FR | EN

Rwanda-mémoire : Point de vue de Placide Kalisa et de Joseph Matata

Publié : le 4 avril 2011 à 18:48 | Par | Catégorie: Analyses de l'actualité
Mémorial génocide rwandais à Bruxelles, Belgique

Mémorial génocide rwandais à Bruxelles, Belgique

Chaque année, au mois d’avril, les tensions entre les deux  grandes communautés rwandaises, Hutu et Tutsi se ravivent autour de questions relatives à la mémoire.

La Belgique et plus spécialement sa capitale Bruxelles est le théâtre de vives tensions à ce sujet au point que dans la communauté rwandaise, d’aucuns parlent d’une véritable « guerre de la mémoire ».

C’est avec une volonté de désamorcer certaines de ces tensions et de lever certaines incompréhensions que Jambonews a interviewé deux des principaux acteurs historiques des commémorations des deux communautés: Joseph Matata, coordinateur du Centre de Lutte contre l’Impunité et l’Injustice au Rwanda et Placide Kalisa, ex président d’Ibuka et président actuel du MRAX qui ont chacun tour à tour livré leurs points de vue  sur cette question.

Placide Kalisa, s’exprimant à titre personnel en tant qu’ancien président, a accepté l’interview car pour lui « la mémoire devrait être une chose qui nous unit plutôt qu’une chose qui nous sépare et en parler est  un devoir citoyen » estime t-il.

Matata pour sa part a accepté une telle interview car il estime qu’il est du devoir des responsables d’associations d’éclairer les jeunes qui ne s’y retrouvent pas et de leur faire comprendre « qu’on ne va pas faire éternellement une guerre des mémoires ».

Après que les deux intervenants aient tour à tour présenté leurs associations, Placide Kalisa a répondu à des questions concernant la place des victimes Hutu dans les commémorations d’Ibuka, que ce soit les Hutu victimes des miliciens Interahamwe, ou les Hutu victimes du FPR.

Joseph Matata  a dit comprendre qu’initialement on puisse ne pas avoir songé à inclure les victimes du FPR  disant que lui-même en 1995, il n’avait pas d’éléments pour déclarer officiellement comme il le fait aujourd’hui que les Hutu ont été victimes de crimes de génocide sur tout le territoire rwandais parallèlement aux massacres systématiques qui se commettaient à l’encontre des Tutsi dans les zones contrôlées par les forces gouvernementales.

Placide Kalisa, tient pour sa part à clarifier les concepts et précise que pour lui, «  Lorsqu’on parle de génocide des Tutsi, en aucun cas on ne dit pas, ou on ne sous entend pas, que les Hutu n’ont pas été victimes de crimes contre l’humanité ou de crimes de guerre. »

En ce qui concerne le terme de génocide contre les Hutu il estime qu’« il faudra attendre qu’un tribunal international ou une juridiction belge se prononce sur ces faits, et si ils sont qualifiés de génocide, il n’y’aura pas de débat. »

Les deux intervenants expliquent ensuite longuement les raisons qui ont poussé d’une part Ibuka à organiser des commémorations le 7 avril et qui ont poussé le CLIIR à appeler à commémorer le 6 avril.

L’interview a ensuite porté sur une question qui a mis de l’huile sur le feu dans les divisions de la communauté rwandaise à savoir les lettres d’Ibuka adressées aux autorités belges et visant à faire interdire les manifestations du 6 avril.

Placide Kalisa, président du MRAX

Placide Kalisa, président du MRAX

Placide Kalisa qui fut le signataire de certaines d’entre elles, explique longuement  les raisons qui ont motivées l’envoi des lettres et précise toutefois qu’à sa connaissance ni lui,  ni Ibuka n’ont envoyé de lettres visant à faire interdire des commémorations autres que celles du 6 avril.

Matata dit comprendre la plupart des raisons invoquées par Kalisa et explique avoir été motivé à prendre le flambeau de ces commémorations car il estime qu’ « Ibuka, ne peut pas monopoliser la mémoire et dire que ce sont les seuls Tutsi qui ont été victimes de génocide. »

Matata  nous informe également avoir  écrit une lettre à Ibuka « pour qu’on puisse convenir d’une autre date qui puisse nous permettre de trouver une date de commémoration commune qui nous permettrait de nous rappeler de tous nos morts. »

Au sujet des lettres envoyées en dehors du 6 avril, Matata confirme qu’effectivement Ibuka n’a pas envoyé de telles lettres mais que c’est  plutôt la Communauté rwandaise de Belgique avec Chantal Karara qui l’a fait.

Et Placide Kalisa nous invite à bien différencier la CRB avec Ibuka car ce sont deux associations bien distinctes.

Cette série de questions se termine sur des questions relatives à la réaction d’Ibuka au sujet du Mapping report qui s’est dite  « offensée et choquée » par rapport aux conclusions de ce rapport ; réaction qui a offensée plusieurs personnes au sein de la communauté rwandaise.

Placide Kalisa dit ne pas partager cet angle d’approche car pour lui, il n y’a pas  « de violences qui seraient justes pour les uns, et qui seraient condamnables pour les autres, toute  violence est condamnable. Il dit ensuite  se sentir « mal à l’aise de voir qu’on mélange les registres et que ça  peut en terme de crédibilité déforcer la cause de la mémoire » et  il se demande « en quoi les conclusions du Mapping report gênent l’intérêt des rescapés en terme de mémoire et en terme de justice. »

Réagissant à ce dernier élément, Matata explique cette attitude d’Ibuka  par  la tentative permanente du pouvoir en place au Rwanda d’instrumentaliser Ibuka.

Réagissant à la lettre contre le rapport Mapping, il la trouve vraiment déplacée pour une association qui justement est chargée de la mémoire et pour lui ce qu’a fait Ibuka, n’est pas  pas correct et décrédibilise l’action même d’Ibuka.

Les deux intervenants s’expriment ensuite tour à tour sur les sujets de la réconciliation et du projet sur la table de Dialogue Inter Rwandais Hautement Inclusif.

Pour Placide Kalisa, aussi bien la réconciliation que le dialogue  sont possibles à condition que certaines conditions qu’il énumère soient remplies.

Joseph Matata, président du CLIIR

Joseph Matata, président du CLIIR

Pour Matata par contre, la réconciliation ainsi que le dialogue  sont impossibles, tant que le régime du FPR reste en place, mais il se veut toutefois rassurant en disant que tôt ou tard, le dialogue aura lieu.

Après une présentation du MRAX, Placide Kalisa, répond ensuite à quelques questions concernant cette association au regard de la problématique de la mémoire rwandaise.

Matata estime que c’est peut être une chance pour la communauté rwandaise d’avoir un de ses ressortissants à la tête du MRAX et suggère de rassembler  au sein du MRAX des jeunes Hutu et des jeunes Tutsi dans le cadre d’un séminaire visant à casser des préjugés et combattre les ségrégations raciales entre les victimes et combattre cette mémoire qui discrimine ; proposition qui reçoit les faveurs de Placide Kalisa, qui y avait d’ailleurs déjà longuement songé.

Pour Placide Kalisa, le MRAX peut être l’occasion pour des jeunes rwandais indépendamment de leur appartenance  ethnique, de faire des séminaires sur cette déconstruction des préjugés.

Placide Kalisa s’exprime ensuite la question de l’opportunité  de revoir ou non la loi contre le négationnisme suite au Mapping report.

Pour lui, ce qui est dit dans le Mapping est « qu’il ‘ya eu des crimes systématiques à l’encontre de la population Hutu, lesquels, dans le cadre d’un tribunal pourraient être qualifiés d’actes de génocide » mais pour lui, ce n’est qu’au moment ou ce sera reconnu par une juridiction internationale ou une juridiction reconnue par la Belgique, qu’il n’y aura aucun problème au MRAX  d’étendre cette loi au génocide commis contre les Hutu . Mais insiste-t-il, cela demande  d’abord la validation d’une instance internationale.

Après des discussions autour de la loi sur le négationnisme, nous demandons aux intervenants si il est possible dans le cadre du Rwanda de dénoncer les crimes du FPR sans être  traités de négationniste.

Pour Matata, c’est une accusation pour diaboliser toute personne qui ose montrer que le régime du  FPR a commis des crimes contre l’humanité ou des crimes de génocide contre les Hutu.

Il donne plusieurs exemples, notamment un prêtre, Aloise Murwanashayaka, emprisonné en avril 2008 parce qu’il a fait une messe à la mémoire des siens tués par le FPR.

Plutôt que de mettre ceux qui viennent commémorer le 6 avril en prison; il considère qu’il faudrait  mettre les jeunes Tutsi et les jeunes Hutu ensemble pour qu’ils débattent de ces questions.

Placide Kalisa dit ne pas partager totalement cette analyse car, selon lui, Matata  ne voit le négationnisme que sous son aspect d’instrumentalisation par un acteur politique, alors qu’ à côté de cet acteur, il y a des personnes qui nient l’existence de faits historiques ou qui réhabilitent des politiques racistes et la loi doit protéger contre ces discours.

Comme message de fin qu’il souhaite adresser à la communauté rwandaise, Joseph Matata fait référence à une lettre adressée aux grandes sections d’IBuka et qui dit « est ce avec tous les éléments dont on a désormais, ne pouvons nous pas  convenir d’une date pour commémorer ensemble tous nos morts ?»

Placide Kalisa pour sa part adresse à la communauté rwandaise le message selon lequel, : « La mémoire peut être un lien entre les personnes de notre communauté, toutes les victimes ont légitimement le droit de se souvenir et pour que ça puisse se faire dans un cadre serein et dépassionné, il faut séparer la politique de la mémoire ».

Il se dit optimiste et espère qu’une nouvelle dynamique va naitre des rencontres qui vont se faire mais considère qu’il appartient aussi aux jeunes de notre diaspora de s’impliquer.

Par Ruhumuza Mbonyumutwa
JamboNews.net


Ci-dessous le point de vue de Placide Kalisa et Joseph Matata par JNTV

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

18 Commentaires à “Rwanda-mémoire : Point de vue de Placide Kalisa et de Joseph Matata”

  1. Ismail Mbonigaba dit :

    Bravo à JNTV. Votre initiative d’inviter Joseph Matata et Placide Kalisa est louable. Le débat entre ces deux personnalités m’a fait croire que les tabous seront bientôt brisés autour de la question de génocide… rwandais. La guerre des mémoires pourrait prendre fin bientôt pour le bien de la Nation. Encore une fois, le travail des jeunes de la JNTV force mon admiration.

    Ismail Mbonigaba

       14 likes

  2. Muhimakazi dit :

    Je ne comprends pas comment ce Kalisa qui est médecin spécialiste ose nous dire que pour la mémoire des notres nous devons attendre la justice belge. Moi personnellement ni la Belgique ni MRAX ni Matata, ne souffre à ma place. Je sais et je n oublierai jamais que avant depuis 1994 l armé du FPR et ses collaborateurs ont massacré les membres de ma famille et continue de persécuter les rescapés en Belgique sous le regard de tous ces gens qui prétendent défendre le droit de l’homme et les rescapés.

    Je sais que Jambonews n aime pas faire passer ma réaction, mais je connais l’adresse de Mr Kalisa et de Matata j’irai les voir personnellement pour leur demander d’arrêter de se moquer de nous.

       6 likes

  3. Etienne dit :

    Juste pour moi, dire félicitation aux deux frères qui nous redonnent l’espoir d’exister. « Je pense, donc je suis ». continuons dans le même sens et souvenons-nous de tous nos morts. à Matata, je me donne l’audace de lui dire que même les Eglises Protestantes ont peur…ou qu’elles se sont laissées envahir par le politique.

       4 likes

    • Espoir dit :

      Je remercie ces deux compatriotes qui ont eu le courage de discuter dans la clarité, liberté et ouverture et avec humilité sur les sujets sensibles qui séparent les Rwandais.
      J’ai retenu un élément de Mr. Kalisa qui a dit que le droit de mémoire des victimes ne sera acquis que par leur propre mobilisation, détermination réclamation, acharnement à le faire ententre partout le monde entier.
      En d’autre mots c’est cela la qu’a été la supra stratégie de l’Ibuka ndans les 17 ans passée et cela a réussi!
      Alors survivants du Génocide des réfugiés Rwandais en Ex-Zaire mobilisez vous pour réclamer le droit de commémoration, mémoire, des Rwandais péris car personne le faira à votre place sinon on risque d’être comme les victimes l’attentant de l’avion du 6 avrril 94, en disant que vous vous étes entre-/tués vous mêmes au Zaire.

      Merci Mr. Kalisa. Une bonne stratégie!

         6 likes

  4. Bravo à JNTV. je connais Matata il se bat comme un lion pour nous . Comme saint thomas , ce docteur kalisa
    je croirai ses phrases sucrés quand il fera pour nous la motié de ce qui il fait pour l’ibuka . Moi j’irai le voir et lui proposer travail ensemble ,alors j’accepterai qu’il est vraiment l’ intègre monsieur qu’on parler en belgique

       3 likes

  5. Kayitare dit :

    Bravo a JNTV, Matata et Kalise. Matata et Kalise, votre point de vue sur la commémoration de nos frères et sœurs défunts me donne courage de continuer a espérer. Oui, nous avons besoin des personnes qui se disent la vérité pure sur ce qui s’est passe au Rwanda et Congo ou des milliers des Rwandais on perdu leur vie. Je vous mets sur ma liste de mes admirateurs parmi les personnes qui avec sincérité disent la vérité sur la situation du Rwanda. Le Rwanda a besoin les hommes comme vous pour aider nos frères et sœurs, Hutu, Tutsi, et Hutsi pour se réconcilier et partagent la souffrance des leurs qui sont décédés pendant le génocide et la guerre au Rwanda et au Congo.

       5 likes

  6. Uwunamye kera ; agezaho yunamukaaaaaa…!!!! Unamuka lero utubwire aho KAGAME Paul ali UMWEGA ! Ni kuli Se cyangwa kuli Nyina ???? …Nubimenya uzambwilire ABANYARWANDA bali mu cyunamo hamwe na MATATA Joseph cyangwa KALISA Placide !!!!….Uti : UBWIRU ( Ibanga ) abatutsi bafitanye n’ ubuhe ????…..Umuzungu bamubwiye ho aliwe wishe umuntu ati …… »reka reka sijye ajubwo n’ uliya mwirabura …. » !!!!….Umututsi nawe bati…. » ko wishe mwene wanyu « …..; ati  » reka reka , ahubwo n’ uliya muhutu umwishe « ….; nguko uko byagenze buli gihe : haba muli 59 , haba muli 94. !!!!…..Ndalivuze IBANGA si ndi UMWIRU ….!!!!

       0 likes

  7. donald dit :

    félicitation JNTV, Au Rwanda il ya 2 ethnies : les victimes ( réscapés tutsi et hutu) puis les boureaux (hutu et tutsi). les boureaux travaillent main dans la main ( come and see!!!) les victimes sont encore désorientés chacun fait son chemin de croix.

       10 likes

  8. Bernardin dit :

    J’ai suivi en integrarite l’interview de ces 2 messieurs. Voici un exmple qu’il faut suivre. S’asseoir autour d’une meme table, discuter et se comprendre nta buryarya. Bravo les gars, multipliez ce genre de rencontres, nous vous soutenons!

       6 likes

  9. Amani dit :

    Je suis heureux d’écouter des gens discutés en civilisés. Enfin, des rwandais vraiment civilisés! J’espère que le nombre de civilisés va de plus en plus se manifester. C’était trop que chaque fois de tomber sur des tombeaux blanchis. A bas les discours de haine et de racisme primaire.

       1 likes

  10. Girubutwari dit :

    S’asseoir face à face pour aborder la vérité et parler en toute franchise des dissensions et des blessures qui se cicatrisent mal suite à la tragédie humaine qui a endeuillé le peuple rwandais-voilà un geste, un pas vers une véritable unité et réconciliation du peuple-pierre angulaire pour une paix durable au Rwanda et dans la région. Félicitations à ces 2 invités de JNTV pour leur franc parlant et leurs propos constructeurs. Félicitations à JNTV pour cette noble initiative que j’espère voir multiplier. C’est du bon travail ça!

       1 likes

  11. Haguma dit :

    Le Conseil d’Administartion (CA) ya Ibuka Belgique yatunguwe n’ibikubiye mu kiganiro Placide Kalisa yagiranye na JamboNewsTV, inzego za Ibuka ari nazo zishinzwe kuyivugira zitabimenyeshejwe.

    Binyuranyijwe n’inshingano za Ibuka ndetse n’amategeko ayigenga.

    Mu gihe tugitegura umwanzuro kuri iki kibazo, Ibuka iboneyeho kubihanganisha no kubifuriza gukomeza gutegura neza icyunamo twibukamo ababyeyi, abavandimwe, n’inshuti, bishwe urw’agashinyaguro bazira gusa ko bavutse ari Abatutsi.

    Dukomeze twibuke abacu, twirinda ibyaduca intege byose.

    Pour le CA, Emmanuel Usabayezu

    Infos & Mobilisation

       0 likes

    • Evasta dit :

      Merci beaucoup Messieurs Kalisa et Matata. Vous êtes des As d’un Rwanda uni. Votre plaidoirie épouse pleinement ma philosophie. Depuis bien des années mon rêve et de voir ma terre natale habitée par des hommes comme vous: sincères, justes et humains. Bravoooo

      A vous Emmanuel Usabayezu, je t’exhorte de réécouter soigneusement la vidéo, il me semble que Kalisa a bien précisé dès le départ qu’il ne parle pas en qualité de représentant d’Ibuka!
      Je pense que tu devais te rendre compte que le temps est révolu et que le sang des tutsi est aussi rouge que celui des hutu. Quand tu dis que « icyunamo twibukamo ababyeyi, abavandimwe, n’inshuti, bishwe urw’agashinyaguro bazira gusa ko bavutse ari Abatutsi. Dukomeze twibuke abacu, twirinda ibyaduca intege byose » et mon grand frère hutu tué le 08.04.1994 par les miliciens du MRND-CDR tu lui donnes quelle place? n’est-il pas victime du génocide rwandais reconnu par l’ONU et la communauté internationale? indiques-moi où se trouve ma place pour aller commémorer.
      Au moment où Mr Kalisa nous invite à venir tous commémorer ensemble, toi Emmanuel tu montes au créneau avec tes paroles négationnistes et divisionnistes.

      Kalisa et Matata, je prie pour vous pour que le Saint-Esprit vous guide dans tout ce que vous entreprenez conduisant à l’unité parfaite des Tutsi et Hutu.

         4 likes

  12. Umunyiga dit :

    Ahahaaaaa

       0 likes

  13. bibi dit :

    jye ndifuza icyasobeka na none inyabutatu nyarwanda.NTACYO TURAGERAHO nanubu mu rwanda,ari abatutsi bategeka igihugu ubu barii kugihunga ari benshi surtout abakirwaniye;twagombye rero kubona ko twese nta nyungu turi kubona mu kwirirwa turata ubwoko.abavuga ngo kagome yazanye amajyambere ntayo mbona(amagorofa ,indege,;;;;)byose ntacyo bimaze rubanda rushonje;iterabwoba niryo gusa mu gihugunibindi bibi byinshi;;abahutu nabatutsi bose barishwe keretse rero niba bamwe niba ari abantu abandi ari ibimonyo§§§KAGAME YABONYE RERO ICYO YIRIRWA ASABISHA MU MAHANGA,yishe abangana iki guhera muri 90 kugeza uyu munsi?TUZASIMBURANWA GUHUNGA TUGEZE RYARI?DUFUNGURE AMASO TUGEZE MURI 3eme millenaire !!!twe abari mu gihugu turi ingaruzwamuheto za kagame tuvuze yadutsemba dusabe Imana d’abord ikize imitima yacu yandujwe ninzika inzangano ;inzigo idashira yabanyarwanda kagame nawe tumusabire amenye charge imana yamuhaye itaramumenaho umujinya wayo!!!!!!
    twige gutinya imana twubahe amategeko yayo nawe kagame ugomba kubikora kuko niyo mutegetsi yonyine utagira mandat jya rero wibagirwa ibyubahiro uhabwa imbere yayo maze uyibihe ,jya uyipfukamira kurusha uko upfukamirwa, musa yatumye imana ikiza abisiraheli imbere y’inyanja itukura!!!!!tinya imana rero wibuke ko nibyo ukorera mu bwihisho ibibona ;kandi itanga igihe kirekire ngo umuntu yihane;

       0 likes

  14. Rwembe dit :

    Pauvres Rwandais que nous sommes! Niba tutumvikana ku nyito y’ibyatubayeho, tuzumvikana ku bihe bindi? Niba tudashoboye kwemeranya ko twicanye, ko buri wese yiciwe, tuzumvikana kucyi kindi? Abatutsi biciwe bazi ababiciye. Kuri bo biri mahire kuko ababiciye barabihaniwe kugeza magingo aya. Abahutu biciwe kandi bakicirwa nabo bazi, bo ntabwo bemerewe no kuvuga ko biciwe. Reka da, ni nkaho bo baticiwe nubwo twese tuzi abatwiciye, dore ko noneho n’amahanga yabitangaje. None se, niba tutemeranya kuri iyo ngingo, tuzumvikana ku yindi yihe? Polarisation ntacyo izatwungura. Nyirabayazana ariko ni Porotiki. Ejo yenda hazaza ubutegetsi buzahoza buri wese. Twewe kwiheba! Kuri bariya bavuze, jye nasanze Matata ari plus neutre et plus reconciliant. Kalisa we urabona ko aboshywe na demagogie nubwo ubona bimuremereye guhisha ukuri ubona ko yemera ariko akagorwa no kukuvuga. Bref, Kalisa- demagogue, Matata egal a lui meme – integre.
    Rwembe.

       0 likes

  15. BAzumvaryari dit :

    TOUT EST POSSIBLE
    ————————————-

    Chers netters,

    Je salue moi aussi la bravoure de Joseph Matata et de Placide Kalisa sur les témoignages combien encourageants que j’ose croire sincères comme dialogue obligé vers une réconciliation nationale effectivement inclusive.

    Mais, au Dr. Placide Kalisa, je crois qu’il s’agit d’un miracle, vraiement un miracle!!! A ceux qui connaissent bien Placide Kalisa, moi y compris, je crois sincèrement qu’il s’agit d’un miracle du Saint-Esprit !!! Une illumination divine, miraculeuse, dépassant le rationnel du modèle thérapeutique biomédical auquel Placide Kalisa est habitué dans sa profession de médecin. Tenez les gars!!!! Souvenez-vous du recueil des poèmes de ce même Placide Kalisa, élaboré de concert avec feu Professeur Kimenyi Alexandre avant la mort de ce dernier. Ces poemes, dis-je, n’étaient pas une apologie pro-réconciliation entre les Tutsi et les Hutu, loin de là. Desillusionnez-vous. Pour Ceux qui ne les ont pas lus, c’étaient les memes poemes insultants, méprisants et provocants adressés aux Hutu, comme ceux-là que Kimenyi écrivait dans IMPURUZA pour exciter la folie meurtrière des INKOTANYI dans leur guerre infernale d’octobre 1990 contre le Rwanda. Mais vraiment Kalisa, puis-je croire que tu aies changé, de ton racisme viscéral anti-Hutu vers un meilleur bon sens conciliateur entre tout le peuple rwandais??? Si tel est lecas, il s’agit bien d’un vrai miracle et espérons à la réconciliation reellement inclusive entre HUtu et Tutsi. Bon vent à Matata et à Kalisa avec espoir qu’un miracle de réconconcialition pourra bien un jour se produire encore et encore comme ce fut le cas pour Placide naguère redoutable extremiste d’IBUKA – Belgique. Inch’Allah, espérons toujours les miracles !!!

    Signé, BAzumvaryari.

       0 likes

  16. tubanabanzi dit :

    Bwana bazunvaryari,
    Yewe wowe tu n’es ni hutu ni tutsi mais Umunyabinyoma bisaaa . Ba kalisa Placide nzi umwe aba muli canada undi en belgique kandi barangwa n’ukuri. You are confused man.

       1 likes

Laissez un commentaire