FR | EN

La société africaine serait-elle prête pour un nouveau regard sur la santé sexuelle et génésique (reproductive)?

Publié : le 25 novembre 2015 à 14:24 | Par | Catégorie: A la une, Analyses de l'actualité, Culture

Le continent africain a longtemps été et est encore caractérisé par des maux tels que des guerres incessantes, dont la conséquence a été de laisser le continent dans la pauvreté. Même si de grands efforts ont déjà été accomplis pour combattre la pauvreté, il reste encore de gros progrès à faire. Par ailleurs, « le meilleur indicateur de la « quiétude » (« peacefulness ») d’un pays n’est pas sa richesse ou sa structure politique, mais le bien-être et l’éducation des femmes et des filles » a déclaré le Haut Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, citant les résultats d’une étude récente menée dans 174 États membres de l’ONU.

child_health_faq05‘Un tiers des jeunes adolescentes qui se trouvent dans les pays en développement, ce qui inclut la majorité des pays en Afrique subsaharienne, sont mariées avant d’atteindre l’âge de 18 ans’¹. Des millions d’Africaines donnent naissance durant l’adolescence; et en conséquence la plupart de ces jeunes filles sont empêchées de poursuivre leurs études. Pour résoudre ces problèmes, la garantie de l’éducation universelle des jeunes filles joue un rôle important. Une éducation qui soit de qualité, qui comprend entre autres l’enseignement des droits de l’homme, sous entendu le droit à la santé.

Le droit à la santé et notamment à la santé sexuelle et génésique est consacré par les constitutions nationales dans le monde entier. Elle fait partie intégrante de la santé, du bien-être et de la qualité de vie dans leur ensemble. L’Organisation mondiale de la santé définit la santé sexuelle et génésique comme un état de bien-être physique, émotionnel, mental et social en relation avec la sexualité, le système reproductif et ses fonctions; et non pas simplement l’absence de maladies, de dysfonctionnements ou d’infirmités. La santé sexuelle requiert une approche positive et respectueuse de la sexualité et des relations sexuelles, ainsi que la possibilité d’avoir des expériences sexuelles agréables, qui soient source de plaisir, sûres et sans risques, sans contraintes, discrimination et violence. Pour atteindre et maintenir un bon état de santé sexuelle, les droits sexuels de tous les individus doivent être respectés et protégés.

imagelarge502_39L’analyse de cette définition de l’OMS permet de bien définir ce qu’est la santé sexuelle mais aussi ce qu’elle n’est pas. Elle est en effet très importante pour bien scruter la provision des soins de santé sexuelle et génésique en Afrique. Dans la plupart des pays d’Afrique subsaharienne, souvent faute de systèmes de provision de soins de santé primaires sans exigence de paiement direct, et en raison de l’existence des systèmes de santé pas toujours assez performants en matière de prévention, la majorité des patients vont chercher de l’aide professionnelle avec un certain retard, voire à un stade avancé de leurs pathologies. Par conséquent, des pathologies qui pourraient être prévenues ou guéries si prises en charge à temps et de façon adéquate, sont souvent source de résultats négatifs souvent dramatiques pour la santé, et contribuent à accroître les taux de mortalité et de morbidité au sein de la population.

C’est une évidence qu’en matière de prévention dans le domaine de la santé sexuelle et génésique la garantie d’accès aux méthodes modernes de contraception pour ceux qui en ont besoin joue un rôle primordial. Elle contribue de manière significative à la diminution à la fois de la mortalité maternelle, c’est-à-dire les femmes qui meurent des complications liées à la grossesse et/ou à l’accouchement, de la mortalité néonatale, ainsi que de la morbidité liée aux interruptions volontaires de grossesses dans la clandestinité. De plus, elle contribue au maintien de jeunes filles dans l’éducation plus longtemps. Selon John Cleland, professeur émérite de démographie médicale à la London School of Hygiene and Tropical Medicine, « la planification familiale a démontré beaucoup plus de potentiel en impact positif sur l’humanité que toute autre intervention médicale ».

A l’heure du lancement des objectifs de l’agenda pour le développement durable (2030) par l’ONU, remplaçant les objectifs du millénaire pour le développement qui expirent cette année, l’égalité entre les sexes prend une place de plus en plus prépondérante. Le Secrétaire Général de l’ONU regrette que les lacunes qui persistent sur la question de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes dans le monde aient été un obstacle à la pleine réalisation de chacun des objectifs du millénaire pour le développement lancés en 2000. L’objectif 5 de ce nouvel agenda est consacré à l’égalité entre les sexes. Assurer l’accès universel à la santé sexuelle et génésique ainsi que les droits en matière de procréation (objectif 5.6) en fait partie intégrante.

unnamedPour conclure, on voit bien qu’il existe déjà une priorité politique créée au niveau mondial, c’est notre devoir et celui de nos dirigeants d’amener cela en pratique au niveau des sociétés dans nos pays. Nous devrions travailler ensemble pour améliorer la quiétude dans nos pays, en respectant les droits des filles et des femmes à l’éducation et à la santé dans son ensemble. Ce droit à la santé comprend la provision de soins non seulement curatifs mais aussi préventifs en matière de santé de la procréation. Les femmes devraient être en mesure de faire leurs propres choix en matière de sexualité et notamment de contraception, dont l’accès pour les jeunes filles continue d’être affecté par des questions politiques, religieuses et culturelles; souvent au détriment de leur santé et de leurs droits individuels. Plus de discussions au sujet de ces questions aideront à sensibiliser le monde et nous espérons réduire l’influence que la société peut avoir sur la santé au féminin. Ensemble combattons pour l’acceptation sociale du choix des jeunes femmes et de leurs droits.

¹10 facts on women’s health, WHO-Department of Gender, Women and Health

Dr. Chantal Nyiraguhirwa

Jambonews.net

 

Envie de proposer un article pour publication sur jambonews.net? Plus d’infos ici

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn
Tags: , , ,

Laissez un commentaire