on an OUTGOING call so that cellular companies can compete in other ways like cheaper international calls and what not. That was my two cents. Peace

       0 likes

  8. Jugelle dit :

    Honte au tyran du FPR! Vous récolterez ce que vous êtes en train de semer! Malheureusement c’est l’avenir et la vie de beaucoup de rwandais qui en périront!

       0 likes

  9. Guy Avril dit :

    félicitations pour ce débat! Le débat qui faute d’une dictature implacable ne peut être fait au Rwanda. Le niveau des contribution ont fini de me convaincre sur l’avenir du Rwanda et de la RDC.

       0 likes

Laissez un commentaire