FR

RDC : Kagame, Kabila et Museveni exigent le départ du M23

Publié : le 21 novembre 2012 à 23:38 | Par | Catégorie: Actualité

Coup de théâtre ce mercredi 21 novembre à Kampala lors de la rencontre des présidents Kabila(RDC), Kagame(Rwanda) et Museveni(Ouganda). Alors qu’hier encore  Kabila accusait le Rwanda de soutenir la rébellion M23 qui s’est emparée de la ville de Goma et de la localité de Sake, les présidents rwandais et congolais ainsi que le président de l’Ouganda, également accusé par l’ONU de soutenir le M23, ont exigé conjointement le départ du M23 de la ville de Goma.

Kagame-Museveni-Kabila

Kagame, Museveni et Kabila - source: RTL.BE

« Le M23 doit cesser immédiatement son offensive et se retirer de Goma » ont-ils déclaré dans un communiqué commun.

Par ailleurs, les présidents Museveni et Kagame ont, selon le même communiqué, estimé que « même s’il existe des revendications légitimes de la part du groupe mutin connu sous le nom de M23, ils ne peuvent accepter l’extension de cette guerre ou l’idée d’un renversement du gouvernement « légitime » de RDC ou d’un affaiblissement de son autorité ».

Ils ont annoncé qu’un « plan » était en train d’être transmis au M23 et que Kinshasa prenait « l’engagement de rechercher promptement les causes des désordres et d’y remédier du mieux qu’il peut ».

Les Etats-Unis condamnent l’offensive du M23

« Nous avons été clairs (…) à propos de notre condamnation des actions du M23 ces derniers jours. Nous voulons qu’ils se retirent immédiatement de Goma, qu’ils arrêtent leurs avancées et qu’ils se dissolvent », a déclaré aujourd’hui le porte-parole adjoint de la diplomatie américaine Mark Toner.

Cependant, silence radio sur le Rwanda et l’Ouganda,  qui sont accusés par un rapport d’experts ONU ainsi que par Human Rights Watch, de soutenir le M23. D’ailleurs, dans un communiqué publié ce mercredi, Human Rights Watch a appelé les Etats-Unis à soutenir des sanctions contre les dirigeants rwandais qui aident le M23.

Manifestations

Entre temps, des manifestations ont notamment eu lieu à Bukavu. A Bunia six personnes ont été tuées par balles par les forces de sécurité congolaise, mardi, à la suite d’une manifestation violente visant à dénoncer le M23, nous rapporte RTL.

Reynders demande le renforcement du mandat de l’ONU

La force des Nations unies au Congo (Monusco), « c’est la plus grande opération des Nations unies dans le monde: 17.000 hommes! Comment se fait-il qu’on n’arrive pas à arrêter une rébellion? « , s’est interrogé le Ministre des Affaires étrangères  et Vice-premier ministre belge Didier Reynders sur la RTBF-radio. Il a également invoqué la possibilité d’augmenté le nombre d’hommes de 2000.

« La diplomatie belge ne peut se substituer à l’ONU »

En marge d’une conférence donnée par Didier Reynders à l’Université de Namur en Belgique, Placide Kayumba, président de l’association Jambo (www.jamboasbl.com), a intérrogé ce premier sur la question de la condamnation du Rwanda par la diplomatie belge au vu du Mapping Report de l’ONU et le rapport des experts onusien sur le soutien du Rwanda et de l’Ouganda au M23. Reynders a répondu que le rapport des experts ONU sur le soutien du Rwanda au M23 était provisoire et que donc « on ne peut pas condamner avant qu’il ne soit définitif. » « Pour le moment il est au Conseil de sécurité. Il faut attendre et essayer d’avoir une position commune en Europe » a-t-il déclaré tout en poursuivant qu’il est à rappeler que « Kabarebe avait été chef d’état-major de la RDC » et que donc « on ne sait pas qui est qui »« La diplomatie belge ne peut se substituer à l’ONU. La solution au problème de la région des Grands-Lacs est une intégration régionale à l’instar de l’Union Européenne» a-t-il conclu.

Il ne reste donc plus qu’à attendre que le rapport des experts ONU soit définitif. Entre temps, au Nord-Kivu, pour des centaines de milliers de civils, victimes de ce jeu politique, chaque seconde compte.

Laure Uwase
Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

18 Commentaires à “RDC : Kagame, Kabila et Museveni exigent le départ du M23”

  1. Kerock kambilo dit :

    Je suis pas d’accord avec le démarche du président congolais, au lieu de frappé le m23, il cherche le négociation, auprès de ceux qui nous attaque. L’Ouganda et le Rwanda, sont complice du m23.

       0 likes

  2. Mozila dit :

    RDC-RWANDA: LA SOLIDARITE ENTRE PEUPLES EST POSSIBLE
    Monsieur le journaliste, vous semblez mettre au conditionel ou remettre en question l’affirmation selon laquelle Kagamé soutiens la rebellion M23 – cette thése n’est pas fondée? Il y a-t-il incohérence ? Bien sûr que non, la main de Kigali dans la crise en RDC est évidente dépuis 1997. Si la mathematique est correcte, ça reviens à dire que le régime Kagamé nie en serie une évidence qui date de 15 années. Continuer à toujours clamer innocence conduira à conclure à une politique enfantine et légère de la part de Kigali .

    Alors, Kagamé devra changé le fusil d’épaule ; et la voie de la paix et du développement sera la plus sage car la geurre en RDC ne bénédicie pas au peuple Rwandais (ce sont les dignitaires civil-militaires et leur proches qui tire bénéfice). Et, par ailleur, savez-vous le nombre de civils et militaires rwandais qui ont déjà perdu leur vie durant cette longue geurre? C’est incalculable.

    Mais Kagmé a aussi le libre choix de poursuivre la geurre. Le probleme en est qu’il y aura pas de vainqueur : la RDC sera évidement d’avantage à genoux, mais le Rwanda ne tiendra pas non plus longtemps débout .
    Il est alors temps d’appeler à la solidarité entre peuples. Puisque les hommes passent mais les peuple reste, parquoi le peuple rwandais ne compatirait pas avec le peuple congolais en disant finalement non à cette geurre?

       2 likes

    • kolomabele dit :

      La solidarité entre les peuples congolais et rwandais n’est pas possible aussi longtemps que Paul Kagame sera à la tête du Rwanda. L’Hiltler africain dirige son peuple comme le commandant d’un centre de formation militaire de base.
      Au pays de mille montagnes,il est seul maître à bord.

      Ainsi,à propos de tout le désodre qu’il fait au Congo,personne au Rwanda ne peut soulever le petit doigt pour dire que ce n’est pas normal.Pour nous congolais,les crimes contre l’humanité et économiques commis par Paul Kagame et sa clique au Congo,ne suscitent aucune réaction de la part de l’opinion publique rwandaise . Le peuple rwandais,par son silence assordissant,donne l’impression d’être d’accord avec son satrape.

      La terre entière,par l’intermédiaire de l’ONU, accuse le Rwanda et l’Ouganda de soutenir le M23 dans sa guerre idiote au Congo.Mais au Rwanda, les chefs religieux,à la suite de Kagame,nient tout en bloc.Même ceux-là!!! D’ailleurs,personne ne peut faire confiance en ces hommes habillés en robe blanche.Quand il y a génocide au Rwanda,les convictions religieuses sont placées un peu en veilleuse.

         1 likes

  3. Gervais kirato dit :

    Je crois de ma part qu’il faudrait demander a KABILA d’entamer des negotiations directes avec le M23 sans pour autant au prealable demander au M23 de se retirer de la ville de GOMA. Avec l’experience du passe, on sait que si le M23 osait se retirer de ses positions actuelles, c’en serait fini, KABILA ne negocierait plus, plutot il rechercherait a renforcer ses FARDC et de continuer l’Option militaire. On connait les pressions internes auxquelles ce PRESIDENT est soumis, malgre sa bonne foi, il n’a pas les mains libres. De plus, les Congolais ne sont pas un peuple realiste, ils ont toujours tendances a se surestimer, de facon parfois megalomanique.

       0 likes

    • kilolo dit :

      Qu’on se le dise;nous avons constaté avec regret kagame était laissé une longue periode
      pour traquer les FDLR et interamwe s’était sans succès et maintenant que faire avec kagame?
      Nous quemandons la conscience dans les peuples congolais et tout celui qui se croie congolais doit se lever sans contrainte
      et parmis le M23 venait en tant congolais mais si vous avais l’infuence de rwandais il est gd tps de laisser cette procedure qui nous donne tjrs de mauvaise leçon.
      A mes fr congolais au pouvoir;nous avons encore le temps de prendre conscience quoique les avoir nous contraint;ne soyons jamais les avocat du diable en soutenant ceux qui n’ont pas la foi pour nos âmes perdues.

         1 likes

    • jack dit :

      Gervais je crois que avant de donner ton point de vue il faudra avoir aussi un raisonne normal, quand vous dites que Kabila dois négocié avec le M23, mais nous congolais nous savons bien que le problème ce ne pas le M23 mais ce le Rwanda donc Kabila négocierai directement avec kigali et malgré cette négociation nous le peuple congolais nous sommes toujours prudent et près à tout pour le moment , car nous connaissons bien l’histoire d’harusha avec le défunt président Habyarimana que son âme repose en paix, donc Kagamé peux joué mais je te rassure que cette rébellion maudis n’atteindre jamais son objectif et Museveni tous son dans ces jeux.
      L’armée congolais à une embargo d’armement alors cette fois ci le M23 on les attends à Kinshasa pour leurs données encore le leçon de 1998 ( Tokokalinga bango tokolia bango na kuanga ya mbala oyo !!!)
      Donc pas de négociation avec le voleur, tuer, violeur de M23

         1 likes

  4. Etumba dit :

    voila le plan du Rwanda passe à sa dernière phase (indexation de la région de kivu sur le Rwanda) mais impeu plus précipite que prévue en effet ayant réussi à mettre un président étiquette en RDC le Tutsi Kabila qui s’appelle de son vraie nom Kanambe, et vue l’ Evolution de la politique étrangère avec Kagame où il est de plus en plus isolé et que Mme Susan Rice qui a été humilié dernièrement par kagame risque d’être nommée pour remplacer Mme Clinton; cette dernière (Rice) ayant manifestée son mécontentement voir la rage envers Kagame, elle peut être un obstacle pour leur plan diabolique. Mais on est où là? c’est mnt que les Tutsi du congo se disent maltraitée? le congo a toujours été en paix avec le Rwanda le moment où l’ancien président Habyarimana était au pouvoir, mais comme il avait résisté à ce plan diabolique des Hima qui est l’empire Tusti que les Tutsi veulent agrandir en Afrique de l’est (à savoir que cet empire est retrouvé aussi en Ethiopie, Kenya, tanzanie et Ouganda); les Tustis on sacrifiés les leurs en créant le chaos au Rwanda pour chasser Habyarimana ensuite avoir accès au Congo.
    Mais ils ont menties, leur plan ne fonctionnera pas après plus de 6 millions des tuées trop c trop.

       3 likes

  5. kiyovuman dit :

    Quelle farce ! C’est avec ces mêmes ordures que Habyarimana négociait durant les accords d’Arusha ! C’est comme demander au loup de garder la bergerie, ce sont les pyromanes qui jouent le rôle de pompier !!!! Scandaleux !!!!

       2 likes

  6. jojo Nzaramba dit :

    La chute mardi 20 novembre 2012 de la ville de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, entre les mains des rebelles du M23, a provoqué des mouvements spontanés de révolte et des manifestations violentes dans toute la République. Kinshasa, Kisangani, Bunia, Lubumbashi, ou encore Bukavu : partout la colère du peuple s’est déversée sur le régime de Joseph Kabila et tout ce qui s’y apparente ou le symbolise, sans épargner une « communauté internationale » jugée à juste titre de complaisante et d’hypocrite dans les événements de l’Est de la RDC.Ce mercredi, alors que la cité de Sake, 30km au sud de Goma, est aussi tombée entre les mains de ceux que le gouvernement de Kabila jugeait hier de « simples indisciplinés », les congolais n’en démordent pas. Nombreux sont ceux qui tiennent Joseph Kabila pour responsable de ce qui arrive (et qui était hélas prévisible !). Et ils ont raison. C’est lui qui, depuis près de douze ans qu’il est au pouvoir, n’a pas réussi (ou voulu) à organiser une armée digne de ce nom; c’est lui qui a renforcé le système de prédation des ressources de la RDC, la mafia et la corruption, alors qu’il ne cesse de prétendre les combattre (en seulement une décennie, il aurait accumulé plus que ce que Mobutu a accumulé en trois décennies); c’est encore lui qui a fraudé les dernières élections; qui a instauré un régime d’oppression et de terreur, …Les FARDC ont été blâmées, voire humiliées, accusées de n’être pas capables de combattre quelques contre quelques centaines de mutins. Mais, même si l’on mettait de côté les prétentions selon lesquelles les FARDC seraient infiltrées par des fidèles du M23, quelle est cette armée qui, au XXIème siècle, peut mener une guerre sans munitions, sans moyens de communication, sans moyens de transport, et le comble, sans que les soldats soient suffisamment nourris ? Je ne parle pas de leurs familles… Et un président, un gouvernement qui ne fait que crier à l’agression, à des complots, etc., comme si lorsqu’un Etat est agressé il lui est interdit de se défendre ! Un président, un gouvernement qui courent dans tous les sens pour trouver des bienfaiteurs qui viendraient résoudre tous les problèmes.On pourrait même aller plus loin et regarder les causes profondes de ces conflits à répétions dans l’Est : les tensions ethniques, la mauvaise gouvernance et le lot de mécontentements et d’injustices qu’elle génère, la corruption, l’absence ou l’extrême faiblesse de l’autorité, l’impunité délibérée des criminels (comme Bosco Ntaganda), les raccourcis dans la « gestion des conflits armés » comme l’intégration des rebelles, … Qui pouvait arrêter ou empêcher tout ça ?Entre changer un régime et abattre un système : le peuple doit choisir !Les congolais qui  expriment dans les rues leur colère ont amplement raison de désigner Joseph Kabila et son gouvernement d’irresponsables. Mais ce serait une erreur que de s’arrêter là. Les coupables sont beaucoup plus nombreux que cela. L’opposition politique a-t-elle jamais formulé des alternatives concrètes et réalistes à la résolution de la crise de l’Est ? Il me semble que ses soi-disant leaders sont juste des opportunistes, aptes à accuser, mais qui n’ont d’autre souci que de remplacer la « majorité » pour traire à leur tout la vache-à-lait qu’est devenue la République Démocratique du Congo. D’autres font du bruit juste pour avoir leur « droit au chapitre », toucher leur part sur la manne de la prédation qu’ils font semblant de décrier.Et puis il y a la société civile, atteinte elle aussi par le cancer de la main tendue, l’égoïsme, et la loquacité. Elle danse sur tous les pieds, accuse sans jamais rien proposer en échange, se laisse emporter par le sentimentalisme et le fanatisme, s’engage dans le populisme, court de manière effrénée derrière les financements, … Comme elle, la magistrature a vendu ses lettres de noblesse (même la Cour Suprême de Justice, la Haute Cour militaire !). Des parlementaires sans loi, sans foi ni scrupule qui n’ont d’autre âme que leur poche; des officiers obnubilés par les affaires, parfois incultes et analphabètes; etc.Je disais que les congolais qui manifestent leur colère auraient tort d’en vouloir au seul Kabila, car il pourrait tomber, sans que ne s’effondre le système dont il n’est que le plus parfait et le plus visible des symboles. Un système corrompu jusqu’à la moelle, qui a élu le vice, dans son expression la plus accomplie, au rang de la vertu. Il faut que ce système s’effondre, et que renaisse un nouveau Congo, un Congo neuf, innocent, mais friand de sa grandeur, de son honneur, et de la prospérité de ses filles et fils.Ainsi, le peuple pourra donner un sens, le sien, aux événements de l’Est de la RDC. Ainsi, le peuple cesserait d’être la victime silencieuse, presque consentante, de la bassesse et de l’insouciance de ses dirigeants. L’occupation de Goma et d’autres parties du Nord-Kivu aurait alors le mérité d’impulser ce changement que les Congolais attendaient de tous leurs vœux, et le sang des congolais tombés vaillamment sur les champs de bataille n’aurait pas été versé pour rien. Enfin, le peuple prouverait à la face du monde qu’il n’est pas aussi amorphe et démissionnaire qu’on le croit, et qu’il n’a pas encore renoncé à son honneur et à ses rêves.Jean-Mobert N’Senga21/11/2012 

       6 likes

    • coucou dit :

      VRAIMENT TRÈS BELLE RÉFLEXION!!!!!

         0 likes

    • Vindu Muka dit :

      Du verbiage creux pour un analyste de nganda!

      Le « M23″ , le RCD, le CNDP sont tous des bataillons de l’armée criminelle tutsi du FPR. Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila fait partie de tous cette armée. Il prend ses ordres de Kigali ou de Kampala.

      Si vous êtes congolais,un vrai patriote, il est grand temps pour se ressaisir et apporter votre contribution à la libération de notre pays. Vous savez très bien que dans des conditions normales, l’armée rwandaise ne peut en aucun cas se balader en RDC comme elle le fait actuellement.

      Vous rappelez-vous du Général Mbuza Mabe en 2004, il n’avait pas eu besoin de beaucoup d’hommes pour faire déguerpir les troupes rwandaises de Bukavu. Vous rappelez-vous comment James Kabarebe avait fui Kinshasa avec ses troupes en bottes de pluie et de tout ce qui s’en est suivi?

      Nous avons des militaires mais nous n’avons pas d’armée car la naïveté de Laurent-Désiré Kabila a fait rentrer des loups dans sa propre bergerie. Aujourd’hui, nous avons un usurpateur à la tête de notre pays adoubé par les lobbies criminels qui sont à la base du génocide des rwandais dont les maîtres-d’oeuvre sont tous vivants: Bill Clinton, Bill Richardson, Yoweri Museveni et l’addition d’Hitler et de Pol Pot dans les Grands Lacs, Paul Kagame.

      Plus de 10 000 000 de nos compatriotes génocidés, des millions de hutu rwandais génocidés à l’intérieur de notre territoire, de nombreux de tutsi, dits de l’intérieur, génocidés. Des charniers immenses sont à TingiTingi, dans la région de l’Equateur, viols de masse des femmes, des enfants etc…

      Les FARDC actuelles, envoyés sur le front n’y sont que pour servir de chairs à canons aux criminelles entreprises de Kagame-Museveni-Kanambe, leur « Commandant Suprême » appartenant à l’ennemi ou plutôt, est l’ennemi même.

      Nous n’avons pas besoin de preuves, en voici une parmi de milliers:

      Voici la liste non exhaustive des généraux rwandais qui dirigent l’Armée Congolaise- FARDC totalement infiltrée – sous le commandement mercenaire de «Joseph kabila » et entretiennent la guerre d’un génocide planifié au Congo!

      Tous ces individus ont été nommés par décret présidentiel de “Joseph Kabila” :

      01. Général Jean BIVEGETE Auditeur Général de l’armée (Haut magistrat militaire)

      02. Général MASUNZU Cmd Adjoint 10ème Région militaire/Bukavu

      03. Général MALICK KIJEGE Inspecteur Général de l’Armée (ex. G4-EMG) FARDC/KINSHASA

      04. Général OBED RWIBASIRA Cmd 5ème Région militaire à Kananga/Kasaï-Occidental

      05. Général MUSTAPHA MUKIZA Cmd Base militaire de KITONA (Bas-Congo)

      06. Général Charles BISENGIMANA Inspecteur Général Adjoint De La Police Nationale/Kinshasa

      07. Général JEROME GAGAKWAVU EMG/FARDC-Kinshasa

      08. Général BOSCO NTAGANDA “the terminator”, Chef d’Etat Major Général CNDP/M23, sous mandat d’arret international non exécuté, protégé par “Joseph Kabila”.

      09 Général Laurent NKUNDABATWAREMIHIGO en guerre contre la RDC dans le Nord-Kivu, responsables des millions des morts, actuellement rapatrie dans son pays le Rwanda 10 .Colonel BONANE Cmd 4ème Brigade Ituri

      11. Colonel RUDAZINDA MAKENGA SULTANI Cmd BRAVO/Nord-Kivu

      12. Colonel KAMANZI François

      13. Colonel MUNYARU GERERO Françoise Cmd de la Police de l’enfance/Nord-Kivu

      14 Colonel MUHINDO François Cmd de la Brigade Delta à Kichanga/Masisi

      15. Colonel François ZERO BRAVO EMG-Armée mixée de NKUNDABATWAREMIHIGO, (81ème Brigade FARDC)

      16. Colonel MUTEBUTSI Jules En exil au Rwanda après la rébellion de Bukavu, Juin 2004

      17. Colonel RORIMBERE Dispo/EMG-FARDC

      18. Colonel GISHONDO ELIE Dispo/EMG-FARDC

      19. Colonel PADIRI Jonas Cmd Brigade EQUO à Kimoka-Sake/Nord-Kivu

      20. Colonel BORINGO MATANE 10ème Région Militaire/Bukavu

      21. Colonel BIRORI Benjamin Conseiller Militaire/Ruberwa (En Formation en Chine)

      22. Colonel BOSOGO Venant Dispo/EMG-FARDC (en rébellion au Sud Kivu : G47)

      23. Colonel “WILSON” Cmd adjoint de la brigade ALPHA à NYANZALE-MWESE

      24. Lt Colonel MUNYAKAZI EMG-Armée Mixée de NKUNDA (83ème Brigade FARDC)

      25. Lt Colonel Claude MUCHO ½ Cmd brigade Charly à Mushaki/Masisi

      26. Lt Colonel INNOCENT Ex ½ G4 AFDL/RCD aujourd’hui G4 E.M-Armée mixée de NKUNDA

      27. Lt Colonel KABUNDI ½ Cmd brigade EQUO à KIKOMA SAKE/Nord-Kivu

      28. Lt Colonel BISAMAZA ½ Cmd brigade BRAVO/RUTSHURU au Nord-Kivu

      29. Lt Colonel NIYIBIZI Cmd du Br. de la Brigade EQUO/Nord-Kivu

      etc… Cette liste n’est pas exhaustive. (Source: FARDC, ce qui reste de l’Armée de la RDC sous le régime d’occupation). Et voilà les acteurs des crimes organisés contre la République Démocratique du Congo ! N.B : le nombre des officiers généraux et Supérieurs d’origine rwandaise (BANYA Rwanda) dépasse le nombre des Généraux et Colonels que possèdent toutes les tribus congolaises réunies en RDC, notamment au Nord-Kivu et au Sud-Kivu. Sur cette liste, il faudra ajouter le nombre de plus ou moins 300 généraux et Capitaines rwandais tutsi dans les FARDC. Cette réalité tragique est également connue par la MONUSCO et toutes les chancelleries occidentales en poste à Kinshasa. Que chacun tire sa propre conclusion sur la tragédie congolaise et le gouvernement de ”Joseph Kabila”

         4 likes

      • RASEC dit :

        Vindu Muka, Vous rappelez à juste titre que le RCD, le CNDP et le M23 ne diffère que de nom que leurs éléments sont des soldats de l’armée rwandaise. Vous avez parfaitement raison mais il me semble que des millions de vos compatriotes semblent manifestement l’ignorer et que votre président, ex-soldat du FPR même si ce fut un temps très court, le sait parfaitement. J’ajouterais que ‘il convient de rappeler que la Cour Internationale de Justice de la Haye (CIJ) a condamné en 2005 le Rwanda et l’Ouganda pour leur soutien aux bandes armées et le pillage systématique des richesses de la RDC et conséquemment à 10 milliards de dollars au titre de dommages et intérêts. Kabila n’a jamais formulé une demande au Conseil de sécurité aux fins de faire exécurer la décision de la CIJ, alors que les instruments juridiques existent. Pourquoi ne l’a-t-il pas fait?
        La CIJ a confirmé sa jurisprudence dans l’Affaire Nicaragua contre les USA de 1986. En effet, la CIJ a condamné les USA pour leur soutien aux bandes armées nicaraguayennes contre le gouvernement légal du Nicaragua. Les USA n’ont jamais exécuté la décision de la CIJ, une institution onusienne.
        Dans l’affaire commentée, les organisations de bandes armées ont été créées par ces pays qui ont été condamnés. Il convient de rappeler que les Ntaganda, Nkundabatware, et autres n’étaient que de pures paysans congolais, qu’après ses études de sciences de l’éducation à l’université adventiste de Mudende au Rwanda, comme des milliers de jeunes tutsi congolais Nkundabatware s’est enrôlé dans le FPR de Kagame en guerre contre le Rwanda, qu’en sa qualité de soldats du FPR, il a, de plein droit, acquis la nationalité rwandaise après la prise du pouvoir par Kagame, que par conséquent il est Rwandais, que lors de l’invasion du Zaïre par l’armée de Kagame en 1996, des tutsi congolais aussi bien paysans comme Ntaganda que déserteurs des FAZ, soldats dans l’armée de Kagame sont retournés au Zaïre, devenu RDC et ont intégré l’armée de Kabila, qu’après l’accession au pouvoir de Kabila, ils sont restés en RDC au sein de l’armée congolaise dite FARDC, que James Kabarebe, alors chef d’Etat-major de l’armée congolaise et actuellement ministre de la défense du Rwanda, les a placés aux poste stratégiques, que Kabila fils, cousin par la mère de James Kabarebe, était, lui aussi, ex-soldat de l’armée de Kagame mais pendant une courte durée n’a rien changé, qu’ils se sont toujours considérés comme une catégorie spécifique de soldats au sein de l’armée d’un pays qu’ils considèrent comme le leur et exigent que leur situation spécifique soient régie par des lois militaires spéciales pour, qu’après l’assassinat de Kabila, le Kivu, une des régions riches de la RDC est devenu un bazar où tous les rapaces aussi bien étrangers que congolais s’alimentent en toute tranquillité d’une part et le cimetière des millions de femmes, enfants et hommes de tous âges congolais, que pour piller impunément les richesses de la RDC, il fallait créer et armer les bandes armées en tout genre comme le CNDP, devenu ensuite le M23, composé majoritairement des criminels qui sont sortis des prisons congolaises après la chute de Mobutu et des tutsi congolais, soldats à la fois de l’armée rwandaise et des FARDC, le tout pour créer le chaos et semer la terreur contre la population du Kivu. Pour ce faire, des cabinets spécialisés en communication oeuvrent au service du Rwanda et de l’Ouganda, créateurs des groupes armés moyennant des millions de dollars pour colporter utilement à grande échelle la soi disant légitimité des revendications de ces bandes armées et par voie de conséquence discréditer les allégations des autorités congolaises et/ou celles de quiconque autre notamment les experts de l’ONU et les ONG principalement quant aux méfaits de ces pays contre la RDC. C’est ce qui se passe exactement. Kagame et Museveni ont mis en œuvre le même modus operandi contre le Gouvernement Rwandais sous Habyalimana. Ils ont obtenu les résultats escomptés.
        Dans le cas présent, non seulement les allégations des autorités congolaises sur l’implication de ces pays dans la tragédie du Kivu ont été balayées par Kagame et Museveni, mais également Kabila a reconnu publiquement le bien-fondé des agissements des bandes armées, déserteurs de son armée et majoritairement soldats de l’armée rwandaise de Kagame. Pourquoi les soldats de CNDP, du M 23 actuellement, sont-ils des soldats rwandais, élément ignoré par les médias voire même la majorité des Congolais? Les tutsi congolais qui ont intégré le FPR dans sa guerre contre le gouvernement rwandais dans les années 90, comme des milliers d’ougandais et autres étrangers au demeurant ont acquis automatiquement la nationalité rwandaise après la prise du pouvoir par Kagame. Le fait d’avoir intégré les FARDC n’ont eu aucun effet sur leur nationalité rwandaise. Aussi longtemps que Kagame sera au pouvoir, ils seront toujours soldats de l’armée rwandaise. Ils sont dès lors considérés comme tel par le Rwanda de Kagame. Il s’ensuit qu’en cette qualité, en cas de guerre entre le Rwanda et la RDC, ils se battront aux côtés de l’armée du Rwanda qu’ils considèrent comme leur Mère Patrie. En application des lois rwandaises et de la doctrine militaire de Kagame celui-ci n’extradera jamais Nkundabatware vers la RDC comme il ne remettra jamais Ntaganda à la CPI. La reconnaissance par Kabila, au nom de son pays, du bien-fondé des agissements de M23 comme ceux de CNDP hier, ôte toute crédibilité aux allégations de la RDC contre Nkundabatware et à celles de la CPI contre Ntaganda.
        Il est contradictoire de reconnaître que les crimes commis par ces gens sont légitimes et soutenir en même temps qu’ils ont commis des crimes et doivent par conséquent être jugés pour ce qu’ils ont fait.
        Pour être en mesure de balayer toute allégation de la RDC contre les officiers de M23 quant aux crimes qu’ils ont commis contre des Congolais, Museveni et Kagame ont pris la précaution en exigeant que Kabila reconnaisse publiquement la légitimité des revendications des intéressés et partant celle de leurs agissements. Ils ont exactement opéré comme ils l’ont fait lors des négociations avec le président Habyalimana. Lorsque celui-ci s’est rendu compte du piège tendu par le couple Museveni-Kagame, c’était trop tard. Il s’ensuit que la RDC a été piégée par Kagame et Museveni et corrélativement le sommet de Kampala est une mise en scène caractérisée. Même un mouton sait que la résolution prise par ces gens lors de sommet est inopérante en tout état de cause. Le M23 abandonnera-t-il ses positions sans avoir prélablement obtenu satisfaction quant à ses revendications? La résolution prise par les intéressés au sommet de Kampala n’est-elle pas une recommandation et donc pas contraignante. Comment fera Kabila pour faire adopter des lois militaires spécifiques ou un statut spécial pour les soldats tutsi du Kivu ? Ce qui est sui generis dans cette affaire, c’est que l’illégalité est devenue une légalité, les vices sont devenus des vertus et l’immoralité, une moralité et au regard des articles des journaux congolais tous les Congolais ont intégré ces éléments. L’appartenance à l’humanité des millions de victimes congolaises est devenue une notion relative. Aucun homme normal, doué de discernement ne peut comprendre comment un président d’un pays de ce siècle peut-il oser reconnaître le bien-fondé des crimes commis contre des millions de ses concitoyens, des viols des milliers de femmes et la destruction des biens publics par des bandes armées et déserteurs d’une armée dont il est dit qu’il est commandant en chef. Les Congolais et autres experts de la RDC pourront éclairer les lecteurs des journaux de Jambo News.

           1 likes

  7. Alain Musoni dit :

    Sans pour autant en dire beaucoup, le plan d’une balkanisation de la RDC arrive à sa fin, les soient disant négociations entre le trio Présidentiel n’est qu’une mascarade couvrant la festivité d’un aboutissement à leur projet eugénique pour les pays des grands lacs Africains.
    Le secret est commun entre le trio tout comme ils l’ont conçu ensemble; il incombe alors aux populations de tous ces pays concernés, les Congolais en premiers, de se saisir du problèmes, afin de s’en débarrasser les auteurs.
    Si non, la résolution des problèmes dans des pays des grands lacs essuiera toujours l’échec, vu que sont les auteurs qui se font passer pour les médiateurs prétextant la recherche d’une solution.
    Ne nous laissons pas posséder par nos chimères, réagissons à temps et efficacement!!!!!

       1 likes

  8. RASEC dit :

    Le sommet de Kampala permet à Kabila de sauver la face.
    C’est la consécration de l’impunité des criminels notoires ou la délivrance du passeport de tuer en toute impunité aux criminels. C’est très douloureux pour les familles des victimes et des milliers de femmes violées dont la mort par VIHest programmée pour certaines. Le sommet de Kampala est un spectacle désolant qui n’honore pas non seulement les organisateurs mais également tout le continent noir et l’Union Africaine. Des criminels notoires qui ont à leur actif des milliers de cadavres de femmes, enfants et hommes de tous âges congolais et sont recherchés au surplus par la CPI exigent que leurs forfaits soient considérés comme des agissements légitimes, demandent d’être nourris, logés et habillés par les familles de leurs victimes. Kabila s’est écrasé devant les bandes de bandits criminels. Où sont les soi disant ONG de défense de droit de l’homme africaines? Le monde entier a vu les routes de à Sake jonchées des cadavres d’enfants congolais. Ce qui est édifiant c’est que certains journaux congolais considèrent la reconnaissance par Kabila des crimes contre des milliers de Congolais comme une victoire et un courage de leur président.
    Où est Tshiseki, prétendument vrai vainqueur de la dernière élection présidentielle? Quel est le rôle de l’opposition et du parlement en RDC? La victoire éclair des bandes armées dites M23 sur Kabila, dit président d’un Etat de plus de plus de 70 millions d’habitants est la preuve que l’armée de Kabila est une fiction d’une part et que celui-ci a reçu son grade de général sous les cocotiers et que par conséquent il ne connaît pas sa valeur d’autre part. En reconnaissant que les crimes commis par les bandes armées au sein de M23 sont légitimes, Kabila a infirme devant le monde entier ses allégations contre le Rwanda et son président quant à l’implication de celui-ci dans la tragédie qui frappe des millions de Congolais du Kivu.Il faut espérer que pour l’avenir Kabila et les siens auront l’outrecuidance d’avaler pour de bon leurs allégations contre le Rwanda. Dans ce pays, l’honneur et la dignité sont des vices et le déshonneur et l’indignité les vertus. Que le Plus Haut ait pitié des malheureux congolais du Kivu.

       0 likes

    • Vindu Muka dit :

      @RASEC

      Je crois me lire dans tout ce que vous avez écrit et j’y souscris entièrement.

      « Dans ce pays, l’honneur et la dignité sont des vices et le déshonneur et l’indignité les vertus. »
      Vous avez tout résumé.

      Lorsque la vérité est en vous et avec vous, l’écrire, la développer et la clamer devient un jeu d’enfant. Mais, en face de nous, existe une machine de désinformation que les lobbies qui soutiennent Kagame, Museveni et Kanambe ont hérité de Goebbels, de la pire période nazie.

      Comme je l’ai dit sur un site de désinformation pro-kagame vantant les massacres et les génocides des kivutiens, (NANOJV), sauf à se renier eux-mêmes, devant le tribunal de l’Histoire, ce site(NANOJV) ou tous ses lobbies n’arriveront jamais à transformer en odyssée talmudique, les crimes hitléropolpotistes que Kagame commet dans la région des Grands Lacs depuis 1994 à ce jour.

      La vérité que nous étalons ici, tomberait certainement sous le massicot du site désinformation prokagame NANOJV lequel nous balance des titres ou phrases ci-dessous:

      « en restant dans le cadre des règles de déontologie commune et en en veillant au strict respect de la loi sur la liberté de la presse »,

      « Les lecteurs de NanoJV connaissent bien les convergences réelles entre le Rwanda et Israël et ne seront pas surpris par l’information qui suit ».

      « L’Ouganda oppose un démenti cinglant au dernier rapport des experts de l’ONU au Congo »;

      « Braeckman une fois. Dans une syntaxe hésitante une journaliste belge met le Rwanda en accusation dans le conflit du Kivu.
      Récit haletant de Mme Braeckman qui raconte l’horreur au Kivu à sa façon. C’est à dire sans preuve ni compétence pour commenter les aspects militaires du conflit. Il n’est pas certain en effet que la dame distinguée un peu essoufflée sache toujours de quoi elle parle. »

      Umoja, excellent site!!!

         1 likes

Laissez un commentaire