FR | EN

« Mourir dans les Grands Lacs » : Un mort africain vaut moins qu’un mort syrien?

Publié : le 4 septembre 2013 à 11:08 | Par | Catégorie: Actualité

Alors qu’aujourd’hui les grandes puissances de ce monde s’agitent à l’idée d’intervenir militairairement en Syrie, des obus pleuvent quotidiennement dans les Grands Lacs et ce dans la totale indifférence internationale. L’observation de ce rapport de force, favorable aux uns uniquement, a conduit à « Dying In the Great Lakes » ou « Mourir Dans les Grands Lacs ». Un ambitieux projet de quelques activistes congolais, ougandais et rwandais soucieux de dresser le tableau morose du quotidien de la population civile dans la région des grands lacs. Quant on sait que des crimes les plus odieux dans cette contrée de l’Afrique sont occultés par le conflit syrien. L’objectif à long terme est donc de ramener, sur le devant de la scène médiatique internationale un conflit, qui a déjà et continue encore de tuer des  millions de civils là où 110.000 victimes sont dénombrées pour le conflit syrien. Pour y arriver, plusieurs actions sont prévues dont la première aura lieu le 14 septembre 2013.

À cette occasion, les initiateurs du mouvement comptent rassembler des centaines de personnes, toutes races confondues, à Trafalgar square à Londres. Pendant une trentaine de minutes, les participants couverts de sang se coucheront par terre, inertes, en symbolisant la mort des civils. Entre-temps certains d’entre eux citeront à haute voix les noms de leurs proches (famille et amis) morts dans cette région. Ensuite plusieurs activités dont des discours et interviews avec des journalistes seront prévues. Le tout sera filmé afin de produire des vidéos qui seront diffusées sur internet. Il est prévu qu’après l’évènement de Londres, d’autres similaires soeint organisées dans d’autres capitales à travers le monde.

Le but ultime de ce mouvement est de faire pression auprès de la communauté internationale afin qu’elle s’investisse d’avantage afin de trouver une solution durable et capable de pacifier définitivement la région.

Cynthia Bashizi

Jambonews.net

https://www.facebook.com/events/267476006710939/

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn
Tags: ,

11 Commentaires à “« Mourir dans les Grands Lacs » : Un mort africain vaut moins qu’un mort syrien?”

  1. sacha dit :

    Si nous sommes incapable d’aller en guerre contre nos oppresseurs. Alors ne demandons pas à l’internationale d’agir à notre place,pour les accuser de tous nos malheurs après.

       0 likes

    • Derille dit :

      Il me semble que l’objectif est ailleurs. N’est-ce pas plutôt pour protester contre la mobilisation internationale rapide vis-à-vis de la Syrie, alors qu’on laisse pourrir la situation en Afrique Centrale où il y a déjà eu des millions de morts depuis 20 ans ? Je pense que c’est une bonne question : »Un mort africain vaut-t-il moins qu’un mort syrien ? » Ma réponse : il menace moins les intérêts occidentaux que les morts syriens.

         2 likes

  2. Naso Zirema dit :

    N’allons pas si loin !

    La réponse de la « communauté internationale » peut être simple : le Congo mobilise quand même l’une des plus importantes missions de maintien de la paix et les émissaires de paix se rendent régulièrement dans la région. A proprement parler, on ne peut pas parler d’inertie de la communauté internationale.
    Le problème est plutôt ailleurs : comme tout le monde l’aura constaté, dans la région des Grands Lacs, quand un tutsi ou assimilé est assassiné, la « communauté internationale » réagit très fortement alors que quand on dit que 1000 Congolais ou Hutus ont été tués, c’est comme si on n’avait rien dit. Ainsi donc les Tutsi peuvent tuer autant qu’ils veulent, ils ne seront pas inquiétés. Bien sûr on en attrape l’un ou l’autre pour servir de rideau de fumée, mais ça ne va jamais loin. Il est plus que probable que si les crimes commis par les Tutsi avaient été punis, la paix serait revenue dans la région.
    Comme le disait J.J. Rousseau, si c’est la raison qui fait l’homme, c’est le sentiment qui le guide.
    Qui vivra verra.
    Naso Zirema

       4 likes

  3. fanche dit :

    si il menace mais ca fait plus de 15 ans que les muzungus cachent la verité mon pote. usa et british ont armé kagamé en ouganda pour avoir une influence sur les grands lacs, resultat on chasse la france et le français du rwanda pour que nos potes anglo saxons s’installent et maneuvrent a leurs guises. resultat on défonce le nord et sud kivu et si tonton kagamé s’en empare tant mieux comme ca toutes lesmutinationales seront la pour empecher les chinois de tout prendre, kelle bqnde d’….kulààà » 6 millions de citoyens congolais morts (merci paul kagamé) la boite noire de l’avion d’habayarimana jamais touchée merci clinton toi le bon ricain bon pote a kagamé et le rwanda qui bloque 2 accusations des usa et france a l’onu, c’ est pas mortel ca? et oncle sam dit rien, p » » » »€€€tain ca veut tout dire que les ricains ont plus que les mains sales dans la pré histoire du genocide rwandais made in kampala, en attendant Bachar est la vedette d’une autre sale histoire…. a suivre mes freres quand a la france et bein oui c’est vrai ils ont supporté l’autre encul….. d’habacadabra et rien comme les ricains sauf des pauvres aui pleurent a la solde des nvelles croisades, dieu existe il ?

       2 likes

    • Rukundo dit :

      Euuuh crois tu qu’en 1994 la communauté internationale a brillé par son action, NON.

      Si la CI avait brillé, le Génocide de 1994 aurait été stoppé dès le début, et les conséquences dans la région ne seraient pas aussi catastrophiques aujourd’hui.

         1 likes

  4. Hermanos dit :

    Un mort syrien ne vaut pas plus qu’un mort africain, il est juste question ici des intérêts d’Israël. Si demain Kagame se montrait hostile aux intérêts Israelo-américains dans la région, il ne tiendrait pas plus de 24h dans son fauteuil présidentiel !

       0 likes

  5. Semanzi Paulin dit :

    réponse à sacha,

    la guerre médiatique est aussi importante que la guerre avec les armes. Les africains doivent mener ces 2 guerres si nous voulons que cette boucehrie initiée par Kagame et ses Bandits cessent. La décision tanzanienne et sudafricaine d’intervenir militairement marque un tournant dans ce conflit. Souteneons cette noble décision par des actions comme « Dying In the Great Lakes » pour conscientiser ces occidenataux qui ont crée ce sinistre Kagame

       0 likes

  6. BK Kumbi dit :

    En tant qu’organisatrice de cet évènement je vous dirais que le premier but est de réveiller nos propres consciences africaines face à l’ampleur de ce désastre humain. C’est pour dire que nous devons être nous-mêmes les instruments de notre propre libération en créant de grandes coalitions des peuples face à ceux qui nous éliminent. Nous parlons des Syriens et je vous dirais de regarder ce que cette diaspora a mis en place depuis le début de l’annonce du bombardement, des vidéos, des articles, des concerts et tout ça pour faire en sorte au moins que les populations occidentales se lèvent pour dire non. Les gouvernements ont montré à plusieurs reprises qu’elles ne feront rien pour nous alors à nous de gagner cette opinion publique à notre cause. ceci demande l’investissement de chacun et j’ose espérer que vous serez à nos côtés ce jours-là. Ensemble nous sommes forts.

       1 likes

  7. fanche dit :

    ya pas de CI c’est pour l’opinion publique ca comme l’ONU ; arretons de se voiler la face, c’est les interets contre la vie et c’est ca qui me revolte, p3333tai;;; 6 mi de morts en RDC et c’est l’égypte ou la syrie qui fait la une ,j’ai rien contre les pauvres ils ont leurs problèmes mais ca trompe pas non? c’est les usa leurs alliées contre le reste, tu es avec ou pas, et ces rwandais citoyens qui savent meme plus si ils sont francophones ,anglophones, rwandophones, telephone ouaiiiiiiiii, moi je suis français(y’en a qui vont baver sur ma tronche allez y , mais après plus de 12 ans dans la région j’en ai marre et je veux la vérité qui arrivera dans 50 ou 100 ans peut etre. une penséee pour mes potes de Bwiza a Buja et Gatsata a Kigali et Goma; je vous aime, Clinton on t’aura Mr nice guy

       1 likes

  8. RASEC dit :

    Le Rwanda: 26338 kilomètres carré, moins de 9 millions d’habitants
    La RDC : plus de 2 millions de kilomètres carré, plus de 68 millions d’habitants.
    Il faut avoir enterré la honte pour soutenir que le Rwanda a agressé et pillé la RDC.
    Le Rwanda a agressé la RDC.Les Congolais demandent sécours au monde entier.Personne ne les entend.
    Kabila dit Président, devant l’ONU, reste muet. Ses représentants font la queue pour saluer Mushikiwabo Louise, ministre rwandaise des affaires étrangères. Devant l’ONU, ils parlent d’agresseur fantôme car non nommément désigné.
    Les membres du Conseil de Sécurité tentent de les orienter en visant Kagame comme agresseur effectif. Kabila parle de M23 et négocie avec celui-ci.
    Le M23 n’est pas le Rwanda et le Rwanda n’est pas le M23.
    Ce que les Congolais du Kivu demandent à Kabila c’est prouver qu’il est effectivement commandant en chef.
    Or, jusqu’à présent, il ne l’a pas encore prouvé.Pleurnicher ne permettra pas la RDC d’être entendu et comprise.
    Le responsable de la tragédie du Kivu est bel et bien Kabila Joseph et nul autre. Les dirigeants congolais doivent prouver qu’ils méritent le respect et conséquent leur pays aussi car il ne se ramasse pas dans la rue.Dans l’affirmative, ils seront respecté ainsi que leur pays et Kagame quittera de la RDC comme un voleur. Dans le cas, il faudra qu’ils trouvent un compromis avec lui.

       0 likes

Laissez un commentaire