FR | EN

La Belgique demande à son tour au Rwanda de dialoguer avec les FDLR

Publié : le 12 juillet 2013 à 5:00 | Par | Catégorie: Actualité

La Belgique a, ce mardi 9 juillet 2013, par le biais de son ministre des Affaires étrangères Didier Reynders appelé Kigali à dialoguer aveç les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR), car c’est « une priorité nationale et régionale ». La proposition de dialogue entre le Rwanda et les FDLR, en vue d’une résolution durable de la crise dans la région, notamment dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) avait déjà été avancée par le président tanzanien Jakaya Kikwete lors de l’ouverture du 21e sommet de l’Union africaine le 26 mai dernier à Addis-Abeba.

Didier Reynders et Paul Kagame - source: RTBF

Didier Reynders et Paul Kagame - source: RTBF

C’est en marge de sa rencontre ce mardi 9 juillet à Bruxelles avec le 2ème Vice-Président du Burundi Gervais Rufyikiri, accompagné par le Ministre des Relations Extérieures Laurent Kavakure, que le chef de la diplomatie belge Didier Reynders a implicitement lancé un appel aux autorités rwandaises d’engager un dialogue avec les FDLR installées dans l’Est de la RDC.

« Il est clair que le dialogue avec toutes les forces que l’on qualifie souvent de négatives, si elles ne prennent pas les armes, si elles acceptent de dialoguer (…), c’est d’abord une priorité nationale, puis régionale », a affirmé Didier Reynders suite à sa rencontre avec les autorités burundaises, reporte l’agence Belga.

Cette proposition qui avait été avancée auparavant par le président tanzanien a été non seulement rejetée par le régime de Kigali, mais aussi son initiateur le président Jakaya Kikwete, a été traité de tous les noms et même menacé par le général Paul Kagame en personne.  «  J’ai préféré garder le silence car ça (la proposition du président Kitwete NDRL) ne méritait pas un commentaire » ; le président Jakaya Kikwete est « inculte  » avait réagi Paul Kagame à la proposition de dialogue avec les FDLR lancée par le président tanzanien. « Je vais t’attendre quelque part et te frapper » a ensuite lancé Paul Kagame trois semaines plus tard après la proposition du  président tanzanien.   

Si le gouvernement de Kigali continue de rejeter toute idée de dialogue avec les FDLR qu’il qualifie de « génocidaires », il ne semble pas non plus vouloir entamer des pourparlers avec l’opposition non armée. En effet, cette idée de dialogue avec l’opposition non armée avait également été avancée par le président tanzanien.

Malgré le refus catégorique de dialogue, il devient de plus en plus évident et ce même pour la communauté internationale que la crise qui secoue l’Est de la RDC requiert une solution globale qui nécessite la résolution des problèmes nationaux de chacun des pays de la région et non seulement la RDC.

 

Jean Mitari

Jambonews.net

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

6 Commentaires à “La Belgique demande à son tour au Rwanda de dialoguer avec les FDLR”

  1. Nestor dit :

    Ainsi sonna la fin du prétexte perpétuel de la voyoucratie criminelle la plus cynique d’Afrique. Comme d’habitude, le maître commanditaire se fait plus blanc et se hisse au rang de juge; le nègre de service plus noirci que jamais, se contente des miettes glanées sous la table de multinationales… Kagame est une piteuse CRÉATURE DE L’HISTOIRE. Le compte à rebours tourne…

       9 likes

  2. zuberi dit :

    Kagame doit negocier avec son opposition particulièrement FDRL qui cause tant de morts au congo afin qu’il nous laisse en paix qu’il reprenne ses compatriotes génocidaires.Ils est injuste que le rwanda demande au congo de négocier avec le M23 bras armée du rwanda qui font un génocide , une épuration éthnique au congo alors que lui même le rwanda refuse de négocier avec les FRDL. Dites-moi est ce que un mort rwandais du génocide a plus de valeur qu’un mort congolais tuer par le M23? au point qu’on nous exige à dialoguer avec ceux qui font tant de morts au congo.Une mort reste une mort peut importela façon que cela a été perpetré, génocide ou pas.Mais si la paix de la région en depend , le rwanda doit négocier et nous soutenons le présidents tanzanien et Reynder dans cette démarche. Des pressions doivent etre exercer.

       11 likes

  3. joe dit :

    Ouganda, Rwanda, Rdc, Burundi…tous ce pays doivent comprendre que les choses ont changé 20 ans après le génocide.
    Aujourd’hui,hui les gens veulent avancer pas reculer donc commencés a parler avec son voisin ou son ancien ennemi.
    vivre dans la peur, les prejugés envers l’autre ne nous aide c’est comme ci on tourné en rond…..

       0 likes

  4. gahungu dit :

    le président tanzanien a osé l’impensable que la france ne pourrait pas oser ni quelque autre pays je pense que la belgique le dit parce que la tanzanie a déjà osé: demander à kagamé de négocier avec les fdlr. en fait kagamé n’est rien même avec l’aide des usa/anglais. il suffit qu’il se mette en froid avec ses voisins forts(tanzanie) et alors les autres petits et craintifs de la région peuvent oser ou qu’on lui crée ce genre de provocation kagamé va va se taire.même si il peut montrer de l’enervement c’est rien car il retient aumoins une seule leçon: on est entrain de m’abandoner. n’oubliez pas que la puissance de kagamé s’est construite sur la communication et l’admiration des pays d’afrique qui voit en lui l’homme qui ne se laisse pas faire face aux occidentaux (france/belgique), elle s’est construite aussi sur le nationalisme qu’il incarne(même si ce point est faut)il se fait l’avocat des africains, on pense aussi au génocide des tutsis que les aficains ont malheureusement condamné après,kagamé est très connu pour ce dernier point il en a profité pour accuser la france,… mais n’oubliez pas que habyarimana dont l’assassinant est le déclencheur des massacres rentrait d’un sommet des chefs d’états tenu en tanzanie donc la tanzanie n’est pas un pays comme les autres de même que la france n’est pas une pays comme les autres dans l’afffaires rwandaise. n’oublez toujours pas que obama a visité la tanzanie au lieu du rwanda/uganda,… c’est un message fort que les usa sont aux côtés des tanzaniens c’est aussi une façon d’apprécier le rôle que ce pays peut jouer dans la région. quand elle envoie des militaire et que l’afrique du sud et d’autres pays enn font autant et que la tanzanie conseille au rwanda de négocier avec les fdlr ce n’est pas pour rien. je pense déjà que le président tanzanien se rend compte que kagamé est le resposanble de ce qui s’est passé au rwanda et maintenant au congo il sait que kagamé aurait ordonné de décendre l’avion de habyarimana et si ce président décide ça en acord avec ses ministres,député et sénateur et donc le peuple tanzanien c’est un signe très fort au fait le rwanda n’est rien devant la tanzanie et la tanzanie et la belgique en osant ça tout pays non impluqué dans la tragédie rwandaise par exemple ces pays francophones ils peuvent tous soutenir la proposition de la tanzanie. je rappelle tout de même que la tanzanie ne cherche pas des problème avec le rwanda mais c’est la seule solution pour que la paix revienne dans la région

    si seulement si les voisins de kagamé lui demande de négocier avec les fdlr

       0 likes

  5. gahungu dit :

    les agents de survie,en france,sont malades il faut qu’ils mettent des possibilités de réagir comme on le fait sur jambo news.
    ils passent leur temps à critiquer et à glorifier kagamé et tout. la france est elle même génocidaire franchement mitterand aurait planifié d’éliminer habyarimana? jupé aurait vrament planifié ça il faut être malade pour penser ces choses. c’est pas possible c’est impossible comme il est impossible que les iraniens ou les russes eux même envisagent d’éliminer el assad(syrie) l’armé française a formé les militaires rwandais,la france a vendu des armes au rwanda voyez vous un problème?là?et ce ne sont pas avec des armes que l’on a massacré nos compatriotes,en même temps l’uganda, les usa/engleterre/belgique/canada fournissaient des armes donnaient un avantage médiatique au fpr dans ces pays là et le rwanda n’avait pas le droit de se défendre. pour quoi? je serait d’acord si kagamé ne tuait pas les hutus,ou s’il amenait la démocratie et jugeons maintenant il y a la démocratie? non l’opposition non armée opère au rwanda?non tout est pire qu’à l’époque de habyarimana vrament pire vous avez un jour entendu les assassinat ou disparition avant 90? un simple tutsi qui ne se mêlait pas de politique ça allait bien pour lui avant octobre 90 après cette date tous les tutsis étaient libres de tout n’oubliez pas que les hutus hors ceux du nord n’étaient pas privilégiés vraiment survie critique karegeya/nyamwasa franchement les gars disent ce qu’ils savent et c’est faux parce que ils semblent régler leur compte avec kagamé mais moi je me dis s’ils règlent leur compte avec kagamé et que kagamé a organisé cet attantat? et c’est très fort possible et donc kagamé est inattaquable mais on oublie qu’au rwanda il est impossible d’accuser kagamé ce crime au risque de mourir soi même mais avec toure ta famille si donc kagamé acceptait la contradiction on l’accuserait a a rwanda. karegeya l’a dit il n’y a pas jusqu’à présent une enquête digne de son nom voyez moi ces juges français qui n’osent même pas demander des info auprès de ces généraux du fpr,il n’ont pas de curiosité de ce que peuvent leur dire soyons d’accord ces généraux savent bcp quand même moi je dirait même qu’il faudrait saisir chaque information qu’ils montrent au public si ils règlent leur compte et que cet argument suffit pour les discréditer pour quoi on ne se demande pas pour quoi kagamé a tenté d’assassiner kayumba? logiquement on éliminait pour qu’il se taise à jamais moi ça me parait logique qu’il dit la vérité et que kagamé cherche à le faire taire mais le juges français sont devenus malades ils sont incompétent bruguière est très fort sans sortir de la afrance ils décrit ce qui s’est passé de A à Z mais euxavec des expert en balistique ils n’ont rien compris. au fait toute la vérité a été dite la renouveler alors qu’on la connait ne convainc plus et les juges français sont partis pour d’abord eliminer la piste de masaka jaregeya disait qu’ils savent d’où les missiles sont partis et ils déclarent que c’est de masaka qu’ils sont partis ils ne leur information sera gardé mais écarté car l’objectif principal c’est d’éliminer la piste de masaka et donc de dire que ce n’est pas le fpr l’auteur de l’attantat

       0 likes

Laissez un commentaire