FR | EN

L’ambassadeur rwandais convoqué suite à l’expulsion d’un diplomate belge

Publié : le 3 février 2013 à 20:56 | Par | Catégorie: Actualité

Suite à l’expulsion le lundi 28 janvier 2013 d’un diplomate belge à Kigali, l’ambassadeur du Rwanda en Belgique a été convoqué le jeudi  31 janvier dans l’après-midi par le ministère des Affaires étrangères belge. Les raisons de l’expulsion restent jusqu’à présent inconnues, cependant certaines sources affirment que cette décision du Rwanda serait en rapport avec la position de la Belgique face aux  accusations des experts de l’ONU selon lesquelles Kigali soutient les rebelles du M23.

Robert Masozera, Ambassadeur du Rwanda en Belgique

Robert Masozera, Ambassadeur du Rwanda en Belgique

« Comme j’ai déjà eu l’occasion de le préciser, nous avons, de commun accord avec le département de la Défense, décidé que l’ambassadeur du Rwanda à Bruxelles serait convoqué à mon cabinet pour faire part de mon ‘étonnement’ face à cette décision dont j’ai pris acte, mais que je considère comme ‘injustifiée’, et afin de lui demander des ‘clarifications. Je puis vous confirmer que cet entretien est justement prévu à mon cabinet cet après-midi » a indiqué le ministre des Affaires étrangères belge Didier Reynders, en réponse à des questions des sénateurs Marie Arena et Patrick De Groote au parlement le 31 janvier dernier.

Le chef de la diplomatie belge a ajouté qu’il ne pouvait pas se prononcer « sur les raisons, politiques ou autres, qui sont derrière cette décision souveraine du Rwanda« , qu’il considère néanmoins comme « inamicale » et ne relevait surtout pas des « droits et usages diplomatiques prévus par la Convention de Vienne« .

Selon la RTBF, le ministre Reynders a indiqué qu’aucun successeur n’a pas été désigné après l’expulsion de cet attaché de la Défense belge à l’ambassade de Kigali, qui a été jugé « persona non grata » dans une note verbale à Kigali. Le chef de la diplomatie belge a déclaré aux parlementaires que   »toutes les mesures » ont été prises permettant de continuer à garantir la sécurité des Belges vivants au Rwanda, après l’expulsion de ce diplomate, qui était affecté à la sécurité des installations et à la protection des ressortissants belges.

 Les raisons de l’expulsion

 « Preuves accablantes » du soutien du Rwanda au M23

Selon le journal Umuvugizi, qui apparaît sur internet suite à la suspension de sa version papier au Rwanda,  le diplomate belge en poste au Rwanda depuis deux ans et demi, aurait découvert « des preuves accablantes »  du soutien du Rwanda aux rebelles du M23 qui sévit à l’est de la République Démocratique du Congo (RDC), et le pillage massif des ressources naturelles de la RDC par le Rwanda à travers ce mouvement. En effet,  le 12 septembre 2012, le ministre des Affaires étrangères belge, Didier Reynders,  avait déclaré devant les Commissions des relations extérieures du Sénat et de la Chambre à Bruxelles que sa «  conviction, c’est qu’il y a un soutien direct ou indirect du gouvernement rwandais (dans) ce qui se passe dans l’est du Congo », devenant ainsi le premier haut responsable d’un chancelier occidental à pointer directement du doigt le Rwanda sur son rôle dans la guerre à l’est de la RDC. Le diplomate en poste à Kigali aurait-il livré secrètement à son ministre, des preuves confirmant le soutien du Rwanda aux rebelles du  M23 qui ensanglantent l’est du Congo (d’où son expulsion) ?

 

Riposte de Kigali suite à la fermeté belge sur le dossier M23

Toujours selon Umuvugizi, le diplomate belge n’a pas été expulsé uniquement pour avoir enquêté sur le soutien du Rwanda aux rebelles congolais. Cette expulsion serait également, une sorte de revanche du Rwanda après que Didier Reynders, lors de son intervention à une réunion à l’ONU du 27 septembre 2012, ait exigé au Rwanda de condamner publiquement les rebelles du M23. L’homme fort du Rwanda avait alors quitté la salle en pleine intervention du chef de la diplomatie belge. La délégation rwandaise avait déclaré que Paul Kagame avait quitté la salle parce qu’il avait un rendez-vous urgent et que ce geste ne devait donc pas être interprété comme un incident diplomatique.

Le régime de Kigali qui n’a pas digéré cette humiliation publique à l’ONU, se serait dédommagé de cet affront en expulsant le diplomate belge chargé de sécurité à l’ambassade à Kigali, selon le journal Umuvugizi.

Par ailleurs cette expulsion pourrait, toujours selon Umuvugizi être interprétée comme une riposte suite à la  rupture de la coopération militaire belge avec le Rwanda décidée par Bruxelles en novembre 2012, l’abstention de la Belgique lors de l’élection du Rwanda au Conseil de sécurité de l’ONU en Octobre 2012, l’opposition de la diplomatie belge àun projet des régions d’organiser une mission économique au Rwanda le 10 janvier dernier ainsi que le soutien de la Belgique à un projet de déploiement des drones pour surveiller la frontière Rwando-congolaise

Le Rwanda a de son côté affirmé que le diplomate expulsé se serait livré à des activités qui ne relèvent pas de ses attributions, sans donner plus de détails.

Jean Mitari

Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

Laissez un commentaire