FR

La guerre à l’Est de la RDC déborde au Rwanda

Publié : le 27 novembre 2012 à 19:56 | Par | Catégorie: Actualité

Alors que la ville de Goma à l’Est du Congo est toujours occupée par les rebelles du M23, des tirs nourris ont été entendus ce mardi 27 novembre au matin, à quelques kilomètres de la frontière congolaise sur le territoire rwandais,  a annoncé RFI.

rutshuru

C’est vers 4h du matin que les premiers tirs ont éclaté dans les secteurs de Kabuhanga et Muti dans la zone de Rubavu à l’est Rwanda. Des détonations d’armes lourdes sont entendues jusqu’à la petite localité de Kibumba, à une vingtaine de kilomètres au nord de Goma. Les spéculations vont bon train quant à l’identité des assaillants.

Pour les autorités rwandaises comme pour le M23, cela ne fait aucun doute, cette attaque a été perpétrée par les rebelles rwandais des FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda) installés à l’Est du Congo depuis plusieurs années. Il s’agirait d’un groupe d’environ 150 FDLR qui auraient lancé cette offensive, selon  les autorités rwandaises.

Les FDLR, par le biais de leur porte-parole, La Forge Fils Bazey, ont directement démenti être impliqué dans les événements de ce matin, accusant les militaires rwandais d’avoir fomenté eux-mêmes cette agression. « C’est une zone contrôlée par le M23, nous ne pouvons pas vivre côte à côte avec le M23 » a encore assuré Bazey à l’agence Reuters.

Dans le passé, le Rwanda a agressé à plusieurs reprises le Congo, en donnant comme justification la poursuite des rebelles rwandais des FDRL.

Dans le cas présent, ni la Mission des Nations Unies au Congo (MONUSCO), ni aucune autre source indépendante n’a, à l’heure actuelle, été en mesure de dire qui sont les assaillants.

Ces évènements qui interviennent 24 heures après l’ultimatum lancé samedi au M23 pour qu’il se retire de Goma, sont perçus par certains observateurs comme la manœuvre du Rwanda, maintes fois accusé de soutenir les rebelles du M23, qui chercherait une fois de plus à brandir la menace des FDLR pour justifier la prolongation (voir le maintien)des rebelles du M23 dans la ville de Goma, et aussi à faire détourner les attentions sur son implication dans ce conflit.

Vers 14h30 heure locale, on pouvait encore entendre quelques détonations d’armes lourdes du côté rwandais de la frontière.

 

Jean Mitari
Jambonews.net

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

11 Commentaires à “La guerre à l’Est de la RDC déborde au Rwanda”

  1. Laurent dit :

    Yewe yewe, kagame et son équipe veulent vraiment crée une raison de toute piece pour rester au Congo. Deja que le M23 n’arrive pas à convaincre. Maintenant ils demandent à Kabila de libérer Tchisekedi, alors que des le départ ce n’etait pas dans leurs revendications.
    Ils veulent prendre les congolais et le reste du monde pour des cons.

    LG

       5 likes

  2. Ariko se abantu batandatu barwanisha bate za mortiers bahanganye n’ingabo za leta? Rwose mwagiye mubeshya ibibeshyeka?!!!!
    Ubwo rero ngo murashskisha uko mwongera kwirara mu baturage mubaca imitwe ngo barakorana n’umwanzi? Ingaruka muzirengere kuko bigeze aho ntawabyihanganira.

       0 likes

  3. jack dit :

    Kagamé cherche dans toute le façon pour sortir au problème que son pays à été aquisé de soutenir le rebelle de M23, toujours dans la même logique comme il avait organiser la génocide contre ces propres frères il veut maintenant jetais la balle dans le camp de FDLR, lui même il organise toute manigance pour dire que la rdc aussi et impliquer pour soutenir le rebelle FDLR !
    Nous congolais savons bien ce qui est préoccupante pour Kagamé et que le M23 resté toujours à notre terre du Kivu mais hélas! car nous avons tout compris et ces problèmes aura des effets grave à l’avenir contre la population Rwandaise.

       2 likes

  4. Sam dit :

    Que Kagame commence d’abord par liberer Ingabire, Mushaidi, et plusieurs autres prisonniers d’opinion avant d’evoquer kisetsedi

       2 likes

  5. jason dit :

    en tout cas, le rwanda ne laissera pas la RDC tranquille ? maintenant encore une autre rubrique  » des tirs de balles à la frontière du rwanda par des FDLR  » mais, césser de créer la pertubation dans notre pays. et sachez-le tant que le rwanda contunu toujuors a agressé la RDC nous les congolais, nous créerons la guerre a notre façon donc, tous celui qui est rwandais au congo RDC il ne seront jamais la bienvenue plus question de l’hospitalité ont vous tient à l’oeil ! parce que votre président n’a pas bésoin de paix. alors nous aussi, nous n’avons plus bésoin des vos négociation. la bible dit : celui qui tue par l’épée, moura par l’épée et j’ai lance un appel au M23, laisser ETSHIENNE TSHISEKEDI loin de vos pensées contunuer votre parcour comme ça était. mais, une chose a ne pas oublier maintenant tous congolais savent le vrai problème du M23 nous attendons le moment on est prèt de cesser vos avantures ( la banque de goma a été pillé n’est-ce pas ? moi j’ai ne soutiendrais jamais les gens qui vole mon pays. largent, vehicule et tant d’autre bien sont parti ou ? au rwanda ? ou en RDC ? qu’est-ce que une rebellion ? ou une agression ?

       2 likes

  6. Bertand Loubard dit :

    Un chapitre de plus dans la stratégie du « Talk and Fight » adoptée par Kagamé depuis octobre 1990. La tactique du « False Flag Opérations » est aussi un aspect de cette stratégie, bien rodée avec les Mutébuzi et Nkundabatware du CNDP. Les infiltrations de désinformateurs, font partie du scénario jusque dans les média occidentaux. RFI en tant que bon élève de la classe « Main Stream » est toujours bien informée de ce que font les « Génocidaires ». « On » dénonce toujours plus les crimes de Guerre commis par l’Ennemi que les crimes contre la Paix commis par l’Allié. Comme la Communauté Internationale n’a pas encore pu choisir ses marionnettes pour remplacer Museveni, Kabila et Kagamé, les trois larrons en foire ont encore de beaux jours devant eux. Comme les chèvres et les choux, il faut ménager les minerais du sang et les tyrans.

       1 likes

  7. RASEC dit :

    Ne serait-il pas une mise en scène de Kagame à laquelle les Rwandais sont habitués.
    A supposer que ce soit vrai, les FDLR sont des combattant de la liberté et doivent être traités comme tels.
    Kabila a mis son pays sur les rails de la démocratie même s’il se heurte aux problèmes de promouvoir effectivement celle-ci. Ces problèmes ne lui sont nullement imputables.Ils sont les conséquences des mentalités des politiciens congolais qui n’évoluent pas. Il peut être accusé de tout sauf la tyrannie.
    Kagame est un expert notoire dans la tyrannie et ce fait n’est pas à prouver.
    Le M23 prétend se battre pour la démocratie en RDC et contre la tyrannie supposée de Kabila ainsi que contre les violations massives des droits de l’homme dans ce pays. Kagame a déclaré publiquement que les agissements et revendications de M23 sont légitimes c’est-à-dire se battre pour l’instauration d’une démocratie et le respect des droits de l’homme dans un pays est légitime.Les FDRL n’ont cessé de préciser qu’ils se battent pour la démocratie et le respect des droits de l’homme dans leur pays à savoir le Rwanda, qu’ils entendent retourner au Rwanda mais un Rwanda démocratique dans lequel ils exerceront librement leurs droits fondamentaux ,qu’en raison du caractère tyrannique du régime Kagame, ils n’ont donc autre choix que celui de prendre les armes. On peut dès lors raisonnablement les considérer comme des combattants de la liberté et leurs doléances basiques et claires comparativement aux jérémiades du M23, approuvées par Kagame sont dès lors légitimes.
    Il s’ensuit qu’elles sont fondés à retourner dans leur pays.
    Paradoxalement, Kagame soutient les Congolais de M23 dans leurs pseudos revendications obscures au surplus mais refuse de reconnaître la légitimité des doléances de ses compatriotes qui sont pourtant limpides et ne souffrent d’aucune interprétation. En soutenant les bandes armées congolaises et en refusant de reconnaître qu’il est dictateur, fossoyeur des libertés fondamentales élémentaires des Rwandais, Kagame est tombée dans son propre piège.
    Kabila , le démocrate, sous réserve qu’il soit conséquent avec lui-même, ne serait-il pas dès lors fondé à soutenir les doléances des FDLR à l’égard de Kagame, commandant suprême, justice et loi dans son pays? Quelle personne de bon sens élémentaire, quelle organisation, aura alors l’outrecuidance de dénoncer les agissements de Kabila?
    Les USA, maîtres de Kagame, soutiennent les agissements de M23. S’ils sont conséquent avec eux-mêmes, il faut espérer qu’ils ont changé leur opinion à l’égard des FDRLR, considérées par eux comme une organisation terroriste contre un régime notoirement tyrannique et que par conséquent, ils soutiendront leurs revendications.

       1 likes

  8. bauma dit :

    P kagame lui et sont gouvernement ( sur tout son ministre des affaire Etrangères) et la communauté international et d autre complicité Etranger , pour la souffrance humanitaire en Rdcongo ,qu il sache que personne n e chape
    a l paie de Dieu

       0 likes

  9. RASEC dit :

    Il est dit ici au Rwanda et dans certains médias occidentaux que les FDLR veulent revenir au Rwanda et ce prétendu retour a accentué la paranoïa notoire dont souffre Kagame. A supposer que ce soit vrai, ils ont absolument droit de retourner dans leur pays. Le Rwanda n’est pas un patrimoine de Kagame. Celui-ci a refusé ces jeunes rwandais qu’ils reviennent dans leur pays. Ils ont donc droit d’utiliser tous les moyens idoines pour revenir au Rwanda.
    Mais au regard des faits vérifiables, il s’agit d’une mise en scène ourdie par Kagame, le tout pour justifier la purification ethnique ou le nettoyage à l’ouest du Rwanda comme dans les années 90. En effet, des milliers de femmes, enfants et hommes de tous âges furent exterminés et jetés dans les grottes qui sont nombreuses dans cette région et qui ont été ensuite murées, d’autres ont été envoyés dans les fours crématoires. Ces faits sont véridiques et vérifiables.Il y a eu des rescapés qui sont encore vivants.
    Il faut espérer que Kagame ne récidivera pas. A défaut, il doit savoir qu’il y a cette fois-ci la CPI et la Toile et que par conséquent tout crime qu’il commettra contre les pauvres paysans sera porté à la connaissance du monde entier et qu’il pourra difficilement échapper à la CPI même si pour l’instant il reste impuni pour ses crimes contre des millions de Congolais.

       0 likes

  10. Vindu Muka dit :

    « Pour les autorités rwandaises comme pour le M23, cela ne fait aucun doute, cette attaque a été perpétrée par les rebelles rwandais des FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda) installés à l’Est du Congo depuis plusieurs années. Il s’agirait d’un groupe d’environ 150 FDLR qui auraient lancé cette offensive, selon les autorités rwandaises. »

    Quel est donc le jour où le « RCD », le « CNDP » ou le « M23″ seront d’un avis contraire ou différent du régime criminel de Kagame?
    Rien qu’à lire tous vos commentaires, personne n’est tombé dans le panneau tellement le mensonge est énorme. Comme ce régime est tenu à bras le corps par le lobby qui réduit Barack Obama au rôle de président américain potiche, toute tentative, même avortée, en appellera une prochaine.

    Ces gens, qui cherchent à transformer en odyssée talmudique les crimes hitléropolpotistes de Kagame au Rwanda et en RDC, disent puisqu’ils ont réussi pendant 64 ans à amadouer les Nations Unies et à bafouer toutes ses résolutions, autant créer une autre « Palestine » dans les Grands Lacs en utilisant les mêmes méthodes. Pire, en s’inspirant des méthodes hitlériennes.

    Force doit être la force et à la puissance non, au droit, à la justice ou à la raison disent ces gens.

       0 likes

  11. moreau dit :

    Bjr,j ai lu et j ai mal d étre impissante,nous ne pouvons pas rester a rien faire ,et je ne supporte pas de rien faire ,mais coment aider,nous sommes ,je suis francaise etj aimerée tand pouvoire faire quelque chose ,nous sommes encore spectacteurs. De se déluge .

       0 likes

Laissez un commentaire