FR | EN

Hugo Chavez l’Africain

Publié : le 7 mars 2013 à 2:00 | Par | Catégorie: Actualité

« Quand nous étions enfants, on nous disait que nous avions une mère-patrie, l’Espagne. Pourtant nous avons découvert plus tard qu’une de nos plus grandes mères patries était l’Afrique. Nous aimons l’Afrique et chaque jour nous sommes un peu plus au courant de nos racines africaines » – Hugo Chavez.

Ses racines africaines, il les revendiquait haut et fort, non pas comme le produit d’une affinité idéologique partagée avec quelques leaders Africains mais bien comme une véritable identité atavique ayant contribué à faire de lui ce qu’il était. Sa famille était en effet issue d’une lignée à la fois indienne-indigène, espagnole et Afro-vénézuélienne.

Il ne manquait d’ailleurs jamais une occasion de rendre hommage à l’Afrique comme source primaire de toute l’humanité. Cette bienveillance à l’égard du continent se manifestait par la similitude des messages qu’il adressait à la fois aux sud-américains et aux africains car disait-il : «l’Amérique du Sud et l’Afrique sont un même peuple ». Pour lui, il était impossible de comprendre la profondeur de la réalité sociale et politique de l’Amérique du Sud sans questionner les entrailles de l’immense territoire africain.

Sa disparition représente donc une véritable perte pour la terre de ses ancêtres, l’Afrique.

Son Héritage à la jeunesse africaine

Depuis les indépendances africaines dans les années 50, chaque décennie suivante a offert à la jeunesse du continent un nombre relativement restreint de modèles ayant efficacement influencé et inspiré des générations entières.Sans doute les années 60 comportèrent le plus grand nombre de héros issus du continent mais les années suivantes ne furent pas en reste.

Néanmoins, depuis le début du 21ème siècle la jeunesse africaine attend avec un ardent désir la révélation d’une nouvelle cohorte de héros fervemment décidé à se battre pour l’émancipation du continent. Cependant quelques-uns des fils éloignés de l’Afrique ont pu en attendant combler ce vide criant, Hugo Chavez est à compter parmi eux. Son charisme suffisait à galvaniser le plus démoralisé des révolutionnaires, son courage a contribué à démystifier l’épouvantail que représentait l’impérialisme américain, son combat pour l’éveil des consciences est à mettre au niveau de ceux de Lumumba, Nkrumah et Sankara. On peut ainsi à juste titre le considérer comme le dernier avatar des héros de l’Afrique.

Dans sa dernière lettre aux Africains qu’il appelait affectueusement ses frères, il exhortait les peuples des deux continents à s’investir totalement pour que le sacrifice indépendantiste de leurs ancêtres respectifs puissent trouver un sens dans la concrétisation complète de leur émancipation.

« Union, union, union, cela doit être notre plus importante consigne » aimait-il répéter.

Aux Africains du monde entier, rendons hommage à Hugo Chavez l’Africain.

Charis Basoko
Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

4 Commentaires à “Hugo Chavez l’Africain”

  1. Jean dit :

    Bravo à l’auteur pour l’ hommage rendu à ce grand homme!

       3 likes

    • Hendrix dit :

      Bravo a l’auteur.Du moins il n’a pas cette fois les infos negatives pour le Rwanda.Il nous faira plaisir nous lecteurs de lire autres choses et vous demande d’elargir vos horizons d’information.

         0 likes

      • charis dit :

        Merci chers lecteurs, Mr Hendrix mes articles sont plus souvent sur la RDC et notre rôle n’est aucunement de décrire négativement un quelconque pays des grands-lacs mais seulement rapporter des faits documentés!

           4 likes

  2. Girubutwari dit :

    Un grand HOMME est parti mais ne doit jamais nous quitter. Il a semé le grain d’humanisme, de solidarité et d’entraide au Vénézuela et en Amérique du Sud. UN VÉRITABLE PATRIOTE !!! Un grand modèle pour nous les africains. Serrons-nous les coudes pour entretenir ce gros grain qui était en germination pour qu’il donne du bon fruit. C’est la seule et meilleure manière d’honorer sa mémoire.

       1 likes

Laissez un commentaire