FR | EN

Rwandais et Congolais portent plainte à la CPI contre Paul Kagame

Publié : le 16 août 2012 à 19:52 | Par | Catégorie: Actualité

Se disant horrifiés par la nouvelle guerre à l’est de la RDC, et les graves crimes qui y sont perpétrés, les deux principaux partis de l’opposition rwandaise en exil se sont joints à des organisations de la société civile congolaise, pour porter une plainte ce 17août 2012 à la Cour pénale internationale contre le président rwandais Paul Kagame, dont le pays a été mis en cause par le rapport des Nations-Unies pour son soutien au M23, un mouvement rebelle qui sévit à l’est de la RDC et y commet des crimes contre les populations civiles.

 

Cour pénale internationale à  la Haye aux Pays-Bas

Cour pénale internationale à la Haye aux Pays-Bas

La société civile congolaise et les opposants rwandais ont annoncé qu’ ils iront ce vendredi à La Haye où siège la CPI pour demander à ce que les accusations formulées dans un rapport de l’ONU soient instruites par ladite Cour. Ces accusations affirment que le régime de Kigali soutient, en armes et en hommes, les rebelles de M23 qui sèment la terreur depuis plusieurs semaines à l’est de la RDC. « Ils veulent aussi une enquête sur les soupçons que le Rwanda pille les ressources minières de l’est de la RDC » a annoncé la BBC.

Cette démarche judiciaire interviendrait suite aux pressions de la Communauté internationale qui se sont accrues ces derniers jours contre le régime de Kigali pour enjoindre ce dernier de cesser tout soutien aux rebelles du M23 qui affrontent depuis le début du mois de mai l’armée nationale congolaise. Certains pays dont les Etats-Unis, la Grande Bretagne, la Suède, l’Allemagne et les Pays-Bas ont décidé même de geler l’aide qu’ils accordaient au gouvernement de Paul Kagame.

Depuis la première guerre du Congo en RDC en 1996, plusieurs plaintes et rapportsd’enquêtes dénoncent les crimes commis à l’est de la RDC. A chaque reprise, le général Paul Kagame a été pointé du doigt comme responsable de ces atrocités répétées. Le plus important des rapports mettant en cause ce dernier, c’est le rapport des Nations-Unies connu sous le nom de mapping report, sorti en 2010, qui accuse Paul Kagame d’avoir perpétré en RDC, des crimes de guerre et crimes contre l’humanité assimilables à un génocide. La plainte qui sera déposée ce vendredi sera significative car elle intervient dans un contexte de reprise de la guerre dans le Kivu et dans une période où Paul Kagame semble çetre lâché de toute part, notamment par ses alliés de longue date. « Le bureau du procureur à la CPI qui enquête depuis 2004 sur les crimes contre l’humanité en République démocratique du Congo, pourrait se saisir de l’affaire rapidement ( poursuivre le dictateur rwandais Paul Kagame NDRL) a annoncé la BBC. « La guerre n’a qu’un seul parrain : Paul Kagame. (…). Tout est en train d’être fait pour que l’homme fort de Kigali réponde un jour de ses actes devant la justice internationale » pouvons nous lire dans le quotidien d’information en ligne l’observateur.

Nous rappelons que les chefs d’Etat ne bénéficient d’aucune immunité devant la CPI. Cette cour est donc compétente pour poursuivre Paul Kagame, même si le Rwanda n’a pas ratifié le traité de la CPI. C’est sur cette base que cette Cour a émis un mandat d’arrêt à l’encontre du président soudanais Omar el-Béchir. C’est également sur cette base que l’ex-président du Libéria, Charles Taylor, a été arrêté, jugé et condamné à 50 ans de prison pour des crimes commis sur le territoire voisin de Sierra Leone par le Tribunal spécial pour la Sierra-Léone également basé à La Haye.  D’un point de vue juridique, rien ne s’oppose à ce que des poursuites soient engagées à l’encontre dePaul Kagame d’autant plus que la RDC fait partie des pays ayant ratifié le traité de  Rome et accepté l’autorité de la CPI.

 Jean Mitari

Jambonews.net

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

17 Commentaires à “Rwandais et Congolais portent plainte à la CPI contre Paul Kagame”

  1. Ange Michel dit :

    En bref, le Rwanda sera aussi honoré d’avoir un Président derriere les barreaux de la CPI. C’est comme si Mitali s’en délectait à l’avance. C’est qui est certain, c’est que ni le Congo, ni le Rwanda ne s’en porteront pas mieux.
    http://rwiza.net/2012/08/12/pays-des-grands-lacs-lepine-dans-le-pied/

       0 likes

    • Thérèsa dit :

      Ange, peut-être bien que, pour toi, les deux pays Le Rwawnda et Le Congo, se portent à merveil aujourd’hui et que tu leur souhaites de rester dans ce merdier ! sans rancune !

         0 likes

  2. Ange Michel dit :

    A part le fait de saliver, je doute fort qu’il est une seule personne qui pense que le Congo ou le Rwanda s’en porteront mieux.
    Pays des Grands Lacs: l’épine dans le pied, le feu qui couve
    http://rwiza.net/2012/08/12/pays-des-grands-lacs-lepine-dans-le-pied/

       0 likes

  3. Derille dit :

    Pourquoi a-t-il fallu attendre si longtemps pour que les pays occidentaux arrivent à un peu de lucidité !! Tant de voix se sont élevées qu’on a fait taire durant toutes ces années … Certains savaient pourtant que l’invasion du Rwanda par le FPR avait aussi l’objectif de mettre la main sur les richesses du Kivu.. et sans doute plus loin en RDC encore. Pourquoi les USA, les premiers à soutenir Paul Kagame, se rétractent-ils maintenant ???

       0 likes

  4. Rugamba dit :

    Tant qu’on y est traînons en justice Joseph kabila et ses ministres qui pillent le congo avec l’aval de l’occident. les 6 groupes qui pullulent dans le nord et sud Kivu, 1 seul est d’origine rwandais Les FDLR et un autre ougandais et les autres sont congolais.Il y les anciens soldats congolais et les maï maï qui ont un passé sanglant de plus ou moins 50 ans derrière eux(ils ont pillé ,violé et térorisé durant l’indépendance du congo) et le M23 qui est composé de tutsi congolais qui eux vivent au nord kivu depuis plus de 200 ans bien avant la colonisation belge.
    Et pour en revenir, avant l’arriver de Kagame au pouvoir le pouvoir hutu était une dictature et la vie était difficile et quand Kagamé est devenus president ces soit disant personne qui compose ces parties politique actuels n’ont rien faits pour rendre la vie agréable aux rwandais et dés que kagamé prend une décision difficile et qui ne leur plaît pas, il crie haut et fort qu’au rwanda il n’y a pas de démocratie.Je connais la démocratie que ces parties politique prône à l’étranger, elle n’apporte que guerre et misère au peuple.Ce que le peuple rwandais veut avant tout c’est le travail,la stabilité et la sécurité et c’est ce que Kagamé leurs donnent.je doute que ces parties politiques ont à coeur le bien des rwandais.

       3 likes

    • André dit :

      Evitons les états d’ame et surtout la falcification de l’histoire et le snobisme. Seul le Rwanda a droit à la stabilité et la paix? Il ne faut pas nous rejouir du malheur des autres.

         1 likes

    • cmunah dit :

      Rugamba est ce que tu est capable de faire une autocritique?
      C’est grave ce que tu es entrain de dire.
      On n’empêche pas ton chère président d’œuvrer pour ses projets économique .
      Mais on ne veut pas qu’il continue à mener une politique qui vise à l’extermination des peuples des grands Lacs .
      La démocratie c’est un tout :ces sont les droits de l’homme d’abord.
      le droit à la vie à l’expression à la sécurité
      Le respect des conventions internationales , le respect des autres peuples.
      et d’ailleurs une fois que tout ça est mis en pratique le développement économique viendra tout seul.

         2 likes

  5. Info dit :

    COMMUNIQUE : LA LETTRE DU PRESIDENT DU TPIR POUR LA PLAINTE DEPOSEE PAR RUTAYISIRE BONIFACE QUI EST PRESIDENT DES ASSOCIATIONS DES VICTIMES DU GENOCIDE DU RWANDA « TUBEHO TWESE asbl » ET « CIVHEMG »

    IMG_1176.JPG

    RUTAYISIRE Boniface

    Nous avons l’immense plaisir d’informer les rwandais et la communauté internationale que nous venons de recevoir la lettre du président du TPIR qui nous informe qu’il a transmit notre plainte au Procureur du TPIR.

    La réponse du président du TPIR est très importante parce qu’il s’agit d’une lettre qui annonce pour la première fois dans l’histoire du Rwanda et du TPIR qu’il existe officiellement un dossier de plainte du génocide Hutu au sein du TPIR. Cette plainte accuse le FPR, Kagame Paul, le gouvernement du Rwanda dirigé par le FPR depuis 1994 et son armée pour avoir commis le génocide Hutu et le génocide Tutsi en 1994 au Rwanda.

    Un autre élément très intéressant est que cette plainte demande que les hautes personnalités « de l’opposition » et autres (qui ont travaillé pour le FPR et sa branche militaire) soient entendues. Parmi les personnes citées dans la plainte pour être entendues, il y a le Lieutenant Général KAYUMBA Nyamwasa, le Colonel TWAHIRWA Dodo, l’ancien procureur général du Rwanda GAHIMA Gérard, l’ancien secrétaire général du FPR en 1994 le Major RUDASINGWA Théogène, l’ancien premier ministre du Rwanda depuis juillet 1994 TWAGIRAMUNGU Faustin, l’ancien chef des renseignements extérieurs KAREGEYA, l’ancien directeur du service central des renseignements du Rwanda en 1994 MUSANGAMFURA Sixbert, le Major FURUMA Alphonse et d’autres membres du gouvernement du FPR et cadres militaires.

    Selon un autre courrier en notre possession, l’«Associate Legal Officer et Special Assistant to the Président » du TPIR a exécuté cette décision du Président du TPIR en transmettant cette lettre du Président du TPIR à tous les juges du TPIR, au Procureur Jallow et à d’autres hautes personnalités. Cela montre qu’il s’agit d’un dossier qui est dans les mains de tous les responsables du TPIR et de l’ONU.

    Nous rappelons que cette lettre du Président du TPIR à Arusha vient après l’accusé de réception de la plainte qui a été signée par le bureau du TPIR de La Haye (Den Haag) en Hollande le 29/06/2012. Cette plainte a été transmise au procureur du TPIR et nous avons envoyé une copie au président du TPIR.

    Nous remercions encore une fois, le Président du TPIR parce qu’avec cette réponse (la lettre du Président du TPIR), nous, les victimes nous venons de gagner la première bataille contre l’accusé (le FPR) qui avait commencé à propager les informations pour nous intimider en disant qu’il (le FPR) va utiliser les moyens énormes pour que cette plainte puisse passer inaperçue ou bien rester lettre morte c’est-à-dire sans aucune réponse ni trace au sein du TPIR. Avec la réponse du Président, le dossier du génocide Hutu devient un dossier du TPIR, soumis au TPIR et connu par toutes les instances du TPIR et de l’ONU y compris le procureur du TPIR qui va l’instruire. Nous avons confiance pour la suite favorable que le procureur pourra réserver à notre plainte.

    Suite à cette plainte et sur demande de plusieurs victimes ainsi que pour apaiser la soif des institutions et des personnes qui veulent connaitre la vérité, nous avons mis en place une commission pour le regroupement des témoignages sur le génocide Hutu et le génocide Tutsi (pour les informations non connues).

    Nous sommes en train de constituer une équipe d’avocats pour aider les victimes qui veulent se constituer partie civile.

    Vu que nos moyens sont limités, les aides des bienfaiteurs sont les bienvenues.

    Vous pouvez trouver la lettre du TPIR sur ce website : http://www.allvictims.net/

    Fait à Bruxelles, le 21/07/2012

    RUTAYISIRE Boniface

    Président de l’association des victimes TUBEHO TWESE, COMITE INTERNATIONALE POUR LES VICTIMES DE LA HAINE ETHNIQUE MASSACRES ET GENOCIDE ET BANYARWANDA

    Tel (32) 488 25 03 05

    Email : infotubeho@yahoo.fr

    Website : http://www.allvictims.net

    BELGIQUE – EUROPE

       0 likes

    • CESAR dit :

      C’est bien ce qui a été fait.
      Mais dès lors qu’il est de notoriété publique que le Procureur du TPIR, Peul et de nationalité gambienne comme Madame Bensouda , procureure de la CPI, est au service des USA et nullement de celui de la justice internationale, il faudra attendre la suite. Le président Obama a reçu le Prix Nobel de la Paix. Jusqu’à présent, il n’a pas encore prouvé qu’il le méritait.
      Il faut espèrer qu’il le prouvera en enjoignant au procureur du TPIR d’être au service de la Justice internationale et nullement des USA.

         2 likes

  6. Bertand Loubard dit :

    « Avant Kagamé la vie était difficile au Rwanda », dixit Rugamba. Maintenant que la mort est devenue si facile avec Kagamé on est en droit de se poser la question de savoir, non pas à qui les crimes profitent (il ne faut être Sherlock Holmes pour le savoir depuis 22 ans), mais bien pourquoi parle-t-on maintenant des « crimes contre la paix » que l’Ouganda, le Rwanda et la « Communauté internationale, Amie du Peuple Rwandais » ont commis et continuent de commettre depuis octobre 1990.
    Il faut se rendre compte que ce n’est pas un (Président) africain (un de plus) qui serait gênant (pour beaucoup) de traîner devant la CPI. Par contre le caractère « transactionnelle, de la justice anglo-saxonne risque de ne pas produire les « résultats escomptés » pour un Ex-Président Démocrate ou un Ex-Premier Ministre Travailliste, et pour leurs amis des communautés multinationales. Ce n’est pas ce qu’ont lâché les Bemba et Lubanga, à La Haye qui a nuit à ces « représentants » de la « Communauté Internationale, Amie du Peuple Rwandais ». Même les Mutébuzi, Nkundabatware et autre Ntaganda ne sont que du menu fretin…..Il reste que comme pour Kadhafi, Moubark, Ben Ali, Bachar el-Assad, Saleh, etc. « on » peut trouver un « arrangement » qui ferait l’unanimité, à propos de Kagamé. Un diplomate occidental n’aurait-il pas déjà confié que des alternatives « confidentielles » sont à l’étude ? ….… »On » l’a déjà fait avec Lumumba, Tshombe, Ammarskjöld, Habyarimana, Ndadaye, Ntaryamira, Kabila père et puis aussi avec les tous les autres…Alors ?

       3 likes

  7. ukuli dit :

    j’avais l’habitude des comprendre les gens, mais je n’arrive plus a suivre, mais tous ces problemes des grands lacs ont commences quand?vous ne me direz pas que c’est kagame,avant kagame,il y avait des problemes, les FDLR au congo que font ils la bas, donc tout le monde se rejouirait que ces genocidaires viennent continuer a tuer au Rwanda, come on soyons serieux!!!je crois que c’est du devoir pour chaque etat de proteger ses citoyens contre toute agression..que fait la RDCONGO, en appuyant et en ayant comme allie les FDLR ,il se cree des problemes..je pense que c’est au congo d’enlever l’alibi du rwanda..en se debarassa des FDLR c’est tout et c’est simple….quand a dire qu’il ya plainte ou pas,mais ceci va -il securiser les deux pays?les FDLR savez vous ce qu’ils font en shabunda, mwenga,kanyabayonga, ect… nos femmes sont violes, nos soeurs..mais soyons serieux, pour moi debarassons nous des FDLR d’abord le reste apres..

       0 likes

    • edouarda dit :

      Ukuli. Les FDLR ne sont plus qu’un prétexte (comme la LRA d’ailleurs). Tous ces mouvements sont infiltrés par ceux qui prétendent les combattre. La CNDP et le M23 ont par contre fait beaucoup plus de victimes – voir le Mapping Report qui n’a toujours pas mené au résultat qu’il méritait pour des raisons politiques -. La condamnation pure et simple de ceux qui ont massacré d’innocents civils congolais ainsi que des réfugiés principalement hutus qui n’étaient en grande partie que des réfugiés (femmes et enfants et non des ‘génocidaires’, prétexte un peu facile et par ailleurs contre toute convention internationale). Si l’on suit votre logique, on pourrait vous répondre qu’il était tout à fait normal que le Rwanda en 1994 se protégeait contre l’agression du FPR (qui n’avait pas de raison d’attaquer le Rwanda puisqu’il y avait des négociations en cours qui allaient aboutir à des élections démocratiques). D’ailleurs, pourquoi devrait-on uniquement « se débarraser » des FDLR tout en laissant tranquilles les Kagame, Nkunda, Ntaganda qui ont tant de morts sur la conscience et qui ont par contre mis des innocents en prison uniquement pour leurs idées politiques. Assassins en liberté, innocents en prison, je dois vous avouer que moi je n’arrive pas à comprendre votre discours. Et en ce qui concerne les FDLR, voici un extrait publié en son temps en Jeune Afrique: « En 1996, le Rwanda et la rébellion de Laurent-Désiré Kabila attaquent et détruisent les camps de ces réfugiés. Beaucoup sont tués. Quelques survivants s’enfuient dans les forêts du Kivu. D’autres parcourent des milliers de kilomètres pour se mettre à l’abri. C’est en 1998, lors de la guerre du Rwanda et de l’Ouganda contre le Congo, que s’organise une force militaire hutue. Selon un rapport de l’ONG International Crisis Group, « le 10 août 1998, une délégation ex-FAR part pour Lubumbashi rencontrer le président Laurent-Désiré Kabila »… « Pour les ex-FAR, le premier objectif déclaré est d’éviter une nouvelle traque des réfugiés hutus encore présents sur le sol congolais et de s’accorder sur leur protection ». La propagande est tout dans ce monde: on a fait passer le combat et l’attaque de civils rwandais par le FPR à l’époque pour une cause juste et noble et on a fait croire que le régime de Habyarimana était une dictature (ce qu’elle n’était pas malgré toutes ses imperfections). De l’autre côté, on nous a fait avaler que les massacres de réfugiés hutus étaient justifiées puisque « ce n’étaient que des génocidaires ». On tourne la tête quand des millions de Congolais ont été massacrés et violés et on prétend que « les chiffres ont été exagérés » or qu’on a toujours avalé « les chiffres » avancés par le FPR. Comme dit César, Lumumba, Habyarimana, Ntaryamira, Ndadaye et tous les autres, sont morts et oubliés puisque la propagande – et ceux qui sont derrière – le veulent ainsi. On sacrifiera Kagame au moment opportun – quand il ne sera plus ‘utile’ – comme on l’a fait avec le vieux Mobutu. Les Rwandais comme Ukuli ne voient visiblement pas plus loin que leur nez mais ils font par contre partie de ceux qui appuyent une politique injuste, discriminatoire. Les ‘exploitants’ ne demandent pas mieux. Rien ne changera si demain Kagame sera remplacé par un de ses anciens alliés et l’histoire rwandaise sera à jamais falsifiée (comme l’histoire d’autres peuples l’a déjà été..). La manipulation n’est possible que du fait qu’il y a toujours des gens qui s’y prêtent et prétendent ensuite ne rien y comprendre.

         2 likes

    • CESAR dit :

      Le fameux M23 est une pure création de Kagame. C’est un groupe de bandes armées majoritairement issues de l’armée de Kagame. Ce fait est notoire. Par ailleurs Kagame n’a jamais infirmé les faits allégués à l’endroit de notre pays par le gouvernement congolais. Ces bandes armées sèment la terreur et la mort contre la population civile congolaise du Kivu.
      Au regard de vos dires, Kagame a crée ces bandes armées au motif que le gouvernement congolais est prétendument allié des FDRL. Et les pauvres paysans congolais, qu’ont -ils fait contre Kagame? Au lieu de s’acharner sur ces pauvres gens, pourquoi ne combat-il pas les FDLR sur le sol congolais?
      Les FDLR sont sur le sol congolais. Les méfaits, si méfaits il ya, sont commis par eux sur le sol congolais et contre les Congolais et nullement sur le sol rwandais et donc contre les Rwandais.
      Vos dires ne sont donc que des galimatias amphigouriques.
      Pour votre information, est génocidaire une personne physique reconnue coupalbe de crime de génocide par un tribunal indépendant et impartial, conformément aux lois en vigueur à la date du jugement.
      Les FDLR est une organisation et donc une collectivité et nullement un individu. Un crime est commis par une personne déterminée et la responsabilité pénale de celle-ci est dès lors personnelle.
      Dans le cas présent, vous ne précisez pas les éléments des FDLR qui ont été reconnus coupables de crime de génocide par un tribunal indépendant et impartial rwandais. Par ailleurs, il n’est pas à prouver que les tribunaux rwandais sont des instruments d’oppression au service du régime des autocrates de la place sous l’autorité de Kagame. Kagame est la justice et la loi comme en témoignent se déclarations publiques, indignes pour un Chef d’Etat , dans l’Affaire Ingabire Umuhoza. A supposer qu’il y ait des éléments des FDLR qui ont été reconnus coupables de génocide des Tutsi par un tribunal rwandais, le jugement de celui-ci ne peut dès lors être qualifié d’impartial et conforme à la loi.

         0 likes

  8. Semanzi paulin dit :

    Derille se demande pourqoui les occidentaux ont attendu si longtemps pour qu’il y ait un peu de lucidité envers Kagame.
    Et bien cher ami, je dois dire que les occidentaux qui n’ont pas de devoirs envers les africains sont quand même plus admirables que nos chefs africains (du moins ceux qui étaient réunis à Kampala à commencer par Kabila). Nous savons tous que Kagame fait tout pour sauvegarder les intérêts occidentaux quitte à sacrifier son propre ethnie. Mais malgré tout les occidentaux ont coupé l’ aide accordée à Kagame pendant que les africains n’osent pas condamner qui que ce soit. Je ne crois pas que M7, Zuma, Kabila entreprendraient quoi que ce soit si les allemands faisaient en France ce que Kagame fait aujourd’hui au Congo.
    Je trouve lamentable que des congolais (avec à leur tête Kabila) croient que leurs problèmes seront résolus par les occidentaux. On ne libère pas un peuple, un peuple se libère. Même si je n’aime pas Kagame, au moins lui compte d’abord sur lui-même et ne fait pas ce que les occidentaux lui disent. Raison pour laquelle, il ne peut pas livrer Ntaganda, qui assure son pillage au Congo. Sans ce pillage Kagame ne tiendra pas longtemps et ce n’est pas l’aide des occidentaux qui sauvera son pouvoir. Ceux qui en doutent devraient penser un peu à Savimbi qui fut lâché par ses amis américains p-c-q ses adversaires (le gvt angolais) contrôlaient le pétrole plus utile, pour les USA, que le diamant
    Par contre lorsque le Rwanda réclamme les commandants du FDLR, Kabila les livre sans scrupule (ex. Renzaho) alors que c’ est eux qui se battent pour lui.
    Mon analyse, sans l’aide étrangère, Kabila n’en viendra pas à bout de M23 et d’ci quelques annés les occidentaux risqueraient de réhabiliter Kagame. Avec peut-être l’intervention des des angolais, des sudafricains, des tanzaniens le Congo se débarassera de Kagame, mais continuera à vivre avec un CON-PRESIDENT sans perspective et sans vision ce qui ne signifie pas nécessairement un meilleur avenir pour les congolais.

    Pauvres congolais

       0 likes

  9. bienfait dit :

    les rwandais sont des ingrat mais leurs merci est sous-jacent

       0 likes

  10. lambert dit :

    Bonjour

    nous venons par la présente nous les ONG de défenses des droits de l’homme du Congo introduire notre plainte contre le kabila , rwanda ,ouganda et le m23 qui font des crimes à l’est :
    -crime de guerre
    -violations des femmes
    -crime des enfants
    -balkanisation forcer

       1 likes

  11. Cries des CONGOLAIS dit :

    Bonjour ,

    Plainte Internationale depuis 52 ANS indépendance ,

    Les Congolais portent plainte contre KABILA ,SWING , LOUIS MICHEL , KAGAME, NGOI-MULUNDA ,MUSEVENI , M 23 , toutes les compagnies cellulaires , qui nous ont chosifies et bêtiser .
    Alors nous demandons la communauté internationale , Les ONG des défenses des droits de l’homme ,Toutes les ONG de chaque pays ,de chaque continent de se mobiliser pour faire pression de partir maintenant pour ce pouvoir sans amour du prochain, nous sauves nous qui sommes prit en otage par ce pouvoir étranger et nous sommes aussi une espèce Humaine comme les autres qui veulent se réjouir de notre richesses âpres tout .
    Tous les militaires bêtiser ,les Policiers chosifiées ,les Fonctionnaires oubliées ,les congolais tout un peuple sans valeur , sans salaires leurs 50$ par personne ,
    Nous remercions le Président Français HOLLANDE qui est notre interlocuteur qui a fait montré le principe du bien fait lors de son passage de la14 eme Francophonie ,

    QUE LA JUSTICE SOIT FAITE CONTRE TOUTES LES MAINS NOIRES QUI SONT DERRIÈRE CETTE GUERRE MULTIRACIALE QUI FONT LEURS BUSINESS AVEC LES SANG DES CONGOLAIS

    Les Défenseurs des Droits de l’homme Congolais Qui réclament leurs Droits maintenant d’ici JANVIER Bonne Compréhension

       1 likes

Laissez un commentaire