Jambonews FR - Restons informés

Rwanda : le secrétaire général des FDU relâché

Rwanda : le secrétaire général des FDU relâché
La police rwandaise

La police rwandaise

La police rwandaise


Sylvain Sibomana, le secrétaire général des FDU a été relâché par la police de Rubavu (Gisenyi) ce vendredi 21 octobre à 10h. Toutes ses affaires lui ont été rendues et il a informé ses collègues qu’il était sain et sauf et qu’il n’avait pas été battu, annonce un communiqué du parti.
Les FDU-Inkingi étaient sans nouvelles de Sylvain Sibomana, depuis le jeudi 20 octobre aux alentours de 12h40.
Alors qu’une audience dans le cadre du procès de Victoire Ingabire était en train d’avoir lieu, Sylvain Sybomana s’était rendu à  Kanama, dans le secteur de Nyundo, district de Rubavu (Gisenyi) ou il devait être rejoint par d’autres membres du parti en vue de recueillir des éléments de preuve devant servir à la Défense de la leader du parti d’opposition.
Alors qu’il attendait que le reste du groupe le rejoigne, il a commencé à prendre des photos lorsqu’il fut interpellé par un groupe d’hommes en civils se présentant comme étant des « inkera gutabara, bashinzwe umutekano » ( des responsables locaux de la sécurité).
Alors que ces derniers  lui annonçaient l’interdiction de photographier et lui demandaient de les accompagner,  il a appelé Boniface Twagirimana, le Vice-Président du parti pour lui raconter sa mésaventure et depuis lors, il était injoignable et ni les membres de sa famille, ni les membres des FDU ne savaient où il se trouvait et toutes les tentatives auprès des polices nationale et locale de localiser le lieu où il était détenu s’étaient avérées infructueuses.
C’est donc finalement au poste de police de Ruvabu qu’il était détenu et un policier lui a informé durant la nuit qu’une erreur sur son identité avait été commise et qu’il était désormais libre.
Il a declaré à la « MISNA » avoir été arreté parce qu’il prenait « des photos de fosses communes de personnes tuées dans cette région du Rwanda entre 1997 et 1998. » et qu’ avec lui, ils avaient « arrêté un agriculteur à qui je demandais des informations. Il (l’agriculteur) a également passé la nuit en prison ».
Par Ruhumuza Mbonyumutwa
JamboNews.net

 

Commentaires

commentaires


© 2019 Jambonews