FR | EN

Rwanda : Qui est le vrai patron des FDU ?

Publié : le 16 mars 2011 à 7:15 | Par | Catégorie: Analyses de l'actualité
La présidente des FDU Inkingi, Mme Victoire Ingabire

La présidente des FDU Inkingi, Mme Victoire Ingabire

Les FDU-Inkingi dont la présidente Mme Victoire Ingabire est emprisonnée par le régime rwandais du général Paul Kagame traversent actuellement une crise au sein de leur organisation.

L’emprisonnement de Mme Victoire a porté un coup dur aux FDU, elle avait réussi à asseoir son leadership et à imposer son style à leur tête, ce qui lui permettait de rassembler autour d’elle tous les ténors du parti. Dès son arrivée au Rwanda en Janvier 2010, elle a réussi à organiser l’opposition rwandaise qui commençait à émerger. Elle reste la figure emblématique de cette opposition rwandaise malgré qu’elle soit toujours en prison.

Les luttes intestines que se livrent actuellement les ténors des Forces Démocratiques Unifiées (FDU) restés en Europe auraient existé depuis longtemps mais le charisme et le sens de responsabilité de Mme Victoire Ingabire auraient permis chaque fois de préserver l’unité du parti et le rassemblement autour d’elle. Son retour d’exil de Hollande vers le Rwanda pour participer à l’élection présidentielle rwandaise d’aout 2010 a sonné le début d’une grande crise au sein des cadres du parti restés en Europe.

Cette crise des ténors des FDU a été mise en public suite à un communiqué signé le 26 Janvier 2011 par Mr Eugene Ndahayo Président du comité de soutien (CS) des FDU. Rappelons que le CS a été mis en place le 4 avril 2010.

Présidé par Mr Eugene Ndahayo , il était composé d’une douzaine de membres issus du comité de coordination et d’anciens membres du bureau exécutif qui n’ont pas pu accompagner Mme Victoire dont Mr Eugène Ndahayo lui même. Cet organe fabriqué de toutes pièces par les anciens ténors du parti était censé caser certains d’entre eux qui se retrouvaient simples membres du parti après le départ de leur présidente et la mise en place du bureau exécutif provisoire au Rwanda.

Ce communiqué du 26 Janvier 2011 excluait deux autres membres du même CS notamment Mr Nkiko Nsengimana (Vicé président du CS et président du comité de coordination) et Mr Sixbert Musangamfura (Responsable des relations extérieures du CS) le motif d’exclusion avancé était l’indiscipline suite à la signature sans autorisation du président du CS , du communiqué clôturant les négociations de mise en place d’une plate forme politique avec le parti RNC (Rwandese National Congress) dont le général Faustin Kayumba Nyamwasa et le colonel Patrick Karegeya refugiés en Afrique du sud sont membres fondateurs.

Cependant cette exclusion suscite plusieurs questions : pourquoi réellement les deux membres ont été suspendus ? Pourquoi les deux autres membres du CS Mr Mberabahizi et Mr Ndereheye qui les accompagnaient n’ont pas été également suspendus ? Le président du CS avait-il le pouvoir de suspendre les autres membres du CS tout seul ? Pourquoi quelques jours plus tard le président et certains membres du CS ont publié un communiqué signé au nom de deux d’anciens partis (ADR et FRD) qui avaient donné naissance aux FDU et qui avaient fusionné avec le RDR pour former le parti FDU ?

La réponse à la dernière question surviendra dans le communiqué publié par ces membres du CS le 14 Février 2011 dans lequel ils annoncent reprendre la direction du parti au détriment du comité exécutif provisoire des FDU à Kigali qu’ils réduisaient à un organe exécutif du conseil politique local.

Il convient de se poser la question de savoir quel pouvoir ces membres du comité de soutien dont le rôle ne devrait logiquement se limiter qu’ à faciliter et soutenir les actions du parti actif au Rwanda avait pour reprendre la direction du parti au détriment du comité exécutif provisoire mis en place le 13 Mars 2010 et présidé par Mme Victoire Ingabire, cela ne s’appelle t’il pas un putsch ?

C’est dans ce climat de désordre que le comité de coordination mis en place le 9 Janvier 2010 a convoqué un meeting des FDU pour expliquer aux membres du parti la situation de crise que traverse le parti.

La présidente des FDU Inkingi (au millieu en robe rose), Mme Victoire Ingabire

La présidente des FDU Inkingi (au millieu en robe rose), Mme Victoire Ingabire

Ce comité chargé de coordonner les activités du parti entre les membres de l’intérieur du Rwanda et ceux de l’extérieur a été formé  peu avant le départ de Mme Victoire en exécution de la décision du conseil politique adoptée le 26 septembre 2009 comme le montre le PV de cette réunion auquel Jambonews a eu accès.

Les partisans des FDU, les citoyens rwandais et les observateurs qui avaient fondé leur espoir en FDU comme une force émergeante et alternative au régime dictatorial en place à Kigali sont tous actuellement inquiets. En effet il y a des risques que le régime profite de cette crise pour anéantir ce parti.

L’histoire des mouvements de lutte politique pacifique ou armée nous rappelle que ce genre de crises font parti d’un processus obligatoire pour le renforcement et la pérennité du mouvement à condition que le parti s’en sorte indemne. Ce qui est rassurant dans cette histoire est que les FDU ont déjà trouvé en Mme Victoire Ingabire, un leader dans lequel non seulement les partisans se retrouvent mais aussi beaucoup de citoyens rwandais de l’intérieur, de la diaspora et de l’exil.

Elle a su par sa force, redonner de l’espoir à un peuple opprimé, elle a su par son courage redonner l’énergie de se battre contre une tyrannie plus répressive que jamais et rien que pour cette raison, elle reste le seul patron des FDU malgré son emprisonnement.

La bataille pitoyable que les ténors des FDU se livrent  via les communiqués contradictoires sur internet n’y changera rien.

Par Grégoire Karekezi
JamboNews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

5 Commentaires à “Rwanda : Qui est le vrai patron des FDU ?”

  1. malamud dit :

    Monsieur Karekezi,

    Quand vous écrivez « Ce qui est rassurant dans cette histoire est que les FDU ont déjà trouvé en Mme Victoire Ingabire, un leader dans lequel non seulement les partisans se retrouvent mais aussi beaucoup de citoyens rwandais de l’intérieur, de la diaspora et de l’exil »…, est-ce sur base d’une enquête d’opinion que vous nous en informez? Si oui, disposez-vous de quelques données quantitatives sur le sujet pour que nous en apprenions un plus plus?

    PS. « Beaucoup » de citoyens rwandais est une expression qui peut renvoyer le lecteur à un chiffre entre 10 et 10 millions. En l’absence de données précises, le lecteur peut penser que vous vous livrez à de la propagande.

       0 likes

  2. NYIRAMWIZA WA NKUBITO dit :

    Merci à toi Monsieur KAREKEZI de nous faire ce résumé bien documenté sur la crise que vient de traverser le parti politique FDU INKINGI. Si je dis que le parti vient de traverser, c’est que pour moi, les choses sont rentrées dans l’ordre, étant donné que l’on a pu prendre le taureau par le cornes à temps et prendre les résolutions appropriées en suivant les règles bel et bien existants ! Vous dites vrai quand vous affirmez que Madame Victoire INGABIRE est le premier symbole fort de l’opposition politique rwandaise tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Vouloir lui faire un putch par qui que ce soit est une action qui devrait être condamnée par nous tous. Car, non seulement elle est inhumaine (étant donné la situation dans laquelle elle se trouve), mais aussi cette action est vraiment irresponsable, puisqu’il ici de saboter son combat qui nous a tous réveillés, et ça aurait vraiment été catastrophique si cela avait réussi. Heureusement ce ne fut pas le cas! Dès lors redoublons notre énergie pour la soutenir en nous engageant dans son combat de libération de notre pays avec plus de détermination.

       2 likes

  3. Victoire.I dit :

    UDASHINGA ntabyina. Umukino warabihishe

       0 likes

  4. minani dit :

    A mon heumble avis,la RNC Gahima kayumba et tout consort c’est comme le cheval de Trois dans le FDU-Inkingi. Ces gens son des bandits envoyé par Kagome pour infliter.On ne doit pas oublié. on voie ce qui se passe la division entre hutu et alors?..

       1 likes

  5. Rubanda dit :

    Salut tout le monde, moi je me révolte de voir ce que les rwandais vivant à l’étranger font. On dirait qu’ils n’ont pas encore tiré des leçons des erreurs du passé. Quand j’entends qu’ils se battent encore au sein d’un meme parti politique ça me désole.
    Mme ingabire là où elle dans sa cellule doit partager mon indignation. Moi je tire chapeau à cette femme qui a osé descendre au Rwanda pour défendre ses convictions. Quand à ceux qui restent ici bararenzwe sinon ils n’agiraient pas comme ça.

    amahoro mu Rda

       1 likes

Laissez un commentaire