FR | EN

Kinshasa juge « injustifié » de ne plus être partenaire privilégié des USA

Publié : le 22 décembre 2010 à 15:00 | Par | Catégorie: Economie

KINSHASA 22/12 (AFP) = La République démocratique du Congo (RDC) a jugé mercredi « totalement injustifiée » la décision du président américain Barack Obama de la priver du statut de partenaire commercial privilégié des Etats-Unis en raison de son bilan sur les droits de l’homme.

Lambert Mende, porte parole du gouvernement congolais

« Le gouvernement de la RDC prend acte de cette mesure (…) mais (la) considère comme totalement injustifiée », a déclaré Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais, lors d’un point presse à Kinshasa.

« Ce qui est dit comme justification de cette mesure est totalement faux. Les forces armées (de la RDC) ne sont pas à mettre sur le même pied d’égalité que les groupes armés qu’elles combattent. Même lorsque nos garçons commettent des actes répréhensibles, ils sont poursuivis et condamnés », a expliqué M. Mende.

M. Obama a pris cette décision à l’occasion de la révision annuelle de la liste du programme Agoa (Africa Growth and Opportunity Act), imposée par la loi et qui prend en considération les avancées ou les reculs démocratiques des pays africains concernés.

« Le président Obama a estimé que la RDC n’était pas éligible à recevoir les avantages de l’Agoa en 2011, parce qu’elle a échoué à répondre à ses critères », a expliqué un haut responsable américain à l’AFP.

En l’espèce, « les forces de sécurité de la RDC et d’autres groupes armés continuent de commettre des violations des droits de l’homme à grande échelle, en particulier des viols », dans l’Est instable du pays, a souligné ce responsable sous couvert de l’anonymat.

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

Un commentaire à “Kinshasa juge « injustifié » de ne plus être partenaire privilégié des USA”

  1. Tundanonga dit :

    C’est le meilleur cadeau du Cinquantenaire de l’assassinat de Lumumba, Okito et Mpolo! C’est le meilleur cadeau de Noël et de Nouvel An que les USA n’aient jamais donné à la RD Congo! Que veut dire cette décision? Que prouve cette décision? Cette décision montre et démontre que la politique étrangère (africaine) étatsunienne échappe au contrôle d’Obama et qu’elle est sous le contrôle de Madeleine Albright, Suzane Rice et Hillary Clinton (des clans Bush et Clinton). Si la RD Congo avait une politique étrangère à moyen et long terme, *elle aurait saisi la balle au bond , *orienté résolument sa politique étrangère vers la troïka CIB (Chine, Inde, Brésil), le Vénézuela, le Vietnam, la Malaysie et Singapour, *quitté les structures de l’Africom, et ainsi *s’émanciper définitivement de l’influence yankee! Garder un équilibre entre la RD Congo, d’un côté et de l’autre côté, l’Ouganda et le Ruanda est un exercice que les USA ne peuvent garder longtemps. Cette décision est un coup d’épée dans l’eau, parce que la Chine avec leurs investissements ont mis la RD Congo et l’Afrique sur le même pied d’égalité que les USA, l’Union européenne. Ce sont les USA, qui sont perdants et non la RD Congo. Les conseillers diplomatiques d’Obama n’ont rien à envier aux conseillers diplomatiques de JoKab, ils ont deux dénominateurs communs: l’amnésie globale et selective, ainsi que la navigation à vue. Le fait de porter une uniforme d’une armée ne signifie pas qu’on fait partie d’une armée d’un pays. Lorsque les USA avaient: * imposé, sous forme d’ultimatum, les mesures de brassage (incorporation des troupes terroristes avec leurs structures de commandement et leur stationnement sur leur ancien terrain opérationnel comme le CNDP) et de mixage (assemblage de petits groupes terroristes en unité plus grande avec leurs structures et stationnement sur leurs anciens terrains), et, * interdit les mutations de troupes et groupes brassés/mixés ailleurs en RD Congo et le stationement des troupes regulières sur les territoires, sur lesquels les troupes et groupes terroristes opéraient, les officiels américains savaient très bien ce qu’ils faisaient. Après tout, les troupes de l’ancienne Monuc, actuelle Monusco facilitent, couvrent et laissent faire, si elles ne font la mêmes choses que les terroristes du CNDP et autres groupes. Mais, quel est le bilan de cette politique africaine étatsuniennes?

       0 likes

Laissez un commentaire