FR | EN

Belgique : une messe en mémoire des trois évêques assassinés au Rwanda en 1994

Publié : le 11 juin 2013 à 0:17 | Par | Catégorie: Actualité

Alors qu’on commémore le 19éme anniversaire de la mort des trois évêques assassinés en juin 1994 au Rwanda par le FPR du Président Paul Kagame, une messe à leur mémoire a été célébrée à Bruxelles ce samedi 8 juin 2013.

Plusieurs fidèles, notamment plusieurs membres de la diaspora rwandaise vivant en Europe avaient fait le déplacement pour assister à cette messe de mémoire qui s’est tenue à l’église Sainte Cécile dans la commune de Ganshoren au centre de Bruxelles. Cette messe a été coorganisée par le Centre de Lutte contre l’Impunité et l’Injustice au Rwanda (CLIIR), Ibukabose-Rengerabose Mémoire et Justice pour tous, Hotel Rwanda Rusesabagina Foundation, et la famille de Mme Espérance Mukashema dont le fils ainé qui avait 8ans a été abattu à côtée des évêques.La messe a étécélébrée par Monseigneur Linguyeneza Vénuste, et deux autres prêtres.

 

Mgr Joseph Ruzindana, évêque de Byumba (Nord), Mgr Thaddée Nsengiyumva, évêque de Kabgayi (Centre), Mgr Vincent Nsengiyumva, archevêque de Kigali et Président de la Conférence des évêques catholiques du Rwanda ainsi que plusieurs autres religieux furent assassinés le 5 juin 1994 à Gakurazo, dans le centre du Rwanda, par un commando appartenant au bataillon 157 du FPR (Front patriotique rwandais au pouvoir à Kigali aujourd’hui) ; bataillon qui était dirigé à l’époque par le Colonel Fred Ibingira (Général aujourd’hui).

 

Dans un entretien que Monseigneur Thaddée Ntahinyurwa archevêque de Kigali a accordé à la radio Ijwi rya Rubanda le samedi 08 juin 2013, il a souligné que les évêques assassinés, ont eu le temps de se préparer puisque depuis le 02 juin 1994 (3 jours avant leur assassinat), ils savaient qu’ils allaient être tués. Monseigneur Ntahinyurwa a également souligné que l’église catholique rwandaise a cherché à enterrer dignement en 1995 ses évêques assassinés, mais sans y parvenir. En effet, le parlement rwandais s’est opposé en 1995 à ce que ces ecclésiastiques assassinés soient enterrés dans la dignité. Nous rappelons qu’à leur assassinat en juin 1994, les ecclésiastiques ont été enterrés (par leurs bourreaux) dans une fosse commune loin de leurs diocèses, sans même un office religieux. « Toute personne décédée a le droit d’être enterrée dans la dignité, c’est son dernier droit sur terre, c’est même le seul droit avec lequel il entre dans le tombeau » a souligné Mgr Thadée Ntahinyurwa.

 

A la fin de la messe, dans une courte interview qu’elle a accordé à la radio en ligne IkonderaInfos, Madame Mukashema, qui était présente sur les lieux lors du massacre a réitéré les propos tenus sur la même radio en ligne le 20 mars 2013 selon lesquels, les massacres de Gakurazo au cours desquels les ecclésiastiques et son fils ainé furent sauvagement abattus, « ont été perpétrés par les soldats du FPR sous les ordres du général Ibingira, qui lui aussi recevait les instructions directement de Paul Kagame ». « Mon fils de 8 ans qui était lors des massacres, assis sur les genoux de Mgr Gasabwoya, a reçu plusieurs balles dans le dos, et s’est brisé en deux, lors des coups de feu il criait fort, demandant pardon et m’appelant pour lui venir en aide » a-t-elle ajouté. Madame Mukashema a profité de ce moment pour annoncer la sortie prochaine d’un petit livre intitulé « on a assassiné un ange, mon fils ainé Richard Sheja« . Ce livre est son temoignage sur le déroulement des massacres de Gakurazo, et dont le dernier chapitre est consacré à un appel à tous les Rwandais à l’unité, la réconciliation, et surtout à dire la vérité.

 

Jean Mitari

Jambonews.net

 

http://www.youtube.com/watch?v=5YTc9HEjeB8&feature=youtu.be

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn
Tags: , , ,

18 Commentaires à “Belgique : une messe en mémoire des trois évêques assassinés au Rwanda en 1994”

  1. Tukumombo dit :

    Il est intouchable, tout simplement parce les Usa et alliés sont derrières Ce Khemer Rouge du Grand lac. C’est incroyable et incompréhensible que ces pays chrétiens , démocratiques, de droist des l’hommes , qui aujourd’hui veulent renverser le président Syrien, qui hier ont tués Kaddafi, Saddam ,accusés d’avoir tués leurs populations , qui interdisent à Mugabe de venir dans certain pays ,et soumis à certains embargo, qui cherchent par tout le moyen à chasser Bachar au pouvoir en Syrie; or tout ces présidents n’ont pas faits même 1% de ce que le Roi de Grand lac sa majesté Paul Kagamé machine à tuer encore et encore , des millions des Congolais et Rwandais mais silence ni Fabius, Kerry, et les autres bouche cousue, c’est une honte de la part de ces pays ou dictature occidentale de continuer à soutenir un individu assassin, conflictuel, arrogant ,ivre des cadavres et du sang? jusque quand vont-ils arrêter ces crimes par leurs intérimaire ? trop c’est trop et Honte à eux car Nous savons tous La VERITE maintenant.

       4 likes

    • Semanzi Paulin dit :

      Je crois que l’erreur que les africains font très souvent est de croire que les Occidentaux agissent par humanisme losrqu’ils chassent les « Dictateurs tiers-mondistes ». Aujourd’hui ils font pression sur Mugabe, non pas parce que ce dernier opprime son peuple, mais bien p-c-q il a touché aux intérêts britaniques en reprenant les terres qu’ils ont usurpées aux africains. Kagame et M7 qui ont compris le jeu n’ont pas de problème avec ces maîtres du monde. Kagame est leur créature et il a une mission bien claire: veuiller à ce que les intérêts occidentaux restent intouchables et en contre partie il peut faire ce qu’il veut (Zigouiller les HUTUS, les congolais, les prêtres bantous, ect… . Ce phénomène n’est pas du tout nouveau. Ces gens ont soutenu pendant des années un régime le plus abominables qu’ait connu l’Afrique: L’apartheid sudafricain. Pendant longtemps, Mandela et son peuple étaient diabolisés au même titre que les HUTUS et les Congolais aujourd’hui. Et comme l’a dit le Pasteur J. Wright, ce n’est pas un président noir qui va change cette politique en Occident.
      Kagame, à l’instar de Moubutu n’ont pas été choisis par hasard. Ils font partie d’une politique bien analysée. Et si demain, il leur arrive de chasser le sanguinaire Kagame, ce ne sera pas par amour pour les HUTUS ou CONGOLAIS mais bien parce qu’il n’a plus de place dans leur stratégie ou que son temps sera révolu.

         3 likes

      • Hendrix dit :

        @ Semanzi Paulin

        Ton commentaire manque de cohesion.Tu veux profiter de la misere de congolais qu’ils ont eux memes creer pour chercher a le comparer aux desastres que les Interahamwe hutus ont subi et qu’ils continuent de subir jusqu’a present parce que le sang qu’ils ont fait couler sur les innocents Tutsis le poursuivrons partout ou ils seront. Quand tu compare les congolais et les hutus, tu cherches ‘a te moquer d’eux. Ce ne sont pas les hutus de FDRL qui tuent , qui violent,qui pillent les recoltes des paysants ? Parlons de la commemoration de la messe en la memoire de ces eveques. Je doute fort que ces pretres soient au paradis car ils sont aussi responsables des tueries de tutsis. Ce eux qui denoncaient et chassaient les tutsis qui voulaient se refugier dans leurs paroisses. Qu’est ce que ils ont fait pour venir en aide a ces personnes ? Eux qui se disent les representants de Dieu sur terre ? Je pense qu’ils meritaient ce sort et maintenant qu’ils se trouvent en enfer, continuez a prier pour que leurs pour que leurs ames ne souffrent pas trop dans l’enfer. Sais-tu que les tutsis continuent a enterrer le leurs jusqu’a present ?
        @ Intare Batinya, je suis d’accord avec toi. Ils parlent de 10 millions de morts au Congo. Le Rwanda s’est impliquer surtout au nord kivu pour combattre les Interahamwe. A supposer que seul le nord kivu a perdu 8 millions, il ne resterais meme une poule vivante et la region serait completement vide et pas meme ca , la region n’a jamais compter ce chiffre en population.

           1 likes

        • Derille dit :

          Trop d’innocents ont payé de leur vie, le goût du pouvoir et de l’argent, de personnages politiques peu reluisants. C’est sûr aussi que les puissances occidentales ont une responsabilité énorme dans le drame des Grands Lacs.
          Mais je suis fatigué d’entendre dire que les tutsi sont les seules victimes des événements de 94. Vous savez très bien que les tutsi de l’intérieur ont été sacrifié sur l’autel de l’ambition malsaine de Mr Kagame, soutenu et encouragé par son mentor , le président Museveni d’Ouganda. Dans l’armée du FPR, il y avait des tutsi de la diaspora mais aussi des soldats ougandais et des mercenaires étrangers. Et sur les 800.000 à 1 million de morts en 94, il y a

             1 likes

  2. Tukumombo dit :

    Oui c’est exact Mr Semanzi Paulin , ils pratiquent la politique apprises à l’université de Harvard, Oxford, Sorbonne, et que sais-je encore? Cad diviser pour régner , ils avaient tenter de diviser le Vietnam en deux républiques , mais l’héroïque peuple Vietnamien les avaient boutés dehors. ils ont une partie de la Corée appeler Corée du Sud dont ils soutiennent militairement financièrement, l’autre Corée est diabolisée, à attaquer ou envahir. Ils ont une Province de la chine appelé Taiwan dont ils financent militairement , économiquement, Dans le monde Arabe , ils soutiennent certains monarchies contre d’autres qu’ils diabolisent si pas éliminer physiquement les dirigeants ou le faire partir du pouvoir ( cas Bachar en Syrie) .Dans la région de grand Lac , ils divisent la population et dirigeant en soutenant 100% Paul Kagamé , en se faisant myope de tout les crimes abominables de Kagame, en les visitant( Clinton et Bush ) ont été au Rwanda , pas une seule visite en RDC. le monde entier sais que c’est l’argent du peuple Anglon -saxon qu’on donne au régime de Kigali et des armes qui sont à l’origine de la tragédie du grand -lac .Je suis étonné qu’ Obama ne visitera pas le Rwanda comme ces prédécesseurs ? Hier ils étaient complice du régime d’apartheid en Afrique du Sud. L’Anc de Mandela était qualifier des terroristes qu’ils combattaient, même l’arrestation de Mandela en 19961 ils y sont impliqués les donneurs de leçons ou des prédateurs démocrates nous réservent encore des surprises dans la tragédie de grand Lac dont ils gèrent la misère humaine comme des entreprises , des Ong, plus de 19.000 hommes de troupes, mais les gens meurent toujours , éparpillent dans la brousse, enfin pour qui roulent-ils? Mobutu leur a tout donné, mais ils l’ont tournés le dos au moment où il avait besoin de leurs aides , sont-ils des logiciels, ou des machines impitoyables car s’ils pouvaient avoir honte comme tout les humains, leurs créatures Paul Kagamé devraient être à la CPI en Hollande mais voilà c’est le président Kenyan qui a un mandat d’arrêt. incroyable mais vrai…………………….

       1 likes

  3. Intare Batinya dit :

    Je me pose beaucoup de questions quand je lis le commentaires ici.
    Vous parlez de millions de morts au Congo, mais expliquez moi comment il peut y avoir 8 à 10 millions (10% de population) de morts sans que la courbe démographique ne bouge ?
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/fd/Congo_dem_demographie.png

    Au Rwanda il y a eu un génocide, et c’est clairement visible sur le graphique ci dessous
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/9b/Rwanda-demography.png

    ???????????????????????????????????????????????????????????????????????

       2 likes

    • TUKUMOMBO dit :

      De quel coté du revolver êtes-vous? et si je vous pose la question de savoir combien de Tutsi ont été tués en 1994 et aujourd’hui combien sont-ils? tout les jours depuis 19 ans les Congolais meurent attends quand Kagamé sera dans le box des accusés aves sa clique des extrémistes au pouvoir à Kigali,. L’Onu qui est l’émanation ou le prolongement du pouvoir des Usa dans le monde et ses diverses agences ont tous dits qu’il y a eu au Congo un génocide de plus de 6millions des morts or les Usa est le principal soutient de votre pays (Kagamé). ce qui est incroyable chez-vous c’est vouloir croire qu’au Congo il y a la culture de mentir, comme au Rwanda? Non ceux qui font la guerre au Congo sont des intérimaires au services des forces du mal dont Kagamé est le chef d’agence . je crois qu’on s’approche de l’éclatement de la vérité, le Fdlr est incontournable tous ne sont pas génocidaire et Kagamé ne peut rien contre la marche de l’histoire vers la vérité Mobutu était au service comme Kagamé Aujourd’hui, la suite était douloureuse ; on voit qu’il y a toujours l’ivresse du lait dans le cercle du pouvoir à Kigali on ne voit pas loin lorsque viendra le temps des négociations et du partage du pouvoir avec la majorité . wait and see LA CONTRADUCTION EST arrivé EN MATURITE elle doit éclater comme une grossesse arrive à terme. lisez les signes du temps les ivrognes du LAITS.

         2 likes

  4. TUKUMOMBO dit :

    Vivez-vous au Rwanda ou au Congo? pour avoir le courage de poser une question bête? les agences onusienne qui vous soutienne dans vos crimes le confirme, savez-vous le nombre des morts lors des affrontements des armées du duo Kagamé et Museveni à Kisangani? les forfaits des massacres en masse perpétrés par l’Armée patriotique rwandaise sous le label du RCD de Ruberwa et Bizimana karahamuheto? avez-vous pris un hélicoptère pour parcourir l’est du Congo afin de confirme qu’il n ‘y a pas une courbe de la population? va demande ou lisez les interviews du Dr Mukwege de l’hôpital de Panzi, enfin ça n’étonne plus personne , voue êtes aveuglés par l’ivresse du LAIT.

       2 likes

    • Intare Batinya dit :

      Rassure toi, je ne suis d’aucun côté, je suis juste un simple être humain qui s’interroge. Et tu n’as pas répondu à mes questions. L’Onu peut pondre autant de rapports qu’ils veulent, mais en attendant ils ne font rien !
      Comment tu expliques que 8 à 10 millions de personnes peuvent mourrir sans que cela n’ai d’impact sur la démographie ?

         0 likes

  5. jack dit :

    En lisant cet article, j’ai pu constaté qu’au Rwanda il ya toujours de la haine entre hutu et tutsi alors la question que je me demande souvent, Est ce qu’il y aura toujours de tuerie à chaque changement du pouvoir? Vous faites la honte en Afrique, le Rwanda na pas beaucoup d’ethnie comme la RDC mais vous vous n’arrives pas accepter les autres; le Tutsi voit de hutu comme de Génocidaire éternel même si l’enfant viens de neutre il est déjà baptisé dans l’eau de la génocide qui avait commis par ces parents, du coté Hutu tout tutsi est Cancrelat alors ou vont le peuple Rwandais! Svp essayez un peu d’avoir minimum d ‘amour entre vous, Kagame n’est pas un libérateur de Tutsi il est au service de Blanc quand son heure sonnera il ne sera plus là! Et nous le congolais savons bien que kagamé partira car il à les sangs des Congolais et Rwandais dans ces mains, il y aura un temps pour Kagame nous sommes toujours patient .

       2 likes

  6. RASEC dit :

    jack dit, il me semble que dans l’histoire du Rwanda, les Hutu ont toujours considéré les tutsi comme frères. Inversement, les tutsi ont toujours considéré qu’ils n’ont aucun lien de fraternité de quelque nature que ce soit avec les Hutu et que ce sera toujours ainsi . La parfaite illustration est la réponse du roi rwandais au Manifeste dit des Bahutu, en réalité un cahier de doléances présenté au roi d’alors par un groupe de jeunes Rwandais (dans lequel ils ne demandaient que la justice pour tous les Rwandais et conséquement l’éradication de l’arbitraire et de l’oppression à l’endroit de la masse populaire ou Bahutu, l’équité sociale et la participation à la gestion de la chose publique par tous les Rwanda indistinctement de leur appartenance ethnique): les Batutsi n’ont jamais été des frères des Bahutu et ils ne le seront jamais, que cela soit retenu une fois pour toute et pour toujours. Par ailleurs pour montrer qu’ils ne sont pas contre le roi et son régime, les auteurs de ce Manifeste proposaient un régime monarchique à l’anglaise. Pour concrétiser sa parole, le roi dit, « lorsqu’un arbre est mauvais, il faut nom seulement couper les branches mais également le déraciner pour qu’il ne repousse à jamais ».Ce fait est historique et incontestable. En clair, pour le roi, il fallait éradiquer définitivement le mal que constituait la Voix de la masse populaire. Ainsi, il a donné l’ordre à ses milices de pouchasser sur l’ensemble du Royaume tous les Hutu considérés comme dangereux pour lui et son régime et éradiquer ce mal pour toujours.Plusieurs Hutu furent pourchassés, assasinés, tués commes des rats. Les rescapés comme Kayibanda et ses compagnons furent cachés par les amis. Mais le roi a oublié un point important: peu importe les moyens utilisés par un tyran, sourd aux doléances du peuple, ne peut sûrement pas vaincre un Peuple déterminé à retrouver sa dignité et son honneur. Les faits sont limpides, sous réserve d’apporter la preuve infirmative. Dans l’histoire du Rwanda, ce sont les Bututsi qui ont toujours les premiers déclenché la guerre contre les Hutu, en massacrant les femmes, enfants et hommes de tous âges. Et les Bahutu ont toujours réagi aux crimes commis contre eux par les Batutsi. Dans leur litanie de récits relativement aux crimes dont les Tutsi furent victimes dans les années 50 et 60, les Bututsi rwandais actuels ( qui ont droit et des moyens de s’exprimer) fuient lorsqu’on leur demande de préciser la chronologie des faits à savoir, les Hutu et les Tutsi qui les premiers ont dénié aux Hutu le lien de fraternité avec les Tutsi, qui les premiers ont déclenché la guerre et commis les massacres au Rwanda contre les Rwandais. dans les années 50 et 60. Dans les années fin 80 et 90 , les Hutu et les Tutsi, qui les premiers ont déclenché la guerre et commis lesmassacres au Rwanda contre les Rwandais. Ils ont toujours fui et fuient parce que face aux faits historiques, ils ne peuvent pas mentir pour susciter la compassion et la pitié, leur sport préféré, de la part des étrangers. Je ne prétends pas détenir la vérité et encore moins justifier les crimes qui ont été commis contre mes compatriotes Batutsi. Au regard de l’histoire de notre pays qui a été altérée gravement par les ex-colonisateurs au mépriss du bon sens élémentaire et des faits évidents à tous les égards, j’ai toujours considéré que les Bahutu et les Batutsi sont des frères et qu’ils le sont pour l’éternité, qu’ils le veuillent ou non. Cependant, il est et sera intrinséquement malhonnête de soutenir que ce ne sont pas les Batutsi qui les premiers ont déclenché la guerre en octobre 1990 et commencé les massacres des femmes, enfants et hommes Hutu de tous âges du Nord du Rwanda, au seul motif qu’ils étaient Hutu, que ce ne sont pas eux qui les premiers ont déclenché la guerre le six avril 1994 et commis les crimes contre les Hutu en assassinant d’abord le président Habyalimana, alors que celui-ci, considérant que les Hutu et les Tutsi sont des frères, avait intégré le FPR et Kagame dans le jeu politico-militaire rwandais alors qu’il n’était pas tenu de le faire, le tout par la signature de l’accord de paix d’Arusha. Certains tutsi c’est-à-dire ceux qui disposent des moyens pour s’exprimer, considèrent et chantent sur le toit que les Tutsi sont une race spéciale rwandaise et que par conséquent ils n’ont et n’auront aucun lien de fraternité avec les Hutu comme en témoigne les allégations d’IBUKA via SOS Racisme Français contre Pierre Péan. Pour eux, les Hutu sont génétiquement génocidaires.Au regar des faits relativement aux rapports entre les Hutu et les Tutsi rwandais, ceux-ci ont toujours refusé et refusent le débat sur le drame rwandais. Par conséquent, ils refusent de reconnaître leurs forfaits évidents et historiques contre les Hutu et optent par la terreur contre ceux-ci. Dans ces conditiions, il faudra compter plusieurs générations pour que les Bututsi et les Bahutu se considèrent comme membres d’une même communauté dans laquelle chaque à sa place et vivent en harmonie. Il ya deux ans, un jeune Hutu a candidaté à un poste au sein d’une organisation de l’ONU. Sa candidature a été retenue mais il fallait la signature de son gouvernement en l’espèce le gouvernement rwandais. Il est allé voir l’autorité habilitée à signer le document au nom du gouvernement rwandais. Il a déposé le document et la secrétaire de cette autorité lui a dit de revenir dans deux jours pour le récupérer. Le jour suivant, il a été arrêté par la police politique en pleine rue pour négation du génocide des Tutsi et divisionnisme et conduit vers une prison cachée et il y en a partout dans ce pays. Il a été libéré trois mois plus tard alors qu’il devait commencé son travail dans un mois. Un autre exemple, lorsque notre équipe de football joue avec une équipe étrangère, tous les Rwandais y compris les réfugiés sont pour la victoire de l’équipe rwandaise majoritairement tutsi. Inversement, lorqu’un réfugié Hutu y compris celui a qui a obtenu la nationalité du pays d’accueil voit sa situation s’améliorer, le régime tutsi met tout en oeuvre pour émettre un mandat d’arrêt international bidon contre l’intéressé pour génocide des Tutsi en 1994. La parfaite sont les cas de plusieurs médecins hutu réfugiés à l’étranger dont Docteurs Eugène Rwamcucyo , Munyemana Sosthène, Séraphin Bararengana et autres qui ont pu se positionner utilement dans les pays d’acceuil. ils ont été frappés ou sont frappés des mandats d’arrêt internationaux bidons pour génocide des Tutsi. L’objectif visé par ceux qui dirigent ce pays et qui prétendent incarner les Tutsi est de réduire à la mendicité les Hutu et/ou parturber gravement leur vie, partout où ils demeurent aussi bien au Rwanda qu’à l’étranger. La Vérité blesse celui qui n’est pas en état de l’affronter tout droit. Aucun homme ne peut échapper à la Vérité car celle-ci ne peut rester indéfiniment cachée ou gommée, peu import les moyens utilisés.
    Pour répondre à votre question, dès lors que les Tutsi aussi bien rwandais que congolais, se considèrent comme une race spéciale et donc une catégorie spécifique des Rwandais et Congolais et ce, pour l’éternité , ils dénient aux Hutu le lien de fraternité avec les eux. Il s’ensuit qu’ ils doivent être traités et seront traités comme tels par les Hutu et les Congolais. Ensuite, dès lors que pour eux, les Hutu sont génétiquement génocidaires des Tutsi et doivent être vus et traités comme tels par le monde entier et et qu’ils refusent de reconnaître les faits historiquement évidents, à savoir leurs crimes commis contre des mliions de Hutu et optent pour la négation de l’évidence et le refus du débat sur les causes du drame rwandais, il ne peut et il ne pourra y avoir une vie harmonieuse entre les Hutu et les Tutsi au sein d’une même communauté nationale. Enfin, l’apartheid en sus de la falcifiction de l’histoire du Rwanda ou la nouvelle histoire du Rwanda, version régime tutsi rwandais, enseignée à nos enfants, en cours ici au Rwanda contre des millions de Hutu et Twa, est un élément défavorable quant au Rwanda pour tous les Rwandais. Le Rwanda est le seul pays africain qui pratique l’appartheid contre des millions de Rwandais. Pour votre information, dans l’histoire du Rwanda, il ya eu trois changements de régimes, – l’abolition de la monarchie et l’avénement de la République Rwandaise, – le coup d’Etat de juillet 1973 et – le coup d ‘Etat de juillet 1994. Pour comprendre les causes des massacres des années 60, demandez à un tutsi honnête de vous dire celui qui les a commencés , celui qui a déclaré la guerre à la République Rwandaise naissante, de préciser les dates et les noms de vicitimes tutsi sous Habyalimana, sachant que – les numéros 2 du régime et du gouvernement rwandais d’alors à savoir Habimana Bonaventure et Nsekalije Aloys étaient tutsi, – Habyalimana avait des conseillers tutsi notamment Anastase Gasana, ex-membre notoire du FPR, sans oublier des postes stratégiques occupés parles tutsi dans les services publics. Le Rwanda sous Habyalimana était économiquement entre les mains des Tutsi à plus de 70% .Ceux-ci ont prospéré par la corruption, le non-paiment d’impôts, les crédits et les marches publics obtenus grâce au régime Habyalimana, le tout en toute impunité et au mépris des lois qui régissaient les crédits et les marchés publics au Rwanda d’alors.Je subodore qu’aucun tutsi de bonne foi ne peut nier ce fait notoirement connu des Rwandais. Demandez à Mushikiwabo comment elle a fait ses études universitaires et qui les a payées. S’elle est honnête, elle vous dira la vérité.Comparez la situation des Tutsi sous Habyalimana à celle des Hutu sous Kagame. Enfin, demandez à un tutsi de vous dire objectivement celui qui a déclenché la guerre contre le Rwanda en octobre 1990 et en avril 1994, celui qui le premier a commis les massacres contre les pauvres paysans Hutu du Nord du Rwanda. Pour l’avenir, il me semble qu’il faudra vous documenter sur la chronologie des faits relativement aux crimes qui ont été commis au Rwanda. C’est par la chronologie des faits que vous aurez les réponses à vos questions et pourrez vous faire objectivement une idée sur la mauvaise foi caractérisée des chanteurs du génoocide des Tutsi et le but inavoué poursuivi par eux.

       0 likes

  7. RASEC dit :

    jack vous vous posez à juste titre certaines questions.Il me semble que dans l’histoire du Rwanda, les Hutu ont toujours considéré les tutsi comme frères. Inversement, les tutsi ont toujours considéré qu’ils n’ont aucun lien de fraternité de quelque nature que ce soit avec les Hutu et que ce sera toujours ainsi . La parfaite illustration est la réponse du roi rwandais au Manifeste dit des Bahutu, en réalité un cahier de doléances présenté au roi d’alors par un groupe de jeunes Rwandais (dans lequel ils ne demandaient que la justice pour tous les Rwandais et conséquement l’éradication de l’arbitraire et de l’oppression à l’endroit de la masse populaire ou Bahutu, l’équité sociale et la participation à la gestion de la chose publique par tous les Rwanda indistinctement de leur appartenance ethnique): les Batutsi n’ont jamais été des frères des Bahutu et ils ne le seront jamais, que cela soit retenu une fois pour toute et pour toujours. Par ailleurs pour montrer qu’ils ne sont pas contre le roi et son régime, les auteurs de ce Manifeste proposaient un régime monarchique à l’anglaise. Pour concrétiser sa parole, le roi dit, « lorsqu’un arbre est mauvais, il faut nom seulement couper les branches mais également le déraciner pour qu’il ne repousse à jamais ».Ce fait est historique et incontestable. En clair, pour le roi, il fallait éradiquer définitivement le mal que constituait la Voix de la masse populaire. Ainsi, il a donné l’ordre à ses milices de pouchasser sur l’ensemble du Royaume tous les Hutu considérés comme dangereux pour lui et son régime et éradiquer ce mal pour toujours.Plusieurs Hutu furent pourchassés, assasinés, tués commes des rats. Les rescapés comme Kayibanda et ses compagnons furent cachés par les amis. Mais le roi a oublié un point important: peu importe les moyens utilisés par un tyran, sourd aux doléances du peuple, ne peut sûrement pas vaincre un Peuple déterminé à retrouver sa dignité et son honneur. Les faits sont limpides, sous réserve d’apporter la preuve infirmative. Dans l’histoire du Rwanda, ce sont les Bututsi qui ont toujours les premiers déclenché la guerre contre les Hutu, en massacrant les femmes, enfants et hommes de tous âges. Et les Bahutu ont toujours réagi aux crimes commis contre eux par les Batutsi. Dans leur litanie de récits relativement aux crimes dont les Tutsi furent victimes dans les années 50 et 60, les Bututsi rwandais actuels ( qui ont droit et des moyens de s’exprimer) fuient lorsqu’on leur demande de préciser la chronologie des faits à savoir, les Hutu et les Tutsi qui les premiers ont dénié aux Hutu le lien de fraternité avec les Tutsi, qui les premiers ont déclenché la guerre et commis les massacres au Rwanda contre les Rwandais. dans les années 50 et 60. Dans les années fin 80 et 90 , les Hutu et les Tutsi, qui les premiers ont déclenché la guerre et commis lesmassacres au Rwanda contre les Rwandais. Ils ont toujours fui et fuient parce que face aux faits historiques, ils ne peuvent pas mentir pour susciter la compassion et la pitié, leur sport préféré, de la part des étrangers. Je ne prétends pas détenir la vérité et encore moins justifier les crimes qui ont été commis contre mes compatriotes Batutsi. Au regard de l’histoire de notre pays qui a été altérée gravement par les ex-colonisateurs au mépriss du bon sens élémentaire et des faits évidents à tous les égards, j’ai toujours considéré que les Bahutu et les Batutsi sont des frères et qu’ils le sont pour l’éternité, qu’ils le veuillent ou non. Cependant, il est et sera intrinséquement malhonnête de soutenir que ce ne sont pas les Batutsi qui les premiers ont déclenché la guerre en octobre 1990 et commencé les massacres des femmes, enfants et hommes Hutu de tous âges du Nord du Rwanda, au seul motif qu’ils étaient Hutu, que ce ne sont pas eux qui les premiers ont déclenché la guerre le six avril 1994 et commis les crimes contre les Hutu en assassinant d’abord le président Habyalimana, alors que celui-ci, considérant que les Hutu et les Tutsi sont des frères, avait intégré le FPR et Kagame dans le jeu politico-militaire rwandais alors qu’il n’était pas tenu de le faire, le tout par la signature de l’accord de paix d’Arusha. Certains tutsi c’est-à-dire ceux qui disposent des moyens pour s’exprimer, considèrent et chantent sur le toit que les Tutsi sont une race spéciale rwandaise et que par conséquent ils n’ont et n’auront aucun lien de fraternité avec les Hutu comme en témoigne les allégations d’IBUKA via SOS Racisme Français contre Pierre Péan. Pour eux, les Hutu sont génétiquement génocidaires.Au regar des faits relativement aux rapports entre les Hutu et les Tutsi rwandais, ceux-ci ont toujours refusé et refusent le débat sur le drame rwandais. Par conséquent, ils refusent de reconnaître leurs forfaits évidents et historiques contre les Hutu et optent par la terreur contre ceux-ci. Dans ces conditiions, il faudra compter plusieurs générations pour que les Bututsi et les Bahutu se considèrent comme membres d’une même communauté dans laquelle chaque à sa place et vivent en harmonie. Il ya deux ans, un jeune Hutu a candidaté à un poste au sein d’une organisation de l’ONU. Sa candidature a été retenue mais il fallait la signature de son gouvernement en l’espèce le gouvernement rwandais. Il est allé voir l’autorité habilitée à signer le document au nom du gouvernement rwandais. Il a déposé le document et la secrétaire de cette autorité lui a dit de revenir dans deux jours pour le récupérer. Le jour suivant, il a été arrêté par la police politique en pleine rue pour négation du génocide des Tutsi et divisionnisme et conduit vers une prison cachée et il y en a partout dans ce pays. Il a été libéré trois mois plus tard alors qu’il devait commencé son travail dans un mois. Un autre exemple, lorsque notre équipe de football joue avec une équipe étrangère, tous les Rwandais y compris les réfugiés sont pour la victoire de l’équipe rwandaise majoritairement tutsi. Inversement, lorqu’un réfugié Hutu y compris celui a qui a obtenu la nationalité du pays d’accueil voit sa situation s’améliorer, le régime tutsi met tout en oeuvre pour émettre un mandat d’arrêt international bidon contre l’intéressé pour génocide des Tutsi en 1994. La parfaite sont les cas de plusieurs médecins hutu réfugiés à l’étranger dont Docteurs Eugène Rwamcucyo , Munyemana Sosthène, Séraphin Bararengana et autres qui ont pu se positionner utilement dans les pays d’acceuil. ils ont été frappés ou sont frappés des mandats d’arrêt internationaux bidons pour génocide des Tutsi. L’objectif visé par ceux qui dirigent ce pays et qui prétendent incarner les Tutsi est de réduire à la mendicité les Hutu et/ou parturber gravement leur vie, partout où ils demeurent aussi bien au Rwanda qu’à l’étranger. La Vérité blesse celui qui n’est pas en état de l’affronter tout droit. Aucun homme ne peut échapper à la Vérité car celle-ci ne peut rester indéfiniment cachée ou gommée, peu import les moyens utilisés.
    Pour répondre à votre question, dès lors que les Tutsi aussi bien rwandais que congolais, se considèrent comme une race spéciale et donc une catégorie spécifique des Rwandais et Congolais et ce, pour l’éternité , ils dénient aux Hutu le lien de fraternité avec les eux. Il s’ensuit qu’ ils doivent être traités et seront traités comme tels par les Hutu et les Congolais. Ensuite, dès lors que pour eux, les Hutu sont génétiquement génocidaires des Tutsi et doivent être vus et traités comme tels par le monde entier et et qu’ils refusent de reconnaître les faits historiquement évidents, à savoir leurs crimes commis contre des mliions de Hutu et optent pour la négation de l’évidence et le refus du débat sur les causes du drame rwandais, il ne peut et il ne pourra y avoir une vie harmonieuse entre les Hutu et les Tutsi au sein d’une même communauté nationale. Enfin, l’apartheid en sus de la falcifiction de l’histoire du Rwanda ou la nouvelle histoire du Rwanda, version régime tutsi rwandais, enseignée à nos enfants, en cours ici au Rwanda contre des millions de Hutu et Twa, est un élément défavorable quant au Rwanda pour tous les Rwandais. Le Rwanda est le seul pays africain qui pratique l’appartheid contre des millions de Rwandais. Pour votre information, dans l’histoire du Rwanda, il ya eu trois changements de régimes, – l’abolition de la monarchie et l’avénement de la République Rwandaise, – le coup d’Etat de juillet 1973 et – le coup d ‘Etat de juillet 1994. Pour comprendre les causes des massacres des années 60, demandez à un tutsi honnête de vous dire celui qui les a commencés , celui qui a déclaré la guerre à la République Rwandaise naissante, de préciser les dates et les noms de vicitimes tutsi sous Habyalimana, sachant que – les numéros 2 du régime et du gouvernement rwandais d’alors à savoir Habimana Bonaventure et Nsekalije Aloys étaient tutsi, – Habyalimana avait des conseillers tutsi notamment Anastase Gasana, ex-membre notoire du FPR, sans oublier des postes stratégiques occupés parles tutsi dans les services publics. Le Rwanda sous Habyalimana était économiquement entre les mains des Tutsi à plus de 70% .Ceux-ci ont prospéré par la corruption, le non-paiment d’impôts, les crédits et les marches publics obtenus grâce au régime Habyalimana, le tout en toute impunité et au mépris des lois qui régissaient les crédits et les marchés publics au Rwanda d’alors.Je subodore qu’aucun tutsi de bonne foi ne peut nier ce fait notoirement connu des Rwandais. Demandez à Mushikiwabo comment elle a fait ses études universitaires et qui les a payées. S’elle est honnête, elle vous dira la vérité.Comparez la situation des Tutsi sous Habyalimana à celle des Hutu sous Kagame. Enfin, demandez à un tutsi de vous dire objectivement celui qui a déclenché la guerre contre le Rwanda en octobre 1990 et en avril 1994, celui qui le premier a commis les massacres contre les pauvres paysans Hutu du Nord du Rwanda. Pour l’avenir, il me semble qu’il faudra vous documenter sur la chronologie des faits relativement aux crimes qui ont été commis au Rwanda. C’est par la chronologie des faits que vous aurez les réponses à vos questions et pourrez vous faire objectivement une idée sur la mauvaise foi caractérisée des chanteurs du génoocide des Tutsi et le but inavoué poursuivi par eux.

       2 likes

    • Hendrix dit :

      @RASSEC

      Arretes tes menteries. Tu est un apotre qui preche dans le desert.

         1 likes

      • jack dit :

        Merci RACEC pour ces informations que j’ignorais avant, Mr Hendrix vous devez aussi nous éclaircir pour ce que Rassec vient de nous informé au lieu de dire : Arrêtés tes menteries. Tu est un apôtre qui prêche dans le désert.
        Le linge sale se lave en famille il doit avoir une négociation avec toute le force vive du rwanda entré Hutu et Tutsi nous congolais on regarde le rwandais dans un autre œil parce que Kagame vient de mettre c’est pays en conflit avec ce voisin ce qui est mieux pour vous ce d’oublie tout ce qui se passée car il y avait de mort dans tout les 2 peuple Hutu et Tutsi.

           0 likes

      • RASEC dit :

        Hendrix, Apôtre est issu du grec apostolos qui désigne une mission, son accomplissement ou les lettres la décrivant. Ce n’est que dans la Bible grecque des Septante que ce mot est appliqué à des personnes. Il traduit l’hébreu shaliah, « envoyé plénipotentiaire Je suis apôtre de qui ou de quoi? Je ne le suis pas et je ne prétend pas l’être. Au regard de vos dires, abscons au suplus, vous n’êtes pas tutsi rwandais.Si vous l’êtes et s’il ya, dans notre pays, beaucoup de gens comme vous, ( les tutsi rwandais et congolais se considèrant comme une race sui generis des Grands Lacs Africains comme en témoigent vos propos et le procès d’IBUKA France via SOS Racisme Français contre Pierre Péan), votre barque est trop chargée. Kagame doit et devra s’inquiéter des gens comme vous et nul autre. Au lieu de répliquer argument contre argument, votre réfuge est le génocide des Tutsi, la négation de celui-ci ou de divisionnisme, les FDLR vos chansons préférées. Dans le cas présent, il s’agit du refus de Kagame quant à l’enterrement des religieux avec dignité élémentaire. Ils les a messacrés pour avoir commis un seul crime celui d’être Hutu.
        Ils ont été enterrés dans les fosses communes. Ce qui distingue l’homme de l’animal c’est le respect des morts, peu importe la haine que l’on a à leur égard. C’est ce que postule l’humanité au demeurant. Par son refus, Kagame a montré sa haine intrinséque contre ses compatriotes Hutu et l’absence d’humanité élémentaire en lui. Je fais abstraction du découpage en morceaux de Monseigneur Nikwigize Phocas par les bouchers de Kagame, morceaux qui ont été ensuite mis dans un sac et jetés aux chiens du lac Vert. Monsieur Hendrix, si vous êtes rwandais, vous êtes sans savoir que la tante de Kagame, Rosalie Gicanda, reine et veuve du Mwami Mutara Rudahigwa, mort le 25 juillet 1959, avait été placée sous la protection des gouvernements de la République Rwandaise à savoir de Kayibanda et de Habyarimana, qu’elle était entretenue par le Peuple Rwandais en application des lois Rwandaises qui lui reconnaissaient la qualité de reine et de Veuve de l’ancien roi wandais mort en fonction avec les droits y afférents dont le logement et le salaire déterminé par la loi et indexé au coût de la vie au Rwanda. Elle était intégralement prise en charge par l’Etat Rwandais. Elle ne payait même pas les frais de soins, l’électricité et l’eau. Tous les préfets et les bourgmestres de Butare depuis des années 60 avaient réçu les instructions claires: veuillez au bien-être de la Veuve Reine Gicanda Rosalie. Kagame le sait puisqu’il venait souvent lui rendre visite sans s’inquiéter outre mesure, au vu et au su des autorités locales. Son niveau de vie était sans comparaison avec celle d’un directeur de l’administration centrale.
        Gicanda a été tuée pour deux raisons:1- sa maison était devenue le QG du commando du FPR opérant au sud du Rwanda et 2-le dépôt d’armes pour le jour J. Ces armes ont été trouvées chez elle et ce fait est de notoriété publique. Si vous êtes conséquent avec vous-même, vous ne pouvez pas nier l’évidence. Elle avait donc trahi la République qui l’a nourrie et très bien traitée comme une reine. Je n’approuve pas le crime car je suis contre l’assasinat ou le meurtre de toute personne désarmée. Il est chanté partout par les gens comme vous et les excroissances du FPR ainsi que certains pseudos experts du Rwanda que Kagame a mis fin au génocide et donc sauvé des Tutsi. Kagame avait crée des groupes de commando opérant en civil sur l’ensemble du Rwanda en particulier à Butare avec l’appui de certains hommes politiques Hutu. Il a planifié et exécuté l’assassinat de Habyalimana, président du Rwanda en fonction. Il savait qu’au regard de l’extrême gravité de son acte, la réaction des Hutu à l’égard des Tutsi, en commençant par sa tante, sera foudroyante. Il ne peut nullement prétende l’ignorer. La question que je vous pose, Monsier Hendrix et que tout Rwandais se pose objectivement est la suivante: Si Kagame prétend que son objectif était de sauver les tutsi et que c’est pour cela qu’il a pris le pouvoir, alors qu’il savait qu’en tout état de cause, sa tante sera tuée après l’assassinat de Habyalimana par lui, pourquoi n’a-t-il pas donné l’ordre à son commando opérant à Butare ou même à certains Hutu, ses alliés ( ils étaient nombreux ) de l’exfiltrer avant de commettre l’irréparable? Qu’a-t-il fait pour sauver sa tante dont la mort était certaine? S’il prétend avoir le sens de compasssion et l’humanité, je subodore qu’il devait les exprimer préalablement à l’égard des siens dont la soeur de sa mère. Les faits prouvent le contraire. Il s’ensuit que ce qu’il a fait à l’endroit de ces religieux sont la parfaite illustration de ce qu’est Kagame, le vrai. Par ailleurs la chassse à l’homme organisée par lui contre la veuve Habyalimana, après l’avoir sporiée, jusqu’à même juger et condamner le frère de sa victime ( Habyalimana), décèdé en 1988 pour vol des vaches des Tutsi bagogwe fantômes de Rambura est la preuve de l’animosité intrinséque de Kagame contre les Hutu y compris les morts. Kagame est le premier dans les annales de l’histoire moderne à avoir jugé et condamné une personne décédée plusieurs années avant les faits invoquées à l’endroit de l’intéressé , dans le cas présent le vol des vaches des Tutsi imaginaires par le frère du feu Habyalimana, qui est décédée en 1988, le tout nonobstant les pièces justificatives de son décès produites par sa famille. Ce qui est encore grave c’est qu’il a sporié un mort par le jeu de la saisie et la vente aux enchères des biens du condamnée pour paiement des dommages et intérêts des victimes Tutsi fantômes de l’infraction: le vol. Un mort a ressuscité pour aller voler des vaches des Tutsi inventés par Kagame et les siens. Cetta histoire, édifiante pour tout homme qui a une âme, a été étouffée par Kagame et ignorée par certains lecteurs de Jambo News et des millions de Rwandais. Jambo News permet aux Rwandais de s’exprimer relativement aux divers faits qui intéressent notre pays, indifféremment de leur appartenance ethnique, politique ou de leurs religions. Monsieur Hendrix, pour l’avenir, il faudra être conséquent avec vous-même c’est-à-dire éviter des galimatias amphigouriques et répondre par argument contre argument.Ce que les lecteurs de Jambo News attendent de vous, c’est la rigueur et l’objectivité de vos réactions.Les Batutsi ont le pouvoir au Rwanda. Ils ont mis en place l’apartheid contre des millions de Hutu qualifiés de génétiquement génocidaires des Tutsi et d’Interahamwe, nom de la Jeunesse du parti MRND du feu Habyalimana, devenu un nom générique de tous les Hutu vivants et morts. L’histoire ne pardonne jamais les méfaits à l’endroit du Peuple à l’occurrence.

           1 likes

    • Derille dit :

      à Rasec :
      Bravo, Monsieur, enfin un regard objectif de tous ces événements de 90-94. Vous dites clairement ce que beaucoup pensent tout bas, certains ont essayé de le dire mais on les a fait taire. Et ce ne sont pas seulement des Rwandais. En effet, il y avait des tutsi dans le gouvernement de Habyarimana. Mais ça ne suffisait pas. Les tutsi ne veulent pas partager le pouvoir et ceux qui ont négocié les accords à Arusha n’ont jamais eu l’intention de les appliquer.
      Tant que ceci ne sera pas reconnu, pas de réconciliation possible.

         3 likes

  8. marie kabwire dit :

    Thanks a lot ! que ceux qui ne conaissent pas la vraie histoire, l’apprenne par toi! les Hutus ne resteront pas éternels en RDC , ils doivent rentrer chez-eux et cela que ça plaise ou non aux tutsis!!! Dans ce monde aucun pays n’appartient à une seule tribu ou ethnie!, le Rwanda c’est pour tous les Rwanfais et ce sans excéption. si vs étiez 247 comme en RDC, qu’alliez-vs faire???? comment alliez-vs cohabiter?? Vs encore vs parlez une seule langues!!!!!en RDC hummm!!!vs savez!!

       1 likes

  9. jack dit :

    Merci encore RASEC de nous avoir informé pour la réalité car tout ce que j’apprend aujourd’hui ce que on nous cache dans l’histoire du Rwanda surtout pour la mort de la règne Rosalie Gicanda on écrit souvent qu’il à était assassiner par les interamwés mais sans nous donnée ces détailles donc je vite compris que le Tutsi du rwanda sont à la base de beaucoup de chose avant leur génocide.

       0 likes

Laissez un commentaire