FR | EN

Rwanda – Interview : La Plateforme P5 de l’opposition rwandaise se dévoile

Publié : le 1 juillet 2016 à 12:37 | Par | Catégorie: A la une, Actualité

Ce 17 juin, l’opposition Rwandaise: la Plateforme P5 qui réunit les organisations politiques Amahoro – PC, FDU – Inkingi, PDP – Imanzi, PS – Imberakuri et Rwanda National Congress (RNC) a sorti son programme politique. Jambonews s’est entretenu avec Ryumugabe Jean-Baptiste, Coordinateur du parti PS Imberakuri et un des responsables de ladite plateforme pour comprendre les tenants et les aboutissants de cet événement historique. Il est rare dans l’histoire récente du Rwanda que des leaders tutsis et hutus se mettent ensemble autour d’un projet politique.

Plateforme P5Jambonews (JN): La sortie de votre programme politique arrive à la veille du 3ème mandat du président Paul Kagame. Est-ce qu’on peut voir ça comme une déclaration de guerre contre le pouvoir en place ?

Jean-Baptiste Ryumugabe: Vous savez, toutes nos organisations existent depuis au moins cinq ans. Donc, notre programme n’est pas lié à ce troisième mandat. Mais, comme vous le savez, à la différence de toute autre organisation, une organisation politique a pour mission première d’accéder au pouvoir pour mettre en place son projet de société. Je veux dire par là qu’effectivement, à la veille de ce mandat qui ouvre la voie à Paul Kagame pour devenir le “ monarque républicain”, notre Plateforme P5 ne restera pas les bras croisés. La sortie de ce programme se situe dans une phase d’appel à la population pour lui faire comprendre le changement que nous proposons et l’appeler à se préparer à y participer.

JN : La plateforme existe depuis 5 ans, mais le PS Imberakuri et le PDP ont rejoint la plateforme il y a un peu plus d’un an. Qu’est ce qui a poussé le PS Imberakuri à rejoindre la Plateforme, actuellement nommé P5?

J.-B. R.: Je peux juste rappeler que ce fut d’abord une coalition de deux partis, puis un troisième s’y joignit et ils ont formé la Plateforme. Et, depuis 2014, c’est à dire, plus de deux ans déjà, nos partis, le PS IMBERAKURI et le PDP IMANZI ont eu des actions et activités communes avec la Plateforme. C’est ce contact, cette connaissance mutuelle qui s’est construite entre nos différentes organisations qui nous ont notamment poussés à sortir de l’informel et à concrétiser cette collaboration. Mais, l’autre volonté qui nous anime tous est de partir de nombreux points communs que nous avions décelés entre nous afin de construire une opposition forte. C’est ainsi qu’en 2015, nous avons mené des consultations qui ont abouti à la nouvelle Plateforme P5. Le processus reste toujours ouvert aux autres.

Jean-Baptiste Ryumugabe, coordinateur du PS Imberakuri en Belgique et représentant de son parti au sein de la Plateforme P5

Jean-Baptiste Ryumugabe, coordinateur du PS Imberakuri en Belgique et représentant de son parti au sein de la Plateforme P5

JN : Vous venez de publier le Programme politique de la plateforme P5, quelle est la spécificité de ce programme par rapport aux autres programmes des autres partis ?

J.-B. R.: Comme vous l’avez surement constaté, la spécificité de notre Plateforme P5 est basée sur la diversité et la complémentarité de ses membres, d’où la diversité des idées. Cette diversité est une richesse inestimable et nous espérons qu’au bout de ce processus que nous avons entamé, nous allons construire un pays où les gens se reconnaissent autour des idées politiques et la communauté d’intérêts en lieu et place de l’appartenance ethnique, clanique et/ou régionale qui ont jusque-là caractérisé les politiques de notre pays, le Rwanda.

JN : Est-ce que la Plateforme arrive à travailler également à l’intérieure du pays ?

J.-B. R.: Parmi les organisations qui forment la Plateforme P5, trois d’entre elles sont officiellement au Rwanda et travaillent ensemble au sein du CCP (Cadre de Consultation Permanent). Avec la Plateforme P5, nous renforçons ce travail, car ces autres partenaires ont aussi la ferme volonté de travailler officiellement à l’intérieur du pays.

JN : En sortant ce programme politique, quel message la Plateforme souhaite-t-elle donner aux Rwandais et au reste du monde ?

J.-B. R.: Le grand message que nous voulons donner est d’abord cette volonté de faire un pas vers l’autre afin de discuter sans tabous de nos valeurs, de nos différences, mais, aussi et surtout cette volonté d’élucider la vérité sur les soubassements des conflits récurrents et à caractère ethnique de notre pays afin qu’ensemble nous puissions mettre en place des mécanismes pour réaliser et pérenniser la paix et la concorde nationale de notre peuple. Par ailleurs, comme je l’ai dit plus haut, seule une opposition unie, une opposition forte, une opposition représentant les vues et idéaux de la population permettra de sauver les Rwandais, de sauver le Rwanda du joug du FPR.

Propos recueillis par Umutabazi Ephrem

www.jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

2 Commentaires à “Rwanda – Interview : La Plateforme P5 de l’opposition rwandaise se dévoile”

  1. jana mashakiro dit :

    Hahahahahhhh !!!!

    Jambo News mwabuze ibyo mwandika ?

    Iyo plateforme yahambwe keraaaa…..

    Abayishinze barapfuye, abandi baratroubla.

    Ibyo ubibaze abo muri RNC, dore ko zabaye ebyiri, FDU yo yamaze kuba ibisusa. Naho PS Imberakuri yo ni isayo. utundi dushyaka ni udushwi !

       0 likes

  2. CESAR dit :

    Si cette P5 est une réalité, les Rwnadais jugeront. Ce que ceux-ci attendent ce sont les actions concrètes et nullement les discours. A

       0 likes

Laissez un commentaire