FR | EN

Le rapport de l’ONU menace la participation ougandaise aux missions de paix

Publié : le 30 septembre 2010 à 20:31 | Par | Catégorie: En bref

KAMPALA 30/09 (AFP)

Un rapport de l’ONU accusant l’armée ougandaise de crimes en République démocratique du Congo (RDC) menace la participation de ce pays aux missions internationales de paix, dont celle en Somalie, a prévenu jeudi le ministre ougandais des Affaires étrangères, Sam Kutesa.

Ce rapport sur les crimes commis en République démocratique du Congo de 1993 à 2003 est « un condensé de rumeurs, profondément erroné dans sa méthodologie, ses sources et son niveau de preuve », estime le ministre, dans une lettre adressée au Haut commissaire des Nations unies pour les droits de l’homme.

« Des tactiques aussi sinistres sapent la détermination de l’Ouganda à continuer à contribuer et à participer aux différentes opérations régionales et internationales de paix », selon cette lettre datée du 27 septembre.

L’Ouganda est notamment le principal contributeur à la force de l’Union africaine en Somalie (Amisom, 7.200 hommes au total), chargée sous mandat de l’ONU de protéger le fragile gouvernement transitoire des assauts des islamistes shebab. Kampala contribue également aux forces de l’ONU au Sud-Soudan et au Darfour, une province de l’ouest du Soudan.

L’ONU doit publier vendredi un rapport sans précédent sur les crimes commis en RDC entre 1993 et 2003, qui met en cause les armées de plusieurs pays dont le Rwanda et l’Ouganda, selon un projet de ce document obtenu par l’AFP.

L’Ouganda « rejette ce projet de rapport dans sa totalité et demande qu’il ne soit pas publié », écrit M. Kutesa, qui rejette les accusations de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité contre l’armée ougandaise, contenue dans le texte selon lui.

« Les allégations portées contre les Forces populaires de défense ougandaises (UPDF) et contre d’autres ne peuvent être interprétées que comme une tentative tardive visant à insinuer que certaines forces régionales auraient commis un contre-génocide contre les ex-Forces armées rwandaises en déroute et leurs alliés repoussés du Rwanda, et à masquer ainsi l’échec des Nations unies à empêcher le génocide au Rwanda », poursuit le ministre.

Le Rwanda avait déjà menacé de retirer ses soldats des forces de l’ONU au Soudan, en condamnant avec virulence le même rapport, avant de revenir ces derniers jours sur ces menaces sans que l’on en connaisse la raison.

L’Ouganda, aux côtés notamment du Rwanda, avait envoyé des troupes aider les les rebelles de l’Alliance des Forces démocratiques pour la libération (AFDL) de Laurent-Désiré Kabila à renverser le régime du maréchal zaïrois Mobutu Sese Seko en 1997. Les forces ougandaises ont occupé plusieurs régions de l’est de la RDC jusqu’en 2003.

La Cour internationale de justice de La Haye avait jugé en 2005 que l’Ouganda avait violé le droit umanitaire international et les droits de l’homme lors de cette occupation.

ALB/GGD/DGO

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

Un commentaire à “Le rapport de l’ONU menace la participation ougandaise aux missions de paix”

  1. […] This post was Twitted by jambonewsnet […]

       0 likes

Laissez un commentaire