FR | EN

RDC – Belgique: Agression Dr. Mukwege: Reynders s’offusque

Publié : le 26 octobre 2012 à 19:59 | Par | Catégorie: Actualité

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères belge, Didier Reynders, a condamné ce vendredi 26 octobre 2012 l’attaque visant le Docteur Dénis Mukwege en se disant offusqué de  cette attaque qui « montre à nouveau combien il est urgent que l’Etat de droit soit restauré dans l’Est de la République démocratique du Congo ». Ce dernier a également salué la mémoire de la sentinelle décédée hier dans le raid contre Dr. Mukwege.

Dr. Denis Mukwege - source: Africansucces.org

Dr. Denis Mukwege - source: Africansucces.org

En effet, ce jeudi 25 octobre 2012 peu avant 18 heures à Bukavu au Sud-Kivu, la résidence du médecin congolais  Dénis Mukwege a été attaquée par des hommes en civil lourdement armés. Ces criminels ont tué la sentinelle  qui tentait d’avertir son patron de la présence suspecte d’hommes armés dans la parcelle, a constaté après les faits la Monusco (Mission des Nations Unies au Congo).

Certains observateurs en déduisent que c’est le discours courageux du 25 septembre dernier de Dr. Mukwege au siège des Nations Unies qui serait la cause de cette barbarie. On se souvient qu’à cette occasion, Dr. Mukwege avait dans son allocution à l’ONU invité  la communauté internationale à aider les femmes congolaises à retrouver la paix et la dignité. En outre, Dr. Mukwege  a fustigé publiquement  le laxisme et le manque de  courage de cette même communauté internationale au vu de toutes les exactions commises en RDC.

C’est à ce titre qu’il a émis le souhait de voir un jour les auteurs de ces crimes arrêtés et jugés. D’autres observateurs craignaient déjà les représailles de violeurs des femmes à l’Est du Congo mécontents d’être démasqués publiquement devant les instances internationales. Le discours du Dr. Mukwege a sans doute  lancé un défi contre les violeurs de femmes et certes, un appel à la mobilisation internationale pour le respect des Droits de l’Homme.

A titre de rappel,  Dr. Denis Mukwege  est un fervent défenseur  des Droits de l’Homme.  Depuis plus d’une décennie  il milite en faveur des femmes victimes de viol et d’abus de tout genre à l’est du Congo.  Déterminé, bienfaisant et généreux, Dr. Mukwege a été auréolé de plusieurs distinctions à l’instar de celle qui lui a été offerte l’année dernière par la Fondation Roi Baudouin.

L’hôpital de Panzi à Bukavu, œuvre de Denis Mukwege dans le Sud-Kivu, soigne gratuitement les femmes violées et les aide  à surmonter psychologiquement  ces épreuves.  Chaque année environ 3600 femmes sont soignées à Panzi.

Mathy Mati

Jambonews.net

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

14 Commentaires à “RDC – Belgique: Agression Dr. Mukwege: Reynders s’offusque”

  1. Dites-nous si Mukwege aurait survecu a l’attentat.

       0 likes

  2. Serge Kabanza dit :

    Paul Kagame tu as tue Mgr Muzihirwa et Mgr Kataliko dans ce qui est votre strategie d’eliminer les intellectuels congolais,avec tant d’autres des millions des congolais et rwandais tues aussi.Hypolite Kanambe alias Joseph Kabila,tu as tue Armand Tungulu,Floribert Chebeya , Fidele Bazama et tant d’autres des milliers des congolais.Aujourd’hui vous deux qui etes les grands criminels et genocidaires de ce 21e siecle,vous collaborez dans l’assassinat du Dr Denis Mukwege car son action salvatrice a l’egard des femmes congolaises violees par les miliciens que vous fabriquez tous les jours a l’Est de la Rdc,vous mettent dans une instabilite psychologique et vous exposent face a la justice internationale.Paul Kagame et Hypolite Kanambe alias Joseph Kabila,sachez bien que meme si vous reussissez a tuer le Dr Denis Mukwege,d’autres Denis Mukwege naitront.Dieu vous attrapera un jour dans votre plan satanique d’exterminer l’homme congolais.

       0 likes

  3. kolomabele dit :

    C’est le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères belge,Didier Rynders qui est indigné par la menace de mort contre le Dr Dénis Mukwege.Côté pouvoir congolais, silence-radio.Aucune enquête ne sera menée pour identifier les criminels.

    Le Dr de Panzi est le Congolais le plus célèbre du moment.Si quelque chose lui était arrivé,le monde entier serait bouleversé.Et Matata pouvait déclarer Kabila et lui ne le connaissaient pas avant sa mort. Comme ils ignoraient Chebeya avant son assassinat.

       1 likes

  4. La HONTE++++++++++ dit :

    Le journaliste Camerounais Charles Onana avait écrit dans son livre<>Editions DUBOIRIS.Toujours Charles Onana qui écrit: Ces tueurs Tutsi sont soutenus en Occident en 1997 ils envahissent la République démocratique du Congo où ils exterminent des milliers de réfugiés hutu.Bénéficiant de l’IMPUNITE,ils violent les femmes et massacrent plus des 6 millions de Congolais avant de faire assassiner le président Laurent Kabila.Appuyés par des puissances étrangéres,ils pillent massivement les ressources minières de la RDC pour les vendre à Kigali. Ces mercenaires de l’horreur ont un nom:LES EXTREMISTES TUTSI DU RWANDA.Soutenus aux Etas-Unis,Grande Bretagne, France,Belgique ainsi que des multinationale,ils sont devenus les sous-traitants officiels d’une mondialisation SANGUINAIRE en Afrique noire fin de citation. Ces tueurs peuvent tuer n’importe qui au Congo la Monusco veillent pour eux, c’est une honte pour la population de l’est de ne pas pouvoir s’organiser afin d’assure une ceinture de sécurité pour protéger ce trés respectueux Mr Dénis Mukwege.Kenndy l’avait dit lorsque l’Etat devient incapable de protéger ses citoyens et leurs biens, les citoyens peuvent se prendre en charge et se défendre contre ces inciviques aux services de l’axe du Mal millénaire.DRESSONS NOS FRONTS LONGTEMPs COURBE.

       1 likes

    • CESAR dit :

      Certains pseudos intellectuels africains et les excroissances du régime tutsi rwandais ( à ne pas confondre avec les régime rwandais) opérant en occident ont vilipendé avec une virulence innuie Monsieur Onana. Les menteurs se sont débusqués eux -mêmes. L’histoire vient de confirmer les affirmations de Charles Onana.La mauvaise foi et les mensonges ne résistent pas face à l’histoire. Celle-ci ne pardonne jamais les menteurs.

      Kagame est un expert de renom en perfidie et mensonges. Ils n’a pas hésité à habiller ses tueurs les uniformes de l’armée rwandaise et les envoyer liquider certains ministres Hutu du gouvernent Uwilingiyimana Agathe, celle-ci comprise, sans oublier le grand-frère du Ministre Mushikiwabo, Landuald Ndasingwa.Il a ensuite jeter ses forfaits sur les soldats des FAR . Madame la ministre le sait car les enquêteurs du TPIR dont certains sont les anciens de la CIA et du FBI ont remis les résultats de leurs investigations au procureur du TPIR. C’est au vu des éléments recueillis par ces enquêteurs que la procureure Carla Del Ponte a tenté d’actionner les criminels du régime Kagame dont lui-même indirectement. Pour avoir voulu dire le droit et rien que le droit, elle a été très rapidement virée comme un boy sans contrat en Afrique, le tout sur ordre des USA. Le dossier des boulots des millions de Hutu dont le premier minisitre Uwilngiyaima et ses ministres ainsi que le président de la Cour de Cassassion, Kavaruganda Joseph, a été définitivement enterré par le procureur gambien du TPIR. Au Rwanda, évoquer les crimes imputables aux soldats de Kagame et indirectement à lui, est constitutif de négation du génocide des Tutsi, de crime de divisionnisme et de crime de propagation d’idéologie du génocide des tutsi. Ce sont ces crimes qui sont actuellement prétendument reprochés à Madame Ingabire Umuhoza en l’occurrence et le motif de son incarcération.

      Conscient que les archives du TPIR parleront un jour ou l’autre et que donc c’est une question de temps, Kagame a déployé une armada de moyens pour qu’ils lui soient transmis après la fermeture du TPIR, le tout afin de les vider de leur substance. Réussira-t-il ou ne réussira pas? A voir

      Pour semer la terreur et la mort en RDC contre les Congolais du Kivu, Kagame a crée et armé des milices avec des missions précises: tuer les congolais et violer les femmes Congolaises. Kagame se chargeant du reste à savoir jeter ces forfaits sur les FDLR. Les membres de ces milices parlent le kinyarwanda comme les éléments de FDLR. Leur habillement est identique.D’où la confusion entre ces gens et les vraies FDLR de la part des paysans congolais, alors qu’ils n’ont aucun lien direct ou indirect .
      Ce qui les différencie est l’objectif poursuivi: les premières ont une unique mission: tuer les paisibles citoyens congolais et imputer leurs méfaits aux vraies FDLR. Les secondes, majoritairement des enfants rescapés du génocide des Hutu et Congolais commis par l’armée de Kagame ( voir Rapport Mapping) ne demandent qu’une seule chose: retourner et vivre librement dans un Rwanda démocratique.

      Les FDLR ont maintes fois proposé à Kabila et aux Nations Unies via la MONUSCO d’accepter leur aide afin de débusquer et éradiquer définitivement les exterminateurs des millions de Congolais car seuls les FDLR connaissent las vraies FDLR et les fausses FDLR. En réponse à leur proposition, le même Kabila a demandé à l’ONU de lister les dirigeants des FDLR, de les qualifier de terroristes et criminels et de les pourchasser partout où ils se trouvent, vifs ou morts. Il a demandé à Kagame et à la Monusco de former une coaltionavec son armée afin de liquidet pout de bon les FDLR.
      Résultats,
      – certains sont en prison en Allemagne, d’autres sont encore en vie,
      – échec cuisant du trio contre les pauvres gamins sous alimentés et les viols systèmatiques et grande échelle des réfugiées hutu en RDC dont certaines ont été ensuite éventrées à la baillonnette par les soldats congolais. L’ONU a dans ses mains un rapport complet sur ces crimes.
      – après l’arrestation en France du porte-parole des FDLen Europe, Monsieur Mbarushimana Callixte, et son transferement dans la prison de la CPI, le monde entier a entendu la joie exprimée et le remerciement adressée à la France sur les ondes des radios onternationales dont RFI, par un ministre congolais, monsieur Mende. Or, quand les juges de la CPI ont ordonné sa libération immédiate en raison de l’absence de charges à son endroit, le même Mende a observé le silence de tombeau.
      L’histoire a toujours rendu Justice aux Justes. Avec le fameux M23 et l’aveu public de Kagame quant l’existence d’un contingent de militaires de son armée sur le sol congolais depuis plusieurs années, dont la mission est en réalité de coordonner les actions négatives des milcies ci-dessus indiquées avec les moyens logistiques idoines d’une part et veullier à ce que le pilliage des richesses de la RDC par les mafias internationales dont le siège est ici à Kigali ne soit perturbé, d’autre part, les masques sont tombés. Nonobstant la coalition armée de Kabila, l’armée de Kagame et la MONUSCO contre les jeunes gens sous alimentés des FDLR, leur action a été un échec cuisant car les mêmes FDLR existent toujours. Hier les FDLR étaient responsables de tous les maux dont souffrent les Congolais, selon le gouvernement et les médias congolais. Aujourd’hui, ni les mêmes médias, ni Monsieur Mende, la voix de Kabila ni l’ONU ni quiconque autre ne parle plus des FDLR.
      Certains dirigeants congolais (s’ils sont effectivement dirigeants), qui ne savent plus où chacher la tête pour effacer la honte, font encore de l’amalgame entre les FDLR et le M23 . Résultat, personne ne les écoute plus à tel point que c’est plutôt Kagame qui est bien écouté comme en témoignent l’entrée de son pays au Conseil de sécurité pour une durée de deux ans d’une et la mise en place d’un soi disant congintigent militaire neutre entre l’armée de Kabila et les soldats rwandais dont fameux M23 fait désormais partie sur demande de Kagame d’autre part.Il convient de rappeler que la majorité des soldats de ce M23 n’ont cessé d’appartenir à leur armée originelle à savoir l’armée de Kagame. La but visé par Kagame est de créer un statuquo et une zone de non droit sur le sol congolais où le trafic de drogues, armes et produits de tout genre sera l’activité principale,où la loi applicable sera celles de Kagame ou des bandes armée ou seigneurs de la guere et bandits de grands chemins, sous le commandement des soldats rwandais dont la mission sera de faire en sorte que les activités de Kagame en RDC,cellle des multinationales de ses protecteurs et diverses mafias ne soient pas partubées. Comme les miltaires de la MONUSCO, les miltaires de ce contingent dit neutre, africains au demeurant, leur mission sera le trafic des produits miniers congolais de tout genre ou le protecton des pillards des richesses de la RDC au vu et au su de tous. Le Ministre Mende ou la Voix de Kabila n’a-t-il pas dit pubiquement que la Monusco a pour mission non pas de protéger les cCngolais contre les boulots mais d’assurer la protection des pillards richesses de la RDC moyennant un récompense en pièrre précieuse. L’or et diament ne se ramassent pas dans la rue. La vie d’un Congolais ne vaut même un gramme de diament ou d’or.

      Au vu de faits, les fossoyeurs des tombes des millions de congolais sont avant tout leurs drigeants. Je n’ignore pas que la vérité blesse celui qui n’est pas en état de l’affronter tout droit et qu’au lieu de l’affronter dignement, se livre aux justifications amphigouriques de ses actions dont les résultats sont invisibles. Les faits sont accablants pour Kabila. Pourquoi Kabila? Parce qu’il est l’unique président qui a été élu, dit-on, par les Congolais et dont les missions impératives, sous peine de déguerpir, est d’assurer la sécurité des Congolais, veuiler au respect de l’honneur et de la dignité du Peuple Congolais, conditions sine qua non pour le développement économique et social de tout pays.Un Homme sans honneur et sans dignité, même un chien ne peut le respecter. Un Pays dont l’honneur et la dignité sont publiquement bafoués sans que ses dirigeants ne réagissent et a contrario s’écraser devant les hors-la loi et bandits de grand chemin, aucun homme sérieux ne peut leur accorder une moindre considération. C’est ce qui se passe exactement à l’endroit des dirigeants congolais. Et c’est ce que le Sous-Secrétaire d’Etat USA aux Affaires Africaines a dit en substance directement à Kabila qui, manifestement n’a rien compris ou a compris mais a fait semblant de n’avoir rien compris.

         0 likes

  5. Mokilikanda dit :

    UN AMIS DES BELGES ET DES CONGOLAIS (Nuance, PAS DE LA BELGIQUE NI DU CONGO)
    Si tu ne laisse pas ton enfant assumer son independance!!!!!!!!!!, il ne saurra jamais ce qu’est inter-dependance et te blamera toujours pour ses malheurs. Si la Belgique pourrai une seul fois laisser le Congo avoir une reelle independance. Je suis certain que ce serai la Belgique qui en profiterai le plus, parce ce que dans le fond, les congolais on toujours considerer les belges comme des parents et comme tout enfant, la fierte serais de reussir sa propre vie et de la partager avec ses parents.
    C’est seulement a ce moment la que l’ont pourra parler d’interdependance. SVP pourquoi continuer les meme recettes (Chercher un mari pour tes enfants, cuisiner pour eux, laver leur vetements, se meler de ce qui ne te regarde pas ….). Et cela vous surprend qu’ils ne foutent rien? C’est a papa de s’indigner, pas a moi.

       1 likes

    • BINA dit :

      C’EST QUOI CETTE ANALOGIE DE DIRE QUE LES CONGOLAIS CONSIDERENT LES BELGES COMME DES PARENTS? ARRETEZ CE DISCOURS DU « BON-NEGRE » . SORTEZ DONC DE CE CADRE MENTAL QUI PERPETUE VOTRE COMPLEXE D’INFERIORITE ENVERS « L’HOMME- BLANC-EXCLAVAGISTE-COLONISATEUR-OPPRESSEUR » VOUS SOUFFREZ DU SYNDROME DE STOCKOLM. SEULS LES [****] PEUVENT CONSIDERER LES BELGES COMME DES PARENTS.
      LARDC N’A PAS BESOIN DE LA BELGIQUE POUR SON EPANOUISSEMENT.
      c

         0 likes

      • Mokilikanda dit :

        Les injures, toujours les injures. Le Comment voulez vos avancer? Tu habite surement en Belgique, si tu n’aime pas les Belges, rentre dans ton pays.

           1 likes

  6. Inararibonye dit :

    A la Honte,
    Si je me rappelle bien sont les FDRL qui violent les femmes congolaises. Depuis quant ce mouvement est composé par des Tutsi ?

    Si tu ne le savais pas, ce sont les mêmes personnes qui ont perpétré le génocide de tutsis au Rwanda en 19994. Le viol c’est un des armes utilisées.

    Arrêtez d’utiliser le malheur de ces pauvres victimes femmes pour faire votre politique de haine car vous ne les rendez pas service.

       1 likes

    • edouarda dit :

      Mr Inararibonye. Extrait d’un témoignage: « En octobre 1996 lorsque l’AFDL de Laurent Désire Kabila déclencha la fameuse guerre de libération à partir et avec l’appui massif du Rwanda, les réfugiés dans et autour de Bukavu se déplacèrent pour s’éloigner du front et vinrent chercher refuge dans les camps de la localité de Kavumu. En tout, nous étions plus d’un million de gens entassées dans cette localité à la veille de sa destruction par l’alliance FPR-AFDL. A la prise de Bukavu, les militaires de Mobutu ainsi que ceux qui assuraient la sécurité dans les camps prirent la poudre d’escampette par la route Bukavu-Kisangani qui traverse le parc national Kauzi-Biega, laissant derrière eux les pauvres réfugiés seuls et sans défense à la merci des fauves assoiffés de sang de Kagame. Samedi 2 Novembre 1996. Il est aux environs de dix heures du matin lorsque une pluie de bombes commence à s’abattre sur les trois camps de Kashusha, Inera et ADI Kivu. C’est la débandade totale et les morts et les blessés sont innombrables. Une longue colonne de réfugiés se dirige vers Le parc naturel Kauzi-Biega et tente de se frayer un chemin vers la ville de Kisangani. Dans ce groupe se trouvait une dizaine de religieuses de la congrégation des sœurs Benebikira ainsi qu’un prêtre catholique. Ils ont été rattrapés deux jours après par les soldats du FPR dans la localité de Shabunda. Les sœurs furent violées puis tuées ; le prêtre fut également torturé puis exécuté. Une autre marée humaine prend la route Kavumu-Goma qui longe le lac Kivu. Dans quelques deux heures depuis le début de l’attaque, il ne reste dans les camps que les blessés, les malades, les vieillards et les enfants qui se sont égarés dans la bousculade. Ils sont plus de trois milles et seront regroupés par les soldats tutsi rwandais et massacrés le même jour. Après avoir pillé systématiquement les camps, les corps des victimes seront brûlés à l’essence et les cendres chargées dans des camions militaires et jetées dans la rivière Rusizi selon les témoignages fiables que j’ai reçus des rescapés congolais de Kavumu et Bukavu. Selon les mêmes sources, ce jour même, deux jeunes femmes qui étaient hospitalisées dans la maternité de Kavumu furent jetées vivantes avec leurs nourrissons dans les toilettes d’un commerçant du coin répondant au nom de Tumbo. »
      Extrait du Mapping Report: « 431. Au cours de la période considérée, les troupes de l’ANC/APR ont poursuivi leur traque des FDLR stationnés au Katanga et réprimé les civils soupçonnés de collaborer avec ces derniers.
      • Le 4 mars 2002, des éléments de l’ANC/APR ont enterré vivants 13 civils, dont au moins deux enfants, dans le village de Lwizi du secteur du Sud–lukuga, dans le territoire de Nyunzu. Les victimes étaient accusées par le RCD d’avoir vendu de la nourriture aux FDLR ».  »
      • Entre 1998 et 2003, des éléments de l’ANC/APR/FRD, des groupes Mayi-Mayi, des ALiR/FDLR et des FNL ont violé, souvent collectivement, un nombre indéterminé de femmes dans le territoire d’Uvira, en particulier dans la plaine de la Ruzizi. »
      494. L’Équipe d’enquête du Secrétaire général en RDC en 1997/1998 a conclu que le massacre systématique des réfugiés hutu par les forces de l’AFDL/APR était un crime contre l’humanité, mais s’est réservée sur la question de l’intention relative à cette série de massacres . Les informations recueillies à ce jour permettent de confirmer fermement qu’il s’agit bien de crimes contre l’humanité: le nombre très élevé de crimes graves répertoriés commis par l’AFDL/APR à l’encontre des réfugiés hutu indique la nature généralisée de ces attaques. La nature systématique, planifiée et généralisée de ces attaques est également démontrée par une véritable traque des réfugiés qui s’est déroulée d’est en ouest à travers tout le territoire de la RDC, et le fait que ces attaques ont été lancées contre des populations majoritairement civiles malgré la présence d’éléments des ex-FAR/Interahamwe confirmée en plusieurs endroits. »
      « . On la trouve à l’article 6 du Statut de Rome de la CPI, qui définit le crime de génocide « comme l’un quelconque des actes ci-après commis dans l’intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel ». Cette définition est suivie d’une série d’actes qui représentent de graves violations du droit à la vie et à l’intégrité physique ou mentale des membres du groupe. La Convention prévoit également que sont punissables non seulement l’exécution en tant que telle, mais aussi l’entente en vue de commettre le génocide, l’incitation directe et publique, la tentative et la complicité . C’est l’intention spécifique de détruire un groupe mentionné en tout ou en partie qui distingue le crime de génocide du crime contre l’humanité.
      500. Essentiellement, le crime de génocide exige la preuve de deux éléments distincts:
      a) La commission d’un acte énuméré (tel que le meurtre ou une atteinte grave à l’intégrité physique ou mentale);
      b) À l’encontre d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux;
      c) Dans l’intention spécifique de détruire en tout ou en partie, le groupe protégé, comme tel. »
      En date de : Lun 4.10.10, Olivier Nduhungirehe – alias Th. Rwemalika – a écrit (au sujet du Mapping Report et le mot ‘génocide’ :
      … »Vous déclariez, avant la publication du rapport final sur les massacres au Congo par la soldatesque inkotanyi, que le mot génocide ne se retrouverait pas dans le rapport final. Je viens de compter, il y a 187 occurrences du mot « génocide » dans ce rapport. C’est-à-dire plus que de besoin! Qu’avez-vous à déclarer à propos de ce mensonge éhonté, et où aviez-vous tiré ces informations? » En l’occurrence, le « mensonge éhonté » n’est pas de mon côté mais de celui de Madame Navanethem Pillay, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les Droits de l’Homme, et de celui de Ban Ki-Moon, Secrétaire Général des Nations Unies. La première a, le 26 août 2010, sollicité une entrevue avec notre Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération, de passage à New York, pour s’excuser des fuites du Rapport dans les medias et assurer que le mot génocide disparaîtra du rapport final, parce que l’équipe du Mapping a dépassé les limites de ses termes de références. Je participais à cette réunion et je sais donc de quoi je parle. Quant au deuxième, il a confirmé au Président de la République, et à deux reprises (début septembre à Kigali et fin septembre à New York), les propos de Navi Pillay sur la suppression du mot génocide. Manifestement, les Nations-Unies ont décidé d’ajouter mensonge à leur arsenal bien fourni de forfaitures contenant déjà incompétence et abandon de peuples en détresse. Sur ce point, il est inadmissible qu’une organisation qui a abandonné le peuple rwandais en 1994, une organisation qui n’a jamais pu ou voulu séparer les génocidaires de vrais réfugiés au Congo, pris en otage par le premiers, une organisation incapable de protéger le peuple congolais contre les viols et les massacres des FDLR, toujours en cours, puisse opportunément balancer aussi facilement le mot génocide pour des faits qui se sont déroulés il y a plus de dix ans. » Ce même Rwemalika se réjouit pourtant maintenant sur ce forum que son pays soit élu au Conseil de Sécurité de cette même ONU. Bref, l’ONU = bonne quand cette organisation est du côté de l’APR/FPR et à blamer quand elle ne vient pas d’abord solliciter l’accord de l’FPR pour décrire les nombreux crimes commis au Congo dont le FPR a été un des acteurs. Mr Rwemalika ne semble pas être conscient qu’il se contredit, ainsi que de nombreux intervenants sur ce site et grands adeptes du régime actuel au Rwanda, en rappelant le génocide de 1994 et d’autre part parler de « des faits que se sont déroulés il y a plus de dix ans » comme si ces derniers appartiennent déjà au passé. Comme s’ils sont à enterrer sauf quand il s’agit d’accuser les FDLR en ‘oubliant’ tous les autres acteurs ayant commis, et commettant, des crimes dans la région. Mais je suis d’accord avec lui sur un point de vue: les Nations Unies ne sont jamais parvenus à aider les peuples en détresse; bien au contraire. Ce n’est pas non plus étonnant puisque malgré tout, seuls les ‘grands’ ont un poids réel dans cette organisation ou le Conseil de Sécurité détient les ficelles.

         0 likes

    • epimaque dit :

      hahaha, inararibonye ndabonakokoko warabonye byinshi.kugeza ubuntabwo uziko ububeshibwanyu bwamenyekanye.nonese FDRL niyo itanga imyitozo yagisirikari nokujya kwinjiza abana babasore mugisirikari murwanda?kwibutseko ministre kabarebe akaora ingendo mumashuri ashakisha abana babasore ngobajye gufasha M23.ikindi ntiwiyibagizeko Ntaganda atari un Congolais nkuko abatutsi mubivuga nyina wamubyaye abarizwa muri commune ya Kinigi ahahoze ari prefecture ya ruhengeri.ikindi ntiwiyibagizeko yari instricteur commando mungabo za kagame ari Cpl.icyonakubwira nuko ujyukomeza ubeshe les blancs et ls congolais nahotwe turaziranye kd nabo barabamenye. ushatse wakwitonda kuko politique nimbi cyane .

         0 likes

    • La HONTE++++++++++ dit :

      Inararibonye, les extremistes Tutsi aux pouvoirs à Kigali sont des génocidaires si tu l’ignore, de L’Afdl, RCD, CNDP,M23, Armée de révolutionnaire congolais sontt des mouvements créer par Le Roi de Kigali , et les soldats qui composent ces mouvement sont des sujets Rwandais de l’armée Patriotique Rwandaise,pour votre information; ils ont enterrés les femmes vivantes à Mwenga? les massacres de Kasika, Makobola, Shabunda etc…il ya en beaucoup, c’étaient des soldats Tutsi Rwandais sous commandement Rwandais dans le RCD,aujourd’hui tout le monde sait que Bosco Ntanganda est Rwandais Il a tué enormement, savez-vous où se cachent tout ces criminels Tutsi-Rwandais? dans leurs pays d’origine le Rwanda.Savez-vous que les Rwandais et les extrémistes tutsi au pouvoir à Kigali sont entrain de scier l’arbre sur lequel ils sont perchés? Ils sont aveuglés par l’ivresse du Lait, mais ils ignorent qui est l’homme Blanc les tutsi? ils étaient pendant plusieurs années en ‘exil au Congo bien traités, ils étaient dans des écoles congolaises, universités,ils se sont enrichis au Zaire de l’époque, pendant toute les fausses rébellions fabriquées à Kigali, ils ont pillés des voitures, des Banques, vosl, viols, ils ont massacrés l’élites politiques, des prêtres,des journalistes, ils ont appliqués les tactiques de la Gestapo d’Adolphe Hitler,dans les territoirers qu’ils occupaient depuis 1998 à ce jour, ils avaient tué l’êveque de Bukavu Mgr Muzinhirwa, enfermé Le défunt Mgr Kataliko dans la residence surveillé et ces assassins qui étaient à la tête de ces fausses rébellions pour le compte de Kigali sont Librés aujourd’hui, çà se paie cher quand on crache sur la main qui t’a nourris, ceux qui donnent au Roi de Kigali l’orgueil, l’arrogance, aucun régret sur la mort des millions des innoncents Congolais commencent à parler, vous Rwandais plus que jamais c’est le moment de demander un dialogue INTER RWANDAIS, le pouvoir de Kigali n’a pas réconciliés les Rwandais, au contraire ils ont passés 16 années à ne s’occupent que du Congo sans avoir obtenus gain des cause cependant les patrons occidentals du pouvoi sanguinaire de Kigali disent ceci avec exactitude Mathématique et une précision scientifique: Lisez bien et si vous pouvez avoir l’occasion de parler au maitre de Kigali, dites-lui que Le défunt Mobutu était le chouchou de l’occident 1000 fois plus que le sanguinaire au pouvoir à Kigali, il a rendu d’enormes services à l’occident de 1965-1997 certain chef d’etat Europeen l’appelait publiquement:mon ami. il avait battu le record de visites à la maison Blanche plus que tout le président de l’Afrique noire L’ancien Président AmericainRichard Nixon disait lors des ses visites : nous accueillons un fidéle ami précieux.mais en 1997 Mobutu est tombé comme un fruit mûr, aucun des ses amis n’est venus l’aider, ni lui accorde l’asile. voilà Monsieur une leçon de la vie à sa mort beaucoups l’ont ignorés.Que le tout puissant maître de Kigali sachez bien qu’il ne valent pas plus que Mobutu,maintenant voici ce que disent les grands de ce monde à propos du rwanda

      Majésté Roi de Grand Lac a encore versé le sang voici ce qu’il a fait:- Le Rwanda a créé de toutes pièces le Mouvement M23 ;
      – Le Rwanda fournit les armes, facilite et assure la logistique du M23 à partir de son territoire ;

      – Le Rwanda recrute les enfants et les réfugiés et recycle les ex-combattants du FDLR pour Ie compte du M23 ;
      – Le Rwanda s’ingère dans les affaires internes de la RD Congo en recrutant certains politiciens congolais pour Ie compte de M23 ;
      – L’armée Rwandaise (RDF) intervient directement sur Ie territoire congolais pour renforcer Ie M23 ;
      – Le Rwanda donne un appui matériel et financier à d’autres groupes armés en République Démocratique du Congo ;
      – Le Rwanda collabore avec les FDLR ;
      – Le Rwanda viole les sanctions des Nations Unies sur les armes et les personnes dans la région des grands lacs ;
      – Le Rwanda est devenu un refuge des criminels de guerre recherchés par la Cour Pénale Internationale (CPI)

         2 likes

  7. Pierre dit :

    Chers Congolais( les vraies congolais)!
    Mobilisez vous derrière Dr Mukwege, c’est la seule vitrine qui vous reste pour prouver vos souffrance. Je connais cette région pour y avoir séjourné de 1994 à 1996 mais deux mondes séparaient les réfugiés rwandais et les congolais(Zaîrois): D’un côté le congolais intelligent et plus fort et de l’autre, le rwandais idiot( yuma, zoba…) dépourvu du sens de patriotisme. Toutes les humiliations qu’ont subit le réfugié rwandais ce sont rabattues sur l’innocent congolais. Que faire quand l’adversaire est plus fort et soutenu par les grands de ce monde?
    Surtout ne faites les mêmes erreurs que les hutus du Rwanda qui ont tué leur voisins tutsis, la plus part des cas par ignorance et la pauvrété. Si non vous subirez le même sort que le hutu qui a hérité l’étiquette internationale de génocidaire: au moins vous êtes considérés comme les victimes aux yeux des hypocrites occidentaux. Le complot international est toujour encours, ne baissez pas la tête, dénoncez haut et fort ce génocide qui passe sous silence et dans l’indifférence totale de la communauté internationale. Même les africains ne savent pas ou savent mal ce qui se passe à l’Est du Congo. Dr Mukwege sera tué si vous ne faites pas bloc derrière lui pour dénoncer toutes les atrocités que subissent le Congolais. Commencez par dénoncer la complicité des pays africains qui se rangent automatiquement du côté des puissances qui leur balancent quelques miettes pour survivre ou les garantissent le pouvoir sans partage. Et ensuite interpeller les grands de ce monde. Chers Congolais: faites la musique après avoir aider vos frères de l’Est du pays…….. Et si c’était Kinshasa qui était sous les pieds de la machine de guerre venue du Rwanda! Pensez y. Plus tard que jamais si vous ne vous mobilisez pas.

       1 likes

  8. luka dit :

    ces congolais savaint s organise seulement pour vole ,a bxl sur la venue louise…et a boire des bieres a matonge et parle comme si il avaint des haut parleur dans leur bouches…si no le reste ,faite confiance au rwandais….hier kabila les traites de BAD BOYs de l afrique centrale….:)..

       2 likes

Laissez un commentaire