FR | EN

Nouveaux bruits de guerre dans le Nord-Kivu

Publié : le 26 octobre 2013 à 0:19 | Par | Catégorie: Actualité, Analyses de l'actualité

Depuis ce vendredi 25 octobre 2013, la province du Nord-Kivu est de nouveau le théâtre d’affrontements entre les FARDC et les rebelles du M23. Ces heurts surviennent après l’interruption des négociations  entre les deux parties à Kampala.

 

source: congosynthese.com

source: congosynthese.com

C’est vers 4 heures du matin que les combats ont commencé à Kanyamahoro, localité située à une vingtaine de kilomètre de Goma, chacune des deux parties s’accusant mutuellement d’avoir relancé les hostilités.  « Ils nous ont attaqués pour tenter de nous déloger de nos positions », affirme Olivier Hamuli,  Porte-parole des Forces armées de la République démocratique du Congo(FARDC) dans le Nord Kivu. Le M23 quant à lui, dans un communiqué signé par le chef de son département média, Amani Kabasha, affirme que c’est la  coalition FARDC-FDLR qui, au contraire, a  relancé la guerre sur toutes les lignes de front.

Ces affrontements se sont intensifiés au cours de la journée, n’épargnant pas le Rwanda voisin où des engins explosifs sont tombés. Accusant les FARDC de viser des civils, l’armée rwandaise, par le canal du Général Nzabamwita, se dit prête à mener des opérations en RDC en cas de nouveaux bombardements. Ces menaces rappellent celles proférées en août 2013, lorsque plusieurs obus s’étaient abattus sur le sol rwandais. A cette époque, le gouvernement congolais avait accusé le Rwanda de chercher désespérément une lucarne pour venir à la rescousse du M23 et l’ONU avait désigné le M23 d’être à l’origine de ces tirs. Le scénario se répéterait-il ?

Lors de son allocution devant le Congrès, Joseph Kabila avait averti  qu’en cas d’échec du dialogue, la force militaire serait utilisée pour  résoudre la crise au Kivu. La reprise de combat serait-elle une exécution de cet avertissement?  De son côté, la MONUSCO affirme examiner la situation sur le terrain avant de se décider à venir en aide à l’armée congolaise. Pendant ce temps, les populations civiles sont obligées de fuir vers les localités voisines et voient heure après heure la paix s’éloigner de leur Région.

Prince Djungu Tambwe

Jambonews.net

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

Un commentaire à “Nouveaux bruits de guerre dans le Nord-Kivu”

  1. nous sommes fatiguee je vais maintenant la guerre totale j,invite le rwanda et l,ouganda d.entree sur cette guerre qui na finissent pas,plus questions de l,onu ont se tuent jusqu,a l,infini.

       0 likes

Laissez un commentaire