FR | EN

CAN 2013: RDC-Niger: Les deux équipes se neutralisent

Publié : le 24 janvier 2013 à 21:52 | Par | Catégorie: Sports

La rencontre opposant les Léopards de la RDC au Mena du Niger s’est soldée sur un score nul et vierge, les deux équipes préservent leurs chances de qualification au second tour.

La rencontre débute avec beaucoup de rythme, à la 5ème minute,  première grosse occasion du match : l’attaquant nigérien Modibo Sidibe profite d’une erreur de concentration de la défense congolaise pour se présenter face au gardien congolais. , le tir atterrit sur l’un des poteaux.

Dieu Merci Mbokani

Dieu Merci Mbokani

La réaction des congolais ne se fait pas attendre : les Léopards se  montrent  supérieurs dans la conservation  du ballon sans être capables de marquer le moindre but.  A la 14ème minute, Dieumerci  Mbokani  fait un  tir croisé sur le gardien nigérien. Celui-ci se détend magnifiquement pour sauver son camp. Quelques minutes plus tard, alors que le rythme est clairement retombé, le joueur congolais  Lualua essaie de mettre le feu. Il se lance dans une série de dribbles à 25 mètres du but adverse mais finit par perdre le ballon.

Au cours de la première période, l’équipe de la  RDC, qui  joue bien par intermittence, éprouve du mal à se  mettre dans le bon sens et commet quelques erreurs de concentration. Le Niger, bien que techniquement inférieur joue sur le moral et la pugnacité de son équipe et semble prendre l’ascendant minute après minute. Par deux fois le portier  congolais est contraint d’intervenir face à l’attaquant nigérien  Moussa Maazou.  A la  42 ème minute, Dieumerci Mbokani, seul au point de penalty, tire sur sa gauche mais  le gardien nigérien  Kassaly Daouda plonge et arrête le ballon du coude.  C’est sur un score de 0 but partout que se conclut la  première mi-temps.

La seconde mi-temps commence par une domination nette du Niger, les Léopards n’arrivant pas à construire grand-chose. A la cinquante-cinquième minute, le défenseur congolais Patou Kabangu sort et est remplacé par Alain Kaluyituka Dioko.  Ce dernier, à peine rentré, commet une faute.  L’entraineur congolais Claude Leroy décide aussi de faire sortir Trésor Mputu pour le remplacer par Zola Matumona. Celui-ci se lance d’emblée dans un raid sur la droite, et  obtient  ainsi un corner.

12 minutes avant la fin du match, la fatigue semble gagner l’ensemble des acteurs. Les accélérations sont moins tranchantes et les duels moins intenses. Le coach nigérien, qui a encore la possibilité de faire deux changements, fait entrer  William Tondji pour remplacer  le milieu Issiakou Koudizé. Ce dernier écopera d’un carton jaune pour antijeu. 5 minutes avant la fin du match, l’attaquant congolais Dieumerci Mbokani écope lui aussi d’un carton jaune pour une faute sur Moussa Sidibe avant que ce dernier ne se fasse remplacer par Alhassane Issoufou.  A peine entré, Alhassae Issoufou  parvient à se retrouver face au gardien Kidiaba, et frappe parfaitement, mais le portier congolais  se détend bien et sauve son équipe.

Le match se termine sur un score vierge pour les deux équipes. Tout se jouera donc sur la 3e journée du groupe B. Pour l’heure, chacun peut encore se qualifier.

Le Niger peut sourire : il prend son premier point en CAN !

Prince Djungu

Jambonews.net

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

4 Commentaires à “CAN 2013: RDC-Niger: Les deux équipes se neutralisent”

  1. Je m’attendais à une nette victoire des leopards du Congo, avant le mach,mais c’était sans compter sur la vigilence et abnégation d’ une belle « petite » équipe nigérienne mené par Moussa Maazou l’attaquant du niger qui a failli tromper le portier congolais.finallement on peut dire que si les congolais n’arrivent pas en quarts-de finale, ils ne pourront que s’en vouloir à eux meme car ils ont eu assez d’occassion de marquer mais malheureusement pour eux leur soulier d’or, Dieu Merci Mbokani n’était pas dans un grand jour en attaque. La RD Congo devra battre les aigles du Mali pour prétendre une place au second tour. Que Nzambé leur vienne en aide.

       2 likes

  2. Susan dit :

    Salut,
    Encore une autre découverte chez Paul Barril….Je pense que vous devriez nous faire une analyse de toute cette histoire bizarre qui entoure l’attentat du Président Habyarimana.Tenez, on manipule les papiers sur la mort de deux gendarmes à Kigali qui, il parait , avaient déjà eu le temps de communiquer les noms de vrais auteurs de l’attentat à une personne qu’ils renseignaient: FRANCOIS DE GROUSSOUVRE…suicidé le 07 avril 1994 dans son bureau à l’Elysée.Il se fait que son garde du corps étais sous les ordres de CIGN commandé par …PAUL BARRIL.
    Ca sent vraiment le roussi

       0 likes

  3. Léopard dit :

    Susan, merci pour ton intervention mais j’ai bien peur que tu te sois trompé de rubrique….Belle analyse monsieur Kalaga

       0 likes

  4. fabrice Di-makosso dit :

    les Leopards donne toujours impression mais elle n’arrive plus a faire la difference,
    Qu’est ce qui ne vas pas

       0 likes

Laissez un commentaire