FR | EN

RDC-M23: L’opposant Roger Lumbala complice du régime rwandais ?

Publié : le 22 septembre 2012 à 13:44 | Par | Catégorie: Actualité

L’opposant  congolais  Roger Lumbala  aurait bel et bien voyagé dans la région des Grands Lacs  notamment au Rwanda, selon les déclarations et éléments de preuve des autorités congolaises.  Est-ce un  péché qu’un congolais puisse se rendre au pays de milles collines ?  Certainement pas.  Sauf qu’en dernier exemple,  Roger Lumbala   est accusé par les autorités de la RDC de collaborer avec le M23  soutenu par le Rwanda dans  une tentative de renversement du pouvoir de Kinshasa. Le jeudi 20 septembre 2012, le gouvernement congolais a présenté des preuves qui accablent l’opposant et confortent la position du gouvernement. Malgré ses démentis répétés, l’opposant peine encore à convaincre, tant ses dernières déclarations lors de son arrivée  dimanche à Paris en France étaient superficielles, parfois hésitantes, niant notamment avoir foulé le sol rwandais.

 Roger Lumbala

Roger Lumbala

Le Jeudi 20 septembre 2012, le gouvernement congolais  par l’entremise de son ministre de l’intérieur Richard Muyej  Mangeze a, au cours d’une conférence de presse, présenté  le passeport diplomatique  et les billets d’avion  du député accusé  démontrant ainsi tous les voyages de ce dernier qui l’ont même conduit jusqu’à Kigali, la capitale rwandaise dans une période allant de juin à août 2012. Depuis quelques mois, le gouvernement de Kinshasa  accuse le Rwanda de soutenir les mouvements rebelles œuvrant dans l’Est du pays.

Roger Lumbala est un homme politique  et membre de l’opposition congolaise. Député élu en 2011, le président du parti  RCDN « Rassemblement des Congolais Démocrates et Nationalistes »  a préféré siéger au parlement actuel contrairement au mot d’ordre  lancé par le leader de l’opposition Etienne Tshisekedi bien qu’il fut son bras droit lors de la campagne présidentielle.  Connu pour ses frasques, Roger Lumbala a alimenté la polémique dans une  vidéo sur Youtube en traitant de toute sorte d’injures les membres du mouvement des « combattants » (issus de la diaspora congolaise) qui lui reprochaient d’avoir fréquenté  l’hémicycle rd-congolais. Ancien rebelle, Lumbala a occupé le poste de Ministre du commerce extérieur dans le gouvernement de transition entre 2003 et 2005. Début  septembre 2012, il a été interpellé à Bujumbura au Burundi par les services de sécurité avant de se réfugier à l’Ambassade d’Afrique du Sud au Burundi. Accusé de « Haute Trahison » par le pouvoir de Kinshasa, Roger Lumbala  séjourne depuis  dimanche 16 septembre 2012 en France et continue de nier tous les faits qui lui sont reprochés.

L’Affaire « Roger Lumbala » pose l’éternel problème de l’image négative du politicien congolais : des personnages politiques sans idéal. Depuis 1996, de nombreux pseudo rébellions  surtout sur fond de cupidité ont servi de paravent  aux différentes guerres d’agression. En 1997, par exemple, Laurent Désiré Kabila est arrivé au pouvoir en chassant Mobutu avec la bénédiction de la coalition burundo-rwando-ougandaise  qui a pu se donner une couleur nationale par  l’ « AFDL » (Alliance des forces démocratiques pour la Libération du Congo).  Un mouvement que Laurent Kabila lui-même après être entré en conflit avec ses ex-alliés qualifiera de « conglomérat  d’aventuriers et de chasseurs d’opportunité ».  En 1998, le digne fils du pays, Jean-Pierre Bemba Gombo et son MLC (Mouvement de Libération du Congo) n’ont  pas hésité à aller quémander de l’aide ou encore d’être utilisé par les voisins ougandais.  Les exemples sont légions.  Il sied de noter que les différentes crises qui ont secoué la République démocratique du Congo  et la mort de millions des Congolais de suite des guerres planifiées par les grandes puissances  avec le concours de certains congolais égarés montrent bien que beaucoup de membres de la classe politique congolaise  n’ont pas deculture politique, pour reprendre ainsi la fameuse phrase de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade.

Mathy Mati

Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

5 Commentaires à “RDC-M23: L’opposant Roger Lumbala complice du régime rwandais ?”

  1. tshimka dit :

    Nous aimerions que Mr Lumbala puisse bien éclairer sa situation s’il veut garder un peu de sa dignité.
    Le peuple congolais est essoufflé par toute la confusion entretenue par les opérateurs politiques dont seuls comptent leurs intérêts cupides.
    Les morts qui se comptent par millions, les différentes sortes de malheur et de souffrance, les viols faits au femmes et des tortures morales qu’endurent les congolais de l’Est, .. ne constituent aucun souci pour les animateurs de la politique congolaise.

       1 likes

  2. bazema dit :

    Il est vrai que Roger Lumbala a été à Kigali plus d’une fois au moment où la RDC connait des mutineries soutenues par le Rwanda. La question que le commun de mortel se pose est celle de savoir les motivations des aller et retour de Roger Lumbala à Kigali par rapport aux déclarations faites par son Assistant et/ou Garde du coprs Mashinda qui a dit que leur embarcation contenait des « bibles ». Complice, poulain, allié fidèle de Kigali, Roger Lumbala l’est. Nous qui l’avons élu Député National sommes déçus par son comportement, il a pactisé avec le diable qu’est Kagame. Le roi de Kigali, aujourd’hui, acculé par la communauté internationale pour son implication directe si pas son soutien direct au M23 cherche par tous les moyens à distraire le peuple congolais en distillant les mensonges pour amener le peuple à se dresser contre ses dirigeants. L’avenir nous donnera raison et le peuple congolais ne se laissera pas faire et dit comme un seul homme non à la balkanisation de la RDC. Si les soi-disant Tutsi congolais sont effectivement des Congolais qu’ils viennent au Bas-Congo ou ailleurs il y a assez d’espace pour eux. Il arrivera un jour où la RDC envahira le Rwanda et ça sera la fin de Kagamé….A suivre

       1 likes

  3. Gervais kirato dit :

    _Roger LUMBALA est un homme libre de mouvement et de parole, Il n’a donc pas l’obligation de demander au Gouvernement l’autorisation pour ou il veut aller et voir qui il veut frequenter.
    Serai-t-il toujours opposant s’il voyageait sous ordre pour plaire au Gouvernement?
    Kabila lui-meme ne continu t-il pas a envoyer des emissaires a KIGALI? Soyons logiques et coherents..

       0 likes

  4. M. Robert dit :

    Certes, c’est assez déconcrtant, mais je pense qu’il faut perseverer dans les recherches, les jeux qui se jouent dans la région sont miltiples, certains misent sur plusieurs chevaux. Les alliances se font et se défont, je pense qu’on ne pet pas juger seulement sur le passé, il est tout à fait possible, voir logique que Kagame, vu sa situation mise sur plusieurs pions pour conserve son influence en RDC. je pense également que Museveni fait ma même chose actuellement. Pour moi la question, c’est actuellement sur quels pions les americains sont ils entrain de miser?

       0 likes

  5. MUSHERAZIKI dit :

    Roger LUMBALA est libre de voyager à travers le monde au nom de la libérté de mouvement tel que reconnu par la déclaration unierselles de droit de l’homme. Mais il n’est pas n’importe qui pour se permettre de faire n’importe quoi, en tant que député national sa lutte c’est au sein du parlement où il n’a jamais été empêché de parler quand il complote avec ceux qui aggressent la république pour un homme de son rang c’est une haute trahison. Les relevées de son téléphone tel que les autorités de KINSHASA l’ont annoncé montrent à suffisance comment il a été en contact avec KABAREBE et ses proches, dans cette logique de vouloir donner un caractère assez natinal à ce conflit, pendant que tout est planifié et organisé à KIgali.

    Il n y a que les naïfs qui peuvent croire à ses affabulations,
    S’il ne reproche de rien, qu’il aille à KIN pour se défendre,
    mais dans sa dernière intervention postée sur le net , il dit qu’il sera en RDC, pas nécessairement dans la capitale; cela laisse voir combien il compte créer sa républiquète à partir de là qu’il va commencer à recevoir les approvisionnement de Kigali.

    Le discours sur la soi-disant vérité des urnes n’est que de la poudre aux yeux pour chercher à rallier ses frères de tribus à cette manœuvre machiavélique.

    Le mal c’est KAGAME qui se croit encore à l’époque médiévale où les royaumes et empires s’étendaient par des conquêtes, oubliant que cette époque est révolue.
    C’est aussi au peuple rwandais de voir le danger que représente cet homme, est de prendre conscience de cette situation. qu’il faut

       2 likes

Laissez un commentaire