FR | EN

RDC: M. Kabila dresse un bilan « pour le moins mitigé » des 50 ans d’indépendance

Publié : le 3 janvier 2011 à 20:19 | Par | Catégorie: Actualité
Joseph Kabila, Président de la RDC

Joseph Kabila, Président de la RDC

KINSHASA 01/01 (BELGA) – Le président congolais Joseph Kabila a dressé un bilan « pour le moins mitigé » des cinquante ans d’indépendance de la République démocratique du Congo, dans son message à la Nation à l’occasion du Nouvel An, tout en se félicitant du retour de la paix dans son pays.

« Le bilan de nos cinquante années d’indépendance est, pour le moins, mitigé. Nous aurions dû et pu certainement mieux faire », a-t-il dit lors d’une allocution radio-télévisée diffusée vendredi soir.

M. Kabila, qui devrait briguer un second mandat lors de l’élection présidentielle de novembre prochain, a livré cette conclusion après avoir fait une évaluation de la situation de la RDC en 50 ans d’indépendance, à la lumière de ses tournées à l’intérieur du pays.

Mais il a mis en exergue « des progrès enregistrés dans nos efforts de réhabilitation de l’Etat et de reconstruction du pays ».

« En tant que peuple, 2010 nous a cependant offert d’amples raisons d’être fiers et d’espérer en un avenir meilleur », a-t-il souligné.

« Pour notre pays, les douze derniers mois ont en effet été singuliers, de par la qualité et la richesse des événements qui les ont jalonnés. Dans tous les domaines, les fondamentaux sont aujourd’hui en place. Globalement, les perspectives de développement du pays n’ont jamais été aussi bonnes », a assuré M. Kabila.

Il a cité en exemple, la consolidation de la paix « au point que pour la première fois depuis plus ou moins quinze ans, Noël a été célébré dans le silence total des armes, aucun coup de feu n’ayant été tiré sur l’ensemble du territoire national ».

Parmi les autres aspects positifs, il a évoqué l’annulation d’une part importante de la dette extérieure congolaise, la fin de la « revisitation » (renégociation) des contrats miniers avec la Chine et la promulgation des textes législatifs et réglementaires, ainsi que des décisions portant assainissement du climat des affaires et de l’appareil judiciaire. « Au volet de la reconstruction des infrastructures, l’accélération des travaux, annoncée en début d’année, a effectivement eu lieu, produisant des résultats tangibles et visibles en termes de modernisation de la voirie urbaine, particulièrement à Kinshasa » avec la réouverture de plusieurs axes routiers d’importance, a-t-il ajouté.

M. Kabila a néanmoins appelé les Congolais à « redoubler d’efforts ». « Un sursaut national, une mobilisation totale s’imposent », a-t-il lancé.

Il a mentionné quatre défis à relever: préserver à tout prix les acquis, au premier rang desquels la paix et l’Etat de droit; capitaliser les sacrifices et investissements consentis pour stabiliser le cadre macro-économique et relancer la croissance; poursuivre sans relâche la lutte contre les anti-valeurs (comme la corruption, NDLR) et continuer activement la reconstruction du pays, une entreprise patriotique et non partisane.

2011 devrait être l’année d’un nouveau cycle électoral, avec des scrutins à tous les niveaux prévus entre novembre prochain et août 2013.

« En tant que chef de l’Etat, garant du bon fonctionnement des institutions, j’entends assumer cette responsabilité sans aucune concession », a-t-il conclu, sans révéler s’il sera candidat à la présidentielle, dont le premier tour est fixé au 27 novembre.

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

Laissez un commentaire