FR | EN

Rwanda: L’opposant Bernard Ntaganda dans un état préoccupant

Publié : le 5 septembre 2013 à 22:32 | Par | Catégorie: Actualité

Le Parti Social Imberakuri(PS Imberakuri), via un communiqué de presse ce 1er septembre, a attiré l’attention  sur l’état préoccupant dans lequel se trouve son  Président fondateur Maître Bernard Ntaganda, en cellule dans la prison de Mpanga, où il est emprisonné depuis plus de trois ans.

Prison de Mpanga - source: http://rwanda-in-liberation.blogvie.com

Prison de Mpanga - source: http://rwanda-in-liberation.blogvie.com

« Maître Bernard  Ntaganda est  dans l’agonie dans le cachot de la prison de Mpanga«  a annoncé le PS Imberakuri dans un communiqué publié le 1er septembre. Le leader du PS Imberakuri serait gravement malade suites aux mauvais traitements qui lui sont infligés. Son état se serait même détérioré suite à une grève de la faim qu’il a entamée le 16 août dernier pour dénoncer les conditions inhumaines de sa détention, notamment la privation d’une alimentation adaptée prescrite par les médecins.

Conduit à l’hôpital de Nyanza vendredi 30 août dernier suite à l’aggravation de son état, la direction de la prison aurait  profité de la nuit pour le dérober de son lit d’hôpital et le ramener discrètement à la prison, à l’insu des médecins qui avaient décidé de le garder en observation, poursuit le communiqué.

Détenu dans des conditions inhumaines

Depuis qu’il est écroué dans la prison de Mpanga, Me Ntaganda est « gardé dans une cellule non éclairée, bras et pieds liés tout le temps ». Récemment, on lui a interdit toute visite que ce soit de sa famille ou des militants du parti. Déjà en juin 2012, le parti PS Imberakuri avait déploré des actes de traitements inhumains et tortures commis sur son Président.

Les inquiétudes des sympathisants de l’opposant Ntaganda s’accroissent, d’autant plus que ce dernier est gardé dans la prison de Mpanga, baptisée Guantanamo Rwandaise  du fait des actes de tortures sur les prisonniers qui y sont signalés fréquemment. En octobre 2011, huit prisonniers sierra-léonais condamnés par le tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) pour les atrocités commises pendant la guerre civile, et purgeant leur peine au Rwanda, s’étaient plaints de « traitements inhumains » dont ils auraient fait l’objet depuis leur arrivée dans la prison de Mpanga.  Ces huit prisonniers disaient être « privés de soins médicaux, menacés de mort par les gardiens, battus, torturés, mal-nourris et contraints à des travaux forcés ».

Dans un rapport publié le 8 octobre 2012, Amnesty International avait tiré la sonnette d’alarme sur la recrudescence des pratiques de « torture, détentions illégales voire les disparitions dans les prisons rwandaises. « Décharges électriques, bastonnade, asphyxie au moyen d’un sac placé sur la tête ou encore privations sensorielles  » sont les  méthodes de torture employées et qui se généralisent au Rwanda, selon cette organisation.

Le PS Imberakuri dans son communiqué, lance un appel à l’opinion publique nationale et internationale pour faire pression sur le régime de Kigali, afin de cesser les atteintes sur la vie de son dirigeant, Maître Ntaganda ainsi que sur les autres prisonniers d’opinion « avant qu’il ne soit trop tard ».

 Jean Mitari

Jambonews.net

 

 

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

Un commentaire à “Rwanda: L’opposant Bernard Ntaganda dans un état préoccupant”

  1. Alice USANASE dit :

    Il appartient aux politiciens; opposants aux régimes dictatorial et sanguinaire de Kigali, de se lever et de condamner cette situation. Ainsi, nous verrons s’ils sont de véritables démocrates préoccupés par les droits humains ou si ce sont des chômeurs dont le seul métier est de briguer des postes politiques au Rwanda.

       1 likes

Laissez un commentaire