Jambonews FR - Restons informés

Rwanda-USA : Paul Kagame accueilli par des Manifestants à Boston

Rwanda-USA : Paul Kagame accueilli par des Manifestants à Boston
Manifestants à Boston. source: therwandan.com

Comme il est de coutume durant les déplacements du président rwandais à l’étranger , des manifestants ont envahi les rues de Boston aux Etats-Unis ce samedi 22 septembre 2012, pour protester contre la présence du dictateur Rwandais dans la capitale du Massachussetts (Nord Est des Etats-Unis).

Paul Kagame accueilli par des Manifestants à Boston

Manifestants à Boston. source: therwandan.com


Venus des quatre coins des Etats-Unis, mais aussi du Canada, les manifestants se sont donnés rendez-vous sur le Huntington Avenue au centre de Boston où le gouvernement rwandais organisait la  « journée du Rwanda » (Rwanda Day). La manifestation a été organisée par les partis politiques de l’opposition rwandaise, notamment le RNC, les FDU-Inkingi, et le CNR-Intwari. Composés essentiellement des Rwandais, Congolais et Burundais, ces manifestants dénonçaient la présence de Paul Kagame aux Etats-Unis, l’homme considéré comme le responsable des crimes les plus graves contre l’humanité dans la région des Grands Lacs, dont les plus récents ont été rapportés dans le mapping report de l’ONU accusant le FPR d’avoir commis des atrocités en RDC pouvant être qualifiées de génocide et également un deuxième  rapport des experts onusiens de juin 2012 accusant le Rwanda de soutenir la rébellion M23 qui sévit à l’Est de la RDC depuis avril 2012. Les manifestants dénonçaient également le régime de Kigali, qui ne tolère aucune liberté humaine et politique, et mène depuis son installation en 1994, une répression sanglante contre toute opposition à l’intérieur du pays.
« On est venu ici pour dénoncer Kagame comme étant le responsable de l’insécurité incessante dans la région des Grand Lacs, comme étant également un tueur qui continue d’assassiner atrocement les rwandais, un homme qui n’a même pas peur de poursuivre ceux qui l’ont fui à l’étranger pour les abattre » a déclaré à Umuvugizi.com, Théobald Gakwaya, ancien ministre rwandais de l’intérieur, refugié aux Etats-Unis depuis  l’an 2000.
Les manifestants se sont étonnés de voir comment le gouvernement rwandais a mis énormément de moyens pour organiser cet événement (Rwanda Day), alors que le pays est affaibli économiquement suite au gèle de l’aide extérieur après l’agression que  Rwanda mène depuis le mois  d’avril contre son voisin congolais, par le truchement du M23.
Le gouvernement a consenti d’énormes efforts financiers pour organiser cet événement, alors qu’au Rwanda les citoyens sont malmenés parfois mis en prison, pour les pousser à verser d’énormes montants dans un fond de solidarité appelée «Agaciro Development Fund». Créé en août 2012 en réaction au gel de l’aide budgétaire octroyée au Rwanda par certains pays occidentaux, ce fond a pour objectif selon le gouvernement,  de permettre au pays d’être indépendant d’un point de vue financier. Même si le gouvernement a à maintes reprises déclaré que la contribution à ce fond n’a rien d’obligatoire, on a dû imputer une part importante sur les salaires des fonctionnaires ces deux derniers mois pour les verser dans ce fond, les forçant ainsi à contribuer à une initiative qu’on disait pourtant volontaire. Cela a soulevé une polémique et a poussé le ministre des finances John Rwangombwa à s’expliquer devant les journalistes.
Ce n’est pas la première fois que Paul Kagame est accueilli à l’étranger sous des houlements  des manifestants; au cours de ses voyages à Bruxelles,  Perth (Australie), Paris et Londres, l’homme fort de la région des Grands Lacs a dû se heurter à des manifestants en colère qui réclamaient son  arrestation et jugement pour d’innombrables crimes qu’ il a commis et continue de commettre dans la région des Grands Lacs.
Jean Mitari
Jambonews.net

Commentaires

commentaires


© 2019 Jambonews