FR | EN

Le Rwanda accuse la brigade de la MONUSCO et les FARDC de collaboration avec les FDLR

Publié : le 16 juillet 2013 à 4:43 | Par | Catégorie: Actualité

Des commandants de la brigade d’intervention de la MONUSCO ont rencontré des rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwanda(FDLR). C’est ce qu’a affirmé l’Ambassadeur du Rwanda auprès de l’ONU Eugène-Richard Gasana dans une lettre adressée à l’Ambassadeur américain Rosemary DiCarlo dans son rôle de Président du Conseil de sécurité des Nations Unies pour le mois de juillet, nous annonce Reuters.

« Le Rwanda dispose d’informations crédibles, fiables et détaillées que diverses formes de collaboration tactique et stratégique avec les FDLR ont été discutées », a déclaré Eugène Richard Gasana dans sa lettre rendue publique ce lundi 15 juillet 2013. Ces actes impliquent, selon le Rwanda, « des hauts commandants des Nations Unies qui prennent partie parmi les groupes armés alors qu’ils sont censés dissuader ces derniers à continuer leurs activités militaires. ».

Gasana a aussi soutenu l’allégation du dernier rapport du Groupes d’experts de l’ONU selon laquelle des unités de l’armée congolaise, les FARDC, ont coopéré avec les FDLR.  Cette collaboration survient selon l’ambassadeur rwandais au su ou même, avec le soutien de la MONUSCO.

Dans sa lettre il affirme par ailleurs que de grandes quantités d’armes et de munitions sont livrées par  les FARDC aux FDLR, également au su, ainsi qu’avec le soutien des commandants de la brigade d’intervention de la MONUSCO. Ceci constitue selon lui une menace sérieuse pour la sécurité du Rwanda et met également en doute la crédibilité de la MONUSCO ainsi que ses opérations de maintien de la paix.

Le département de maintien de la paix de l’ONU a refusé de commenter l’accusation.

Kinshasa réfute les accusations

Selon le porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende, aucunes preuves n’étayent ces allégations. Au contraire, toujours selon Lambert Mende, « le Rwanda fait des accusations gratuites afin de justifier les attaques qu’il mène en ce moment ».

Ainsi, d’après Lambert Mende, le Rwanda soutient les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) qui ont eu des affrontements avec l’armée congolaise ce dimanche 14 juillet à Mutaho, à 12 km de Goma. Un major des FARDC a, selon l’agence Belga, déclaré que le M23 a débuté les hostilités. Le M23 a pour sa part affirmé que c’est l’armée loyaliste qui avait lancé l’attaque.

« Quelques 120 éléments des forces négatives assaillantes ont été tués lors des combats et une douzaine d’entre eux ont été capturés par les forces loyalistes. », a déclaré le porte-parole du gouvernement congolais.

Amani Kabasha, le porte-parole intérimaire du M23 a avancé que « dans tous les cas, ce sont des Congolais qui meurent » et a ajouté : « nos positions ont été pilonnées toute la nuit depuis les collines de Mutaho par les éléments de l’armée régulière, avant qu’ils ne tentent une incursion vers 3 heures du matin, mais nous sommes en train de résister ».

Les autorités coutumières locales des groupements Rusayo et Kibati, ainsi que la société civile du territoire de Nyiragongo ont ce lundi 15 juillet annoncé que la ligne de front est désormais un peu plus au nord de Mutaho, en groupement Kibati. Elles ont aussi confirmé les déclarations du porte-parole de l’armée congolaise au Nord-Kivu selon lesquelles les FARDC contrôlent la situation à Mutaho.

Des bombes seraient tombées au Rwanda

Les affrontements se sont poursuivis ce lundi 15 juillet et des bombes seraient même tombées à 15h05 à Kageshi et à Gasiza, dans le secteur de Busasamana, district de Rubavu, dans le Nord-ouest du Rwanda , a déclaré au site d’actualité Igihe.com, le brigadier général Joseph Nzabamwita.  Selon ce dernier les bombes proviennent de la zone contrôlée par les FARDC et la MONUSCO, où les FDLR sont entrain de combattre.  Kigali a déclaré dans un communiqué publié ce lundi 15 juillet, qu’il dispose « d’informations crédibles » selon lesquelles les FDLR sont intégrés dans l’armée congolaise.

L’ONU accuse toujours le Rwanda de soutenir le M23

Quant au Groupe d’experts, qui veille au respect des sanctions de l’ONU pour la RDC, il a  déclaré dans son rapport intérimaire que les rebelles du M23 continuent à recruter des combattants au Rwanda avec l’aide d’officiers militaires rwandais. Le Rwanda a nié les allégations du groupe et l’a accusé de partialité.

Par ailleurs, le Rwanda aurait accordé l’asile à 682 ex-rebelles du M23, dont, entre autres, Bishop Jean Marie Runiga et Baudoin Ngaruye, respectivement ex-leader politique de la rébellion et ex-haut commandant. Pourtant ces derniers figurent sur la liste du comité des sanctions du Conseil de Sécurité de l’ONU.

Ainsi le 30 novembre 2012, Baudoin Ngaruye a été inscrit sur la liste du comité des sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU des personnes visées par l’interdiction de voyager ou par le gel des avoirs. Cette décision a été prise au motif que « Ngaruye a commis et est responsable de graves violations des droits de l’homme et du droit international.  Il a enrôlé et entraîné des centaines d’enfants pour le compte du M23 en 2008 et en 2009 puis vers la fin 2010.  Il s’est livré à des meurtres, à des mutilations et à des enlèvements, les victimes étant souvent des femmes.  Il est responsable de l’exécution et de la torture de déserteurs du M23.  En 2009, en tant que membre des FARDC, il a donné l’ordre de tuer tous les hommes du village de Shalio, dans le territoire de Walikale.  Il a également procuré des armes et des munitions et a versé des traitements dans les territoires de Masisi et de Walikale, sous les ordres directs de Ntaganda.  En 2010, il a orchestré le déplacement forcé et l’expropriation de populations de la zone de Lukopfu.  Il est également très impliqué dans des réseaux criminels au sein des FARDC, qui tirent des bénéfices du commerce de minerais, à l’origine de tensions avec le colonel Innocent Zimurunda et d’actes de violence en 2011. »

Quant à Jean Marie, il figure sur cette liste depuis le 31 décembre 2012 en raison du fait qu’il était le coordinateur de la branche politique du M23.

 

Laure Uwase
Jambonews.net

 

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

15 Commentaires à “Le Rwanda accuse la brigade de la MONUSCO et les FARDC de collaboration avec les FDLR”

  1. Derille dit :

    Et ça continue … Le mensonge est une arme très efficace…

       1 likes

    • Vindu Muka dit :

      FLORILEGE

      « Vous disiez que vous vous êtes opposés à la seconde guerre du Congo. Donc vous étiez favorable à la première ?

      Oui, définitivement. Il y avait des raisons parfaitement légitimes de la mener. A cause de ce qui se passait de l’autre côté de la frontière, dans les camps, la réorganisation (ndlr : des ex-FAR-Interahamwe), soit on réglait le problème, soit ils allaient s’occuper de nous. Celle-là était légitime. Mobutu les soutenait. En ce qui concerne la deuxième guerre, il nous suffisait de parler, nous n’avions pas nécessairement besoin de nous battre. Et comme vous le voyez, nous n’avons obtenu aucun résultat. Nous en sommes toujours au même point. RCD, CNDP, M23. Il y aura probablement aussi un M27… Ca n’aide pas le Congo. Ca n’aide pas le Rwanda. Ca n’apporte que des souffrances dans la région.

      Bosco Ntaganda qui était l’un des chefs du CNDP est devant la Cour pénale internationale. Est-ce que vous allez témoigner devant la cour ?

      Je ne sais pas pourquoi je devrais le faire. Mais si la cour estime qu’elle peut apprendre quelque chose de moi, je coopérerai avec elle. Mais je crois que la CPI ne juge pas la bonne personne. Elle devrait traduire en justice Kagame et pas Ntaganda.

      Pourquoi ?

      Parce que c’est lui qui l’a choisi au Rwanda et l’a envoyé dans l’est du Congo. Alors pourquoi s’occuper des symptômes et pas de la maladie ?

      Donc vous affirmez que Bosco Ntaganda est rwandais et pas congolais ?

      Oui, bien sûr qu’il est rwandais. Il était dans l’armée rwandaise, on l’a choisi, envoyé auprès de Lubanga et on l’a approvisionné en armes. Donc quand il cause tous ces problèmes, le coupable, ça ne devrait pas être Ntaganda, mais Kagame. Ntaganda a juste été déployé. Donc ces événements sont de la responsabilité de son commandant.

      De quel corps d’armée était-il issue ? Où était-il basé ?

      Ce n’est pas comme si on en avait plusieurs. Il était des forces de défense rwandaise. Il était sous-officier. La plupart de ceux qui ont dirigé la rébellion venaient du Rwanda de toute façon. Ntaganda n’est pas un cas particulier. Nkunda, Ntaganda, ils ont été formés au Rwanda, mais ne se sont pas battus là. C’est pourquoi je dis qu’ils ne s’occupent pas des bonnes personnes. Ils étaient déployés, c’est tout

      Bosco Ntaganda s’est enfui au Rwanda et a trouvé refuge à l’ambassade des Etats-Unis. Est-ce que c’était avec l’aide du gouvernement rwandais ?

      Non, il voulait sauver sa peau. S’il s’était rendu au gouvernement rwandais, ça aurait été une toute autre histoire. Je ne pense pas qu’ils l’auraient remis à la Cour pénale internationale. »

         2 likes

  2. jack dit :

    Ah oui le rwanda veut cherche encore le prétexte pour entré en guerre contre la RDC, car eux avec leur poulain le M23 commence à perdre au front face au FADC mapinga ya Elonga cette fois-ci nous les affronterons jusqu’à la ligne de notre frontière! Allez – y le FARDC!

       1 likes

  3. zuberi dit :

    Que Rwanda entre en guerre ouvertement, nous l’attendons , qu’il assume ses faits au lieu de se cacher derrière le M23. Kagame soit courageux vient on t’attend.Vos victoires que vous avez eu par le passé était le fruit des traitres du CNDD,…Si le rwanda est arrivé à kin c’est par ce que les congolais en avait marre du régime de MOBUTU , depuis lors sont-ils arrivés à sortir en dehors du nord kivu?, nous avons compris vous êtes des hulmains comme nous et pas invincibles.KAGAME SOIT COURAGEUX ENTRE EN GUERRE OUVERTEMENT AVEC LE CONGO.

       3 likes

  4. djuma dit :

    Mes amis ce kagamé est d’une lacheté incoyable , pourquoi se cache-t-il derrière le M23…M27?. Il a peur de quoi de se montrer?
    Les congoalis l’attendent au tournant, moindre faux pas, nous(population) traverserons la frontière mains nues.
    A quoi va lui servir cette richesse de sang? Je me souviens tout ce qui avait au rwanda était passer au congo , bus , voitures…lors du génocides ,ils sont ou maintenant?Bien mal acquis ne profite jamais.
    Monsieur Kagamé venez à visage découvert et tu verras si le rwanda va encore exister, vous serez envahi de tout les cotés de ciangungu , gisenyie…
    Que le rwanda intervienne encore au congo, ce sera son départ en exile.

       1 likes

  5. jack dit :

    Nous sommes là, cette fois-ci il nya plus de traître kagamé va regretté ce qu’il va subir avec son armée, tant que le sang de congolais innocents coule le M23 et l’armée de kagamé n’aurons plus la victoire sur le FARDC car ces sangs crie sur leurs oreilles!

       0 likes

  6. Fueille de chêne dit :

    Les autorités rwandaises ne devraient avoir aucun droit à s’exprimer sauf pour plaider coupables de crimes de génocides à l’encontre des des populations hutus rwandais et congolais.

       1 likes

  7. Tukumombo dit :

    Il est aux abois , il a promis une partie du Nord-Kivu à ses tutsi internationaux , il a bouffé l’argent qu’ils cotisent depuis pour l’effort de guerre dans le Kivu, Exactement pareil quand les soldats Rwandais de Kagamé était à la porte de Mbuji-Mayi où il s’étaient embourbés , il avait promis une fois la ville de Mbuji- mayi tombe les diamants qui seront gères par ses parrains. Cet homme est une mal chance pour L’Afrique, une erreur de la création qu’il n’oublie pas que ce qu’il est entrain de faire au Congo depuis 19 ans peut à tout moment atteindre le Rwanda et il va fuir à pied , est-il apte?

       1 likes

  8. Vindu Muka dit :

    « le Rwanda aurait accordé l’asile à 682 ex-rebelles du M23, dont, entre autres, Bishop Jean Marie Runiga et Baudoin Ngaruye, respectivement ex-leader politique de la rébellion et ex-haut commandant. Pourtant ces derniers figurent sur la liste du comité des sanctions du Conseil de Sécurité de l’ONU. »

    Après le bras d’honneur de Barack Obama à Paul Kagame, celui d’aller visiter la Tanzanie de Jakaya Kikwete plutôt que le Rwanda de l’hitléropolptiste criminel ci-haut cité, après l’affront d’Oxford subi par ce même sanguinaire de la part des résistants congolais et des opposants rwandais, après l’abandon du cadavre du Major Nkundi Ukuru Butera sur les lieux des habituels crimes de Kagame et de Kabarebe sous les couleurs du « M23″, après après après, les obus commencent à manquer dans le bazzoka de perpétuels mensonges du Fürher de Mille Collines.

    Si le ridicule pouvait tuer, Kagame, le chairman rwandais accorde « l’asile politique » à ses propres compatriotes qu’il expatrie, rapatrie, qu’il nationalise, qu’il dénationalise selon des principes de mutation génétique qui lui sont propres, oubliant ses propres mensonges de la veille.

    C’est depuis 1994 qu’il croit tromper le monde entier. Si il faut croire que l’actuel ambassadeur du Rwanda en France émargeait, il n’y a pas si longtemps, à l’ambassade du Zaïre puis de la RDC en Belgique, en qualité d’étudiant-boursier congolais, les mensonges de la veille passent très vite dans les oubliettes chez les kagame-boys.

    Bishop Jean Marie Runiga et Baudoin Ngaruye sont bel et bien des rwandais100%, au même titre que Ntaganda, Nkundabatware ou Nkundi Ukuru Butera ou Hyppolite Kanambe.

    Au prochain mensonge….

       2 likes

    • jack dit :

      Vindu Muka, le rwanda à accordé l’ asile ce normal car de personne comme Runiga c’est un Rwandais et d’autre donc il n’ont fait que retourner chez eux et le gouvernement malin de kigali fait semblant de leur accorder ça nous arranges car ces gents cause de la désolations dans notre pays ils n’ont fait que rentre comme kunda batwaré et d’autre ce le jeu de kigali, nous congolais notre souci est d’anéantir toute forces négatives qui tue à l’Est de la RDC et après le cas de kagame sera réglé. Merci

         0 likes

  9. La Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (Monusco) a rejeté en bloc ce mercredi 17 juillet les accusations de Kigali, selon lesquelles les FARDC et la Monusco ont délibérément bombardé lundi les villages rwandais de Kageshi et Gasiza. Les casques bleus n’ont tiré «aucun obus, aucune bombe en territoire rwandais», a affirmé le représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l’Onu en charge de l’état de droit en RDC, général Abdallah Wafi, lors de la conférence hebdomadaire des Nations unies à Kinshasa.

       0 likes

  10. «Le gouvernement dément catégoriquement cette assertion qui est devenue un lieu commun pour certains criminels endurcis et impénitents cherchant désespérément à nourrir les prétextes irrationnels brandis par les hégémonistes et prédateurs actif dans la région des grands lacs pour revendiquer une sorte de droit d’agresser et piller la République démocratique du Congo et confirme que le M23 et ceux qui le soutiennent dans la région ont délibérément perpétré cette attaque pour retarder l’avènement de la paix dans une région qu’ils mise sous coupe réglée depuis de longues années », a-t-il déclaré. Avant de réitérer l’option du gouvernement à continuer à recourir aux trois axes définis par le chef de l’Etat pour gérer et mettre fin au cycle de violences ayant élu domicile dans les provinces du Kivu depuis 15 ans, à savoir: l’axe diplomatique, l’axe politique et l’axe militaire.

       0 likes

  11. le david Egide NUMBI dit :

    La vie a toujours été une répétition fidèle ou peu prou imagée des événements passés; un temps à la RDC pour souffrir, ce n’est pourtant pas éternellement! Cette fois nous avons affaire à plusieurs Goliaths dont nous n’hésiterons guère à livrer les cœurs aux bêtes sylvestres au Nom du Dieu Vivant Jéhovah, à la différence du temps ancien, le Dieu grâce auquel nous mettons tous nos ennemis en déroute est en pleine activité, je combattrai pour mon pays, nouvel Israël, jusqu’à la victoire ultime, allons!, j’ai la tête de Goliath en main!

       0 likes

  12. Je vous remercie vraiment pour cette mane d information.

       0 likes

Laissez un commentaire