Jambonews FR - Restons informés

Charles Onana: « L’Union européenne censure l’implication du Rwanda dans la crise congolaise »

Charles Onana: « L’Union européenne censure l’implication du Rwanda dans la crise congolaise »

Lors d’une interview exclusive accordée à JamboNews le vendredi 30 novembre à Bruxelles, Charles Onana, journaliste d’investigation franco-camerounais, a répondu à nos questions autour de son nouveau livre consacré à la RDC. Il a notamment évoqué le rôle du Rwanda dans la crise congolaise ainsi que le silence de l’Union européenne au vu de tous les épisodes tragiques observés en République démocratique du Congo depuis le début des hostilités en 1996.
Faisant le point  autour de la publication récente de son livre « Europe, Crimes et Censures au Congo », Charles Onana a confié aux fins limiers de Jambonews les motivations qui l’ont poussé à écrire cet ouvrage qui fait couler beaucoup d’encre depuis sa sortie sur le marché du livre. Selon ses propres dires, son livre part d’une constatation  simple selon laquelle l’Union européenne parle moins de l’implication du Rwanda dans les conflits armés qui secouent le Congo.  Tout récemment, suite aux rapports des experts de l’ONU accusant le Rwanda de soutenir des rebellions en RDC, Charles Onana dit  avoir  constaté que le discours de l’Union européenne ménageait beaucoup Kigali et l’épargnait d’une interpellation directe sur son rôle dans la déstabilisation de la RDC. « C’est la raison pour laquelle  j’ai enquêté sur les processus de décision au sein de l’Union européenne. Qui influence qui et dans quel but ? »  a t-il notamment déclaré.
Dans le cadre de ses investigations, Charles Onana nous a confié avoir obtenu plusieurs documents tenus secrets des institutions européennes, documents parfois issus des rapports des envoyés spéciaux  de l’Union européenne dans la région des Grands Lacs. Sans doute des pièces à conviction. « En effet, ces documents n’étaient pas destinés à être rendu public. En ayant ces documents, j’ai pu reconstituer les pièces manquantes du puzzle. En outre,  les témoignages des diplomates m’ont aidé », a indiqué Charles Onana.  Ce dernier a également révélé l’échange qui a eu lieu en 2003 entre le président de la RDC  Joseph Kabila et Javier Solana, Haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune de l’Union européenne.
Selon Charles Onana, Joseph Kabila avait écrit à Javier Solana pour mettre en place une police intégrée en vue d’assurer la sécurité du processus électoral en RDC. Onana déplore que cette initiative ne fût guère pour l’intérêt de la population congolaise. Décriant par ailleurs la passivité et l’incompétence de Joseph Kabila, Charles Onana  a affirmé que le président congolais est une émanation de l’AFDL et du Rwanda.
« Le Rwanda de Kagame est devenu l’avocat de la recolonisation de l’Afrique »
Charles Onana n’a pas non plus eu des mots tendres envers le régime de Paul Kagame. « Kagame mène une guerre économique au Congo. Aujourd’hui, on a la démonstration de cette assertion. Depuis longtemps, les gens avaient sous-estimé le rôle du Rwanda comme un sous-traitant des multinationales. Le Rwanda de Kagame est devenu l’avocat de la recolonisation de l’Afrique », a déclaré Charles Onana.
Charles Onana soutient que le Rwanda a  des agents et des lobbies très actifs au sein des institutions européennes parmi lesquels, le non moins influent  Louis Michel, initiateur du groupe  « les amis du Rwanda » au sein du parlement européen, pour vous dire le travail abattu en coulisses.
Sans toutefois entrer en profondeur sur  la notion de stabilité, Onana  justifie le soutien indéfectible de l’Union Européenne au Rwanda par la garantie qu’il offre  sur  la stabilité de leurs intérêts dans cette région.  Raison pour laquelle selon lui, l’UE continue de se voiler la face sur la situation dans la région des Grands-Lacs. Malgré les violations des droits de l’Homme au Rwanda, l’Union européenne continue toujours à apporter son soutien à ce régime dictatorial. Eu égard à ce qui précède, l’UE ne respecte donc pas ses propres principes, a conclu Charles Onana.
Propos recueillis par Mathy Mati et Charis Basoko
Jambonews.net

Commentaires

commentaires


© 2019 Jambonews