FR | EN

Rwanda – RDC: MPORE commémore toutes les victimes

Publié : le 15 avril 2011 à 10:08 | Par | Catégorie: Actualité
Mpore, Mémoire et Justice

Mpore, Mémoire et Justice

Ce samedi 16 avril, sera organisée la « seconde édition » de la commémoration en mémoire des victimes rwandaises et congolaises des massacres perpétrés dans cette Région des grands lacs durant les années 90 jusqu’à aujourd’hui.

La première « édition », a eu lieu le 16 avril dernier et avait réuni à peu près 150 personnes. C’était une première, puisque jusque là, seule Ibuka avait le monopole de la commémoration en Belgique, ce qui semblait être légitimé par tous. Enfin, des rwandais hutus osaient sortir du silence et prendre le chemin vers le témoignage de leur parcours pendant cette tragédie qui a touché au départ le Rwanda et s’est étendue vers le Congo.

Mpore, Mémoire et Justice, un projet initié par Jambo Asbl, est l’organisateur de cet événement qui se déroulera en deux parties : La première partie prendra la forme d’une conférence avec la présence de quatre invités, traitant de plusieurs thématiques mettant en lumière l’importance de commémorer et la deuxième partie fera place à la phase de recueillement en tant que telle.

Evénement qui se tiendra à Bruxelles à 18h à l’Espace Delvaux – La Vénerie, Rue Gratès 3, 1170 Watermael – Boitsfort, (bus 95/41/17 arrêt Keym).

Ayant interrogé, un des membres de l’équipe Mpore sur l’intérêt de commémorer une telle date, voici ce qu’elle répond

Nous avons choisi le 16 avril pour éviter la polémique entourant la date du 06 et du 07 avril. Nous estimons que le 16 avril est une date neutre, et que l’intérêt primordial est que l’événement se déroule au mois d’avril, l’une des périodes charnières de l’histoire rwandaise. Débattre sur la date nous importe peu en ce que dans tous les cas de milliers de rwandais sont morts pendant cette période troublante pour toute la population rwandaise dans son ensemble. Par le choix de cette date, l’objectif était donc d’éviter toute polémique autour de la date, qui aurait détourné  l’attention des  véritables objectifs de la commémoration.

Vous commémorez les victimes de la période du génocide contre les tutsi alors ?

Mémoire et recueillement pour les victimes du conflit de la région des Grands Lacs

Mémoire et recueillement pour les victimes du conflit de la région des Grands Lacs

Oui, mais pas seulement, nous commémorons toutes les victimes du conflit de la région des  Grands Lacs, en particulier les victimes rwandaises et congolaises, et ce de 1990 à nos jours. ! Le but de cette commémoration est aussi de permettre également à ceux qui n’ont jamais pu trouver un cadre de recueillement dédié, d’avoir enfin le droit de pleurer les leurs au vu et au su de tous, sans avoir la crainte d’être intimidé en étant traité de négationnistes ! Nous voulons mettre fin à la monopolisation de la douleur et du statut de victime par une ethnie car  la douleur n’a pas d’ethnie. Mais dans notre commémoration, ce sont toutes les victimes rwandaises, Hutu,Tutsi, Twa mais aussi Congolaises que nous voulons commémorer et nous essayons d’avoir des témoignages représentatifs de l’ensemble de ces victimes. Car nous sommes convaincus que passer d’un système de mémoire sélectif à un autre  serait un échec dans la reconstruction du peuple rwandais sur le long terme.

Quelle est la finalité de Mpore ?

Mpore, Mémoire et Justice lutte pour la reconnaissance de toutes les victimes et la justice pour celles-ci et vise par ses actions à promouvoir une véritable réconciliation nationale.. C’est un projet qui aspire à voir instaurer une meilleure justice, afin notamment au travers de procès équitables de pouvoir connaitre  et comprendre toute la réalité de ce drame. Qui a endeuillé nos populations.Lors de la conférence, un des thèmes qui sera traité, est justement à propos de ce lien intrinsèque qui existe entre le devoir de justice et de mémoire. La réconciliation ne peut que passer par l’établissement d’un état de droit, d’une bonne administration de la justice qui assure à toutes les parties inquiétées que justice leur sera rendue. Quand la justice aura été rendue à toutes les victimes alors le processus de la paix et de la réconciliation pourra enfin commencer.

N’est ce pas fort ambitieux pour des jeunes comme vous de tenir de tels objectifs ?

Non pas du tout ! Nous sommes la génération consciente, consciente de notre condition humaine et sociale en tant qu’africains. Nous vivons certes à l’étranger, mais nous suivons  de très près ce que vivent nos compatriotes à l’intérieur du pays et à l’étranger. Nous faisons appel à la jeunesse africaine à faire preuve de recul et critique afin de ne pas être manipulée par les pouvoirs politiques. On appelle la génération consciente partout ailleurs à s’unir avec nous pour revendiquer le droit de vivre en harmonie, dans un état ou les politiques n’ont pas à se mêler de la justice ni de la mémoire, où chacun pourra aider autrui sans tenir compte de son origine ethnique ou régionale. Nous espérons pouvoir faire progresser les mentalités et briser les tabous qui entourent l’histoire des conflits survenus et survenant dans la Région des grands lacs d’Afrique.

Cliquer ici pour voir le programme complet de cette commémoration

Amanda Uwase
Jambonews.net
Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

9 Commentaires à “Rwanda – RDC: MPORE commémore toutes les victimes”

  1. Muhinzi dit :

    Courage, vous allez y arriver.
    Des milliers de rwandais comptent beaucoup sur vous pour renouer les fils qui pendent depuis le 01.10.1990, entre les deux communautés.

    Votre sérieux et neutralité a surpris plus d’une personne, mais maintenant on commence à pousser un grand soupir.

       4 likes

  2. JP dit :

    Je vous emprie il ya pas eu deux génocides au Rwanda,
    Vous pouvez accuser le FPR/APR des exacutions, des violations de droit de l’homme, des crimes de guerre ou des violations de la liberté de la presse si vous voulez mais pas du génocide.

    Tiens, ce matin même quand j’ai allumé mon Ipad, j’ai lu un article intéressant sur le quotidien rwandais « new times » qui parlait sur le rencontre entre le président Kagamé et les représentants de la diaspora rwandais qui vivent dans les pays de l’Afrique austral.
    Ca m’a intéressé car ce dernier temps on entendait les rumeurs sur les radios ou sur la toile que cette partie du continent était devenue le fief de tous ceux qui avaient les mauvaises intentions contre le régime de Kigali, Ceci étant en réalité que de la mascarade. En effet il y a certains qui se disent politiciens, et qui cherchent à prendre en otage nos compatriote en majorité hutus mais pas seulement, en dissimulant leur passivité coupable pendant ou après le génocide de tutsi, Ils cachent au peuple la réalité de ce qui se passe au pays. Ils ne leur disent pas que la société a été catégoriquement transformée, et que tous les indices des institutions financières internationales s’étonnent du progrès réalisé au pays de mille et une collines

    L’incompétence et l’irresponsabilité de ce soit disant politiciens commence à être dévoilé au vus de tous les rwandais. Par manque des projets politiques et économiques à proposer aux rwandais, ils se cachent derrière la carte ethnique et toutes sortes de démagogies incessantes tout ça juste pour se remplir les poches en faisant la politique alcaïque qui consiste vraisemblablement à monter un peuple ignorant et dépourvu d’esprit critique contre l’autre.
    Le FPR n’a jamais barré la route qu’à ceux qui visent les intérêts personnels avant ceux de la nation donc de tous les rwandais. Les opportunités sont énormes pour tous, chacun par ça capacité trouve sa place Le FPR joue pleinement son rôle de stabilisateur et stimulateur dans sa vision 2020. « Ne demandez pas à votre pays ce qu’il peut faire pour vous, demandez-vous plutôt ce que vous pouvez faire pour lui. »John Fitzgerald Kennedy.C’est aussi valable pour nous.
    Ceux qui ne trouvent leur gagne pain qu’en lançant toutes sortes des diffamations contre le FPR, il faut qu’il sache que c’est pas de la politique ça, il faut qu’ils proposent au peuple des vraie projets et non critiquer sans rien apporter. Le peuple commence à voir claire. La jeunesse est fatiguée d’être utilisée comme instrument de la guerre et de haine.

       3 likes

  3. KAYITESI CLAIRE dit :

    JE SUIS TUTSIE CHRÉTIENNE ET MA FOI EN DIEU ME DEMANDE DE DÉNONCER AUSSI DES TUTSIS QUI ONT TUÉ. [*********], LA MAMAN D’ARIANNE AVAIT TUÉ SON MARI HUTU ET A FUI AU CANADA AVEC L’ENFANT. AFFAIRE CONNUE PAR SES AMIES, ELLE EST DEVENUE UNE DEUXIEME FEMME D’UN OUEST AFRICAIN ET VOYAGE NETRE MONTREAL ET CAMEROUN.

    [*********] , MANEKO DU FPR A LIVRÉ PLUSIEURS PERSONNES A LA SÉCURITÉ DE KAGAME. IL TRAVAILLAIT A L’ÉPOQUE DANS DES ONG ET PUIS A LA PRÉSIDENCE. NÉ EN 1973, CE JEUNE A LIVRÉ DIEUDONNÉ ET AUTRES A PIUS, POUR LE MOMENT CADRE A LA PRÉSIDENCE ET ANCIENNEMNET DIRECTEUR A LA CAISSE SOCIALE.

       1 likes

  4. KAYITESI CLAIRE dit :

    DIEUDONNÉ EST UN ANCIEN CHAUFFEUR DE LA CAISSE SOCIALE. IL A ÉTÉ PORTÉ DISPARU DEPUIS 1995 ET C’EST SON AMI [*********] QUI L’AVAIT LIVRÉ A PUIS ET A LA SÉCURITÉ.

       1 likes

  5. habyambere Jean-de-Dieu dit :

    ns avons besoin au Rwanda d’une thérapie collective. Un projet de reconciliation nationale est impératif afin de bâtir une nation forte.

       1 likes

  6. Tsunami dit :

    Cher J.P. vous parlez beaucoup pour répéter les mêmes insanités finalement… Même si la forme est différente le fond est toujours le même. Vous devenez lassant alors pour l’amour du ciel consultez un dictionnaire si vous n’en avez pas on peut se cotiser mais de grâce retenez une fois pour toute ces définitions :

    Un génocide est l’anéantissement délibéré et méthodique d’un groupe d’hommes, en raison de sa race, de son appartenance ethnique, de sa nationalité ou de sa religion, dans le but de le faire disparaître totalement et ce au nom d’un principe raciste ou d’une conception idéologique de ce groupe.

    Un groupe d’Homme veut dire tout être humain et non uniquement les tutsis du Rwanda (je vous épargne la définition j’ose imaginer que vous saurez un jour ce que c’est)! Les congolais, les hutus (si si même eux), les juifs, les jaunes, les blancs… ça en fait un monde d’ETRES HUMAINS autour de vous! Cessez d’être égocentrique et vous vous en rendrez compte!

    Il y a au monde quatre génocides incontestables et internationalement reconnus dont celui des tutsis en 1994 et j’imagine que votre avis n’a pas été requis pour établir ces constats. Il en est de même pour les atrocités commises à l’égard de plus de 6millions de congolais et rwandais hutus ( extermination délibéré et méthodique d’un groupe d’hommes, en raison de sa race, de son appartenance ethnique, dans le but de le faire disparaître totalement et ce au nom d’un principe raciste ou d’une conception idéologique de ce groupe ?). Ce n’est pas à vous que revient le droit d’en juger( fort heureusement étant donné votre subjectivité). A l’heure actuelle il y a encore beaucoup de crimes contre l’humanité et à caractère génocidaire qui n’ont pas été reconnu comme tel, des massacres des amérindiens aux crimes du FPR ( depuis 1990 à aujourd’hui) en passant par nombreux autres massacres d’autres ETRES HUMAINS! Si aujourd’hui il est dans l’intérêt de certains de ne pas appeler un chat un chat, ça n’enlève rien au caractère atroce des crimes commis à l’égard de ces ETRES HUMAINS! J’ose espérer que comme pour les tutsis (et autres peuples ayant été victimes de génocide) l’histoire reconnaitra leur humanité, leur droit de victimes et leur droit de commémoration aux nombreuses victimes rwandaises, toutes ethnies confondues, et congolaises, du FPR!

    En attendant cessez de vous prendre pour ce que vous n’êtes pas et de tantôt revêtir le masque du conciliateur à votre convenance, tantôt le masque du fanatique déshumanisé du FPR (que je vous soupçonne d’être)! Il ne vous est pas demandé de reconnaître le caractère génocidaire des crimes commis par le FPR d’autant plus que vous n’en êtes pas la victime mais la malheureuse marionette! Arretez de salir la mémoire de ces victimes sous prétexte qu’il n’y a d’être humain que votre ethnie car cela relève d’un égocentrisme, d’un hitlérisme et d’un extrémisme sans nom! Or ce n’est pas ce que vous sous entendez n’est-ce pas? La souffrance est subjective, elle n’est pas sujette à débat! Personne ne conteste la votre, la bienséance exige que vous fassiez de même pour les ETRES HUMAINS autour de vous!!!

       6 likes

  7. Janvière dit :

    Bonjour Kayitese
    je vous remericie de votre courage ! Je suis profondement touchée et choquée par votre témognage !!
    je suis convencue d’une chose, on a tous besoin de parler de dénnoncer les malfaiteurs qui sont parmi nous , ainsi nos coeurs seront soulagés pour avancer.

    je vous recommende Mpore memoire et la Justice (www.mpore.org ) , un projet de asbl Jambo , qui pourra vous fournir un cadre approprié à votre témoignage ou message .

       1 likes

  8. Papis dit :

    Quelle société malade! . Et là, je ne vois que des malades qui nécessitent de soins avec tous les traumatismes subis.
    Imaginez un hôpital pleins de malades sans médecins! Chacun se diagnostique et chacun administre un traitement au voisin. c’est ça la société rwandaise.
    Quelle tragédie!

       0 likes

  9. JP dit :

    Je ne suis pas psycopathe m.je deffends une opinion qui diffère sans doute de la votre, mais c’est mon opinion et je qd me regarde dans 1 miroir je me sens fier de défendre la vérité et vous ?

    Je suis de ceux qui sont contre l’uniformisation de toute l’Afrique, Nous sommes du même continent et partageons d’accord tous les mêmes problèmes mais pas les mêmes causes, donc pas les mêmes méthodes de résolution. La Côte d’ivoire n’est pas le Rwanda, ni la Lybie ou le Darfour ou partout ailleurs en Afrique ou ça caille. Je ne dis pas cela pour minimiser la gravité de et les conséquences désastreuses de ces différents conflits, qu’il faut à tout prix trouver un moyen pour les prévenir, mais je pense que le problème ne doit pas être globalisé,
    Je me demande pourquoi vous vous écharnez sur Kagamé et le FPR, Est-ci pour masquer le passivité coupable des uns et des autres ? Est-ci une manière d’exister politiquement sans réellement exister ? Je m’oppose à ceux qui associent le FPR à des crimes contre l’humanité. C’est une calomnie en fin ! A chaque batail que le APR a mené, elle était tjrs justifiée. Dois-je vous rappeler que si le FPR a attaqué en 1990 était pour permettre aux rwandais condamnés à l’exile de rentrer chez eux ? Dois-je rappeler que si les soldats de APR actuellement RDF, ont envahi la RDC (ex Zaïre) était à la fois de sauvé les congolais tutsis d’origine rwandaise qui se voyaient menacer d’extermination par Mobutu, mais aussi permettre des millions des rwandais campés juste derrière la frontière et tenus prisonniers par les ex FAR de pouvoir retourner à la maison ? Bien sûr que les déchets ne peuvent pas manquer dans guerre, bien sûr qu’on peut trouver des éléments qui se sont mal comporté. Mais en aucun cas on ne peut accuser notre commander en Chef des crimes, ça serait ignoble. On a pas d’ailleurs besoins de bcp parler, les résultats en parlent d’elles mêmes. Des millions des refugiés sont des retours, la sécurité du pays est parmi les meilleurs au monde, l’économie est florissante.
    Je répète encore à ceux veulent avancer les choses ds notre société, sans la vérité vs ne pouvez rien obtenir que la honte et le désespoir. Regarde d’ où l’on vient et là où on est arrivé et demandez –vous si réellement vous êtes arrivé à qlq chose de positif par votre diabolisation depuis 17 ans?. Si oui la quelle ? Le monde tourne, le Rwanda avance, bientôt on parlera de l’exception africaine vs ne trouvez pas ?

       2 likes

Laissez un commentaire