Jambonews FR - Restons informés

Destructions au Rwanda : Victoire Ingabire dénonce la brutalisation des citoyens

Destructions au Rwanda : Victoire Ingabire dénonce la brutalisation des citoyens

La fin de la semaine du 9 décembre 2019 a été marquée par la démolition d‘habitations situées dans les zones inondables ou de marécages de la ville de Kigali. Ces démolitions ont surpris en premier lieu les occupants de habitations détruites qui n’ont pas été prévenus par les autorités. Les vidéos qui circulent sur YouTube et dans plusieurs médias rwandophones montrent des citoyens mandatés par les autorités démolissant sans ménagement les habitations d‘autres citoyens. Elles montrent aussi les témoignages de ceux qui se retrouvent à la rue, dépités, souvent en larmes, exprimant leur désarroi face à la situation. Ils assistent impuissants à l’effondrement de leurs habitations et parfois à la détérioration de leurs biens matériels. Une partie d’entre eux affirme n’avoir nulle part où aller, les personnes concernées se disant prêtes à revenir dormir dans les ruines de leurs maisons en cette saison des pluies.

C’est dans ce contexte que la présidente de DALFA Umurinzi, Victoire Ingabire, a sorti un communiqué de presse dans lequel elle dénonce « l’utilisation de citoyens contre d’autres citoyens », le manque de délai de prévention pour les occupants des habitations démolies, les indemnités faibles reçues par les habitants des maisons détruites : 30 000 francs rwandais (l’équivalent de 30 euros) pour les locataires et 90 000 francs rwandais (l’équivalent de 90 euros) pour les propriétaires pour se reloger. Tandis que certains sont relogés dans des écoles, le communiqué dénonce aussi le fait qu’une partie des expulsés est laissée « pour compte sans contrepartie, poussant les personnes concernées à dormir à l’extérieur alors que c’est la saison des pluies ».

La présidente de parti se dit surprise par la précipitation avec laquelle ces démolitions sont effectuées, une précipitation qui démontre l’absence « de planification solide du plan d’urbanisation et du programme d’aménagement du territoire alors que ceux-ci faisaient partie du programme Vision 2020» lancé en 2000. Enfin pour elle « ces démolitions rendent précaire la vie des citoyens et accroissent leur pauvreté ».

La présidente de DALFA Umurinzi Victoire Ingabire a fini son communiqué en rappelant aux autorités rwandaises que dans leur « devoir il y a celui de penser au peuple, de l’aider à se développer et ce en utilisant un dialogue constructif et dans le respect de la dignité humaine de chacun ».


Jambonews.net
Envie de proposer un article pour publication sur jambonews.net? Plus d’infos ici

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews