FR | EN

Belgique: Concours Webjournalisme et verre aux diplômés issus de la région des Grands Lacs d’Afrique

Publié : le 23 novembre 2012 à 18:24 | Par | Catégorie: Actualité

Ce samedi 24 novembre à partir de 16h, l’association Jambo (www.jamboasbl.com) organise la finale de  sa deuxième édition du concours Webjournalisme. Ce dernier a pour but de permettre aux jeunes de libérer le journaliste qui sommeille en eux. Le thème abordé cette année est « liberté d’expression », tout un programme. Par la même occasion, les jeunes diplômés issus de la région des Grands Lacs d’Afrique seront félicités lors du « Verre aux diplômés », une activité qui jadis était organisée par l’association Humura et qui, entre autres, s’inscrit dans la passation des activités de Humura asbl à Jambo asbl. Afin de comprendre l’esprit dans lequel cette passation se déroule, Jambonews a interviewé les principaux acteurs dont Laurent, Jean-Valéry, Natacha et Placide.

Concours Webjournalisme

Concours Webjournalisme

Concours Webjournalisme

Avec le soutien de la région de Bruxelles-Capitale, Jambo asbl a décidé d’organiser une deuxième édition du concours Webjournalisme après le succès de la première édition. L’objectif de ce concours est d’initier les jeunes au webjournalisme au travers d’un concours qui, cette année, va dénicher le meilleur « bloggeur »  sur le thème « la liberté d’expression ».
Afin de permettre aux candidats d’acquérir les bases techniques nécessaires à la rédaction et à l’entretien d’un blog,  des formations ont été dispensées par un expert et enseignant en New Media/Online Journalism à l’Université Erasmus de Rotterdam.

A l’issue de ces formations, les participants ont été invités à envoyer leurs contributions et un jury spécialement constitué pour l’occasion. Ce jury a sélectionné les trois finalistes qui présenteront leurs réalisations lors de cette finale qui se déroulera au boulevard Pachéco 44, à 1000 Bruxelles, ce samedi 24 novembre.  Le jury se compose de journalistes de renom : Peter Verlinden (VRT), Ruhumuza Mbonyumutwa (Jambonews), François Janne d’Othée (Le Vif L’Express), Agnès Mukarugomwa (Journaliste Freelance) et Talheh DARYANAVARD (responsable de l’atelier Web à l’IHECS)

« Verre aux diplômés » et la passation des activités de Humura asbl à Jambo asbl

Par la même occasion, les jeunes originaires principalement du Rwanda et ayant obtenu leurs diplômes l’année scolaire/académique 2011-2012, seront félicités lors du « Verre aux diplômés ».
Jambonews a interviewé Laurent (ancien président et membre fondateur de Humura asbl) et Jean-Valéry Turatsinze (membre actif de Humura asbl)  afin qu’ils nous expliquent ce qu’est Humura asbl, le bien-fondé de la passation des activités, et quelles sont activités concernées.

JamboNews : Laurent, comment et pourquoi Humura asbl est-elle née ?

Laurent  : « Humura asbl a été pensée dans le courant de l’année 1999 avant de naître officiellement en 2000. C’était plusieurs jeunes d’origine rwandaise déjà actifs dans d’autres groupes (scouts, clubs sportifs, def system, convivial, etc.) qui ont voulu créer un cadre plus large pour discuter et réaliser des projets pouvant nous ouvrir à un meilleur avenir en Belgique, principalement sur le plan socio-professionnel. Dans ce cadre, au lancement en 2000, le principal axe d’action était l’information sur les études/formations : comment et quoi étudier en Belgique …? Équivalences des diplômes, etc. A partir de là, une dynamique d’entraide, de rencontre et d’échange d’informations était lancée. Elle s’est poursuivie durant 12 ans au cours desquels d’autres activités se sont ajoutées et se sont bien implémentées comme rendez-vous incontournables de la communauté rwandaise en Belgique.

Journée Sportive

Journée Sportive

Pour le nom, au début, le nom de base était « HUMURA »: sois confiant, n’aie crainte, garde espoir ! Puis, on a ajouté « Vers l’Avenir » HUMURA qui est devenu le nom officiel de l’asbl « Vers l’Avenir HUMURA ».  Au fil du temps, on a eu d’autres slogans comme « HUMURA, la VOIX des jeunes, la VOIE de l’avenir » … »

JamboNews : Quels sont les grands faits d’armes de l’association?

Laurent : « On peut classer les acquis de HUMURA ASBL en 2 catégories : les actions effectuées d’une part et l’esprit d’initiative et de réussite développé dans les membres et sympathisants de HUMURA ASBL.
Les grandes actions de HUMURA ASBL
Tout jeune qui avait autour de 18 ans et plus dans les années 2000-2010 en Belgique (et plus largement dans le Benelux  et la France) a connu au moins un évènement majeur de HUMURA ASBL !
Que ce soit les salons d’études et métiers, le verre aux diplômes, le fameux « génie en herbe » ou encore le forum de discussion.
Sans oublier évidemment l’activité phare, l’évènement annuel qu’il ne fallait pas manquer au mois de Mai, la célèbre journée sportive : une compétition internationale avec des dizaines d’équipes en lice pour la HUMURA CUP et de nombreux amateurs/sportifs en quête de l’une des médailles d’or estampillées HUMURA ! Nous pouvons résumer les réalisations de HUMURA ASBL dans ce que nous appelions les « 7 merveilles de HUMURA »
L’esprit d’initiative et de réussite développée par HUMURA ASBL
On ne réalise pas assez à quel point l’esprit de réussite de HUMURA ASBL a tiré vers le haut une grande partie de la communauté des jeunes réfugiés rwandais en Belgique aussi bien à Bruxelles, qu’à Liège, Mons, Namur et Louvain-la-neuve et un peu en Flandre.
En même temps, l’esprit d’initiative caractéristique des membres de HUMURA ASBL a aussi déteint positivement sur plusieurs autres associations partenaires comme FORA, Afribel, Inyange, le CERL [
NDLR : Cercle des Etudiants rwandais de Louvain-la-Neuve], le CRF [NDLR : actuellement devenu Communauté de Ressortissants rwandais en Belgique (CORWABEL) ], Jambo asbl, etc. »

 

JamboNews : Pourquoi arrêter maintenant?

Laurent : « HUMURA ASBL a déjà 12 ans d’activités au cours desquelles ses membres et sympathisants ont beaucoup contribué à l’intégration et à l’évolution socio-professionnelle des jeunes rwandais en Belgique. Grâce au cadre créé, HUMURA ASBL a servi de tremplin vers la réussite à nombre d’entre nous. Aujourd’hui, la communauté a changé, a évolué et aspire à d’autres horizons. Pour diverses raisons, HUMURA ASBL n’était plus en mesure d’offrir son plein potentiel à ces nouveaux défis. Les membres ont donc préféré passer la main et transmettre le flambeau à Jambo asbl ».

JamboNews : Pourquoi la transmission à Jambo asbl et pas à une autre association?

 Laurent : « Quand HUMURA ASBL a pris la décision de passer la main pour ses activités et l’esprit dans lequel elles étaient réalisées, plusieurs pistes ont été analysées, plusieurs options étudiées : Jambo asbl est sortie du lot. L’asbl Jambo est née en parallèle de HUMURA ASBL. Plusieurs membres de HUMURA ASBL font aujourd’hui partie de Jambo asbl. Il était donc plus naturel de concevoir que les acquis de HUMURA ASBL pour la communauté rwandaise pourraient être perpétués et améliorés par Jambo asbl. »

JamboNews : Pourquoi avez-vous pris l’initiative d’organiser des journées sportives et des activités de verres aux diplômés? A partir de quel constat? Il y avait-il une certaine demande venant des jeunes rwandais?

Jean-Valéry : « La Journée sportive ou « Humura Cup » date de l’époque de la création de Humura asbl en 2000. Vous savez,  comme on dit, « Le sport est une école de vie». Avec tous ces jeunes réfugiés, ayant vécu des parcours d’exil différents  et réunis dans l’association nouvellement créée, l’organisation de la première journée sportive à l’été 2000 s’est donc faite tout naturellement. C’était une réponse à cette envie de s’épanouir, de retrouver une certaine insouciance, pour la plupart des jeunes qui avaient vécu un exil difficile souvent même dramatique que les réfugiés rwandais ont connu après 1994. Nous avons fait avec les “moyens du bord” à l’époque mais ce fut un grand succès et l’envie de recommencer était là. D’année en année l’organisation s’est améliorée pour devenir un évènement international avec des participants venus de plusieurs pays d’Europe (France, Pays-Bas, Suisse, Royaume Uni, etc.) et une foule de supporters toujours aussi nombreuse. La Humura Cup, chaque printemps, était donc devenue une date incontournable et attendue du calendrier de la jeunesse d’origine rwandaise.

Le Verre aux Diplômés date d’un peu plus tard, en 2004, lorsque les premiers des primo-arrivants (dont certains membres fondateurs de Humura asbl) commençaient à être diplômés et professionnellement actifs. L’idée était de mettre à l’honneur les diplômés qui, d’année en année, devenaient nombreux, de partager un verre pour les féliciter. Mais le plus important était de créer un réseau de connaissances avec ce capital humain, pour que tout le monde puisse garder contact ou faire connaissance et s’entraider mutuellement surtout pour les futurs diplômés qui devaient encore entrer dans le monde professionnel. C’est important d’avoir un réseau de connaissances dans divers professions et secteurs d’activités, à différents postes quand on aborde la recherche de son premier emploi, ses premiers interviews etc. Vous savez comment les contacts peuvent se perdre facilement quand on quitte le milieu estudiantin qui est plutôt « homogène ». L’idée était donc, entre autres, d’éviter cela. »

JamboNews : Quelles autres activités étaient organisées par Humura asbl?

Jean-Valéry : « Les autres activités phares, c’est-à-dire les activités organisées chaque année, étaient essentiellement la « Journée de la langue maternelle » et le « Salon Etudes et Métiers ». Il faut bien sûr compter de nombreuses autres activités ponctuelles (débats, réflexions, journées thématiques spécifiques, etc.) organisées soit seule soit en collaboration avec d’autres associations ou groupes. Pour ce qui est du « Salon des Etudes et Métiers », c’est un événement inscrit dans l’ADN même de Humura asbl, dans sa mission et dans ses idées de base. Dès la création, Humura asbl se voulait un espace d’échange d’informations entre les jeunes réfugiés primo-arrivants pour qu’ils puissent entreprendre/continuer les études. Au départ le  salon était donc centré sur les études. Que choisir ? Puis-je y arriver ? Quelqu’un d’autres l’a-t-il déjà fait avant moi ? etc. C’étaient les préoccupations des jeunes de l’époque et les questions auxquelles le salon voulait répondre. Avec les premières promotions de diplômés et actifs sur le marché du travail le salon a évolué pour être un lieu d’échange entre les jeunes primo-arrivants en quête d’orientation, les jeunes étudiants en cours d’étude et ceux déjà actifs professionnellement. Cette évolution était plutôt naturelle. Cela a été complété par le verre aux diplômés dont j’ai parlé ci-haut. 

La « Journée de la langue maternelle » correspondait en termes de calendrier à la Journée internationale de la langue maternelle instituée  par l’UNESCO et célébrée le 21 février. L’activité phare de cette journée était le concours « Génies en Herbes » inspirés du jeu télévisé du même nom, qui impliquait plusieurs équipes qui se défiaient sur les connaissances de culture générale sur le Rwanda et le Kinyarwanda. Les activités tournaient autour du kinyarwanda avec notamment des concours de dictées, des devinettes (ibisakuzo), les blagues etc. L’accent était mis sur la participation du maximum de personnes dans le public et dans une grande convivialité ».

JamboNews : Jambo asbl est plus connue pour sa lutte pour les droits de l’homme. Quel est l’aspect social de l’association?

Placide Kayumba (Président de Jambo asbl) : Effectivement la promotion des droits de l’Homme est l’une des missions principales de Jambo asbl. Et cela se justifie quand on sait que la vision de Jambo asbl est un monde où chacun est maître de son destin. Comment puis-je être maître de mon lendemain si mes droits ne sont pas respectés, si je peux me faire tuer ou emprisonner à tout moment, et ce, arbitrairement?

Mais ce volet ne suffit pas! Même si nos droits sont respectés, on a besoin de capacités individuelles pour exceller dans ce que nous entreprenons, pour être autonomes et ainsi libres dans nos choix.  Ce sont ces capacités auxquelles nous voulons contribuer à construire chez les jeunes pour qu’ils puissent réaliser ce rêve de devenir maître de leur destin. Nous faisons donc cela à travers des projets socio-culturels comme le Verre aux diplômés dont l’objectif est d’encourager les jeunes à aller jusqu’au bout de leurs projets scolaires et de les pousser à l’excellence. Nous organisons également le concours du webjournalisme qui offre aux jeunes issus des milieux défavorisés l’occasion de s’exprimer relativement à tel ou tel thème qui constitue une barrière ou une opportunité pour eux. Le projet « Ikijeune » offre un espace de débats habituant aux jeunes à développer un argumentaire pour défendre leurs idées et au règlement de différends via le dialogue. D’autres projets sont en phase de démarrage, par exemple la journée sportive annuelle dont l’objectif est le dialogue des cultures, la diversité à travers le sport. Il aura une ambition européenne voire mondiale. Le salon d’études et métiers qui est destiné à donner les informations pertinentes et utiles aux jeunes qui passent de l’école secondaire aux études supérieures ainsi qu’à ceux qui ont fini leurs études et qui entrent dans leur vie professionnelle. Ce salon est aussi une occasion de tisser des liens utiles qu’on appelle aujourd’hui le « Networking ».

 Ainsi l’aspect social de Jambo asbl vise un objectif de renforcer chaque jeune de notre public cible, en l’encourageant dans l’acquisition de capacités personnelles qui soient nécessaires et suffisantes pour son épanouissement économique, social et culturel. Ensuite, en l’aidant à tisser des liens utiles pour ses ambitions futures ».

 

JamboNews : Jambo asbl vient de reprendre certaines des activités que vous venez de citer d’une autre association, Humura asbl. Pourquoi maintenant? Quel est l’esprit dans lequel Jambo asbl acceuille ces activités

Placide: « Le projet de reprise de ces activités a pris en tout un an de préparation. Au départ nous voulions lancer un certain nombre de projets sociaux visant l’épanouissement économique, social et culturel des jeunes originaires de la région des Grands Lacs. Mais un certain nombre de membres de Jambo asbl avaient fait partie de Humura asbl et savaient qu’elle estimait avoir atteints ses objectifs et donc en passe de clôturer ses activités. C’est à ce moment que nous avons entamé des analyses de son portefeuille d’activités. Nous avons constaté qu’elle constituait une opportunité pour notre public cible. Nous avons alors engagé des discussions au bout desquelles Humura asbl a accepté de nous transmettre l’ensemble de ses activités.
Ainsi le transfert est concrétisé aujourd’hui mais il a démarré il y a un an et il incarne la rencontre entre deux associations voulant agir pour et par la jeunesse. D’une part, Jambo asbl qui voulait développer encore plus ses activités du volet social et, d’autre part,  Humura asbl clôturait ses activités après avoir atteint sa mission.
Quant à l’esprit dans lequel Jambo asbl accueille ces activités, je ne peux qu’appeler le public  à venir y assister pour voir l’enthousiasme et l’ambition que portent tous les Jambiens pour ces projets ».

Jambonews : Comment Jambo asbl va-t-elle poursuivre les activités de Humura asbl? Toujours dans le même esprit que Humura asbl ou il y aura-t-il des changements?

Natacha (Responsable du département Epanouissement socioculturel de Jambo asbl) : « Nous sommes dans une logique de continuité, et nous croyons que les valeurs partagées des deux associations nous permettront de poursuivre cette mission sociale qui était celle de Humura asbl. Jambo asbl s’est engagée à reprendre les activités de Humura asbl dans le respect total de ses bases si bien établies. Ce qui signifie que nous allons continuer la réflexion entamée tout en encourageant l’innovation avec des pensées actuelles et nouvelles. »

Laure Uwase
Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

Laissez un commentaire